Bilan hépatique

Par , le mercredi 30 octobre 2013.

Votre médecin traitant peut vous demander un bilan hépatique : de quoi il s’agit ? Quels est son intérêt ? Et que peut révéler de plus un bilan hépatique ?

Au terme d’une consultation, et après un interrogatoire et un examen clinique, votre médecin peut s’aider d’un bilan hépatique afin d’établir un diagnostic. Lorsque la clinique suggère un problème hépatique tel un ictère ou un gros foie ; ou lorsqu’un bilan déjà fait ne trouve rien lors d’une exploration d’une asthénie, ou lors d’un bilan d’une alcoolisation ou d’une maladie contagieuse (hépatite). Parfois on y ajoute un TP et électrophorèse des protéines.

Laboratoire d'analyse

Laboratoire d’Analyse médicale. Image Copyright © Jeremy Brooks. Flickr [Graphique].

Que comprend un bilan hépatique ?

Les transaminases restent les enzymes les plus importants du bilan. Les autres molécules et enzymes dosées sont la bilirubine, les phosphatases alcalines, GGT.

Que peut montrer ce bilan ?

Les résultats du bilan hépatique quand ils sont pathologiques peuvent objectiver trois syndromes hépatiques biologiques :

Syndrome de cytolyse

Il traduit la destruction des hépatocytes et évacuation de leur contenue dans le plasma, et se traduit par une élévation des transaminases jusqu’à 10 fois la limite supérieure. Ceci constitue la principale anomalie, mais d’autres anomalies peuvent se voir en cas de cytolyse hépatique : élévation des variables sériques de charge en fer, élévation de la LDH et du Gamma GT.

Syndrome de cholestase

Le syndrome de cholestase témoigne d’une atteinte des mécanismes d’excrétion biliaire. Les conséquences biologiques sont l’augmentation de la bilirubine conjuguée sérique, augmentation de la concentration sérique des enzymes de cholestase (qui sont au nombre de trois : phosphatases alcalines, 5’ nucléotidases et gamma-glutamyl-transpeptidases (GGT) ). Ainsi qu’un allongement du temps de quick corrigé par l’injection de vitamine K avec un facteur V normal.

On y associe aussi d’autres signes : hypercholestérolémie, élévation des acides biliaires sériques et une stéatorrhée.

Syndrome d’insuffisance hépato-cellulaire

Il s’agit d’atteinte des fonctions du foie, et se manifeste par une hypoalbuminémie, chute du TP non corrigeable par la vitamine K et hyperbilirubinémie. On y associe une hypocholestérolémie, diminution de l’urée et hypoglycémie.

Sources & bibliographie

  • D. Guyader, Sémiologie biologique hépatique, Université de Rennes 1. 2005 (Consulté le 30/10/2013)
Classé dans:

Débats, discussions et commentaires : Un commentaire.

  1. Bonjour,
    jevient de recevoire mes analyse qui presents un to de
    GGT de 93 valeure normal 12a45 et

    bilirubine conjuguee(directe) de 3mg/1 valeure normal inferieur a2 mg/1
    je suis tres inquiet conselet moi
    merci

    [Répondre]

Laissez un commentaire

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, utilisez le formulaire Question & Réponse et un de nos médecins fera le plaisir de vos répondre ! Merci.