Conjonctivite allergique

Par , le lundi 15 octobre 2012. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015

La conjonctivite est l’une des affections oculaires des plus fréquentes chez les enfants et les adultes.  Aussi appelée « yeux rouges », il s’agit d’une inflammation de la conjonctive de l’œil, le tissu tapissant l’intérieur de la paupière et le blanc de l’œil, et contribue à maintenir la paupière et le globe oculaire humides.

Contrairement aux autres types de conjonctivites dues aux virus ou aux bactéries, la conjonctivite allergique n’est pas contagieuse. Il est important de savoir si la cause d’un œil rouge est l’allergie ou une infection car la conduite thérapeutique diffère, notre article ne traitera que du cas de conjonctivite allergique.

Quels sont les symptômes de la conjonctivite allergique ?

La conjonctivite allergique se manifeste par :

  • Rougeur de l’œil
  • Augmentation du larmoiement
  • Picotement des yeux
  • Flou visuel
  • Gonflement des paupières

Ces symptômes sont généralement bilatéraux touchant les deux yeux, ces symptômes justifient une consultation chez un ophtalmologue pour confirmer le diagnostic de conjonctivite allergique.

Comment traiter la conjonctivite allergique ?

Il existe des traitements efficaces,  par l’éviction de l’allergène et par les médicaments antihistaminiques.

Les médicaments sont souvent utilisés par voie locale (collyres et gouttes) :

  • Décongestionnants oculaires : ces médicaments réduisent la rougeur par la constriction des petits vaisseaux sanguins de l’œil. Ils sont utilisés sur une courte période par voie locale.
  • Antihistaminiques : ces médicaments réduisent la rougeur, l’enflure et les démangeaisons oculaires en bloquant l’action de l’histamine, molécule responsable des manifestations de l’allergie.
  • Corticoïdes : votre médecin peut vous prescrire des corticoïdes qui soulagent les symptômes de la conjonctivite. L’utilisation de corticoïdes doit être surveillée de près car elle présente de nombreux effets secondaires notamment l’augmentation de la pression intraoculaire, favorise les infections locales et augmente le risque de cataracte.
  • Stabilisateurs des mastocytes : ces médicaments empêchent la libération de l’histamine par les mastocytes.
  • Immunothérapie : la désensibilisation vis-à-vis de l’allergène peut être efficace quand l’allergène est identifié.

Comment soulager les symptômes de la conjonctivite allergique ?

Voici quelques conseils permettant de soulager les symptômes de la conjonctivite allergique :

  • Si vous portez des lentilles de contact, enlevez-les.
  • Mettre une compresse froide sur l’œil,
  • Utilisez des « larmes artificielles » disponibles chez votre pharmacien, n’utilisez pas du sérum ou autre produit.

Mais la meilleure défense reste la prévention : essayez d’identifier l’allergène et de l’éviter, un allergologue peut vous aider par des tests à déterminer les substances déclenchant votre allergie.

Autres conseils pratiques :

  • Eviter de toucher ou de frotter l’œil
  • Se laver les mains fréquemment avec du savon et de l’eau chaude
  • Laver les draps, oreiller et serviettes fréquemment
  • Eviter de se maquiller les yeux
  • Eviter les lentilles de contact et les remplacer par des lunettes

Sources & bibliographie

  • Helen Chapel,Mansel Haeney,Siraj Misbah,Neil Snowden. Immunologie clinique, De Boeck Supérieur, France, 2004.
  • Éric Tuil,Catherine Ganem-Albou. Ophtalmologie, De Boeck Secundair, France, 2000.
  • Eric Tuil. Ophtalmologie en urgence, Elsevier Masson, France, 2009.
  • Gilles Chaine. Ophtalmologie, Wolters Kluwer, France, 2000.
Article lu et approuvé par l'administration

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire