Déchirure musculaire

Par , le Mardi 02 mars 2010. Classé dans:

Les déchirures musculaires : causes et mécanismes , traiements

La déchirure musculaire est un accident très fréquent du sport, c’est une blessure à la suite d’une activité physique intense ou par choc direct relativement violent. Elle peut toucher n’importe quelle personne lors des activités quotidiennes habituelles, elle survient de façon brutale suite à un effort intense soudain : soulever un objet lourd rapidement, activités sportifs sans échauffement … Elle se manifeste par une douleur intense et violente parfois décrite en « coup de poignard », lors de la déchirure, les petits vaisseaux peuvent se rompre provoquant une hémorragie locale suive d’apparition d’une ecchymose (bleu) et d’une tuméfaction, la douleur est provoquée par l’irritation des terminaisons nerveuses dans la zone blessée : impossibilité de bouger le membre sans exacerber la douleur.

Les déchirures musculaires sont un accident sportif relativement fréquent, cet accident qui se produit dans les sports violents tels le football ou le judo est caractérisé par une déchirure qui survient au niveau des fibres musculaires et se manifeste souvent par des douleurs tellement importantes qu’elles imposent l’arrêt du sport pendant une certaine période…

Comment survient une déchirure musculaire ?

Présentation anatomique d'une déchirure musculaireLa déchirure musculaire survient le plus souvent après un effort assez violent, parfois suite à un coup direct sur le muscle ; souvent aussi  à un défaut d’échauffement avant la pratique du sport. La déchirure musculaire provoque une douleur très violente imposant à la personne l’arrêt total de l’activité sportive.

Sur le plan musculaire, la déchirure provoque une rupture des fibres musculaires, responsable d’un saignement et tuméfaction du muscle, cet état associé à la l’intensité de la douleur impose l’arrêt totale de tout mouvement du muscle blessé.

Symptômes et manifestations

Après un effort ou activité physique particulièrement intense, ou suite à un traumatisme violent direct ou un faut geste, le personne blessé ressent une douleur très violente qu’elle qualifie de « coups de poignard » dans le muscle, il est capable de la situer exactement, cette douleur peut être suivie de rougeur ou d’un bleu dans la zone traumatisée.

Le membre blessé est immobile, la personne blessée est incapable de bouger le membre traumatisé tellement la douleur est violente et exacerbée par le moindre mouvement du muscle atteint. Le muscle peut augmenter de volume et un œdème peut se développer par la suite.

Dans l’immédiat, et devant les signes décrits précédemment, il faut arrêter immédiatement toute activité : en effet, chaque mouvement du muscle blessée peut aggraver la déchirure et favoriser le saignement, au contraire, il faut faire allonger la personne par terre, appliquer de la glace directement sur la zone blessée ou à défaut mettre en place un bandage élastique et accompagner la personne blessée rapidement vers le centre d’urgence traumatologique le plus proche.

La consultation du médecin

Si le blessé est amené en urgences, un médecin va l’examiner. Il peut être en premier lieu un médecin généraliste, un médecin urgentiste ou bien un spécialiste en traumatologie orthopédie.

L’examen clinique va permettre au praticien d’apprécier le degré d’importance de la déchirure musculaire : elle peut être simple et partielle, ou au contraire grave sectionnant complètement le muscle avec une impotence fonctionnelle immédiate.

Au moindre doute, le médecin peut vous faire subir des examens radiologiques : une radiographie standards du membre blessé, voir une échographie des membres molles qui peut visualisée la déchirure et apprécier l’étendue de l’hématome.

Les différents types de déchirure musculaire

Les déchirures musculaires sont classés en 04 types (stades) :

  • L’Elongation : (Stade I) correspond à des micros déchirures au sein du faisceau musculaire.
  • La Déchirure : (Stade II) correspond à une déchirure partielle du muscle, cette déchirure est également appelée “Claquage”.
  • La Rupture Complète : (Stade III) correspond à une rupture complète du muscle.
  • La Désinsertion Musculaire : le muscle est arraché de son insertion osseuse.
  • Les Contusions : (surtout dans les sports de contact) qui peuvent reproduire n’importe quelle lésion.

Traitement

Lutter contre l’œdème : la quantité du saignement de la zone déchirée est directement responsable de l’importance du gonflement et de l’œdème du muscle, on peut diminuer cet œdème par l’application d’une poche de glace en maintenant le muscle étendue et étiré. Bien évidement, il faut toujours séparer la peau et la glace pour éviter l’apparition de brûlure par le froid. La surélévation du membre blessé permet un meilleur retour veineux et contribue activement à faire diminuer l’œdème.

Lutter contre l’inflammation : il existe des médicaments très éfficace pour lutter contre l’inflammation, à prendre par voie orale, tel l’ibuprofène ou bien par voie intraveineuse tel le voltarène, ou en application locale d’un gel anti-inflammatoire (KETUM).

 

Note

PRICE FORMULA ou la formule PRICE

Chez les Anglosaxant, grands spécialistes de la pathologie traumatique, dans le cas de déchirure musculaire, ils appliquent la formule PRICE : Protection, Rest, Ice, Compression, Elévation (protection, repos, glace, compression, élévation)

  • Protection : protéger le muscle tendu de toute autre traumatisme
  • Repos : faire reposer le muscle, éviter toute activité douloureuse par un repos stricte
  • Glace : appliquer une poche de glace sur la zone atteinte pendant 20 minutes toute les heures, elle possède un effet anti-inflammatoire et antalgique, et agit sur l’œdème et le gonflement.
  • Compression : par un bandage élastique, permet de soutenir le muscle et le garder dans une position étendue.
  • Elévation : élever la région blessée permet de diminuer l’enflure par le retour veineux.

Prévention des déchirures musculaires

Les déchirures musculaires peuvent survenir même chez les sportifs les plus avertis, néanmoins, on peut prévenir la survenue de ces accidents :

  • La préparation physique progressive : les muscles et les tendons doivent être entraînés.
  • progressivement aux efforts violents qu’ils doivent fournir. L’entraînement doit être progressif.
  • Attention aux Stages intensifs de début de saison pour ceux qui ne suivent pas un entraînement régulier.
  • L’échauffement : un muscle froid est plus fragile.
  • Les étirements : assouplir un muscle, c’est améliorer sa qualité élastique et ainsi lutter contre les blessures.
  • Le relâchement : dans tous les gestes sportifs, un plus grand relâchement induit une diminution du risque de blessure.
  • Le respect et l’écoute de son corps : savoir s’arrêter quand on est trop fatigué, ou que les crampes commencent à venir.
  • Respecter les temps de récupération.

 Dernière mise à jour: 05/03/2013

Sources & bibliographie

  • William C. Shiel Jr. Charles Patrick Davis, Muscle Strain, Disponible sur : http://www.emedicinehealth.com/muscle_strain/article_em.htm (Consulté le 18 septembre 2012)
  • Scott Keller, Muscle Strain, Disponible sur : http://www.webmd.com/fitness-exercise/guide/muscle-strain (Consulté le 18 septembre 2012)
Article lu et approuvé par l'administration

Débats, discussions et commentaires : 142 commentaires.

  1. bon pour moi j’ai u ce jenrd d’acceden mais des fois quand je fait du sport ça revien je ne sais pas pourquoi j’aimerè avoir un aide si c’est possible merci d’avance

  2. je demande si une gerison d’une decherure du tendan est possible et comment?

  3. une déchirure du tendon (confirmée par un traumatologue) doit être opérée pour guérir complétement.

  4. je confirme , j ai eu une dechirure musculaire au niveau de l épaule et de dois allé me faire opérée

  5. En cas de déchirure musculaire, il faut à tout prix éviter de masser la zone affectée.Ce faisant,on aggrave la situation et on provoque plus d’écoulement sanguin interne.

  6. jai une dechiru et japplique toutes ces techniques. jaimerais savoir en combien de temps sinon de jours je vais recouvrer la guerrison. svp reponder moi

  7. @negro: ça dépend de beaucoup de choses : lieu de la déchirure, mobilisation du muscle, taille de la déchirure … entre deux à trois mois mais une déchirure musculaire peut demander beaucoup plus de temps pour guérir complètement…

  8. Voilà un traitement très puissant sans médicaments pour sportifs de haut niveau. Si tout est respecté vous réduirez le temps de moitié au moins par rapport à la normale:
    D’abord il faut savoir différencier:
    une contracture (1 semaine)
    une élongation (3 semaines)
    un claquage simple (2 mois)
    une vrai déchirure (3 mois)
    Mais ce traitement est pour le claquage et la déchirure.
    Le plus important c’est de ne pas solliciter le muscle du tout au début, d’avoir mis du froid et compressé légèrement avec une bande pendant au moins 3 jours, après l’hématome ou pas sera là.
    Et surtout de MAINTENIR sa jambe CONSTAMMENT sur une chaise quand on est en position assise, sur un oreiller quand on est en position debout, et éviter un maximum de marcher même avec des béquilles!! le pied ne doit jamais être au sol! (Sinon c’est le pied enflé garanti!!)

    Traitement:

    1) un mélange de TM (teinture mère) que j’ai fait faire chez Boiron que je prends par voie orale
    (Calendula TM 50ml – Bellis Perennis TM 15ml – Crocus Sativa TM 15ml {impossible à obtenir} Arnica TM 7ml – Echinacea TM 3ml)

    2) un mélange d’H.E. pour uniquement le muscle
    (clou de girofle – Cajeput – Romarin – Wintergreen – Camphre – Menthol)20 gouttes de chaque dans 30 ml d’huile végétale d’Argan ou de germe de blé ou de Perilla

    3) une autre H.E pour uniquement l’articulation de la cheville
    (Helichryse Italienne ou Immortelle)

    4) de l’homéo par voie orale
    (Arnica Montana 5CH) 1 à 2 fois /j

    5) une autre TM pour traiter les hématomes uniquement
    (Arnica Montana) possible un de chaque côté du pied après 3 à 4 jours puis un sous la cuisse après une semaine.

    6) un produit de MTC (Médecine Traditionnelle chinoise) pour le muscle aussi en alternance avec les H.E.
    (ZHENG GU SHUI)

    7) des ampoules d’Oligo – Eléments de:
    a) Potassium une/j
    b) Magnésium une/j
    8) de la levure de bière en gélule une/j

    9) des séances de magnéto-thérapie
    (avec des aimants en terres rares de Néodyme Fer Bore avec une énergie produite de 3000 Gauss avec un pelliculage anti- allergique)chez magnétothérapeute

    10) une bande qui sert à maintenir le muscle suffisamment comprimé pendant 3 à 4 jours mais pas trop serrée surtout pour réduire l’espace disponible, entre lui et l’aponévrose, du à une déplétion (creux), le plus étroit possible -

    11) commencer après 10 jours, doucement des massages lymphatiques dans la jambe pour éviter tout amas ou calcification du sang qui rendrait le muscle fragile, ce qui fait remonter l’hématome dans l’arrière de la cuisse au fur et à mesure qu’il se dissout à la TM.

    Bon rétablissement

  9. Ah j’oubliais
    après une semaine 10 jours faire une échographie pour vérifier l’état de l’hématome, c’est ce qui est important pour la suite.

  10. Mon fils a eu une déchirure de la cuisse de 1cm , il a été guéri en une semaine grace a quatre seance de laser C02.
    Je lui est fait faire une échographie par précotion et effectivement il n’avait plus rien.

  11. Une « déchirure » guérie en une semaine! Par n’importe quel procédé, cela relève de la magie! Je vous suggère de vendre cette potion aux entraîneurs professionnels, ils vont vous rémunérer à prix d’or!
    Trêve de plaisanterie, il ne faut pas confondre une vraie déchirure (compter 3 mois) avec un claquage simple (compter 2 mois) avec une élongation (3 semaines) et une contracture (1 semaine).
    le laser CO2 est utilisé depuis une vingtaine d’années en chirurgie esthétique, il a évolué et devenu un aide incontestable pour certains problèmes que rencontrent les sportifs.
    Comment opère le laser CO2 ?
    Quelques millimètres sous la peau, lorsque la température atteint 50 à 60 degrés, les tissus ne brûlent pas mais les vaisseaux s’ouvrent amplement. Les échanges entre le sang et la zone traumatisée sont stimulés. Les protéines dures et fibreuses coagulent et se brisent. Les cicatrices tendineuses ou musculaires raides et fragiles sont assouplies. L’énergie du laser modifie la charge électrique de bon nombre d’atomes. Ce processus est à l’origine de champs électriques. La différence de tension entre les molécules voisines cède brutalement. Ce micro-éclair provoque une onde mécanique qui tire sur les tissus et les assouplit. Ce sont les effets « photoélectriques » et « photomécaniques » du laser.
    Les vieilles cicatrices rigides et cassantes sont assouplies. Tendons et muscles retrouvent leur élasticité.
    Le laser au secours des tendons et des muscles.
    Un tendon ou un muscle lésé souffrent souvent d’une cicatrisation anarchique et rigide. La zone reconstruite est dure mais cassante. Elle cède à la moindre remise en tension, un peu comme vos gerçures hivernales craquent lorsque vous esquissez un sourire douloureux ! Vous l’avez compris, c’est dans ces circonstances que le laser trouve tout son intérêt. Il assouplit et «mécanise» les cicatrices fibreuses. Il active les processus de régénération. Il est indiqué pour soigner les vieilles tendinites chroniques. Il contribue au traitement des anciennes lésions musculaires devenues collantes et fragiles.
    le laser est utile en cas de tendinite aigüe. Les tendinites chroniques et les séquelles de claquages sont les indications classiques du laser.
    Conclusion: Votre fils souffrait certainement d’une contracture musculaire.

  12. j étais blessée février 2010 ma blessure c est une déchirure musculaire au niveau de la cuisse droite mais je ne savais pas ,après 4 mois le médecin ma dit c est une déchirure et il ma donnée un repos de 4 mois et un traitement utilisais des pommades récemment ,Il ya deux semaines j ai commencé a courire mais decement

    Mais je sentais la douleur
    s il vous plqis donnes ;oi des sollusion

  13. Bonjour je c est pas se ke j ai mais j ai mal au mollet quand je cours et quand je mais trop de force dessus vous pensez que c est quoi metci

  14. Bonjour, depuis un mois je souffre je crois d’un claquage musculaire a la poitrine survenant d’un exercice de chest press, j’etais sous une barre faisant ma troisieme serie quand je sentis comme un elastic qui casse ds ma piotrine avec une douleur aigue, je ne pouvais plus m’entrainer,pendant 3 jrs j’ai mis des glacons dessus, j’ai vu un medecin qui m’a prescrit un anti-inflamatoire pendant 10 jrs avec repos. Cela fait deja un mois et je n’arrive pas encore a m’entrainer je ressens tjrs une douleur des que j’essaye d’etirer le muscle de la poitrine ou de porter d’importe quel petit poids. s’il vs plait es ce qu’il y aurait un traitement plus rapide que d’attendre comme ca sans entrainement je vais perdre tous mes autres muscles en plus j’ai une competition de bodybuilding ds 2 mois…merci d’avance.

  15. salut a tous moi j’aimerais savoir comment soigner mon mal je soulève des carton d’environ 20 kilo dans le travail que j’exerce pour mon pain quotidien mais depuis plusieurs moi j’ai des douleur au niveau de mon rein gauche et cela m’empêche de continuer dans se domaine je ne peu ni m’assoir confortablement ni jouer au foot normalement je ne sais pas si c’est une déchirure ou mon muscle qui es contracter je recherche la solution mais pas encore trouver NB; la douleur es au niveau de mon rein gauche aide moi merci d’avance

  16. vérifiez qu’il ne s’agit pas d’une hernie d’abord, demandez à votre généraliste une consultation chez un angiologue, il a l’habitude et vous fera passer un scan, pour en avoir le cœur net!
    bonne chance.
    NB: On ne peut traiter que ce qu’on connait!
    Il faut un diagnostique sûr.

  17. j’adore ce site que je viens de découvrir car je trouve toutes les réponses à mes questions merci et à bientôt

  18. Bonjour, je vais vous exposer mon cas difficile. Il y a 5-6 ans je me suis fait quelqur chose a l’epaule quelques heures apres une seance de sport (hand ou volley je ne sais plus), j’avais ete chez mon generaliste et d’apres lui s’etait une dechirure musculaire ou une tendinite. Au moment que je vous parle j’ai le trapeze qui reste contracté depuis lundi matin ou je suis resté bloqué en fumant une clope.. Ca me fait une espece de boule sur le trapeze a l’endroit ou il rejoint l’epaule quand j’ai mal, boule visible facilement a l’oeil nu. Ca fait un peu + d’un an maintenant que je ne peux plus faire de sport ni porter des poids lourds avec ce bras sous peine de fortes douleurs pendant l’acte physique et pendabt quelques jours suivant cet acte. Je vais chez un medecin du sport qui m’a fait passer une radio et un irm mais ils n’ont rien trouvé tout ce qu’il sait c’est que mon epaule est beaucoup moins souple que mon epaule saine. J’ai deja fait + de 30 seances de kiné, sans resultat et je me demande meme si ca n’empire pas les choses.. Je suis en terminal et je ne sais paz comment je vais faire pour le bac vu que mis a part mon kiné et mes medecins les gens doutent que ma douleur soit reelle.. Je n’en peux plus de ne pas pouvoir faire de sport ni mener unr vie normale.. Pour vous dire je suis incapable de mettre une veste en commencant par mettre le bras a l’epaule saine car je n’arrive pas passer l’autre dans la manche du coup.. Mon kiné pense que c’est la tete de l’os de mon epaule qui est decentré mais j’en doute etant donné que la douleur que je ressens se situe au niveau du trapeze et principalement au niveau de la boule dont j’ai parlé toute a l’heure.
    En esperant que quelqu’un de vous saura me dire ce que j’ai et merci d’avance..

