Endocardite infectieuse

Par Boussekine Fatima Zohra , le vendredi 08 avril 2011. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans: >

L’endocardite infectieuse est une infection qui affecte une partie de l’endocarde. L’endocarde est le tissu qui tapisse l’intérieur des cavités cardiaques.

L’infection touche habituellement une ou plusieurs valves cardiaques (qui font partie de l’endocarde). Il s’agit d’une infection grave qui menace la vie du malade.

Comment l’endocardite infectieuse se produit-elle ?

Souvent, l’endocardite infectieuse est causée par une infection bactérienne. Parfois des champignons en sont la cause.

Pour développer cette infection, il faut avoir des bactéries ou des champignons dans la circulation sanguine ou le sang n’en contient pas normalement. Cependant, certains situations font que ces germes passent dans le sang en cas d’une infection ou une blessure dans une autre partie du corps.

Les toxicomans qui s’injectent des drogues peuvent également injecter des bactéries ou des champignons dans leur sang si elles utilisent des seringues souillées ou contaminées.

La plupart des bactéries qui pénètrent dans la circulation sanguine sont éliminées par le système immunitaire. Cependant, parfois certaines bactéries survivent et se déposent sur une valve cardiaque (en particulier si la valve est déjà endommagée) ou sur une autre partie de l’endocarde. Si un petit foyer d’infection se développe dans l’endocarde, il est difficile de le neutraliser par le système immunitaire.

Avec le temps, de petites particules se développent appelées végétations. ces végétations contiennent des bactéries ou des champignons, des petits caillots de sang, et d’autres débris de  de tissus. Les fragments de la végétation peuvent aussi se détacher et se propager dans la circulation sanguine vers d’autres parties du corps.

Qui risque d’attraper une endocardite infectieuse?

L’endocardite infectieuse peut toucher tout le monde, mais certaines personnes ont un risque plus important que d’autres. Elle survient les personnes ayant :

  • Anomalie de valve cardiaque ou une valve cardiaque artificielle. Les valves cardiaques endommagées ou anormales sont plus susceptibles d’être infectées.
  • une intervention chirurgicale pour une valve cardiaque.
  • Certaines malformations cardiaques congénitales.
  • Une cardiomyopathie hypertrophique.
  • Déjà eu un épisode de l’endocardite infectieuse.
  • Un système immunitaire défaillant, par exemple, les personnes atteintes du sida.

Quels sont les symptômes de l’endocardite infectieuse?

1. Endocardite subaiguë

Dans de nombreux cas l’infection se développe très lentement. Elle est parfois appelée l’endocardite bactérienne subaiguë. Les symptômes peuvent se développer progressivement, sur quelques semaines voire quelques mois, et ils peuvent être vagues au début ; un malaise général, des douleurs généralisées, la fatigue, et anorexie. Une fièvre se développe à un certain stade dans la plupart des cas. Ces symptômes peuvent être causés par d’autres pathologies, la cause des symptômes peut ne pas être diagnostiquée pendant un certain temps.

Les souffles cardiaques ont tendance à se développer et qui orientent vers l’endocardite infectieuse.

2. Endocardite aiguë

Parfois les même symptômes se développent rapidement en quelques jours c’est l’endocardite aigue.

Quelles sont les complications de l’endocardite infectieuse?

Les complications se développent habituellement si l’infection n’est pas traitée, ou si le traitement est retardé.

1. Les complications cardiaques

L’infection peut endommager les valves cardiaques, ce qui peut entrainer l’insuffisance cardiaque. Dans certains cas, l’infection se propage et peut endommager d’autres parties du cœur et donnant des troubles de conduction, du rythme. Parfois, formation d’un abcès (boule de pus) dans le muscle cardiaque à proximité.

2. Les complications extracardiaques

De petits morceaux peuvent se détacher de la végétation infectée, pour aller dans la circulation sanguine, et se loger dans d’autres parties du corps. Cela peut causer :

  • Des petites taches qui peuvent apparaître sous les ongles, dans les yeux, ou d’autres parties du corps.
  • Les infections dans d’autres parties du corps.
  • Splénomégalie (qui est l’augmentation du volume de la rate) car elle est le principal organe qui lutte contre les infections du sang.
  • Des embolies surtout dans le cerveau, le rein, la rate et les articulations.

