Fatigue musculaire

Par , le mercredi 09 juillet 2014. Mise à jour vendredi 17 juillet 2015
Classé dans:

La fatigue musculaire est un symptôme très fréquent et souvent la manifestation d’un grand nombre de causes qui peuvent être pathologiques (infectieuses, organiques ou dégénératives), fonctionnelles (anorexie, dépression) ou physiologiques (fatigue musculaire proprement dite).

Le scientifique et prix Nobel de physiologie Robert Edwards définit la fatigue musculaire en ces termes « l’incapacité de maintenir à un niveau requis ou prédéterminé, la force ou la puissance développée, durant des contractions soutenues  ou répétées ».

fatigue musculaireEn pratique, la fatigue musculaire est une sensation particulièrement subjective d’une faiblesse généralisée des muscles qui peut se ressentir à la suite d’un effort physique ou psychique et nécessite un repos. Le muscle devient lent, et ne répond pas efficacement aux ordres volontaires.

Les causes

Le muscle peut souffrir de multiples causes : une hypoglycémie peut être la source de fatigue musculaire, de même que l’accumulation de corps cétoniques et l’acide lactique dans les muscles donnent une fatigabilité importante.

La mauvaise circulation entraine une accumulation de déchets dans les muscles ; toute modification de l’homéostasie sanguine peut se manifester par une fatigue musculaire, de même, les microtraumatismes des fibres musculaires sont aussi des causes de fatigabilité.

Enfin, le muscle peut souffrir de l’état général du corps (infection, rhume, grippe … )

La protection cérébrale

Le cerveau joue un rôle de protecteur en empêchant le corps de dépasser certaines limites au-delà desquelles des dégâts tissulaires peuvent survenir ; lorsqu’un muscle s’affaiblie, le cerveau ordonne – par voie nerveuse depuis le thalamus et le cortex insulaire – au muscle de cesser toute activité afin de prévenir la survenue d’accident musculaire (déchirure ou élongation) et ainsi l’apparition de faiblesse musculaire.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : Un commentaire.

  1. Bonjour,
    Suite a de l artrose du genoux mon kine ma prescrit des seances detirements de cette jambe
    Suite. A ces etirements j aie ete pris de douleurs musculaire
    Molet est cuisses au point de ne plus pouvoir marcher
    Cahet doliprane est pommade saint bernard cela ne se calme quand position ALONGE. est meme souvent me reveille la nuit a nouveau massage est cachet ayant eu une ambolie pulmonaire je ne. Peux prenre n importe quel cahets et normalement suite a ambolie pulmomaire je devrais marcher chose que je ne peux plus
    J aie fait 2 seances d osteopathie qui n on apporte un soulagement
    Merci de me repondre

Laissez un commentaire