  19. bonsoir à tous,

    Aux vues de ce que j’ai pu lire vous m’avez l’air de bons conseils, je me tourne donc vers vous pour comprendre ce que je peux avoir.

    Alors voilà, je viens de commencer le baseball et ceci après 4 ans sans sport. Un jour je vais m’entrainer tout seul et sur un lancer une grosse douleur m’arrive sous l’épaule juste en dessous l’aisselle. Cela m’a fait une boule qui me fait mal en la touchant. Suite à ça j’ai laissé passé une semaine sans rien faire et je suis retourné à l’entrainement et là sur d’autres lancés la douleur est revenu et de plus en plus forte jusqu’à ce que je ne puisse plus lancer la balle. C’était hier, eujourd’hui j’ai énormément de mal à lever le bras, ca tire sur la boule et je n’arrive pas à trouver de position qui me soulage vraiment.

    Déchirure? élongation? Que dois-je faire? Je m’applique du voltarène dessus puis je m’enroule de célophane. Est-ce bien et cela suffira-t-il si je continue quelques temps?

    MErci pour vos futures réponses.

  20. Maldom, il est très difficile de donner un avis dans le flou… ton problème est avant tout de trouver quelqu’un qui te fasse un bon diagnostique, un médecin ne peut pas grand chose vu ses connaissances, le médecin de sport aurait du avec les examens que tu as passé et le fait de te voir en chair et en os! si tu as encore ce problème, n’hésite pas à aller encore consulter! un ostéopathe pourquoi pas, mais tant qu’on ne te donne pas un diagnostique précis, frappe aux portes!
    demande à ton généraliste de te faire un mot pour aller voir un angiologue! Ils sont en général, très bien formé pour ça!
    Quand tu auras ton diagnostique revient ici (mais je n’ai pas le temps d’y passer souvent) tape mon nom claude besnou sur google et contacte moi, ou sur bienetravie laisse moi un mot, je te souhaite bon courage d’ici là.

  21. Baseballer, à première vue, c’est grave, une déchirure, si tu as senti une bosse, une boule, mais est ce que cette boule est venue très rapidement ou après au moins 3,4 heures? Dans ce cas ça serait un caillot de sang qui à pris la place laissée libre quand le muscle à « cassé », dans les deux cas, ne reste pas sans rien faire, consulte ton généraliste et demande lui d’aller passer un Doppler chez un spécialiste angiologue, de même essaie de me contacter avec les coordonnées que j’ai mise juste au dessus, je ne sais pas si l’on est autorisé à laisser son lien ici? Bonne chance.

  22. Le 26 octobre je me suis fait un claquage en cours de jazz de suite on m’a mis de la glace.
    Quand je suis allée voir mon médecin celui-ci m’a déclaré que je n’avais rien que je pouvais marcher de continuer à glacer pendant 5 jours plus du doliprane 1000.
    Au bout de 9 jours je lui ai exigé de me faire une éco!!
    Et la!! déchirure du soléaire 46mm de ht sur 40 mm de larg sur 8.4 d’épaisseur avec hématome diffus hyperthrophie de l’extrémité inférieure du soléaire droit du tendon d’achille.
    Bref du radiologue je suis passé à un médecin d’urgence et en kiné.
    Mon médecin traitant est contre la kiné !!!aucun traitement!!!
    aujourd’hui je marche mal, je fais du kiné tous les jours.
    Le kiné m’a prescrit une béquille
    Chaleur pour cicatrisée, electrode, massage, applique de chaleur.
    Qu’en pensez vous ?
    Quand vais je pouvoir marcher normalement.
    Merci de vos réponses

  23. Bonjour Deneve
    URGENT : Arrêtez tout de suite de marcher sur votre jambe ! Utilisez 2 béquilles quand vous devez absolument vous déplacer, et soyez le plus souvent assise avec la jambe posée sur une chaise.
    1) A votre place je changerais de médecin traitant.
    2) On ne glace pas après 2 heures, c’est trop tard, c’est fini. Le but de mettre du froid est d’empêcher la production ou l’extension de l’hématome qui va fatalement se faire et prendre la place laissée vide lors du déchirement. Que voulez-vous que du froid puisse faire ensuite? Si ce n’est endolorir l’endroit ainsi vous marchez, vous sentez moins la douleur et vous accentuez les dégâts! D’ailleurs le doliprane 1000 avait le même but! Réduire la douleur qui signifie: « attention! Stop! » et vous faire continuer à marcher dessus ce qui aggrave énormément le problème!!MERCI DOCTEUR!
    3) une éco c’est bien mais pas suffisant, vous auriez du lui demandé d’aller voir un angiologue pour un Doppler, ce spécialiste vous aurait fait un examen indispensable pour voir l’état des lésions des vaisseaux, et des veines ce qui est le plus important, il aurait bien sur constaté aussi l’état du soléaire qui est à l’intérieur derrière le jumeaux, mais c’est l’hématome qu’il faut surveiller.
    4) Il ne faut surtout pas faire de kiné, du moins maintenant ! J’entends de massages !!! Surtout pas !
    5) cherchez mon nom claude besnou sur google, et contactez-moi sur l’un de mes sites, ou tapez bienetravie et contactez-moi en laissant vos coordonnées. Je vous garanti que dans 2 mois vous remarcherez normalement, en principe, mais arrêtez tout de suite de marcher dessus ! Vous risquez de ne plus jamais marcher normalement.
    6) je vous indiquerai ce qu’il faut faire, c’est un protocole assez contraignant, mais votre jambe a été mal prise en charge et vous devez prendre votre problème sérieusement à cœur, on ne plaisante pas avec les hématomes de ce type, un caillot peut remonter la jambe et provoquer un arrêt cardiaque !
    7) Pour ce qui est de marcher le plus rapidement possible, plus vous aurez votre jambe pressée et complètement immobile, plus vite vous irez mieux, mais vu la situation cela ne sera pas avant 2mois et ce que je vous indiquerai. Si vous marchez dessus, cela ne fera qu’empirer les choses et les délais.

  24. bonjour
    je pratique la Course a pieds et suite a des douleurs au mollet il s’avère que j ai une desinsertion inter aponevrotique sur 7 cm au mollet gauche et moins importante au droit ..j ai arrete les séances de fractionné mais je continue de trottiner doucement qui peux me renseigner car le medecin m a dit qu il ni a ps grand chose a faire … sur mon echo il ni a pas de signe de debut de cicatrisation … on m a dit que je peux faire du vélo …
    j’espere avoir de vos conseils et temoignages
    merci

  25. Je vous conseille de faire un doppler chez un spécialiste angiologue, demandez à votre médecin traitant de faire un mot pour lui (il vous faut son approbation pour être remboursé). il faut vérifier qu’il n’y a pas d’hématome, ce que je soupçonne. achetez des chaussettes de contention, évitez de marcher le plus possible! donc pas de sport même « petit » comme trottiner! Sinon vous ne guérirez jamais. Et puis regardez mon traitement du 4 novembre 2010 plus haut, il vous conviendra.

  26. Merci beaucoup, je vs ai écris sur bienetravie.
    J’attends votre réponse
    j’ai oublie de vs dire qu’en plus de la béquille j’ai la jambe bandée avec d elastoplast je prends de l’arnica
    Merci je me fais du soucis

  27. chère Deneve

    J’ai reçu votre Email, je vous envoie tout ce qu’il faut pour vous sortir de là. je vous ai recommandé l’arnica bien sûr, la bande elastoplast n’est pas mal, mais c’est difficile à contrôler la force du serrage, c’est pour cela qu’un bas de contention est mieux, demandez à l’angiologue que vous verrez de vous en prescrire. Vous n’avez plus de soucis à vous faire maintenant, vous allez prendre soin de vous et je vais vous y aider, à chaque étape.

  28. Merci beaucoup, pour vos conseils, je vs réponds par mail.
    C’est pas facile de se soigner à cette époque et pourtant !!!!
    Merci beaucoup

  29. Bonjour,

    Je vois que j’ai affaire des sportifs ici (pour la plupart) et ce n’est pas du tout mon cas. ;p
    Fin mai (il y a donc 6 mois) j’ai eu un accident de voiture choc frontal (c’est moi qui me suis arrêtée dans la voiture de devant qui venait de piler net… Pas le choix). La voiture a été pliée mais moi aussi.
    Rien de grave : des hématomes, des contusions au niveau de la ceinture. Depuis j’ai toujours mal au biceps du bras gauche on voit une masse le traversant de droite à gauce et c’est dur (pas besoin de faire de muscu lol). Le plus embêtant c’est quand on me prends la tension à cet endroit là je serre les dents.
    Mais le pire c’est le bas coté droit du bas ventre et la hanche droite. Il y a eu après l’accident un épanchement sanguin visible sur la cuisse (il est resté interne pas de blessure externe) mais depuis et je vous rapelle que cela fait 6 mois, j’ai toujours mal en bas du ventre à droite. Plus je porte quelquechose de lourd et plus ça me fais mal. il y a 2 jours je portais mon bac de linge sorti de la machine (donc aun peu lourd) à peine dans les mains je l’ai lâché de douleur. Je me suis rattrapée à la machine à laver sinon je serais tombé par terre à cause la douleur. La douleur remonte jusqu’au niveau de la vésicule biliaire.
    Je suis allée consulter mon médecin pour une autre raison qui m’a expliqué que c’était une déchirure musculaire consécutive de mon accident de fin mai.
    Je veux bien mais ça met combien de temps à guérir??
    Ca fait un peu long à mon gout!
    Le fait que je sois fibromyalgique peut-il expliquer que je mette du temps à m’en remettre?
    Que puis je faire?

    Merci, Kare

  30. On est pas « fibromyalgique »! On ne peut pas considérer la fibromyalgie comme « une  » maladie à part entière, sinon on ne pourra jamais la soigner(heureusement) on fait de la fibromyalgie, oui, ce sont des « mal à dit » qui sont des avertissements du Moi Intérieur, les symptômes ne sont pas les signes de maladies (c’est pour cela que je dis ça n’est pas une maladie) mais des signes de « désharmonie » complète entre votre intérieur et votre cerveau. Ces signes sont spécifiques et ont un langage, les symptômes ne sont pas des ennemis, donc c’est contre productif de vouloir les éliminer, ils reviennent sous la même forme ou bien d’autres formes, mais les conséquences sur le corps sont de la même puissance que les symptômes de maladie. Ex: si vous faites de la tachycardie, ce sont les mêmes symptômes qu’une personne cardiaque, et vous pouvez en souffrir autant, sans que votre cœur ne soit atteint d’aucune maladie.
    Vous avez certainement une déchirure qui n’a pas cicatrisé et que vous allez trainer encore longtemps si vous faites des efforts à solliciter ce muscle, mais cela peut être aussi une hernie ou tout autre trauma interne causé lors du choc, le fait de faire de la fibro n’arrange pas les choses, c’est un terrain facilement utilisable puis qu’affaiblit.

    Je vous recommande de bien observer (vous avez l’habitude! puis que c’est une sale manie de ceux qui font de la fibromyalgie, d’écouter sans cesse les signes que donne l’intérieur et de ce fait d’amplifier les douleurs et les symptômes ce qui est une conséquence normale là!)observer les mouvements qui sollicitent ce muscle déchiré, et de ne pas les faire au moins pendant 6 mois (une déchirure reconnue et très bien soignée dans l’immobilité dure trois mois)mal soignée, elle peut durer toute la vie. faites vous des petits massage a la TM (teinture mère) d’arnica Montana 2 fois par jour pendant 3 semaines (avec arrêt d’une semaine) et si vous arrivez à avoir un ou des points précis qui sont douloureux au toucher, mettez L’huile Essentielle hélichryse Italienne (Helichrysium italicum)connue aussi sous le nom d’Immortelle » mais Italienne surtout! utilisez la « pure » (une des rares HE que l’on peut utiliser sans dilution), 3 ou 4 gouttes pendant 3 semaines à l’endroit ou ça fait mal avec un arrêt d’une semaine avant reprise. les deux pendant 3 mois. tenez moi au courant dans l’intervalle sur mon blog bienetravie.

  31. Bonjour,

    Merci pour vos conseils sur l’arnica je l’ai commencé il y a 2 jours et je vais gérer avec mon kiné. Je pense que vous avez raison et que ça n’avait pas du cicatrisé et j’ai du réveiller le truc ;p

    Voilà ça c’était pour la partie agréable. Maintenant je vais vous apprendre à ne pas faire de généralités.
    Vous ne me connaissez pas. Ce que vous écrivez me fait bondir! Mais ne m’étonne pas le moins du monde (mais m’agace profondément quand on met tout le monde dans le même sac!). Votre réaction n’est que la conséquence de l’attitude d’une majorité de fibros qui geignent et se plaignent du matin au soir!
    ce n’est pas mon cas, un mois après mon accident de voiture je repeignais 3 pièces de la maison et y faisait des travaux! C’est malheureusement cette majorité de geignards de fibro qu’on entends le plus et nous les gens normaux qui ne se regardent pas le nombril on ne nous entends pas assez. Peut-être parce que si je devais l’ouvrir face à tous ces geignards j’en prendrais un pour taper l’autre. Et là le message passerait pas. Ces gens là nous desservent. Par contre quand on me met dans le meme sac qu’eux, comme vous, quand on parle sans savoir et que l’on fait des généralités je bondi! Je vous invite à vous remettre en question sans faire de jugement à la va vite, collectez les infos et ensuite faites vous votre opinion! nous ne sommes pas tous fait dans le meme moule!

    Maintenant je vous conseille de revoir vos classiques : la fibro n’est pas une maladie mais un syndrome : càd un lot de symptômes sans avoir les pathologies qui y sont normalement liées! Donc nous ne sommes pas malades! c’est juste notre état de santé qui change. Prenons l’exemple de la douleur et la fameuse échelle sur 10. Pour quelqu’un qui n’a pas de pathologie liée à la douleur 0= j’ai pas mal. Pour un fibro 2=j’ai pas mal. Chaque fibro devrait comprendre qu’il faut déplacer le curseur : votre 0 est égal à votre 2 pour nous. ainsi on augmente notre tolérance à la douleur. ainsi nous devrions avoir une échelle de 2 à 10. Et avec le temps on conditionne notre cerveau pour qu’une douleur à 2 sur 10 soit équivalent à pas de douleur!
    Concrètement il faudrait dire à tous les fibro qu’ls s’enlève le balai qu’ils ont dans l’arrière train et qu’ils arrêtent de se regarder le nombril! (ce que vous avez appellez « sale manie »).
    Alors ne mettez pas tout le monde dans le même sac!
    Et d’ailleurs cette attitude face à la douleur est valable pour totue douleur! Fibro ou pas, quelquesoit le bobo la douleur est message émis par le cerveau et les neuro-transmetteurs, apprenons à notre cerveau à gérer la douleur c’est tout. ce que je viens de vous expliquer est donc valable pour les déchirures musculaires aussi!

    Kare.

  32. Beaucoup de haine intérieure…

    Si vous savez si bien vous occuper de vous-même…
    gérer votre douleur…
    jouez au dompteur de neurotransmetteurs, etc…
    si vous savez mieux que moi (qui voit des patients qui font de la fibromyalgie un peu plus souvent que vous qui avez le nez dans votre guidon)…

    Alors pourquoi venez-vous chercher de l’aide ici? Et me faire perdre du temps que je pourrais consacrer à des gens moins hargneux et impolis.

  33. Bonjour a tous,

    Il y a de cela a peu pres un mois, je me suis fait une dechirure musculaire partielle au mollet droit pendant un match de foot. Ceci a ete confirme par un IRM.

    Le jour meme de l’incident, j’ai suivi la methode GREC (Glace, Repos, Elevation et Compression). Je n’ai pas eu d’hematome, mais mon mollet etait tres enfle. J’ai mis attelle et marche avec des bequilles pendant presque 2 semaines mais suis retourne au bureau apres seulement 4 jours de repos.

    Deux semaines plus tard, mon mollet etant toujours enfle, mon medecin m’a fait une echographie doppler pour s’assurer qu’il n’y avait pas de phlebite. Les resultats sont normaux mais apres presque un mois, mon mollet enfle lorsque je suis debout. Je suis constamment oblige d’elever ma jambe pour faire disparaitre les gonflements. Est ce que cela est normal? Puis je toujours contracte une phlebite? Combien de temps le mollet reste il enfle apres une dechirure?
    Notez que je marche de mieux en mieux sans bequille ni attelle evidemment…

    Merci d’avance pour vos reponses.
    Un sportif presse de refaire du sport!

  34. Si vous êtes sûr qu’il n’y a pas de phlébite, (normalement elle se pratique avec un doppler chez un spécialiste angiologue! pas un médecin!)