Quels sont examens complémentaires nécessaires?

Si l’endocardite infectieuse est suspectée, l’hospitalisation est systématique. Les examens faits sont :

  • Hémocultures : plusieurs prises d’échantillons de sang sont analysés pour les bactéries et les champignons pour savoir de quelle bactérie s’agit-elle. Une fois les bactéries détectées dans le sang, elles sont testés aussi contre les différentes antibiotiques pour trouver qui est le meilleur antibiotique à prescrire; c’est ce qu’on appelle l’antibiogramme. (Certaines bactéries sont résistantes à certains antibiotiques. Par conséquent, le meilleur antibiotique à utiliser peut varier d’un cas à l’autre.)
  • Une échographie cardiaque : c’est l’examen le plus utile pour confirmer l’endocardite infectieuse. il peut détecter les végétations, voir les atteintes des valves et des structures cardiaques.
  • Plusieurs autres examens peuvent être effectués pour déterminer l’étendue de l’infection, et pour évaluer les atteintes du cœur et des autres organes affectés.

Quel est le traitement de l’endocardite infectieuse?

Les médicaments

Dès que la suspicion de l’endocardite infectieuse, des antibiotiques sont administrés régulièrement par voie intraveineuse. Parfois, le type d’antibiotiques sera changé après les résultats de l’antibiogramme. La durée du traitement antibiotique est d’au moins 4 – 6 semaines, et dépend de la bactérie causant l’infection, et de la présence de complications.

Si l’infection est due à un champignon, les antifongiques qui seront donnés.

si les complications se développent d’autres médicaments sont donnés en fonction de la complication ; les anti-arythmiques en cas de trouble du rythme,etc.

La chirurgie

Le traitement antibiotique est le principale traitement de l’endocardite infectieuse dans la plupart des cas. Toutefois, une opération est nécessaire dans environ 1 / 4 des cas où l’infection est plus grave. Une opération peut sauver la vie. Les opérations qui peuvent être réalisés sont:

  • Le remplacement d’une valve endommagée avec une valve artificielle.
  • réparation de la valve si le dommage est moins sévère et la réparation est possible.
  • Drainage des abcès (accumulation de pus) qui peuvent se développer dans le muscle cardiaque ou dans d’autres parties du corps.

Quel est le pronostic de l’endocardite infectieuse ?

Le pronostic est bon si l’infection est diagnostiquée et traitée rapidement. Beaucoup de gens sont guéris avec un traitement antibiotique. Parfois de graves complications sont survenues a cause du retard de diagnostic de l’endocardite infectieuse. Certaines personnes meurent des complications.

Comment prévenir l’endocardite infectieuse ?

Il est à conseiller aux gens à risque accru de développer une endocardite infectieuse à prendre une petite cure d’antibiotiques (couverture antibiotique) au cours de certaines gestes. En cas de diverses procédures dentaires; d’endoscopie; de coloscopie; etc.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 2 commentaires.

  1. Bonjour,
    J’ai eu une endocardite subaigüe en 2008 sur valve mitrale. Après une antibiothérapie de 6 semaines de Ceftriaxone, j’ai été guérl. Le germe en question était Streptococus salivarius. Cela fait donc 7 ans et demi que j’ai eu cette affection et n’ai pas subi de récidives depuis. Je subis des échographies tous les 2 ans et il n’y a pas de végétations visibles, ce qui était déjà le cas après l’antibiothérapie, celles-ci avaient disparues.
    Ma question : le nombre d’années /7ans et demi) sans récidives améliore-t-il les chances de ne plus en refaire et cette amélioration augmente-elle en fonction du nombre d’années sans récidives (plus le nombre d’années sans récidives est important, plus le risque de récidive diminue).
    Merci de me faire part de votre commentaire

  2. Bonjour,

    Je ne suis pas la pour répondre a votre question mais pour savoir si vous avez subit une intervention et si oui combien de temps vous etes reste hospitalisé ?
    Cordialement.

Laissez un commentaire