Greffe de cellules souches

Par Boussekine Fatima Zohra , le vendredi 25 mars 2011. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

Une greffe de cellules souches est une technique utilisée pour augmenter les chances de guérison ou de remise de divers cancers et des troubles sanguins.

La greffe de cellules souches implique habituellement une chimiothérapie intense suivie d’une perfusion de cellules souches. La chimiothérapie est plus intense q’une chimiothérapie conventionnelle et elle tue également les cellules souches dans la moelle osseuse qui normalement fabriquent les cellules sanguines. Par conséquent, après la chimiothérapie, des cellules souches sont transplantées et qui peuvent ensuite produire des cellules sanguines normales.

La greffe de cellules souches est parfois appelée une greffe de moelle osseuse. Cependant, les cellules souches peuvent être obtenues à partir du sang ainsi que de la moelle osseuse.

Quand la greffe de cellules souches est-elle utilisée?

La greffe de cellules souches est une option thérapeutique pour certains cancers. Par exemple, pour certains types de leucémie, le lymphome et le myélome. En règle générale, la greffe n’est pas  un traitement de première intention. La chimiothérapie conventionnelle ou d’autres traitements ont tendance à être utilisés en premier. Toutefois, le traitement du cancer et de leucémie est une zone de transformation et de développement de la médecine. Des techniques comme la greffe de cellules souches continuent d’être affinés et améliorés et peuvent être pris en compte dans des circonstances différentes.

Les doses les plus élevées de chimiothérapie et de radiothérapie qui peuvent être utilisées en conjonction avec une greffe de cellules souches peuvent améliorer les chances de guérison.

Une greffe de cellules souches est également utilisée pour certaines maladies sanguines rares non cancéreuses.

D’où proviennent les cellules souches ?

Une greffe autologue ou autogreffe : les cellules souches utilisées pour la transplantation proviennent du propre corps du malade, elles sont généralement recueillies en dehors de tout signe de maladie (en période de rémission) après la chimiothérapie conventionnelle ou d’autres traitements. Les cellules souches doivent être utilisées tôt après avoir été collectés, mais elles peuvent également être congelées, stockées et utilisées au futur si nécessaire. Donc la greffe autologue ne nécessite pas un donneur.

Une greffe allogénique : les cellules souches utilisées pour la transplantation proviennent d’autres personnes. C’est souvent un parent proche, comme un frère ou une sœur. Les donneurs non apparentés sont parfois adaptés aux personnes ayant besoin d’une greffe.

Les cellules souches peuvent être collectées:

  • De la moelle osseuse : il s’agit donc d’une petite intervention pour recueillir certaines cellules souches de l’os iliaque.
  • Du sang : Certaines cellules souches se produisent dans le sang (la plupart sont dans la moelle osseuse). Les cellules souches dans le sang peuvent être prélevées par une machine appelée un séparateur de cellules. Le flux sanguin est détourné d’une veine dans le bras pour passer à travers la machine qui sépare les cellules souches. La procédure prend environ 4-6 heures. Des médicaments sont donnés quelques jours avant cette procédure pour stimuler le corps à produire plus de cellules souches dans la moelle osseuse qui se déversent après dans le sang.
  • Du sang prélevé du cordon ombilical d’un nouveau-né.

Réalisation d’une greffe de cellules souches

Il est très similaire à une transfusion sanguine. Après une chimiothérapie intense (et parfois une radiothérapie), les cellules souches contenues dans la solution sont données dans l’une des veines du corps du malade goutte à goutte. Les cellules souches passent à travers la circulation sanguine et se retrouvent dans la moelle osseuse. Ici, elles commencent à fabriquer des cellules sanguines.

La moelle osseuse peut prendre plusieurs semaines avant d’utiliser les cellules transplantées pour produire suffisamment de nouvelles cellules sanguines. Pendant ce temps, le malade doit être hospitalisé et être étroitement surveillé. Plusieurs transfusions sanguines peuvent être faites au cours de cette période jusqu’à ce que la moelle produise suffisamment de cellules sanguines. Des antibiotiques sont administrés afin de minimiser le risque d’infection. En outre, les médicaments sont donnés pour aider à stimuler les cellules souches à se multiplier aussi rapidement que possible.

Quels sont les principaux risques de greffe de cellules souches?

  • L’infection est le risque principal car après la chimiothérapie intensive, et avant que la moelle osseuse fonctionne à nouveau, l’immunité est très faible. Pendant ce temps, le malade a risque d’infections graves et parfois mortelles. C’est pourquoi les antibiotiques sont administrés systématiquement.
  • Problèmes de saignements par le faible taux de plaquettes après la chimiothérapie.
  • En cas de greffe allogénique il existe un risque de rejet, et les cellules du donneur peuvent réagir avec les cellules du corps du malade. C’est ce qu’on appelle maladie du greffon contre l’hôte. Ce n’est pas toujours sérieux, mais parfois il peut être.
  • Parfois, les cellules souches transplantées ne fonctionnent pas normalement.
  • Il existe un risque à court-terme et à long terme des effets secondaires de la chimiothérapie intense (et / ou radiothérapie).

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : Un commentaire.

  1. est ce que il ya greffe cellulaire au niveau des riens .

Laissez un commentaire