    1) La méthode GREC est excellente car c’est exactement ce qu’il faut faire tout de suite, félicitation.
    2) Retourner au travail après 4 jours? C’est risqué et il fallait absolument garder la position horizontale de la jambe, sans jamais se poser dessus!En plus vous devriez avoir un bas de contention si vous devez mettre la jambe à la verticale.
    Il est tout à fait normal que la jambe enfle suite à une déchirure, si vous la mettez à la verticale, c’est d’ailleurs un des principaux signe qu’il ne faut rien laisser au hasard, ce que vous avez fait tout au début est excellent et ensuite aussi, par contre il faut absolument que vous ne restiez jamais DEBOUT, et que assis votre jambe soit à l’horizontale.
    vous pouvez améliorer les choses en vous référant à cette page:http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/

  35. bonjour,
    très intéressant tous ces commentaires ,j ai également eu une déchirure confirmée par eccho ,cela fait bientôt 3 mois j ai suivi à la lettre le protocole ,Grec ,mais j ai encore mal , je me demande quand je pourrai reprendre mes activités sans douleurs et le sport? je pensais reprendre par la natation pour éviter les traumatismes ?puis je commencer les massages ?merci de répondre
    cordialement

  36. Bonjour,
    Il y a 1 mois je suis tombé et depuis j’ai une petite douleur à l’épaule qui me gène dans mes mouvements. Mon kiné après trois séances me conseille de me masser avec une huile essentielle.
    Qu’en pensez-vous ? merci

    Salutations

  37. Bonjours,
    Il y a 5 mois, je me suis fais une élongation, avec un « clac » sonore bien audible, puis ma jambe droite, (ischios jambiers) fut douloureuse pendant 3 jours. Malheureusement, je ne suis pas aller chez un médecin, j’ai juste mis de la glace dessus, mais 5 jours plus tard, j’ai recommencé a faire du sport. Maintenant, je ressent toujours des douleurs lors des étirements et il m’est impossible de donner des coups de pieds avec plus d’une certaine force sans que ma jambe me fasse (un peu…) souffrir, et il m’est très dur de donner certain types de coup de pieds au-dessus du niveau de mon plexus solaire.
    J’aimerai savoir s’il existait un « traitement » possible après tant de temps ?
    Merci.

  38. Bonjour , je me suis fait une déchirure musculaire au mollet y a 3 ans qui a mal été soignée . Depuis quand je fais du sport j ai une douleur plus ou moins importante. On dirait même que j’ai un petit bleu qui apparaît . Comment puis je la soigner ??? Merci lauracedr01@yahoo.fr

  39. Bonjour,
    Je ne suis pas une sportive mais j’espère avoir un conseil de votre part merci.
    Je me suis fait opérer mercredi 10octobre dernier de 2 hernies une ombilical et l’autre sur la ligne blanche sous coelioscopie, je suis sortie de la clinique le vendredi,après avoir vu le chirurgien en lui disant que j’avais très très mal au niveau de l’appendicite chose que je n’ai plus étant opérée depuis de nombreuses années.
    Coté petites ouvertures à gauche pour passer les trocars tout va bien aucune douleur.Mon vendre est encore gonflé mais je pense que c’est normal .
    Alors j’ai vu mon medecin traitant hier aucune solution de sa part sauf de prendre du dafalgan codéiné qui ne me fait rien à la douleur que j’ai.
    Pensez vous s’il vous plait que je puisse avoir eu une déchirure,au cours de mon opération en me manipulant, je suis au lit toute le journée la jambe allongée et quand je vais aux toilette je me tiens le bas du ventre à deux mains si non je ne peux pas marcher.
    Que me conseillez vous, s’il vous plait car je souffre énormément.
    Merci.

  40. A Nanou, la douleur et le temps sont les deux facteurs les plus importants à considérer.
    C’est la douleur qui vous indique ce que vous pouvez faire et ce que vous ne devez pas faire, s’il ne faut jamais se concentrer sur elle (car alors elle augmente) dans ce cas là elle est votre meilleur indicateur.C’est le temps qui fera que vous aurez plus ou moins de séquelles – plus vous attendez, moins vous en aurez.

    A Rode, je vous conseille de masser l’endroit avec de l’Huile Essentielle d’Hélichryse Italienne, un peu chère mais très efficace, et sans la mélanger, c’est une des seules que l’on peut utiliser pure (faites un essai avant avec une goutte au creux du bras pendant 48h).

    Pour Yvan, le traitement « après temps de temps », c’était justement « le temps », bien sûr qu’il y a des traitements, regardez mon site à ce sujet (voir plus haut).

    Pour Flori, ne vous concentrez pas sur votre douleur, pensez à autre chose, vous ne faites qu’empirer le mal, mais cette douleur doit vous indiquer seulement ce que vous pouvez faire, et les mouvements interdits, pour l’instant. Prenez votre mal en patience, passez de la teinture mère d’arnica (en vente en pharmacie) doucement desssus, mais évitez de vous redresser en utilisant vos abdominaux ! mettez vous sur le côté, trouvez les meilleurs positions , celles qui font le moins mal, mais il n’y a rien d’anormal si vous tendez vos muscles que cela face très mal. Laissez du temps au temps.

  41. Toujours et encore:
    La douleur et le temps sont les deux facteurs les plus importants à considérer.

  42. Bonjour,
    Je pense avoir eu une déchirure musculaire à l’intérieur de la cuisse(mais je n’ai pas consulté). Mais est-ce normal que cela fasse 4 ans que j’ai encore des douleurs à l’effort et au toucher? Merci de votre réponse

  43. bonjour Sansas
    Oui malheureusement, c’est tout à fait normal que vous ressentiez douleur à l’effort et au toucher. Et on ne peut plus rien y faire sauf engraisser les laboratoires pharmaceutiques qui vous proposeront toujours un remède, ou même une opération pour faire marcher le commerce.
    C’est la raison pour laquelle, une déchirure musculaire doit être prise au sérieux dés qu’elle survient!Dans les minutes, voire les secondes qui suivent, en commençant par la glace, tout un protocole doit être mis en place.Si rien est fait, vous trainerez cette faiblesse à ce niveau là toute votre vie.
    Il n’y a plus grand chose à faire une fois que le mal est fait, c’est comme une cicatrisation mal faite, elle restera toujours mal faite.

  44. Bonjour,
    voilà il ya 1 semaine aujourd’hui,en voulant sauter d’un podium,en arrivant au sol ma jambe à tourné vers l’intérieur,et j’ai senti une forte douleur à la cuisse droite…on m’a relevé aie aie…j’arrivais presque plus à marcher…le staff médicale m’allonger et m’a appliquer une crème perskindol… ensuite le soir trop mal je me suis faire conduire à l’hôpital aux urgence,ou j’ai attendu 4h00 de temps..lol…puis ont m’à fait une radiographie de la cuisse sur plusieurs angle,puis j’ai attendu 1h30…et enfin le verdicte: Déchirure partielle du quadriceps…donc arrêt de travaille pendant 15 jours,on m’à donné des béquilles pour marcher,ont m’a dit qu’il fallait charger un peu ma jambe en marchant…et des anti-douleurs… j’ai remarqué deux hématomes un sur le coté droite,et l’autre à l’intérieur… je n’ai ni bandage,ni rien…et j’ai mal quand `même…svp pouvez m’aider??? car cela m’angoisse… peur de faire mal qqch…je dois retourner chez mon médecin traitant le 10.12.2012!!! pour voir comment…que puije faire en attendant pour pas agraver tout ca…merci bcp et desolé d’avoir été long! Christophe…

  45. Bonsoir,

    Je me suis fait une déchirure musculaire en haut de la cuisse gauche. J’ai veu mon généraliste qui ma seulement présrit, du repos;paracétamol, et gel contre la douleur;
    Pas plus de conseils de sa part et un peu déçu par son coté expéditif!!!
    Cela fait quatre jour que je suis au repos et je boite toujours autant!!! Pouvez-vous me donner des conseils et me rassurer sur l’avenir, car je suis plutôt inquiète à ca sujet???

  46. Pour Christophe et Edith, prenez le temps de lire mes anciens posts tout y est, vous pouvez aller aussi directement sur mon traitement pour déchirure :
    http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/
    Un traitement naturel qui a fait ses preuves, mais avant tout il va falloir vous armer de patience, n’oubliez pas que la maladie( même et surtout accidentelle) c’est le « mal à dit »… Peut-être avez-vous des choses à apprendre dans votre vie qui a une relation avec ce qui vous arrive, pour vous forcer un peu la main, car patience et observation scrupuleuse de ne pas marcher sur votre jambe sont les deux clés de votre réussite, sinon et bien il suffit de lire les commentaires pour voir ce qui arrive à ceux qui n’ont pas pris ces précautions! l’ignorance si c’est une raison, n’est pas une excuse et dans ce cas, la vie ne fait pas de cadeaux.

  47. Je me suis fait une déchirure musculaire au mollet ,en jouans au foot .j’ai trés mal j’ai arrété sur le champs .j’arrive pas à marcher …..
    SVP que doit je faire ?

  48. Tout est dit ici, relisez les commentaires, vous avez et disposerez de temps maintenant, cette accident vous permettra de prendre le temps pour une nouvelle occupation, la lecture.
    Vous pouvez aussi aller sur
    http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/
    Mais vous devez vous mettre dans la tête que la vie vous offre un nouvel ami, c’est « le temps », prenez le.

  49. Bonjour et merci pour tous vos précieux conseils. J’ai une déchirure à la cuisse qui ne passe pas (plus de 3 mois). Un cours de french cancan fatal où la prof m’a demandé de faire une roue à froid. J’ai entendu un méga craaaac combiné à une atroce douleur. Et à présent, j’ai comme l’impression que c’est ma circulation sanguine qui me fait souffrir… Lourdeur, douleur et l’impossibilité de rester assise trop longtemps. La seule chose qui m’aide c’est faire des mouvements avec ma cheville (flex) pour -j’imagine- activer la pompe sanguine. A l’époque, j’ai demandé « bêtement » à mon médecin traitant si on ne pouvait pas faire une phébite après ce genre d’accident… Il m’a répondu que non, qu’il n’y avait rien à faire… Que du repos ! Merci… Et bien j’ai ma réponse grâce à vous… Je vais me reprendre en main. Et bravo encore pour vos infos et le temps passé à nous répondre. Et puis…. bonne année ;)

  50. Merci Joss
    Vous dites: « Je vais me reprendre en main » et bien vous avez tout compris!
    Et vous m’avez compris aussi, cela fait plaisir :)
    Pour 2013, je ne vous souhaiterai qu’une chose, la santé retrouvée pour votre jambe, car cela serait dommage de privé vos admirateurs du French Cancan !
    Dans votre accident (car une déchirure mal traitée peut se transformer en catastrophe à vie), comme dans toute expérience négative, il faut, tout en réparant du mieux que l’on peut, dégager le côté positif de l’évènement. Il y en a toujours un! Or, nous sommes ici bas pour « faire » des expériences, (parfois négatives) et pour en dégager les enseignements (toujours positifs eux), examinons ce qui s’est réellement passé:
    Deux faits marquants:
    1) Un exercice physique qui demande d’avoir « obligatoirement » fait un échauffement, c’est le b,a,ba de tous sports. Votre coach aurait du s’assurer que vous l’aviez effectué, mais, comme il vaut mieux, toujours, ne pas remettre la faute sur les autres, vous auriez du le faire ! Car si vous apprenez le French Cancan (je suis ex mari d’une danseuse professionnelle de French Cancan !) je sais que vous n’en êtes pas à vos premiers cours, et la base de la base c’est l’échauffement.
    2) Un médecin qui s’en fout, ça ne lui rapportera rien de vous envoyer chez un angiologue, mais en même temps inconscient car on connait les résultats d’une phlébite non soignée, même si ça n’est pas une phlébite au sens propre, c.à.d. provoquée par une mauvaise circulation sanguine, mais par un accident !
    La leçon :
    1) la vigilance, {être et vivre sa vie dans l’ « Ici & Maintenant} – il faut toujours faire ses échauffements avant de pratiquer son sport –
    2) le discernement, {la sagesse de la nature de l’Esprit} – ne pas croire que les blouses blanches ont la science infuse. Dans le cas de la médecine moderne, toujours avoir en tête la même chose que chez le marchand d’électroménagers : sa réponse est liée à son chiffre d’affaire. Bien sûr il ne faut pas généraliser, il y a de très bons médecins généralistes, ils font généralement preuve de vigilance et de discernement justement.
    Bon rétablissement :)

  51. Bonjour, il y a maintenant 2 mois, je me suis claqué le biceps crural des ischios jambiers lors d’une séance de sprint avec une échauffement trop court.. Bilan une déchirure de 35x9mm mais sans hématome. 3 semaines plus tard je reprenais le sport sous conseil de mon kiné et là ça recasse. Bilan n°2: déchirure de 31x9mm avec hématome assez important cette fois-ci… Je décide donc d’être plus prudent ce coup là. Après 6 semaines d’arrêt de sport et de toutes activités physiques, je vais passer une échographie de contrôle. Et là on annonce qu’il y a y une nette réduction du foyer de rupture partielle et qu’il y a eu formation d’une consolidation et aspect moins anéchogène qu’avant. Mais cependant il reste une déchirure de 20x6mm après 6 semaines sans sport !!! Est ce normal ?? Je vous remercie, Benoit.

  52. Les ischio-jambiers sont tous simplement les muscles de la cuisse permettant la flexion de la jambe, ils vont de l’arrière du tibia et du péroné à la hanche. Ce groupe se compose de trois muscles dont le biceps fémoral (appelé aussi biceps long ou encore biceps crural).
    Sincèrement je ne vois pas comment avec une DÉCHIRURE de 35×9, même sans hématome, (et ça j’en doute) vous repreniez un sport au bout de 3 semaines alors que tout le monde sait qu’il faut un minimum de 3 mois ! ET cela pour une activité « normale » non sportive !! , ne sentiez-vous pas de douleur ?
    Même avec un claquage simple, c’est 2 mois d’arrêt complet pour une reprise d’activité non sportive.
    A la rigueur une élongation toute simple réduit le temps d’arrêt à 3 semaines seulement, et là encore, nous ne parlons pas du domaine sportif !
    Qu’en dit votre médecin traitant ? Vous devez passer par lui pour un rdv chez un spécialiste.
    Mes conseils :
    1) Changez de Kiné
    2) N’allez pas faire une échographie mais un Doppler chez un spécialiste angiologue, le Doppler contrairement à l’écho permet non seulement de visualiser les veines ou les artères et les flux sanguins qui les parcourent, mais d’écouter à un volume puissant ces flux sanguins en temps réel.
    3) Le résultat après 6 semaines et très satisfaisant, et plus que normal, c’est long, effectivement mais si l’on ne respecte pas le temps de cicatrisation + le temps que l’hématome disparaisse sans laisser de trace, vous en aurez des séquelles toute votre vie, c’est un choix sans appel.
    4) Si vous voulez vous soignez dans les meilleures conditions, regardez les conseils que j’ai donnés plus haut. Un traitement naturel pour sportif, mais il doit normalement être pris au début.
    5) Dans 6 semaines retournez chez l’angiologue pour un nouveau bilan,
    6) Attention au traitement pour votre hématome !
    a. Si vous n’utilisez pas de produits de phytothérapie,
    b. mais des médicaments (qui vont servir à vous fluidifier le sang afin d’éviter de graves danger de formation de caillots qui se détachent),
    c. n’oubliez pas d’aller faire un examen de sang dans un labo sous la surveillance de votre médecin traitant,
    d. en effet le dosage de ce médicament fluidifiant n’est pas le même pour tous, et si le sang devient trop fluide, il peut alors à l’inverse provoquer une hémorragie !
    7) Comme vous êtes sportif, il vous faudra ensuite refaire une rééducation progressive chez un kiné spécialiste pour les sportifs.
    8) Je vous conseille également quand tout sera redevenu normal (comptez encore 2 bons mois) de faire une opération laser. Je vous explique pourquoi :
    a. vous avez eu deux déchirures au même endroit,
    b. la cicatrisation musculaire anarchique qui s’en suivra va laisser des corps durs, raides et fragiles.
    c. Ils seront le « lien faible » qui tôt ou tard risque encore de se déchirer à ce même endroit.
    d. J’ai déjà expliqué ici la technique du laser CO2, je la remets pour vous :

    Comment opère le laser CO2 ?
    Il est devenu un aide incontestable pour certains problèmes que rencontrent les sportifs.

    Quelques millimètres sous la peau, lorsque la température atteint 50 à 60 degrés, les tissus ne brûlent pas mais les vaisseaux s’ouvrent amplement. Les échanges entre le sang et la zone traumatisée sont stimulés. Les protéines dures et fibreuses coagulent et se brisent. Les cicatrices tendineuses ou musculaires raides et fragiles sont assouplies. L’énergie du laser modifie la charge électrique de bon nombre d’atomes. Ce processus est à l’origine de champs électriques. La différence de tension entre les molécules voisines cède brutalement. Ce micro-éclair provoque une onde mécanique qui tire sur les tissus et les assouplit. Ce sont les effets « photoélectriques » et « photomécaniques » du laser.
    Les vieilles cicatrices rigides et cassantes sont assouplies. Tendons et muscles retrouvent leur élasticité.
    Le laser au secours des muscles.
    Un muscle lésé souffre souvent d’une cicatrisation anarchique et rigide. La zone reconstruite est dure mais cassante. Elle cède à la moindre remise en tension, un peu comme vos gerçures hivernales craquent lorsque vous esquissez un sourire douloureux ! Vous l’avez compris, c’est dans ces circonstances que le laser trouve tout son intérêt. Il assouplit et «mécanise» les cicatrices fibreuses. Il active les processus de régénération. Il est indiqué pour soigner les vieilles tendinites chroniques. Il contribue au traitement des anciennes lésions musculaires devenues collantes et fragiles.
    Le laser est utile en cas de tendinite aigüe. Les tendinites chroniques et les séquelles de claquages et déchirures sont les indications classiques du laser.

