Amaigrissement : définition, causes et traitement

Par , le jeudi 11 décembre 2014. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015

L’amaigrissement se définit par une perte de poids qui peut être volontaire (thérapeutique ou esthétique) ou involontaire entrant dans le cadre de certaines maladies organiques ou de troubles alimentaires.

Lors d’un suivie pour perte de poids, il est important de noter le poids de départ pour prendre une valeur de référence, permettant de suivre l’évolution du poids corporel pour une meilleure évaluation médicale.

Ainsi, une perte de poids chez une personne en surcharge pondérale ou chez une personne avec un poids normal n’a pas la même signification.

L'amaigrissement, contrairement à l'obésité est un problème moins médiatisé mais qui reste un vrai problème de santé.

L’amaigrissement, contrairement à l’obésité, est un problème moins médiatisé mais qui reste un vrai problème de santé.

Sur le plan pratique, on utilise l’indice de masse corporelle (IMC) qui est une grandeur permettant d’estimer la corpulence d’une personne. Il se calcule en fonction de la taille et de la masse. L’Organisation mondiale de la santé a défini en 1997 l’IMC comme le standard pour évaluer les risques liés au surpoids chez l’adulte.

Ainsi : IMC = Masse (kg)/taille2

  • Corpulence normale : 18,5 à 25
  • Maigreur : 16,5 à 18,5
  • Dénutrition : Moins de 16,5

Causes

Les causes responsables de l’amaigrissement sont nombreuses, certaines sont facilement reconnaissables alors que d’autres nécessitent des explorations plus poussées.

  • Psychique : anorexie mentale
  • Maladies endocriniennes (diabète, hyperthyroïdie ; hyperparathyroïdie, phéochromocytome)
  • Maladies générales : cancers, certaines maladies infectieuses, certaines maladies neurologiques, pancréatite chronique.
  • Iatrogène : chimiothérapie, certaines médications.
  • Toxicomanie et alcoolisme chronique
  • Insuffisance hépatique
  • Amaigrissement para physiologique de la vieillesse

Traitement de l’amaigrissement

L’amaigrissement doit être pris comme un symptôme en relation avec un trouble alimentaire ou une maladie générale. De ce fait, la prise en charge d’un amaigrissement doit se faire dans une approche globale psychique, alimentaire et thérapeutique.

La surveillance de l’IMC, la recherche étiologique et les bilans biologiques sont des axes primordiaux dans le suivi d’une personne atteinte d’amaigrissement. Rétablir une alimentation normale répondant aux besoins de base supplémentée des pertes qui doivent être évaluées soigneusement.

Parfois la prise en charge devient pluridisciplinaire : psychologue, nutritionniste et médecin spécialiste traitant chacun de son côté et collaborant dans une approche globale.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire