Claquages musculaires

Par , le Dimanche 26 décembre 2010. Classé dans:

Le claquage musculaire est une déchirure survenant au niveau du muscle (se limite aux fibres musculaires), il s’agit d’une rupture de plusieurs fibres suite à un effort intense au delà des capacités maximales du muscle.

Le claquage musculaire est un accident sportif dans 90% des cas, il touche souvent le sportif mal préparé et constitue une cause fréquente d’arrêt de l’activité sportive avec une incapacité de pratique du sport pendant plusieurs semaines …

Que se passe-t-il lors d’un claquage musculaire ?

Douleurs du dos

Image Copyright NikksGoerge

Il s’agit d’une rupture de plusieurs fibres musculaires voir rupture de faisceaux musculaires qui sera suivie d’une hémorragie avec effusion de sang dans le muscle. Il se constitue alors un hématome intramusculaire responsable d’écartement des fibres musculaires avec aggravation des lésions si l’effort musculaire n’est pas arrêté rapidement.

Quelles sont les causes?

Le claquage musculaire fait suite à deux causes principales : une contraction musculaire trop rapide ou trop violente sans préparation musculaire. L’autre cause est un choc direct sur un muscle en contraction. Ces deux mécanismes se produisent lors de sport de haut niveau tel que le football.

Les muscles les plus exposés au claquage sont les muscles des mollets et des cuisses chez les footballeurs. Face postérieure des cuisses et ischio-jambiers chez les coureurs.

Symptômes

Lors d’un claquage musculaire, le sujet ressent une douleur vive, en coup de poignard, imposant l’arrêt de l’activité sportive, avec parfois sensation de rupture du muscle, avec une impotence fonctionnelle immédiate qui correspond à l’incapacité d’utiliser le muscle claqué. Le muscle devient sensible et douloureux avec augmentation de volume et constitution d’un hématome (collection sanguine dans le muscle).

L’examen clinique du muscle par un médecin retrouve une déplétion au niveau du muscle qui correspond à la fissure qui est très douloureuse à la palpation, le médecin va constater le bleu (ecchymose) et une tuméfaction qui temoigne de l’œdème du muscle et de l’hématome intramusculaire.

Quel examen ou analyse faire ?

L’examen clinique par un médecin suffit, parfois, dans le doute, l’examen de référence en cas de claquage musculaire est l’échographie : Elle met en évidence un hématome intramusculaire, et permet aussi de mesurer ses dimensions avec perturbation de l’anatomie normale du muscle.

Traitement du claquage musculaire

Le traitement vise à améliorer et accélérer la cicatrisation musculaire

Dans l’immédiat, arrêt immédiat de l’activité sportive, appliquer de la glace sur le muscle claqué, avec immobilisation musculaire et du repos, ce dernier est obligatoire et dépasse souvent un mois.

Un traitement anti-inflammatoire et antalgique peut être prescrit par votre médecin.

Bandage compressif peut chez certains diminuer l’œdème musculaire et limiter l’hématome

La kinésithérapie et le massage musculaire sont par contre proscris !

Rarement et dans certains cas particuliers, votre médecin peut vous indiquer une ponction écho guidé de l’hématome intramusculaire au 3ème jour du claquage. Ce geste peut accélérer la cicatrisation.

Evolution

Quand l’évolution se fait bien, la reprise du sport doit se faire progressivement, après la cicatrisation complète du muscle.

Ailleurs, une mauvaise évolution peut se faire avec une rétraction musculaire et arrachement des fibres : la rupture musculaire est la complication la plus grave qui se voit suite à un claquage musculaire mal soigné.

Prévention

La prévention reste nécessaire et consiste à l’échauffement avant la pratique du sport, l’hydratation et la bonne préparation.

 

Débats, discussions et commentaires : 3 commentaires.

  1. wé il faut le connaitre car ils sont plus fréquents!

  2. comment traiter un mal d’adducteur qui persiste malgré l’arrêt de l’activité sportive et aussi une douleur au tendon d’Achille.
    Cordialement

  3. Bonjour, ma fille de 12 ans s’est blessée au mollet en jouant au soccer, une amie lui a tombée sur le mollet, elle avait de l’enflure au mollet, le 8 février 2013. Nous sommes allé à l’hôpital et le médecin lui a passé une radio et lui a dit qu’elle n’avait rien, que ça allait passer d’ici 2 jours. 1 semaine après elle avait toujours aussi mal et de la difficulté à marcher, alors nous sommes retourné à l’hôpital pour se faire dire que c’était seulement une contusion musculaire et de prendre des béquilles et que ça irait mieux dans 1 semaine ou 2. Après 1 mois je suis allé voir son médecin de famille et nous avons vu un orthopédiste, qui lui a repassé une radio et qu’il a dit s’est seulement musculaire, alors elle doit marcher dessus et ça va passer. Elle fait de la physio depuis au moins 1 mois et il n’y a toujours pas de changement, elle a toujours des douleurs, même au repos ça lui fait mal, elle a encore de l’enflure surtour le soir. Elle marche maintenant le pied par en dedant et quand elle repose sa jambe, son pied tombe en dedant, la physio me dit que c’est sûrement une déchirure du muscle qui tient le pied. Ça fait maintenant 2 mois et demie et rien de s’améliore, même qu’elle va devoir avoir un orthèse pour remettre son pied droit. Nous sommes vraiment découragé!

Laissez un commentaire

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, utilisez le forum et un de nos médecins fera le plaisir de vos répondre ! Merci.