    Je vous souhaite un bon rétablissement lentement, ce qui va vous faire apprendre la patience.

  53. Bonjour et merci pour vos encouragements. Bon je ne vais pas monopoliser votre site pour faire salon mais je tenais à vous dire que le bas de contention (merci à mon armoire qui recèle des trésors… inutilisés) me soulage déjà bien ! C’est déjà une petite victoire ! Oui pour l’échauffement, je suis impardonnable (je ne suis pas une danseuse pro… loin de là…). Mais j’ai compris la leçon. Quand on ne sent pas quelque chose, on devrait s’abstenir ! Et j’arrête de râler sur la prof pas pro qui m’a demandé de faire la roue. La vie c’est comme la loi de l’attraction… J’écoute mon corps et je suis gentille avec lui, car au final il me le rend bien. Ca parait un peu « culcul la pral » mais c’est pourtant aussi simple que ça. Allez en route pour la recherche d’un new doc qui me délivrera un Doppler. Et merci encore pour votre aide ! Bonne continuation ;)

  54. bonjour,

    il y a 2 jours suite à un déhanchement lors d’un cours de danse, je me suis fait une déchirure sur le haut de la hanche avec un hématome qui remonte sur la crête iliaque.
    A l »echo , le radiologue m’a parlé d’un possible arrachement osseux (je dois faire d’autres rx pour confirmer).
    je ne trouve aucun renseignement sur ce genre de déchirure (surtout par rapport à sa localisation).
    je fais en moyenne 6h de sport par semaine et j’aimerai savoir si je peux faire de la gym douce ou de la natation pour ne pas rester trop longtemps sans activité sportive.
    quels conseils pouvez vous me donner pour limiter « la casse » et quel est le temps pour une bonne récupération.
    merci beaucoup pour votre écoute

  55. Bonjour Krys.

    Je ne suis pas familier de ce genre de déchirure, mais à priori, un muscle déchiré est un muscle déchiré… et un hématome subséquent est un hématome subséquent… aussi.
    C’est un doppler qu’il faut faire pas une radio, puisqu’il y a hématome, demandez à votre médecin traitant son avis et demandez lui d’aller voir un spécialiste style angiologue qui saura lire les dopplers ( échographies avec son).
    Si la personne que vous avez consulté ne distingue pas bien à l’ échographie, ce qui est tout à fait possible, je vois difficilement comment, par contre, elle va distinguer les muscles sur une radiographie ( Rx qui signifie Rayon X) qui sert à voir les os !!! Ceci dit ça fait marcher le commerce (et vous met des doses de rayons X inutiles) mais bon.

    Pour ce qui est de la gym douce ou de la natation, je vous mets en garde ! non ! lisez les posts, vous comprendrez pourquoi.

    De plus, je propose un traitement naturel très efficace pour les déchirures musculaires avec hématomes que vous pouvez très bien appliquer pour vous sur mon site ; http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/
    En suivant mes conseils à la lettre, c’est-à-dire un arrêt complet de mouvement, le temps initial de 3 mois puis de 3 mois de rééducation, peut être réduit à 2 mois – si la déchirure est petite et l’hématome aussi, le temps d’attente peut être réduit à 6 semaines puis rééducation obligatoire car il n’est pas question de faire « bouger » l’endroit, sinon, vous en pâtirez toute votre vie, il suffit de voir le nombre de gens qui ont voulu aller plus vite que la musique ! ils le paient ensuite, et au prix fort. Pour la plupart ne savaient pas, il est incroyable que l’on ne leur aie rien dit! Mais ça c’est encore une autre histoire, vous maintenant, vous savez.:)

    Bon rétablissement Krys

  56. Bonjour, il y a environ 3 ans j’ai reçu un coup de pèle dans les côtes et j’ai ressenti une très vive douleur. J’ai continué à faire du sport (j’aidais dans un chantier). Depuis, lorsque je fais des pompes, une douleur au niveau des côtes (gauches) apparaît et est très génante. Merci infiniement pour vos réponses, ce problème m’angoisse depuis 3 ans. PS: j’ai fait une radio et apparemment, ce n’est pas du à l’os.

  57. Bonjour,

    Je vis avec un sportif semi-professionel rugbymen qui s’est blessé à l’ischio-jambier il y à maintenant 4mois.

    Sur une accélération à l’entraînement il à ressenti une vive douleur derrière la cuisse au bas de la cuisse près de l’attache du muscle. Première écho on lui diagnostique une déchirure légère de 1cm, ayant un léger hématome quelques jours plus tard et peu de douleurs, au bout de 10jrs il reprend la Kiné, la semaine qui suit il va faire une écho de contrôle ayant toujours une légère douleur, et la on lui annonce qu’il à une déchirure de 4cm. Et ainsi de suite entre du repos/Kiné /échos il à fais 8 échographie au total une injection de plaquette puis un irm la semaine dernière ou on lui as dit que la blessure qui était une désinsertion ne pouvait pas mieux cicatriser. Il à donc progressivement repris des séance de biodex, puis les entraînement, la course et quelques randonnées le weekend pour revenir au niveau physique. Hier soir à l’entraînement il à voulu faire une accélération et selon lui tout à redéchiré il à ressenti une légère douleur( depuis le début il à très peu souffert il doit avoir une forte résistance à la douleur ce qui complique le diagnostic je suppose) Le moral vous vous en doutez est au plus bas. que pensez vous qu’il puisse faire ? Un irm ? Une opération ? Pensez vous qu’il pourra rejouer ? Et quand ? Et aura t’il des séquelles plus tard ? A quoi est du cette mauvaise cicatrisation ? Faudrait t’il faire des examens approfondis ?

    Je vous remercie de votre attention en espérant vous relire très bientôt

    Bonne journée

    Audrey

  58. Bonjour Audrey
    Votre conjoint n’a jamais respecté le protocole que l’on aurait du lui imposer au départ, c’est-à-dire le respect du temps de repos complet puis le temps de rééducation.
    1. une contracture (1 semaine) – rééducation : normale 2 jours
    2. une élongation (3 semaines) – rééducation :
    a. lente 2 jours
    b. + normale 5 jours
    3. un claquage simple (2 mois) – rééducation :
    a. très lente 3 jours
    b. + lente 1 semaines
    c. + 1 semaine normale
    4. une vraie déchirure (3 mois) – rééducation :
    a. très lente 1 semaine
    b. + lente 1 semaine
    c. + 1 normale 1 semaine
    d. + exercices en situation du quotidien 1 semaine puis contrôle Doopler
    i. + pour sportifs 2 semaines d’exercices intensifs + enfin un contrôle Doopler très poussé par un spécialiste angiologue)
    Ceci est la base fondamentale, le B-A-BA, d’une possible guérison sans séquelle, surtout pour un sportif !!
    CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE :
    ALLER VOIR UN KINÉ !!
    Si vous voulez savoir ce que vous devez faire maintenant lisez tous les posts et reportez-vous sur
    http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/

  59. Bonjour Karpiel
    vous dites: « Depuis, lorsque je fais des pompes, une douleur au niveau des côtes (gauches) apparaît et est très gênante. »
    C’est très simple, arrêtez de faire des pompes, il a été reconnu que la musique est plus bénéfique pour la « santé » que le sport. Si vous aimez le sport, ne vous privez surtout pas, mais faites ce qui ne vous fait pas souffrir, mais, si vous êtes angoissé, apprenez un instrument de musique, ou faites de la méditation.

  60. Je vous remercie pour votre réponse si rapide et vos bons conseils que je vais transmettre desuite. Le corps humain à besoin de temps pour cicatriser cela me parait tout à fait logique.

  61. merci beaucoup pour vos conseils, et je vais prendre mon mal en patience pour e rétablir au mieux.
    Je viens de voir un médecin du sport (avec mes rx et echo)il y a un hématome de 3cm sur 2 au niveau de l epine iliaque antero superieur, il suspecte en plus une avulsion d une des parties de l epine. je dois refaire une écho ds 15j et revoir le médecin mais il ‘annonce déjà que cela risque d’etre très compliqué.

  62. Bonjour et merci pour votre réponse.
    La solution la plus simple serait certes d’arréter de faire des pompes, mais les pectoraux risquent d’y passer. Comme je suis mineur, faire des examens ne me paraît pas chose facile. La douleur (vif tiraillement) me prend à chaque fois que je fais des pompes, quelque soit la durée d’arret de sport. Tendinite, micro déchirure, nerf qui frote??? Merci infiniement de m’aider

  63. C’est bien d’aller voir un spécialiste, un médecin du sport est tout indiqué, et à ce niveau, cela dépasse mes compétences, les os de la hanches et leur ligaments sont complexes.
    Tout ce que je peux vous conseiller, c’est qu’en cas de décision importante, vous alliez voir un autre spécialiste médecin du sport pour autre avis, cela s’avère parfois très judicieux, ne perdez jamais de vue que c’est votre corps et que c’est vous qui devrez vivre avec quoi qu’il arrive, pas celui qui vous conseille! Ne laissez jamais quelqu’un décider pour vous même si c’est un spécialiste. Et deux avis valent mieux qu’un. Tenez moi au courant et bon courage, restez positive en toute circonstance, votre corps vous en sera aussi reconnaissant.

  64. Bonjour Karpiel
    Vous dites : « je suis mineur », moins de 18ans ? Pourquoi faire des examens serait-il compliqué ?
    Les pectoraux… vous êtes déjà soucieux de votre image corporelle, cela se comprend, mais il faut que vous sachiez que si certains autres mettent l’importance sur cette « image corporelle », elle n’est pas votre image intérieure, que ceux qui s’intéressent à l’image extérieure sont souvent très superficiels.
    Ca n’est pas parce qu’une coquille de crustacé est belle à la vue que ce qui est dedans l’est aussi, faites-en l’expérience, vous verrez par vous-même.
    La recherche de la beauté extérieure cache souvent beaucoup de négativité, réfléchissez à tout cela.
    Si pour des raisons personnelles, vous ne pouvez pas approfondir la recherche de ce qui ne va pas, vous pouvez toujours aller sur mon site à cette adresse :
    http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/
    et suivre le traitement à la lettre pour une déchirure.
    1) Vous devrez vous conformer aux étapes de repos obligatoires (sinon c’est toute votre vie que vous aurez des problèmes).
    2) Vous sentirez au fur et à mesure du traitement une amélioration qui ne vous dispensera pas d’un arrêt complet et d’une période de réadaptation.
    3) Ce traitement ne risque pas de vous causer d’effets secondaires uniquement s’il est suivi à la lettre, attention, il s’agit de plantes, et elles ont des effets, respectez bien le dosage.
    4) Tenez-moi au courant
    5) Je vous souhaite un bon rétablissement

  65. Merci beaucoup pour vos conseils, si je dis que c’est assez compliqué de mettre au repos etc c’est que je pratique du sport, même à l’école. Je vais essayer de tenir au mieux de vos conseils et je vous remercie.

  66. Bonjour,
    sportif, 44 ans,je fais de la musculation et depuis 6 mois j’avais mal à l’épaule et cela irradié légèrement dans le biceps et triceps.
    En octobre 2012, cela s’est accentué d’un seul coup dans l’avant bras et le grand pectoral avec des douleurs entre l’omoplate et la colonne ainsi que dans le trapèze.
    Du jour au lendemain j’ai perdu toute ma force dans mon triceps à un point tel que je ne pouvais me tenir le bras fléchi contre un mur. Ma masse musculaire de ce coté là à fondu au niveau du triceps et du pectoral.
    Je suis aller voir un osthéopathe qui a réussi à m’enlever les douleurs.
    Aujourd’hui je n’ai plus mal mais je n’arrive pas à recupérer de mon triceps ni de mon pec.
    j’ai une sorte de fissure qui va du teton du pec jusque sous le bras. Et mon épaule part légèrement vers l’avant.
    Je n’arrive plus à travailler de manière symétrique en musculation et ma perte de force au niveau du triceps et du pectoral du coté atteint et très différente de l’autre
    mon pectoral atteint et difforme.
    Qu’ais je donc eu et que dois je faire ?
    Je pensais à aller voir un chirurgien car je crois à une déchirure, mais aucun hématome , ni douleur vive.

  67. Bonjour,
    il y a 6 ans g recu un coup de pelle mecanique sur le haut du bras gauche .avec la puissance du coup poter je suis repombee sur un rondin de bois ,du cotee epaule droite .g u cote cassser poumond abimee artere sous claviere cassee. depuis 1 ans je ressant des douleur a l’epaule droite ,g fait une IRM conclusion enthesopathie du tendon supra-epineux et
    remaniment de type degeneratif au niveau de l’articulation acromio-claviculaire .
    suite a une convocation avec le medecin conseil , il me dit qu’il n’y aaucuin raport entre mon accidant et les douleur a epaule ….. qand pansee vous ??????

  68. Bonjour, une IRM m’a décelé une enthésopathie fissuraire de l’aponévrose plantaire superficielle moyenne. Je voudrais donc savoir quel serait le traitement adéquat (homéopathie,phyto ou autres?) je vous remercie bien vivement par avance
    jean michel

  69. Bonjour coollaforme,
    Difficile de répondre sur ce que tu as eu, il n’y a pas que la déchirure, mais aussi claquage, élongation ou contracture, et puis cela peut aussi provenir d’autres facteurs, les bilans sont là pour pouvoir donner un diagnostique.
    Que dois-je faire? hum…
    Il faut bien comprendre que ton but n’est pas le même que celui que je poursuis, en gros j’invite les patient à ralentir et ménager les endroits traumatisés. Pas à les faire travailler plus que d’ordinaire.
    A mon avis ça ne te plairait pas ce que je te dirais vu que tu es un sportif pro… alors fais toi encadrer par de bon médecin de sport, prends plusieurs avis avant de faire quoi que ce soit. Et bonne chance.

  70. Bonjour Arlos
    Tu me demandes s’il y a un rapport entre ton accident et tes douleurs à l’épaule? Et même si je le savais ça ne ferait pas avancer le shlimblic, mais apparemment cela serait surement différent pour être indemnisé!!
    Tu comprends que si ça a un rapport, c’est de l’ordre de l’accident du travail! si ça n’a pas de rapport, tu te débrouilles donc… le médecin est payé par qui? Son rapport n’est peut-être pas tout à fait objectif.
    Essaie d’avoir au moins deux autres avis de médecins indépendants contradictoires et tu pourras aller aux prudhommes pour te faire indemniser ou déclaré un handicap suite à un accident du travail.

  71. Bonjour Caubit
    L’enthésopathie fissuraire ou proximale ou distale ou etc n’est pas ma tasse de thé, et même si je peux m’avancer à donner des Huiles essentielles ou des teintures mères qui feraient du bien, le but poursuivi par les sportif comme je l’expliquais à Coolaforme n’est pas le même que le mien qui recommande l’arrêt de l’usage, et ensuite de toujours faire attention…
    Essaie les ondes de choc et change ton alimentation trop acide pour une alimentation plus alcaline, renseigne toi près de bons médecins du sport.

  72. Bonjour,

    mai 2012 suite j’ai eu des douleurs au niveau du coude qui me gêner ,mais sans plus. Pendant un match de tennis a un de mes services , j’entend claque dans mon coude, j’ai mal mais je continu et fini le match dans la douleur, le lendemain tjrs mal, donc je décide d’allez voir un radiologue, et il constate fracture de l’olécrane pff quelle merde, enfin je me soigne (bras laisser au repos non plâtrer) arrêt du tennis 3 mois , mon coude ce remet, donc cool, et voilà et là janvier2013 suite a un service idem claque dans le coude, je me dit merde ces repartie, et par ma grande surprise tout est bien, olécrane est bien souder donc le doc me propose une échographie, et la on constate 5 fissures sur mon tendon du triceps 2 de 7mm + 5mm et 2 de 2mm et me demande combien de temps ça va durer,…..merci pour vos réponses @+

  73. Bonjour,

  74. Bonjour,
    Tout d’abord, merci d’avance pour l’attention que vous allez porter a mon message. Voila, il y a un an je me suis fais une dechirure ou une elongation au quadriceps droit lors d’un echauffement avant un match de foot. Je ne m suis pas arreter de jouer pour autant..j’ai eu mal endant tout le match. Et les matchs suivants aussi.Ensuite il y a eu la treve,et en m’echauffant bien je joue normalement. Cependant,mon quadriceps s’est deforme au milieu a peu pres. Ca fait comme un creux. Depuis septembre, jai commence le karate, et dans certaines positions ai mal au quadriceps droit. Je pense aller consulter bientot car je ne veux pas empirer les choses…mais est ce courant d’avoir une deformation comme ca? Est ce que ca peut se soigner? J’ai vraiment pas envie d’arreter le sport mais je ne veux pas prendre encore plus de risques…Dois je m’inquiete?Merci d’avance pour votre reponse. (desole je ne peux pas m’etre d’accent avec mon clavier)

  75. Bonjour Johan,
    Tout d’abord, je pense à une élongation car il est impossible de rester debout avec une déchirure.
    Deuxièmement, oui s’il vous plait, bien sûr! allez consulter! c’est la première chose à faire!
    Même pour les naturopathes, nous avons besoin d’un diagnostique, nous n’avons pas été formé pour cela, une fois le diagnostique tombé et les examens qui viennent spécifier le problème exact, alors nous intervenons avec des « médicaments » (compléments alimentaires nous devons dire) différents.
    N’allez pas consulter au hasard! choisissez, puisque vous êtes un sportif, un médecin du sport, et renseignez-vous avant sur ses qualités! C’est très important.
    Au sujet de la déformation, oui! c’est normal, pas excessivement courant mais il y a un endroit ou la partie du muscle abimé s’est étiolée parce que vous vous entrainez!
    A mon avis, c’est juste le mien, vous avez eu beaucoup de chance jusqu’à maintenant, ne tentez pas le diable plus longtemps! Cela risquerait d’empirer d’un seul coup!
    troisièmement, la déformation au milieu du muscle, si elle peut se soigner? Si à partir de maintenant vous vous faites suivre par un bon médecin du sport, cela pourra se résorber après un à deux ans à 50%, mais je ne suis pas devin et je ne connais pas du tout l’état réel du muscle, vous passerez des examens, venez nous donner les résultats et le diagnostique, je pourrai vous en dire plus alors, sur la façon de soigner ça d’une manière naturelle, si c’est possible.
    Ne forcez pas! Et échauffez-vous un maximum.
    Les accidents arrivent pour 50% par manque d’échauffement.

  76. Bonjour Tennis,
    1) Une fracture osseuse ne peut pas être la conséquence d’un claquement ressenti dans le coude. Mais vous êtes allé voir un radiologue qui n’a constaté que ce qu’il pouvait voir : quelque chose avec les os ! (c’est le principe de la radiographie).
    2) Quand on entend un claquement en utilisant ses muscles, cela correspond à un problème qui vient d’avoir lieu avec le muscle et ses attaches (tendons) utilisé. Ca n’est pas un radiologue qui pourra voir quelque chose à ce niveau mais un angiologue qui va pratiquer non une radiographie (rayon X pour voir les os) mais un Doppler (échographie + son des flux veineux).
    3) Il faut quand cela se passe aller voir avant tout son médecin traitant qui lui, va vous diriger vers le bon spécialiste, c’est son rôle de diagnostiquer et de vous envoyer au bon endroit.
    4) Puisqu’il y avait une fracture de l’olécrane, découvert chez le radiologue, je pense que ça n’était pas la conséquence du claquement mais l’inverse, vous dites vous-même avoir subi des douleurs au niveau du coude, vous avez du subir un choc au paravent, sans gravité mais qui vous a fracturé l’extrémité du coude, l’olécrane, ce qui vous gênait un peu, malheureusement cette fracture à fait se relâché les tendons du triceps et la pratique du tennis (qui est quand même violent pour cet endroit du coude) a provoqué déjà à l’époque au moins une élongation, ou quelque chose d’approchant. Comme il n’y a pas eu de suivi à ce niveau, mais seulement au niveau osseux, l’endroit s’est fragilisé vous voilà reparti avec cette fois ci un diagnostique exacte.
    5) Au niveau de ses fissures sur les tendons vous pouvez suivre le traitement pour les déchirures que je donne à cette adresse : http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/
    Surtout pour les massages de l’extrémité du coude (mais sans le traitement pour la phlébite bien sûr).

    Du repos avant tout et surtout, vous avez la chance de ne pas avoir besoin de vous en servir obligatoirement dans le quotidien comme un muscle de jambe, alors prenez soin de vous ! Faites vous suivre par un professionnel de la santé et du sport, donnez-nous de vos nouvelles et bon rétablissement.

  77. Bonjour,

    Tout d’abord, merci d’avance pour l’attention que vous allez porter a mon message, je viens de passer commande pour faire le traitement (il faut enlever quoi pour la phlébite?) et surtout vous pensez à un repos de combien, et le tendon va t’il vraiment ce remettre ou empirer ??
    merci bcp @+

  78. Bonjour Tennis
    si vous n’avez pas d’hématome, c’est la fin: « Traitement: anti coagulant » qui ne vous concerne pas.
    Pour le repos, je ne sais pas car je ne peux pas voir, mais essayez d’utiliser au maximum votre bon sens, en sachant grosso modo que si ça fait mal, ça n’est pas encore le moment de faire des efforts.
    Essayez aussi de voir et sentir les progrès que vous réalisez, s’il y a une amélioration c’est que vous êtes sur la bonne voie.
    Tâtez, remuez un peu, et « sentez ».
    Allez toutes les 3 semaines vous faire examiner par un médecin du sport qui connait votre dossier et peut vous conseiller aussi, il vous dira mieux que moi ce qui se passe, car lui il verra de visu.
    N’oubliez pas que vous êtes la première personne concernée et que nul autre que vous ne peux mieux savoir ce qui se passe à l’intérieur.
    Si vous vous donnez du temps, oui, cela ira de mieux en mieux. quand tout sera rentré dans l’ordre, n’oubliez pas cette expérience et que cet endroit est à surveiller au moindre incident. Bon rétablissement.

  79. Bonjour à tous,

    Je précise que je ne connais personne et je n’ai aucune commission sur les produits que je conseille, mais je les ai moi-même testé puisque j’ai eu à me soigner une déchirure.

    Si vous voulez des conseils plus personnels et si vous ne voulez pas parler de choses trop privées ici, allez sur mon site et laissez-moi un message.
    Si mes conseils sont gratuits et totalement désintéressés, n’oubliez jamais que les « conseilleurs » même médecins ne sont pas les payeurs! c’est vous et vous seul qui subirez les conséquences de vos actes et de vos choix! Ne laissez personne décider à votre place et si vous n’avez pas assez de connaissances pour pouvoir choisir entre deux avis contradictoires, prenez un autre avis d’un professionnel ou de quelqu’un qui sait de quoi il parle.
    Dans tous les cas, gardez un esprit positif et entourez-vous de gens positifs aussi.

  80. Bonjour,
    A tous ceux qui viennent ici pour trouver une solution, lisez bien ceci:

    J’ai eu, il y a plus de vingt-cinq ans, un accident de ski avec rupture d’un ligament croisé et déchirure d’un latéral interne. J’ai été opérée et j’ai pu reprendre rapidement le sport (au point que, pendant dix ans, j’ai couru le marathon).

    Mais il y a quatre  ans, une douleur intense s’est installée. J’éprouvais les plus grandes difficultés à marcher. Il s’est avéré que j’avais une ar­throse très importante, le cartilage étant complètement usé. On m’a alors conseillé la prothèse de la hanche.

    Relation de cause à effet?
    Je ne m’avancerai pas sur ce terrain mais il se trouve que tous les gens qui ont de l’arthrose un jour, se sont trouvés dans votre situation à un moment donné de leur vie, et qu’ils ont mal soigné cette déchirure.

  81. Bonjour,

    Au mois de Novembre, j ai eu un gros claquement au niveau de la cuisse , à l arrêt et à sec. je suis sportive(je joue au hand) j ai continue à jouer en ayant mal…. car je pensais à tord d une petite contracture.. Ayant trés mal et la douleur insupportable, je vais voir mon médecin qui me prescrit une écho : résultat Désinsertin musculaire du vaste latéral avec collation hématique de faible abondance sous aponévrotique de 27mm x5 mm . Je suis au repos , sans rien faire. Que dois je faire pour soigner tout cela? et combien de temps cela va prendre. Merci de votre réponse.

  82. Bonjour,
    Le 6 février j’ai fait une mauvaise chute, après échographie : atteinte sévère des ischio-jambiers droits, avec une rupture désinsertion complète du semi-membraneux et une collection hématique étendue sur2,5 cm transverse en antéro-postérieur,3,4cm transversalement et 16 cm longitudinalement, tout cela avec une réaction oedémateuse de continuité.Le médecin m’a bandé la cuisse avec un grand stripping, piqure de lovenox chaque jour, anti-douleur, pommade, prise de sang, collant de contention et béquille. Inutile de vous dire la douleur que m’arrachait tout mouvement. J’ai passé un doopler après 4 jours , une nouvelle écho 10 jours après, et une dernière écho il y a quelques jours et je suis étonnée que la blessure soit dans le même état ? J’ai de la peine à rester trop assise et debout, ets-ce normal ?

  83. Bonjour Cathy,
    Ce que vous pouvez faire, comme Chatel, c’est vous rendre sur mon site à cet endroit:
    http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/
    Tout y est expliqué, surtout pour vous Cathy.
    Chatel est pris en charge avec les thérapies modernes, cela durera approximativement 3 mois, à condition de ne pas utiliser les muscles touchés.
    Il est tout à fait normal qu’il n’y ai pas de changement car on ne vous a pas dit l’essentiel, justement de ne SURTOUT PAS vous servir de votre jambe, les anti douleur n’ont rien arranger, je vous explique:
    A quoi sert la douleur?
    Elle sert et elle est même précieuse!!! Elle est votre thermomètre de sensibilité et vous guide si vous pouvez où non faire ce que vous tentez de faire.
    Supprimer la douleur? et vous marchez dessus, comme la douleur indique l’état et l’inflammation des tissus, elle n’indique plus rien et vous mettez votre jambe en encore plus piteux état!
    C’est exactement le même phénomène lorsqu’on supprime la fièvre! Elle est la garante d’une meilleur « tuerie » des microbes, elle aide les globules blancs et les anticorps à mieux lutter, en la supprimant vous aidez tout simplement les microbes à lutter eux, plus efficacement! Si votre système immunitaire pouvez parler! Il ne vous féliciterez pas!!
    C’est comme le nez qui coule dans la grippe, on empêche le nez de couler! bah voyons! avec des produits qui maintenant sont connus pour « tuer » carrément! alors que c’est par l »écoulement que se fait la plupart de l’évacuation des microbes! Rien que ces trois méthodes avec: Antidouleurs, antifièvres et contre l’écoulement nasal, non seulement double ou triple le temps de guérison, mais rapportent aux laboratoires des millions de dollars!
    On ne coupe pas la branche sur laquelle on est assis et donc on ne peut pas blâmer les labos de se faire leur argent sur le dos des patients « gens-moutons ».
    C’est à chacun de prendre sa vie en main et d’arrêter de suivre les systèmes qui ne sont pas là pour leur biens.

  84. Bonjour,
    Je me suis fait une dechirure aux ischio droit. Douleur intense (coup de poignard). Cela fait 48h que j ai la jambe allongee hormis a quelques rares occasions. Je suis alle aux urgences samedi, le jour ou ca m est arrive, mais ils m ont simplement conseille repos et jambes en l air. Je ne sais pas si ma dechirure est profonde, mais elle me fait tres mal. Dois je attendre avant d appeler un medecin que les 72h soient passees, ou convient il d appeler des aujourd hui?
    Merci bcp
    Martin

  85. Bonjour,
    Bien sur qu’il ne faut pas rester comme ça, allez tout de suite vous faire conduire chez votre médecin, sinon appelez en un très vite, je donne tous les conseils à faire en urgence sous le titre :
    La technique à utiliser tout de suite en cas d’accident.
    sur le site: http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/
    Il faut établir le plus vite possible un diagnostique par un médecin, avec ce diagnostique vous y verrez plus clair. Vous pouvez toujours revenir ici si vous avez des questions

  86. Bonjour,
    Merci pour votre reponse. Conclusion: dechirure musc profonde avec epanchement aponevr. De 33*8 semi menbraneux avec oedeme musc diffus sans hematome en battant de cloche. Des que mon medecin traitant est de retour de conges, je le contacte. Avant cela, hormis du repos, dois faire qqchose de special?
    Merci bcp
    Martin

  87. Bonjour Martin,
    il y a un œdème mais heureusement pas d’hématome…(hum, demandez à votre médecin traitant de vous envoyer chez un (autre) angiologue pour un doppler).
    Utilisez en attendant de chez Boiron: arnica Montana en TM (125ml avec pompe doseuse- 5,50 € en pharmacie) bien imbiber un coton et passer dessus sans appuyer 2 à 3 fois par jour, ou 10 fois plus efficace, étendre avec le doigt quelques gouttes d’Huile Essentielle d’Hélichryse Italienne (environ 24€ les 5ml), 2 fois par jour, vous pouvez aussi alterner les deux ou mettre l’HE après la TM d’arnica.
    Bien garder l’endroit compressé (bas de contention la journée), gardez la jambe immobile bien sûr mais à la verticale (sur un tabouret) quand vous êtes assis.
    Vous devriez voir de l’amélioration toutes les semaines.

  88. Bonjour,il ya 4 mois je me suis fait mal au mollet l echo doppler a montrer un hematome au jumeau la douleur et un peu passer mais depuis 4 jours elle revient ,l hematome a du mal a partir et depuis hier elle monte en haut de la cuisse pourtan en ma refais une echo il y a huit jour ils mon dit de ne pas courir je ne cour pas mais travail en restauration toujour debout que faire je porte des orthese de contention

  89. Bonjour,
    Merci pour votre réponse et vos conseilles; comme je l’ai dit plus haut, ma blessure date du 6 février. je me repose beaucoup, de toute façon pas le choix sinon les douleurs me rappellent à l’ordre. J’ai oublié de vous dire que j’ai eu le même accident l’année dernière, à la jambe gauche cette fois-là, mais j’ai pu me relever difficilement bien sûr, j’ai eu un gros hématome, j’en ai souffert mais rien à voir avec celui-ci. J’ai même de la difficultée à rester trop assise et encore sur une fesse…
    On m’a dit que c’était bizarre d’avoir eu le même accident en en à peine 1 an et demie…..malchance où problème fonctionnel ? J’ai 63 ans …mais en forme. Quand pensez-vous.
    Merci.

  90. Bonjour,
    Christine, vous êtes sur une très mauvaise pente, tout aurait du être terminé en 3 mois maximum …mais seulement si vous aviez cessé de « MARCHER » et aviez suivi scrupuleusement un protocole assez stricte.
    Dans votre cas malheureusement, la seule solution serrait d’arrêter complètement de marcher. Alors il va falloir choisir: soit vous vous arrêtez jusqu’à ce que cela soit terminé (si vous n’êtes pas déjà arrivée à un point de non retour (on ne plaisante pas avec ça! de toute façon dans une dizaine d’année vous allez développer de l’arthrite et renseignez-vous sur les conséquences douloureuses qui en découlent, soit vous continuer votre travail en restauration jusqu’à ce que vous ne puissiez plus du tout « travailler », ni en restauration, ni dans tout métier qui nécessite la marche.
    Vous dites qu’on vous a dit de ne pas « courir »… si ça n’était pas si grave je me permettrais de rire un bon coup, ça ressemble trop à une plaisanterie de potache en fac de médecine.

  91. Bonjour Chatel.
    Effectivement la douleur sert exactement à vous rappeler à l’ordre!
    Oui, ça n’est pas évident non plus de rester longtemps assise ou sur une fesse, c’est ainsi que se forme se que l’on appelle les « escarres » chez les gens handicapés qui ne peuvent, eux, malheureusement pas se tourner ou bouger du tout, prenez votre mal en patience, gardez le plus longtemps possible la jambe à l’horizontale sur un tabouret, si vous le pouvez acheter un matelas (ou coussin) « spécial anti-escarre » cela vous soulagera incroyablement bien! Demandez à votre médecin si vous pouvez en bénéficier et s’il peut vous faire une ordonnance pour ça.
    Quant à la bizarrerie ou la coïncidence ou le hasard… au sujet de cet accident à votre autre jambe, même à 63 ans , je ne pense pas qu’il s’agisse d’un problème fonctionnel, vous dites « malchance », moi je dirais plutôt « une chance »… le hasard n’existe pas, il sert d’explication au ignorants.
    Là nous allons entrer sur un autre terrain, dans une autre médecine… celle qui explique la maladie, ou plutôt « le mal à dit », en effet, je fais partie de ceux qui pratiquent la naturopathie « holistique » et nous pensons (j’ai eu l’occasion de le vérifier, c’est pour cela que j’en parle) que nous avons 2 maîtres en nous, l’un constitué de notre Ego, notre cerveau pensant, tourné vers notre bien-être physique, et l’autre que certains nomme « l’âme » (chez les croyants), le « Moi Intérieur » (chez les psy), la « nature de l’esprit » (chez dans les spiritualités Extrême Orientales) cette chose difficile à cerner se rapporte à quelque chose que l’on qualifiera de « divin », de pur, notre essence vitale même, alors je ne sais pas si vous pouvez concevoir une telle chose.
    En tous les cas ses deux maitres n’ont pas du tout les mêmes intérêts ! Et au milieu il y a un serviteur, votre « Mental », votre raisonnement qui change et évolue au cours de votre avancement en âge, et qui est libre de servir, l’un ou l’autre de ses deux maitres, (où les deux) : ainsi servir le premier nous conduit à une vie très difficile avec beaucoup de malheurs puisque nous ne connaitrons jamais les lois qui régissent la « vie ». Servir le second, nous mène sur un chemin spirituel et nous nous détachons des plaisirs physiques pour nous nourrir d’une autre nourriture où règne la paix, la sérénité, l’harmonie, l’amour, la sagesse, le discernement, la compassion etc…
    Nous pouvons servir les deux, le second n’est pas contre du tout, prendre soin de son corps au contraire est recommandé puisque cela permet d’approfondir ses connaissances et son développement spirituel, et chacun sait que sans sombrer dans l’égoïsme et l’avarice, il faut un minimum pour être bien, devoir chercher de la nourriture pour son corps nous empêche de chercher de la nourriture pour notre nature intérieure. Ah, j’oubliais… si le premier est bien mortelle, le second n’a pas ce souci ni cette peur du passage dans l’au-delà.
    Mais si nous choisissons le premier, nous devrions n’être intéressé que par ce qui procure du bonheur à notre corps, et n’avons alors aucune idée de l’autre que notre Ego a réussi à nous cacher. Malheureusement notre être intérieur ne l’entend pas de cette façon ! Et la plupart des maladies sont un mal qui signifie quelque chose, le « mal à dit ». Souvent cela commence par des maladies de peau, puis, gastriques, puis veineuses, puis des maladies « profondes » qui s’attaquent au fonctionnement de la cellule elle-même, fonctionnement anarchique qui correspond bien à notre degré de maturité spirituelle, les cancers en sont la preuve matérielle et la liste ne s’arrêtera que lorsque nous auront pris conscience de ce que nous sommes venus faire ici bas ! Et bien sûr, dans de tels cas que je viens d’énumérer, ça n’est absolument pas ce que nous faisons actuellement et pour de nombreuses années.
    Le manque d’harmonie entre les « besoins Intérieurs » et les « satisfactions avides » de notre Ego finissent par provoquer bien des soucis de santé.
    Dans votre cas, c’est clair pour moi, mais bien sûr vous laissera dubitative… votre moi Intérieur vous empêche d’avancer dans un mauvais sens de votre vie, votre quête de spiritualité semble avoir été très controversée par votre Ego! À un tel point que la manifestation de votre « âme » en devient brutale et physique ! Cela m’indique aussi que vous n’êtes pas hermétique, ou athée et que vous avez déjà été en contact avec votre nature de l’Esprit… sinon la manifestation ne serait pas si brutale, mais votre « mental » est retourné servir votre Ego, et uniquement lui !et cela n’est pas concevable, un retour en arrière, lorsque l’on commence un développement sur une voie spirituelle, il est inconcevable de persévérer dans la voie du « je fais tout pour mon corps et ma pomme » !un arrêt aussi brutal et à peine en un an d’intervalle devrait vous interpeler positivement. Pourquoi votre « nature de l’esprit » veut vous empêcher d’avancer dans la voie que vous avez choisie depuis ces deux dernières années ?
    Il est intéressant d’en parler ici dans ce forum car beaucoup plus de gens qu’on ne le pense, devrait se poser cette question… quand les muscles lâchent brutalement… ne suis-je pas en train de me diriger vers une mauvaise voie ? quelle direction suis-je en train de faire prendre à ma vie ?

  92. Bonjour,
    Moi j ai eu un accident de travail le 29 octobre2012 et oui de ce temp la je souffre encors j ai vu plusieurs medecins. Ils me donne des antis inflamatoire mais la douleur reviens quand je fini le traitement. J ai fait des radios divers le derniets c etait une sintygraphie resultat des radios bonne mais ce que je voulais savoir moi pourquoi je souffre de douleur intence au niveau du dos pq j ai pas guerie?
    I

  93. Message supprimé par la modération.

  94. Bonjour,
    Merci pour votre réponse. Depuis quelques jours je marche tranquillement, mais je dois dire que le moindre écart fais dévier ma jambe sans doute encore très fragile. Mon médecin traitant m’a proposé des séances de kiné douces pour fortifié les muscles et m’a même proposé une cure. Il est vrai que depuis 2012, j’ai eu beaucoup de soucis notamment avec la santé de certains de mes enfants- polyarthrite-rhumatoïde évolutive- polynévrite à répétition-traumatisme crânien suit à une mauvaise chute, un médecin qui voulait opéré d’un rein alors qu’il s’agissait d’une petite grosseur sur l’appareil urinaire… etc etc..Je n’ai pas arrêté de courir….alors je veux bien croire que mon esprit était envahi par toutes ces choses. Depuis quelques jours je suis fatiguée, tous les muscles me font mal, j’ai des crampes dans les jambes surtout le soir. J’ai vu que lorsque l’on prend un médicament contre le cholestérol, cela peut provoquer une douleur musculaire avec fatigue et crampes ( rhabdomyolyse ) et que le dosage sanguin pour détecter est la CPK créatinine phosphokinase . J’aimerai plus de renseignement avant d’aller en parler et ne pas passer pour une idiote. Au passage je tiens à vous dire que je n’aime pas l’utilisation de médicaments à outrance ( j’en prends pour la tension et le cholestérol ) mon médecin le sait, et que je vois un acupuncteur qui me donne aussi de l’homéopathie et également un ostéopathe..
    Merci.

  95. Bonjour Chatel,
    Les séances de kiné, non, « séances douces » ça ne veut rien dire, encore de l’argent… cela risque de prolonger l’inflammation,
    une fois le problème résolu, une rééducation oui.
    En effet beaucoup de problèmes de santé… pour une fatigue générale, prenez un peu de magnésium plutôt que du fer, si votre alimentation est saine. De la Vit C-Salt au quotidien qui devrait être le B-A ba de tout Être Humain, vous pouvez toujours demander à votre médecin un autre médicament pour votre cholestérol (Je signale en passant que le corps fabrique 80% du cholestérol que l’on trouve dans notre corps, que l’apport extérieur y est minime, que nos anciens mangeait très gras et ne se sont jamais plaint de ça, et que les taux ont été réévaluer pour que plus de gens puissent être déclaré « avoir trop de cholestérol » c’est une médication souvent à vie ! Qui rapporte beaucoup trop pour être honnête ! Et que, cerise sur le gâteau, il y a des tas de « produits » dans l’alimentation et les compléments alimentaires qui sont ce que l’on nomme « anti cholestérol», et que le sucre et notre stress sont beaucoup plus dangereux que les « mauvaises graisses » comme on veut le sous entendre »).
    Attention à ne pas non plus vous laisser entrainer dans la spirale inverse en voulant tout expliquer, la rhabdomyolyse est grave car c’est la destruction massive des tissus musculaires, avant , il y a beaucoup à faire, et ne parlez pas de ça à votre médecin, il va vous cataloguer dans la classe des fibromialgiques ou des hypocondriaques. Avez-vous essayé de supprimer le gluten ?(le pain) de votre alimentation pendant 1 mois, voyez de ce côté-là.
    Mais de ce que je ressens, vous devriez en premier lieu , cela ne coute rien et c’est très efficace, c’est de pratiquer la « méditation ». Voici quelques livres qui peuvent vous y aider : « L’art de la méditation » Matthieu Ricard – « La méditation » conseils aux débutants Bokar Rimpoché – Si vous êtes attirée par les spiritualités d’extrême orient « Méditer au quotidien » Vénérable Hénépola Gunaratana – si vous êtes chrétienne ou a tendance « Initiation à la méditation » Alphonse et Rachel Goettmann – un livre précis sur le sujet « Savoir méditer » Bokar Rimpoché –
    Mais étant donné que cela ne rapporte rien à notre « médecine moderne marketing », je doute qu’on vous le propose 

  96. Bonjour Jamel,
    Les anti inflammatoires ne guérissent pas, ils sont une solution momentanée de très mauvais goût de notre système de santé actuel, mauvaise solution pour le patient qui souffre et qui voit sa souffrance finalement se prolonger dans le temps, mais bonne solution pour les revenus que cela génère…
    Allez voir un acupuncteur, un ostéo, ils trouveront peut-être une solution pour vous, je vous souhaite bon courage Jamel.

  97. Bonjour Mr Coufitte et avis au modérateur du site:
    Ce forum a pour but d’aider les gens et non de polémiquer.
    L’écriture en lettres CAPITALES est injurieuse et fortement déconseillée.
    Je ne suis pas là pour des « discutions stériles » avec quiconque.
    Chacun a le droit de penser ce qu’il veut mais je n’accepte pas d’être pris à parti ainsi.
    Au modérateur du site:
    J’ai autre chose à faire que de perdre mon temps à répondre à ce genre de patient acariâtre. Veuillez faire le nécessaire, dans le cas contraire je cesserai mes interventions amicales et bénévoles. Merci.

  98. Bonsoir tout le monde,

    Etant le rédacteur de l’article, je suis patiemment le débat qui s’en suit,. L’article rédigé en 2010 à reçu plusieurs mis à jour avec presque 100 commentaires entre questions, réponses et remarques rendant ce billet le plus complet qu’en puisse trouver sur internet.

    De ce fait nous allons ouvrir prochainement un forum totalement dédié aux visiteurs qui veulent s’inscrire sur le site pour y débattre de différents sujets santé ou d’actualités.

    Un grand merci à Claude Besnou qui je dois signaler répond bénévolement aux questions. Je suis certain qu’il à aidé plusieurs personnes que ce soit ceux qui ont posé des questions ou ceux qui se contentent de lire et ils sont des milliers et des milliers … l’attaquer de cette façon est inacceptable de plus le commentaire est hors sujet et de ce fait supprimé avec toute nos excuses et notre profond respect à Mr Claude Besnou.

  99. Bonjour,moi j’ai eu un accident par moto et j’ai mon muscle de la jambe gauche (au dessus de mon genou) qui est monté ou bien déplacer un peut vers le haut que dois je faire ? mais je fais du sport ,du foot normal pas de douleur

  100. Bonjour, je pratique la boxe thailandaise et lors du dernier entrainement j’ai recu une serie de low kick dans l’interieur de la cuisse et depuis maintenant une semaine j’ai toujours mal a l’endroit ou j’ai recu les coups, de quoi peut il sagir ? dechirure, simple contusion ? je n’ai pas de bleu et pas mal a la jambe au quotidien par contre le simple fait de froler cette zone avec la main et je ressent de suite la douleur merci pour vos reponses .

  101. Bonjour,
    Marathonien, j’ai eu une douleur abdominale coté gauche sous nombril pendant plusieurs mois… au final la douleur est devenue insupportable.
    échos, radios n’ont rien donné. 6 semaines de repos, des antiflammatoires et me voici à l’aube du retour au sport mais sans avoir la moindre idée de ce que j’ai eu… Cela me désole, car je ne sais pas si la reprise va bien se passer et surtout, je ne sais pas ce que je dois corriger.
    Qu’est-ce qui pouce un médecin (voir plusieurs) à ne pas demander un scanner?

  102. Bonjour Rahani,
    Si vous ne ressentez pas de douleurs, c’est qu’apparemment tout va bien.
    Laissez faire le temps, surveillez pour déceler une augmentation de volume ou une inflammation que vous ne décèleriez pas car vous pouvez être peu sensible à la douleur.
    Des massages chez un kiné peuvent aussi vous faire du bien.

  103. Bonjour Filipe
    A première vue et sans pouvoir vous examiner, si vous n’avez pas mal à la jambe quand vous marchez, c’est qu’il n’y a ni contracture, ni élongation, ni claquage et ni déchirure, du moins au premier abord.
    Il pourrait s’agir d’un hématome interne, ce qui explique la douleur au toucher et le manque de bleu extérieur.
    Je vous recommande de demander à votre généraliste un examen chez un angiologue pour passer un « DOPPLER » (vision des veines et audition du flux sanguin) car il se pourrait qu’une veine ait claqué et alors il s’agirait d’une phlébite, et donc c’est très sérieux.

  104. Bonjour Patrick le marathonien!

    Je n’ai pas assez d’éléments pour vous donner un véritable avis utile.
    peut-être devriez-vous passer un ASP debout [Cliché d’abdomen sans préparation]
    Surveiller votre alimentation, je pencherais pour une toute autre cause, peut-être avez vous fait une mini « occlusion » ou plutôt une « obstruction » intestinale.
    Avez-vous remarqué si vous étiez un peu constipé à cette époque?
    Ce que je vous conseille:
    Surveillez votre alimentation, (moins de viande et de sucre), prenez régulièrement du nigari ou du chlorure de magnésium, soyez moins anxieux {Les choses n’ont d’importance que ce qu’on leur donne}.
    Au cas où cela reviendrait, et si en dehors de la forte douleur, votre ventre est particulièrement dure, semble météorisé, présente une matité sus-pubienne, etc…demandez à faire une échographie réno-vésicale, un ASP, parlez et demandez son avis à votre médecin d’un possible fécalome, voire un syndrome sub-occlusif…
    Tenez-nous au courant :)

  105. Bonjour,
    je me permet d’écrire ici pour avoir une réponse qui pourrait peut-être m’éclairer sur mon mal, si quelqu’un la déjà vécu ou pas …
    Vers Noël (il y a plus au moins 3 mois maintenant), j’ai eu des douleurs au niveau de l’épaule,ça me tirait (c’est venu comme ça, au boulot) et en deux jours, je ne savais plus garder la bras tendu tellement cela me tirait ! Conclusion du médecin : contracture du trapèze gauche ! Anti inflammatoire 2 semaines et séances de kiné que je n’ai fait qu’après deux semaines, et je n’avais presque plus rien ! Mais en fait, une fois les médicaments fini, cela est revenu ! Mon trapèze gauche était fort tendu (bosse) ! Mon premier kiné n’a pas su le faire partir malgré les massages et mouvements pour détendre donc il m’a renvoyer vers un autre spécialisé dans la posture du bassin pensant que cela était lié !
    Le deuxième kiné m’a confirmé que j’avais le bassin de travers, une jambe pliée et l’autre tendu, tout cela a cause d’un pied mal mis, bref, il m’a remis cela en place, fais passer quelques ondes élèctriques sur ma contracture mais… toujours là ! Apres deux mois, je peux vous dire que c’est très pesant car dans mon boulot, je travaille dans un magasin de chaussure, je dois aller chercher mes boîtes en réserves, tendre mes bras, tirer et ca n’aide vraiment pas !! Je creve de mal au soir, de plus, mon épaule droite enfin mon trapèze je le suppose devient à son tour douloureux !
    Direction l’ostéopathe, celui ci m’a convaincu qu’en deux séances ca irait et que la douleur partirait ! Craquage du bassin car côté droit coincé, craquage des cervicales .. apres ces deux rendez-vous .. j’ai encore mal ! Je n’en peux vraiment plus car cela fait presque 4 mois surtout que le boulot me fais encore plus de mal .. ! Pouvez-vous m’aidez ? Dois-je aller faire une radio ?

  106. Bonjour Mandy,
    Le problème avec les antis inflammatoires c’est que cela ne résout pas le problème à long terme, surtout dans votre cas.
    Si vous vous étiez fait cette contracture accidentellement cela aurait pu marcher, car le mouvement qui l’a créé ne serait plus reproduit, or! Dans votre cas, cela ne sert à rien, car vous continuez à vous servir tous les jours de cette épaule, cela fait partie de votre outil de travail, alors 1 kiné, deuxième kiné, un ostéo… tout cela me semble d’une logique implacable, et le fait que la douleur continue toujours, empire au fur et à mesure de la journée, puis devient lancinante le soir, rien de plus normal. Vous avez fait le nécessaire sauf peut-être l’acupuncture que vous devriez essayer, mais pas maintenant car le résultat serait le même.
    Voilà ma solution:
    Il faut trouver un moyen qui « évite » que vous vous serviez de cette épaule pour l’instant.
    Alors congés ? Entente avec d’autres employées qui descendraient simplement les boites pour vous ? En parler à votre employeur et lui demander un grand escarbot, une échelle ?
    Dans tous les cas, il faut que vous trouviez le moyen de stabiliser l’inflammation, et mieux de la faire régresser au fur et à mesure des jours, si vous y parvenez vous pourrez promettre, dans votre magasin, au personnel qui vous aide que cela va de mieux en mieux et que bientôt ils n’auront plus besoin de vous aider.
    Mais la seule solution, c’est vraiment l’arrêt du mouvement de l’épaule jusqu’à ce que la douleur cesse, mais si elle diminue déjà, cela signifie que vous êtes sur la bonne voie – vous pouvez faire des massages avec de l’arnica TM (125 ml en pharmacie demandez avec un bec verseur, 6 € environ) et 2 fois par jour de l’Huile Essentielle d’Hélichryse Italienne BIO (24 € les 5 ml environ). Également mettre H.E. de clou de girofle avec, le soir pour dormir, mais pas la journée car la douleur s’en irait mais l’inflammation serait toujours là ! Ce qui serait pire après.

  107. Bonjour, bonsoir,

    merci de votre réponse !!
    Pour ce qui est des congés, j’ai déjà pris une semaine en mars, qui d’ailleurs m’avait permis de sentir moins le mal, et une fois la reprise du boulot, douleur douleur !
    Le problème c’est qu’il m’est impossible de prendre des congés ainsi sauf sur avis médical et après, je l’avouerais, je n’aime pas délaisser tout le travail à mes collègues ce qui fait que je vais avoir tendance à bien bosser que de demander de l’aide .. Des échelles, en réserve, nous en avons et j’avoue que je devrais faire attention à me mettre à niveau mais parfois, par manque de temps pour éviter l’attente au client, je ne vais pas prendre l’échelle, allonger mes bras et tirer pour chercher la boite … Enfin tout cela pour dire, qu’au travail, cela m’est moins évident de faire attention ! En attendant, j’ai vraiment mal et d’avoir cela du deuxième côté commence à m’irriter car cela était assez pénible avec une épaule !
    Pour ce qui est de vos conseils avec l’arnica et l’huile essentielle, je vais noter cela car je rêve, et cela me sera peut-être impossible, comme vous le dite, sans un arrêt total du mouvement de l’épaule, de stopper toute la douleur et de ne plus rien ressentir, comme avant !!
    Merci à vous, après ce week-end, si le soleil ne m’a pas détendu d’ici là, je reprendrais rendez-vous avec mon médecin traitant !

  108. Bonjour Mandy,
    Je vois que vous avez bien compris votre problème: quoique vous fassiez pour aider à la guérison, sera finalement balayé si vous n’intervenez pas dans votre attitude face à vos obligations professionnelles, ex: l’échelle, forcez-vous à l’utiliser sans vous trouver d’excuses (ou de raisons pour ne pas le faire, ayez toujours à votre mémoire la guérison qui en dépend). Puisque là réside l’origine principale de votre problème.
    Ce que vous devez prendre en compte est une « mesure dans le temps ».
    je m’explique:
    Faire ce qui est possible de faire, pendant votre travail, pour que, lorsque vous vous rendez à votre travail ‘chaque matin’, vous constatiez une amélioration ‘par rapport au matin précédent’, ou au moins ‘à la fin de la semaine’, ‘par rapport à la fin de la semaine précédente’.
    Reportez votre état sur un graphique : axe des abscisses [horizontale] les jours ou les semaines – axe des ordonnées [verticale] la douleur ressentie qui va de 0 à 10 (10 étant une douleur atroce et 0 pas de douleur), et voyez l’état de la courbe que vous obtenez: Si elle est stationnaire, ou pire si elle monte même légèrement, cela signifie que vous devez encore faire des efforts sur votre lieu de travail, pour moins mettre à contribution votre épaule. Si elle baisse, même légèrement, c’est que vous avez trouvez la meilleure façon pour solutionner votre problème, à la longue, ce que vous faites est suffisant. Profitez du we pour également reposer cette épaule (ou les deux car il semblerait que vous ayez tendance à remplacer l’une par l’autre non habituée!).
    Le « temps » sera votre allié, prenez bien garde de ne pas en faire trop, ni dans un sens ni dans l’autre, mais un juste milieu qui soit acceptable par tout le monde, votre employeur, vos collègues, vos astuces, vous-même et votre épaule, à partir du moment où la douleur diminuera graduellement.
    Une école du Bouddhisme très renommée s’appelle « l’école du juste milieu », c’est une loi de la vie qui est indispensable à la santé des êtres vivants.
    Le message que j’aimerais surtout vous faire passer, c’est d’abord qu’il faut compter sur vous-même.
    Pas sur un médecin ou sur mes plantes par exemple, (n’importe quelle méthode ne servira à rien si vous ne faites pas les efforts nécessaires qui sont la cause de votre mal).
    Ensuite quand vous allez faire vous-même ce qu’il convient de faire, c’est-à-dire ce que je vous ai décrit plus haut, alors, ensuite seulement, allez voir quelqu’un (médecin, acupuncteur, ostéopathe, kiné, etc…) pour vous aider à réduire le « temps de guérison » et vos « soignants et leurs méthodes » deviendront alors efficaces avec chacun sa méthode.
    Ce que vous devez savoir, pour parler franc, c’est que vous avez mis la charrue (les « soignants ») avant les bœufs (reconnaitre et agir sur les causes), mais ça n’est pas votre faute, notre civilisation marketing et consommatrice en est la raison.
    Bon rétablissement :)
    PS: Quand vous aurez réussi à intervenir et agir vraiment sur les causes. Venez nous en parler, je vous donnerai alors des onguents à fabriquer pour masser votre épaule et qui la guériront, mais si je vous le donne maintenant, cela ne ferez qu’améliorer fugacement et temporairement votre mal, ce qui aurait comme conséquence finale, votre maintient, à la longue, dans votre problème. Ce qui va contre mon éthique.

  109. Bonjour,
    depuis lundi je souffre de douleurs à l’épaule avec une déchirure probable et actuellement je porte une attelle épaulienne mais cela me tire l’épaule combien de temps je vais être arrêter et je suis sous doliprane 1000 mobic et medicaments pour estomac

  110. Bonjour,
    Le temps que tout cela va durer dépend en grande partie de votre comportement face à cette épreuve,
    1) de la façon dont vous allez traiter votre blessure
    2) de la compréhension de ce qui vous arrivera si vous ne faites pas ce qu’il faut
    3) je vous conseille d’aller à ce lien:
    http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/
    Tout y est décrit pour ce qui est de soigner une déchirure de façon naturelle.
    Rien ne vous empêche, et je vous le conseille fortement ,de vous faire suivre par votre médecin et de ne pas faire de traitement (même naturel) en solitaire, il en va de l’avenir de votre bras.
    Bonne chance

  111. Merci de toutes vos conseils, j’en prend bien soin et reviendrez vers vous pour vous dire ce qu’il en est .. :) un tout grand merci !

  112. Bonjour,
    J’ai une fissuration de l insertion du msucle grand droit gauche sur la symphyse pubienne.
    Que dois je faire comme traitement? Combien de temps et comment reprendre sans se refaire mal
    Je precise m’etre fait en faisant du jogging (3/4 fois par semaine)
    Merci

  113. Bonjour,

    Je me suis fait une déchirure au niveau du coussinet (si, si !) au pied lors d’un effort.
    C’était en décembre dernier, donc + de 3 mois. J’ai vu un médecin qui a confirmé le pronostic.
    Alors, anti inflammatoire et repos. Malheureusement, toujours la douleur qui avait presque disparue. Entre temps, j’avais recommencé à marcher un peu, peut-être trop tôt ?
    Merci de me prodiguer quelques conseil qui ne seraient pas superflus.

  114. Bonjour,

    Je suis très sportif, je fais de la course et de la musculation.
    Il y a trois mois j’ai commencé à avoir un peu mal au niveau du pectoral gauche.
    Après j’ai eu une douleur intense au pectoral gauche, qui m’a fait une pression vers le coeurs. J’ai été aux urgences, il n’y a rien au coeur, j’ai vu mon médecin traitant, il dit que c’est une déchirure musculaire, j’ai pris de l’ibuprofène et de la crème en local, je me suis arreté de travaillé, j’ai arrété le sport, j’ai aussi été manipulé par un oncle osthéopathe, qui a dit que ca allait passer avec le temps, j’ai vu un cardiologue il n’y a rien. J’ai repris le travail mais pas le sport ( pas de sport depuis un mois), et avec un effort physique dans mon métier, j’ai recommencé à avoir une douleur plus forte. Que faire?
    En vous remerciant par avance;

  115. Bonjour,j’ai une déchirure musculaire au niveau l omoplate droit depuis 7 mois,j’ai un traumatologue qui m’a donné des anti-inflammatoire et des patchs.j’ai fait la rééducation mais toujours j’ai des douleurs surtout la nuit .s’il vous plais donne moi une solution pour que je serai guérir

  116. Bonjour,
    Il y a 6 semaines, je me suis fait un claquage musculaire au mollet en courant. Le claquage a été confirmé dans un service d’urgences le jour même. L’urgentiste a bien examiné le tendon d’achille qui est intact, puis prescription d’antalgique, d’anti-inflammatoire et béquilles. J’ai ensuite passé une echographie qui a mis en évidence une déchirure du jumeau interne de 30mmX20mmX15mm. 15 jours après l’accident, dés que je posais le pieds au sol le muscle claquer de nouveau, alors le médecin m’a prescrit des chaussettes de contention et arrêt de travail pendant 5 semaines en tout.
    J’ai repris le travail cette semaine mais je me déplace avec béquilles car ne peux toujours pas marcher normalement (dès que je marche je resens un claquage) ! et j’ai toujours mal ! Depuis hier j’ai acheté des talonnettes pour soulager mon mollet quand je me déplace en marchant assistée de béquilles.
    Cette convalescence est-elle normale? Que faire d’autre pour optimiser ma guérison ?

  117. Bonjour,Qu’est ce que c’est que toutes ces conneries…?

  118. Bonjour,

    @Oz5 : la symphyse pubienne, c’est l’endroit, juste au dessus du pubis au milieu là ou se rejoignent les deux os du bassin, je vous en parle sur mon site :
    http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/

    @lavazais : Si après tout ce temps vous avez encore mal, c’est que vous faites ce qu’il ne faut pas faire ! C’est le temps qui est le garant de votre guérison, mais il ne faut pas continuer à faire quelque chose qui fait mal ! Mais peut-être vous aussi prenez des antidouleurs ? C’est vraiment la pire des choses à faire.
    A quoi sert la douleur dans le corps ? Elle existe pour une raison très précise ! C’est la seule façon que l’on a pour se rendre compte de son état. Elle sert donc uniquement à vous prévenir ! donc vous devez l’utiliser pour savoir ce que vous devez ou nez devez pas faire. Faites et bougez lentement à la limite de la moindre douleur. Ne faites jamais durer une douleur, vous empirez votre cas . Fiez vous à ce contrôle, et votre guérison sera assurée.

    @zouhair : Je pense que votre médecin traitant a raison, si c’était un problème cardiaque, il ne faut pas longtemps pour le savoir. Alors arrêt complet de tout mouvement qui provoque la moindre douleur, c’est la douleur qui va vous guider dans votre guérison, ne prenez surtout pas d’anti douleur qui vous amèneraient à faire des mouvements qu’il ne faut absolument pas faire, et ensuite vous en paieriez les conséquences.

    @ Zina : si cela perdure depuis 7 mois c’est que vous faites tout de travers ! regardez mon traitement de la déchirure sur mon site et moins d’anti-inflammatoire qui ne vous guérissent pas surtout avec de la rééducation !!! Mais c’est une aberration de pratiquer se la rééducation à un endroit ou le bon sens veut que l’on s’abstienne de tout mouvement ! La rééducation, le kiné, attendez d’être guérie, et puis il y a rééducation quand on a suivi à la lettre les consignes que peut de gens connaissent et que personne ne suit : 3 mois dans une immobilité totale.

    @Nathalie: Un claquage simple, c’est 8 semaines d’arrêt COMPLET, ensuite seulement vous reposez votre pied et suivant la douleur, vous savez ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire, il faut y aller très doucement.
    Une déchirure, c’est 3 mois, je peux réduire de moitié ces durées avec mon traitement, voyez vous-même sur : http://www.bienetravie.com/dechirure-musculaire-traitement-naturel/ .
    Soyez patiente, c’est le temps qui est votre meilleur remède.

    @marre des cons: les conneries n’arrivent qu’aux autres c’est bien connu parmi ceux-ci, soyez patient, votre tour va venir… si ça n’est déjà fait… et vous ne vous en êtes pas encore rendu compte :)

  119. Bonjour,

    Pendant quelques semaines j’ai eu des douleurs difficiles à localiser dans l’épaule voir le biceps et lors de certains mouvements.

    Ensuite j’ai vu apparaître un gros hématôme au niveau de mon biceps mais celui-ci n’était pas douloureux. Je pensais mettre fait celui-ci sans m’en avoir rendu compte.
    2 jours après, en faisant un mouvement j’ai ressenti une douleur localisé dans le biceps.
    Depuis, l’hématome se résorbe mais il me semble que la zone est « chaude » et que celle-ci est gonflée.

    Que pensez-vous que cela puisse t-être?

    Merci de vos infos

  120. Bonjour,

    Je ne suis pas sportive; claquage il y a 3 semaines au mollet avec hematome dans le muscle de 30×35, de 111x45x16 ensuite, douleurs jambe en bas, pied bleu, gonflement, donc jambe levée, anti-coagulants, contention… les douleurs sont passées mais je ne marche toujours pas (impossible, seulement sur la pointe du pied avec une béquille) et l’hématome interne sous forme de « gélatine » ne réduit pas, ponction impossible. Tous conseils bien venus (de toute façon les conseils déjà entendus sont contradictoires..) pour évacuer cet hématome. Pour le moment c’est glace (pas une fois par jour mais tt le temps par exemple 10mn toutes les heures…), contention, « marcher », pas de kiné, et surtout : attendre.

  121. Bonjour,
    @ Jean-Michel: S’il y a hématome il y a au minimum claquage, un hématome apparait après une semaine , c’est la dispersion de l’hématome centrale, il se peut que vous ayez fait aussi un décollement de l’aponévrose.
    Ecoutez votre douleur, ne faites rien, aucun mouvement qui provoque de la douleur.
    Passez de la TM d’Arnica Montana 4 fois par jour, après une semaine sans bouger le muscle, vous verrez que vous pouvez en faire plus. il faut en moyenne attendre 1 mois au minimum, avant de vous resservir de votre bras à peu près normalement, surveillez bien la douleur et restez toujours en deça du seuil de douleur.
    C’est une zone fragilisée maintenant qu’il faudra ménager longtemps.
    @remajour: En effet la glace est nécessaire les 48 premières heures, ensuite cela empêche plutôt le sang de s’en aller normalement (37°) .
    Achetez de la TM d’Arnica Montana et de l’huile Essentielle d’Hélichryse Italienne, passez toutes les 3 heures en alternance de la TM, puis de L’Hélichryse (une des seule HE utilisable sans dissolution dans de l’huile végétale). Pendant une semaine, surtout arrêtez la glace, un bas de contention pendant la journée sera très bien, la nuit surélevez votre jambe et laissez respirer, la journée si vous n’êtes pas obligée de marcher, surélevez aussi votre jambe. Après une semaine vous pourrez mettre seulement 4 fois par jour la TM et L’H.E.
    De toute façon, le principal: suivre ce que vous indique la douleur, ne pas faire de mouvements douloureux, ne pas bouger représente 80% de la guérison.
    Surtout pas de kiné! mais quand vous passez la TM et La HE, massez légèrement toujours en remontant, n’oubliez pas la TM sur l’hématome qui est descendu au pied, vous verrez une différence chaque jour!
    Bon rétablissement

  122. ,
    Bonjour j’aurais besoin de renseignement je me suis fait une déchirure musculaire du mollet droit de 6,5 sur 7mm + BLEU arrêt un mois de travail j’ai repris mais j’ai la sensation que qu ‘elle que chose coule dans ma jambe . Merci de votre aide

  123. @souriline: est-ce que cette sensation est permanente ou périodique ? je pense notamment à une origine nerveuse

  124. Bonjour,

    j’ai fait une mauvaise chute,
    les résultat de l’écho
    - 23/02/2013 au niveau du tiers supérieur du muscle droite du muscle droit antérieur d’une lésion hétérogène étendue sur 35mm/13mm de largeur 07mm d’épaisseur et collection anéchogène de 20/04 mm au de la partie inférieur de cette lésion correspondant à une lésion hématique.
    - 09/03/2013 une petite lésion hétérogène mal limitée au niveau e la partie supérieur du muscle droit antérieur de 15/09/08mm
    – 03/06/2013 un foyer hyperéchogéne hétérogène à limite imprécise de 08mm de diamètre
    - 12/08/2013 la présistance au niveau du ties supérieur du droit antérieur d’une discrete plage centimétrique hypoéchogene mal limitée centrée d’une micro-lesion hypoéchogene de 2.5 mm
    - 24/09/2013 pas de lésions organisée.absence de collections liqudiennes. pas de calcifications.
    après je commençais l’enfoncement sans ballon … et maintenant je commençais touché le ballon fais des accélération vitesse . je sens un petit gênê sur le muscle ( par exemple: comme le short touche ma jambe je sens sa) . il ma dérongé. est ce que c’est normale !!

  125. Bonjour,
    Je souffre depuis le 19/10/2013 d’une désinsertion Myo aponévrotique du gastrocnemien médial etendue sur 1,5 cm de largeur et de hauteur avec fine lame hématique. J’ai fait tout ce qui est préconisé j’ai commencé la kiné, j’en suis à 2 séances de 30 mn. Je dois reprendre le travail la semaine prochaine ce qui signifie 20 mn de vélo aller et 20 mn retour n’est-ce pas contre indiqué ? Je marche sans béquille mais avec des talons poser le pied à plat m’est encore difficile. Merci de m’éclairer.

  126. Bonjour,
    Je me suis blessée le 25 juillet en spectacle en faisant un mouvement de danse au sol. Une déchirure au mollet gauche de 3 mm a été diagnostiquée : rupture déchirure du chef interne triceps sural. On m’a prescrit entre 2 et 4 semaines de repos avec béquilles, des anti-inflammatoires et de la kiné. Un mois après je refais une écho pour contrôler l’évolution et coup de massue : une déchirure de 10,5 cm de long sur 1 cm d’épaisseur. On m’a expliqué que lorsqu’on fait une écho tout de suite après l’accident, on ne voit pas la taille de l’hématome et qu’il faut la faire une semaine après environ pour vraiment évaluer correctement la blessure. Dans les 5 jours qui ont suivi l’accident, j’ai vu 3 médecins dont un sportif et aucun ne m’a dit ça. J’ai consulté un autre médecin sportif qui m’a dit que je pourrai reprendre l’entraînement en janvier. Je suis artiste de cirque, je fais de la danse sur fil et forcément, je m’interroge sur l’évolution de la guérison et des conséquences sur mon métier. J’ai fait 40 séances de kiné et je continue avec en plus bas de contention et talonnettes depuis fin août. Il y a toujours une zone dure qui me fait mal lorsqu’on y touche. J’ai arrêté l’entrainement depuis l’accident et je fais très attention. Cette douleur persistante m’inquiète car on m’a dit qu’après trois mois cela devait être cicatrisé. Qu’en pensez-vous ?
    Merci de votre attention

  127. @ Christine : La cicatrisation obtenue est parfaite en 2 à 3 semaines, après détersion de la zone traumatique et régénération de l’ensemble des fibres musculaires rompues. A condition que la lésion musculaire soit mineur et sans délabrement de l’architecture des faisceaux et sans hématome important.

    Parfois, la persistance de l’hématome empêche la bonne cicatrisation, une détersion complète est nécessaire. D’où l’intérêt du suivie échographique afin d’éliminer un enkystement de l’hématome.

    Dans votre cas, la déchirure semble plus importante, vous avez bien fait de suivre chez un médecin et il est important de continuer chez un même médecin de préférence un spécialiste en médecine sportive ou bien un traumatologue et de ne pas changer de médecin permettant un suivie de la cicatrisation.

  128. Bonjour Christine,
    Je regrette de vous dire que ça n’est pas vrai:
    1) on ne confond pas 3mm avec 11 cm!!
    2) un hématome se voit même si vous faites un examen quelques heures après!
    3) C’est un angiologue que vous auriez du aller voir, et passer un doppler, pas une simple échographie!
    4) de la kiné est un scandale!
    Vous auriez du prendre 1 heure et lire tout ce qui a été dit ici! Vous auriez sûrement appris plus que tout ce qu’on a pu vous raconter.
    5) Une déchirure ne se guérit pas en 2 semaines, il ne faut pas confondre!
    D’abord il faut savoir différencier:
    une contracture (1 semaine)
    une élongation (3 semaines)
    un claquage simple (2 mois)
    une vrai déchirure (3 mois)
    Avec le traitement que je préconise et avec un arrêt complet de tout mouvement, on peut à la rigueur s’en sortir en 6 semaines minimum, mais avec des antiinflammatoires qui ne vous donnent plus aucune indication de l’état de votre jambe que vous auriez du surveiller grâce à la douleur qui est en fait notre alliée dans ce traumatisme, avec un hématome non soigné, ce qui est hyper dangereux! un caillot peut provoquer une embolie pulmonaire! Tout cela n’est vraiment pas sérieux. Lisez mes écrits tout y est! C’est pour cela que je ne réponds plus aux questions qui ont toutes leur réponse en amont.

  129. Grand bonjour à vous,
    Bravo à tous les sportif(ve)s et merci pour toutes vos réponses que j’ai lues avec attention.
    Après une chute lors d’un déménagement fin juillet et des douleurs qui persistent encore je m’inquiète.J’ai 53 ans plutôt active et dynamique mais je n’arrive pas à récupérer depuis une chute en grand écart forcé après avoir posé le pied sur un plateau à roulettes. Douleur intense immédiatement puis sourde . Je n’ai rien fait de particulier ça semblait aller un peu mieux et j’arrivais encore à marcher avec précautions. Fin août je fais un mouvement un peu plus vif que les jours précédents et je m’effondre aussitôt. Douleur fulgurante impossibilité de me déplacer sans me soutenir et sans serrer les dents. J’ai vu le médecin qui a pensé à une fracture au niveau du bassin. Rien de visible à la radio. Anti inflammatoires, anti douleur, béquilles, arrêt. Trois semaines passent mais peu d’amélioration; Je vois un médecin du sport … lésion insertion ischio jambiers … traitement = pas de chaud, pas de massages, EVITER LA DOULEUR, 2 / 3 semaines d’arrêt supplémentaires … tout OK … Je devais reprendre début novembre alors après ce long temps très limité en mouvements j’ai essayé de me remettre en forme en commençant par de la marche. Catastrophe j’ai recommencé à boiter et à ne plus pouvoir supporter les positions assises plus de quelques minutes, certains mouvements me déséquilibrent, je me fatigue vite, je vais chez un kiné pour soigner une tendinite aiguë au coude droit à priori due à la sollicitation excessive de mon bras pour me lever ou me soutenir, j’ai parfois des crampes dans la cuisse voire toute la jambe qui se crispe au bout de 100 à 200 mètres de marche, je commence à avoir mal au genou, … BREF ça ne va pas, je me pose des questions, je cherche des réponses, je vous lis … et d’après ce que j’ai compris des lectures plus haut j’en conclus que je n’ai pas respecté une période d’immobilité assez longue et stricte et qu’il faudrait impérativement consulter un angiologue … mais si erreurs il y a eu, est-ce rattrapable ? et peut-on alors avoir une idée du temps que cela prendra avant une reprise correcte? Y a -t-il d’autres signes que la douleur qui indiquent que l’on peut reprendre une activité sportive ou qu’il faut se méfier (mon métier me demande présence active vivacité et réactivité auprès de jeunes enfants dynamiques et imprévisibles ainsi que de longues périodes debout) ? Comme vous le soulignez pas de massage, pas de kiné mais comme je sens une bosse (un hématome?) est-ce que la teinture mère d’Arnica et l’huile essentielle d’Hélichryse peuvent avoir un effet actif à cet endroit profond (intérieur bas de la fesse … bassin/cuisse)? En attendant , parfaitement en harmonie avec ce que vous transmettez à « chatel » je prends cette période où je » perds pied » et ne peux plus avancer comme une parenthèse difficile mais bénéfique et me plonge , me re-plonge dans le présent…la Vie …
    Merci grand
    Le Meilleur à Vous, à tous
    Christiane

  130. Bonjour Christiane,

    Déjà, je vous félicite pour avoir pris le temps de lire toutes les questions et réponses du forum, c’est exactement ce à quoi sert un forum. Et tellement peu de personnes le font !

    En attendant, oui, TM d’arnica (pas de crème, mais la teinture mère directement sur la peau que vous massez délicatement pour faire imprégner) en alternance avec l’H.E. Hélichryse Italienne (directement aussi masser doucement avec le doigt).

    Vous avez appris beaucoup de choses, vous êtes une personne « responsable » et vous êtes également quelqu’un qui est capable de se prendre en charge, avec l’aide de professionnels bien sûr, mais en vous gardant le rôle principal, celui de décider, ça c’est très précieux.
    N’oubliez jamais que les conseilleurs ne sont pas les payeurs, même s’ils ont fait, comme ils aiment le dire, des « études » et qu’ils portent une blouse blanche !

    Pour rectifier, pour les autres lecteurs, ce que vous dites : « Bravo à tous les sportif(ve)s et merci pour toutes vos réponses », sur ce forum, d’abord, il n’y a pas que des sportifs, et ce ne sont pas eux qui ont apportés des réponses, (mais des personnes qualifiées) les sportifs et les autres ont posé leur questions décrivant leur propres problèmes et demandant des réponses.

    Pour vous répondre personnellement, il me faut en savoir plus. Je reprends votre cursus et ce qui aurait du être fait :
    1er élément : grand écart forcé,
    1er diagnostique : est ce en longueur ? (dans le sens de la marche) ou en largeur ? (style dance classique), les muscles (mais surtout les ligaments) intervenants dans les deux cas sont différents. S’il n’y a eu que grand écart, c’est ligamentaire ou musculaire, y a t’il eu chute avec choc osseux ? Dans ce cas, il peut s’y adjoindre une fracture. Voilà ce qu’il aurait fallu savoir à cette époque.

    2ème élément : douleur fulgurante, dans quelle circonstance ? où se situe la douleur exactement ?
    Vous voyez le médecin, il pense à une fracture (osseuse), mais vous ne mentionnez ni chute ni choc ? C’est difficilement concevable, à moins que cela vienne d’un problème de hanche ? Mais où se situe la douleur exactement ? (si elle n’est pas diffuse) c’est alors très important pour le définir.
    Une radio (osseuse) ne signale rien. Anti douleur & anti inflammatoire : mes deux bêtes noires, puisque ce sont ces genres de médicaments qui d’abord ne soignent rien (tous ceux qui viennent ici et en ont pris le savent bien ! Cela fait croire à une guérison, mais quand la piqure de rappel arrive, bonjour les dégâts !) Et en plus Ils ne font que retarder la mise en place d’un véritable protocole qui lui seul peut définitivement « guérir », mais vous devriez savoir que l’on cherche plus à « soigner » qu’à guérir.

    3ème élément : Prise de conscience – vous voyez un médecin du sport, bonne initiative celle là !
    Diagnostique : « lésion insertion ischio jambiers »… ? c’est pas suffisant pour vous aider.
    Traitement : pas de chaud, oui, pas de massages, très bien ! donc pas de kiné, enfin quelqu’un qui connait son métier, éviter la douleur, parfait.
    Maintenant tout est en place pour un bon traitement… mais où est-il ?

    4ème élément : « après ce long temps très limité en mouvements j’ai essayé de me remettre en forme en commençant par de la marche. » Vous ne saviez pas qu’il ne fallait pas, vous n’avez pas respecté le temps d’immobilisation nécessaire qui est dicté par la douleur, c’est elle votre « vumètre » votre meilleur indicateur, mais vous n’avez rien pris pour vous guérir non plus.

    5ème élément : « je vais chez un kiné pour soigner une tendinite aiguë » Tient ! C’est nouveau ça, je ne savais pas que les kinés « soignaient » ça ! Non, surtout pas !! Réservez toujours le kiné pour « réapprendre » mais seulement quand la maladie a cessé (sauf dans des cas spéciaux ex maladie de Parkinson).

    6ème élément : Réflexion – vous liez et vous comprenez, oui pas assez d’attente, l’angeiologue soigne les problèmes de veines, je le recommande quand il y a un hématome (est-ce votre cas ?).

    Conclusion : Que faire maintenant ? Allez sur mon site bienetravie.com, écrivez-moi personnellement avec réponses à toutes les questions posées ici, ainsi que votre groupe sanguin, votre poids et votre tension artérielle récente avec la date. C’est rattrapable, oui, à condition de frapper aux bonnes portes, vous avez besoin d’un bon généraliste qui vous soutienne, est-ce le cas ? Il doit être capable de voir si vous avez un hématome, dans le doute, demandez lui une consultation chez un angeiologue, si votre généraliste refuse, expliquez lui que, même si ça n’est pas exactement un problème strictement veineux que vous avez, ce spécialiste possède un appareil échographique doté de sondes acoustiques, il pourra vous faire un doppler et sur ces images il pourra nettement distinguer l’état ligamentaire et musculaire, c’est un spécialiste qui pourra vous donner un diagnostique professionnel, en plus bien sûr il est capable de distinguer un hématome, il en fera des clichés, et vous fera une description détaillée de votre état « réel ». (J’ai besoin de son diagnostique pour savoir {en médecine naturelle} quel protocole vous donner). Le problème rencontré le plus fréquemment c’est de faire une simple écho dans un labo ou à l’hôpital, celui qui vous donnera le résultat ne sera pas un spécialiste et nous passerons à côté du problème.
    Bonne chance

  131. Bonjour,
    Et merci infiniment,
    J’ai obtenu un rendez-vous chez un angiologue la semaine prochaine malgré le scepticisme gentil de ma généraliste qui pense mais qui ne peut affirmer avec certitude s’il y a hématome ou non. Effectivement vous avez mis l’accent juste sur tous les points d’interrogation et les flous qui me minent et rendent cette situation actuellement difficile à vivre.
    Sachez aussi que je suis « remuée » et impressionnée par le temps et les compétences que vous offrez sur ce forum et « vos réponses » qui sont bien celles des « personnes qualifiées » et non celles des sportifs ou non sportifs même si ma phrase était ambiguë je le constate maintenant.
    Déjà un sourire plus léger … très important ! …
    A bientôt sur votre site
    Le Meilleur
    CH

  132. Bonjour Christiane,
    Je suis très heureux que tous se passe bien, merci pour votre soutient :).
    Tenez-nous au courant de la situation.
    Bon weekend et vouis avez raison, gardez un sourire léger :)

  133. Bonjour,
    j’ai une déchirure au niveau de quadriceps de 2,5 cm , est ce grave ?

  134. Bonjour,

    J’ai eu hier une déchirure musculaire du pectaural droit allant à l’épaule, ça c’est passer en poussant coucher une barre avec des poids, et j’ai sentis un claquement comme si un elastique lachet!! Le doc me dis que c’est une petite déchirure! Comment je peux accélérer la guérison et quand es que je sais quand je peux recommencer à faire ma Reha personnel, comme pompages ects avec des petits poids?
    Merci de bien me conseiller, afin de ravoir mon muscle fort!
    Ps.: 3 jours avant je me suis fait mordre à la main droite par une araigner ou un milles pattes d’après le doc, es que Cela aurait affaiblis mon muscle droit! Car ce n’ai pas la première fois que je fais ce Genre d’excercice!
    Merci et j’attends votre conseille professionnel au plus vite, Merci.

  135. Bonjour,

    il y a environ 13 js , j ‘ ai ressenti 1 violente douleur au mollet en courant ; voyant que celà persistait en marchant , j ‘ ai finalement été voir le médecin au bout de 9 js. Après échographie ,je me suis faite apparamment 1 « déchirure  » du soléaire avec hématome collecté totalement avasculaire (42.3mm fois 7.4mm ) ; il est spécifié : pas d ‘ autre lésion traumatique musculaire décelable . Mon médecin m ‘ a arreté 1 semaine avec port de chaussette de contention . Sachant que je suis maitre _nageur , pourrais reprendre le travail ensuite , quitte à mettre pdt qqs temps ma chaussette de contention ? En parallèle , je vais suivre vos conseils et dès aujourd ‘ hui acheter la TM d ‘ arnica montana et celle d ‘ HE d’ hélichyse . Que faire d ‘ autres en vue d’ une bonne guérison ? merci d ‘ avance pour vos précieux conseils . cordialement valérie

  136. @nadia: non ce n’est pas trop grâve si bien traité
    @dom2dom: il faut faire une échographie pour diagnostiquer une déchirure musculaire
    @henaff valérie: non, une déchirure ne guérit pas si rapidement, je vous invite à lire les commentaires plus haut notamment les conseilles de Claude qui sont des véritables conseilles pratiques que nous avons la chance d’avoir sur ce forum il à répondue à toutes les questions qui peuvent être posées.

  137. Bonjour,Je viens de lire la plupart des commentaires de ce forum qui arrive à point pour m’apporter des réponses. J’ai 67 ans et j’ai toujours fait du sport, comme les triathlon en compétition. Aujourd’hui c’est plutôt vélo avec respect des protocoles : échauffement au départ et détente à l’arrivée. Je n’ai jamais eu de problème musculaire ou tendineux. Adepte des médecine douces et alimentation saine, je me faisait une joie d’être en bonne santé par rapport aux amis qui étalaient leurs problème. Je suis également très concerné dans le processus de connaissance intérieure.
    Jusqu’à cette chute collective en vélo du 29/12/2013 sur un passage à niveau où j’ai été impliqué très brutalement entre autres par un choc de la selle aux adducteurs. J’ai réussi à revenir chez moi difficilement mais malgré la douleur persistance j’ai repris le vélo cool une semaine après. Deux semaine après, en me changeant violente douleur à l’entrejambe, craquement sinistre et urgences. Diagnostic déchirure musculaire avec désinsertion du grand couturier et deux béquilles pour marcher, doliprane. Vérification 15 jours plus tard par un orthopédiste alors que je recommençais à marcher. RAS . A ma question de savoir quand je pourrais reprendre le vélo il m’a répondu : 15 jours 3 semaines. Au bout d’un peu plus de 15 jours j’ai fais un petit essai sur home -trainer mais je me suis rendu compte qu’il ne fallait pas insister. D’après ce que j’ai lu sur ce forum il s’agirait plutôt de deux mois.
    Mes questions :
    Réellement dans combien de temps pourrais-je reprendre une activité?
    Comment savoir ce que j’avais à apprendre dans cet accident?
    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire

  138. Bonjour,
    J’ai lu quelques messages sur le site, mais pas tous. Il se peut donc que la réponse à ma question se trouve dans les discussions, auquel cas je vous demande de m’excuser mais je vais vous faire répéter…
    C’est une simple question par curiosité : porte-t-on une attelle en cas de déchirure musculaire des ischios jambiers ? Si oui, combien de temps est-elle préconisée et au bout de combien de gens est-on autorisé à marcher à nouveau ? (car j’ai lu que le muscle devait être à tout prix immobilisé, mais durant combien de jours?)
    Merci par avance
    Bonne journée

  139. *combien de temps (et pas « gens »), ligne 7 de mon message, désolée!

  140. Bonjour,

    J’ai bien lu tous les commentaires.mon histoire j’ai eu une elongation du jumeau interne droit duree 6semaines sans faire de sport…medecin m’avais prescrit decontractil harnica bref reprise de sport en douceur 1semaine dimanche match de reprise je joue 50min je demande a sortir car la fatigue arrivais..le soir a froid grosse douleur quand je marche sensation de piqures o niveau des tendons mais plus bas vers le tendon d’achille…jen peux plus jesper que c pas une rechute..le moral est o plus bas sachant tt ce k jai fait pr revenir..je c plus quoi faire

  141. Bonjour,

    j’ai un gros soucis qui me freine énormément car je pratique un sport de combat ou je sollicite beaucoup les jambe car ces mon point fort et je me suis fait une déchirure il y a maintenant plus de 1 ans derrière la jambe droite voir a l’entre jambe et jai était voir un chirurgien avec les résultat d’une écographie, ce dernier ma dit que ce n’était pas trop important et ma conseiller 2mois d’arrêt il y a maintenant 8 mois, je n’ai rien pratiquer durant ces dernier 5 mois jai repris le mma depuis 1 petit mois tout aller bien je commencer a bien relever mes 2 jambes avec satisfaction et voila que aujourd’hui durant un entrainement de boxe thaï Jai bien solliciter mes jambes sans ménagement ne pensant même plus a ma déchirure croyant que cetai bon et Jai ressentis une légère douleur malgré un bonne échauffement a ma déchirure et quand mon muscle a refroidit je n’avais pas de douleur intense juste je sens légèrement que ma déchirure ces un peu réveillé sans avoir vraiment mal et étant donner que jai déjà 29ans et que je compte combattre cette année j’aimerais beaucoup que l’on m’aide pour la guérir au plus vite car je ne l’ai pas vraiment redéchirer c’était peut être un avertissement je Nen sais rien mais sa me tient vraiment a cœur de combattre aidez moi svp Mercie d’avance

  142. Bonjour,

    personne pour m’éclairer?

Laissez un commentaire

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, utilisez le forum et un de nos médecins fera le plaisir de vos répondre ! Merci.