Leucémie lymphoïde chronique (LLC)

Par Boussekine Fatima Zohra , le dimanche 26 décembre 2010. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans: >

La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est une affection où existe une augmentation de production de lymphocytes B anormaux.

Les lymphocytes ont un aspect normal sous microscope, mais ils ne fonctionnent pas correctement. Ces lymphocytes s’accumulent parce que leur durée de vie augmente, ils ne meurent pas après avoir vécue leur durée de vie normale (Ce qui est différent pour la leucémie aiguë où les cellules se multiplient rapidement et deviennent « hors contrôle », dans la LLC les lymphocytes anormaux ne se multiplient pas plus rapidement que les lymphocytes normaux).En règle générale, la leucémie lymphoïde chronique (LLC) se développe et progresse très lentement sur plusieurs mois voire plusieurs années , même en absence du traitement.

Chez qui survient la leucémie lymphoïde chronique?

Elle survient chez des personnes âgées de plus de 60 ans. Elle est rare avant 40 ans et plus fréquente chez les hommes.

Dans un cas sur dix, la LLC est familiale.

Quelles sont les causes de la leucémie lymphoïde chronique?

Une leucémie commence d’abord par une cellule anormale. Ce qui semble se passer, c’est que certains gènes vitaux qui contrôlent le déroulement de division et de multiplication des cellules sont altérés, c’est ce qui rend la cellule anormale. Si la cellule anormale survit, elle peut se multiplier hors contrôle ou survivre longtemps, et se développer en une leucémie. Toutefois, dans la LLC on ne connait pas la cause qui conduit au développement des lymphocytes anormaux.

Quels sont les symptômes de la leucémie lymphoïde chronique?

Au début, il n’y a aucun symptôme et si elle est découverte ça sera fortuitement à l’occasion d’un examen sanguin. Plusieurs mois ou plusieurs années plus tard, un grand nombre de lymphocytes anormaux s’accumulent progressivement dans le sang sans causer de problèmes.
Avec le temps, les lymphocytes anormaux comblent une grande partie de la moelle osseuse. Pour cette raison, les cellules normales de la moelle osseuse ne peuvent pas survivre et produire suffisamment de cellules sanguines normales. Par conséquent, les principaux symptômes qui pourraient se développer sont dus au manque de cellules qui se developpent dans la moelle osseuse et ces symptômes sont:

  • L’anémie: elle se produit par la diminution du nombre de globules rouges dans le sang. Cela peut causer la fatigue, l’essoufflement, la pâleur et d’autres symptômes.
  • Problèmes de coagulation sanguine: qui est du à la diminution de la concentration de plaquettes dans le sang. Cela peut causer des ecchymoses, des saignements de gencives et d’autres problèmes liés à l’hémorragie.
  • Les infections graves: Les globules blancs anormaux ne protègent pas contre l’infection. Il y a aussi une diminution du nombre de globules blancs normaux, ce qui habituellement lutte contre l’infection. Par conséquent, les infections graves sont plus susceptibles de se développer.
  • Les lymphocytes anormaux peuvent également s’accumuler dans les ganglions lymphatiques et la rate, formant des adénopathies dans tous le corps en particulier dans le cou et les aisselles, et une splénomégalie (augmentation du volume de la rate).
  • D’autres symptômes: une fièvre persistante, des sueurs nocturnes et une perte de poids.

Peut-on avoir une maladie auto-immune associée à la LLC ?

Les lymphocytes ont pour but la production des anticorps pour attaquer les bactéries, les virus et les autres germes. Chez les personnes souffrant de maladies auto-immunes, le système immunitaire fabrique également des anticorps contre une partie du corps. Dans environ 1 cas sur 8 de LLC, le malade produit des anticorps contre ses propres globules rouges et / ou ses plaquettes. Ce qui peut les détruire et causer l’anémie et les hémorragies.

Est-ce que la LLC peut se transformer en leucémie aigue ?

Dans 1 cas sur 6, la leucémie lymphoïde chronique se transforme en forme aigue. Cette progression rapide ne répond pas bien au traitement. Si cela se produit, les symptômes peuvent s’aggraver rapidement.

Comment la leucémie lymphoïde chronique est elle diagnostiquée?

  • Un test sanguin qui s’appelle l’hémogramme: il montre généralement des modifications dans le nombre et le type des globules blancs. Ce qui suggère le diagnostic de la LLC. Un échantillon de moelle osseuse est alors généralement effectué pour confirmer le diagnostic.
  • Un échantillon de moelle osseuse appelé myélogramme : Pour ce test, une petite quantité de moelle osseuse est prélevée à l’aide d’une aiguille introduite dans l’os du bassin (ou parfois le sternum). L’anesthésie locale est utilisée pour désensibiliser la région. Un petit échantillon d’os est pris. Les échantillons sont placés sous le microscope pour rechercher des cellules anormales et sont également testés par d’autres moyens
  • typage cellulaire (immunophénotypage) : des examens détaillés sont effectués sur les lymphocytes obtenus. Ceci permet de confirmer le diagnostic de leucémie lymphoïde chronique et d’éliminer d’autres troubles. D’autres examens plus détaillés sont en cours d’élaboration, afin de subdiviser la LLC en catégories.
  • Autres examens complémentaires : Une radiographie du thorax, des tests sanguins et d’autres examens peuvent être effectuée pour évaluer l’état général du malade.

Comment la leucémie lymphoïde chronique est-elle stadifiée ?

La sévérité de la leucémie lymphoïde chronique est généralement évaluée par l’échelle suivante :

  • Stade A- les adénopathies (augmentation du volume des ganglions lymphatiques) touchent moins de trois parties du corps.
  • Stade B – les adénopathies touchent trois parties ou plus du corps.
  • Stade C – il existe un faible nombre de globules rouges (anémie), un faible nombre de plaquettes, ou les deux.

Quel est le traitement de la leucémie lymphoïde chronique?

1. Le traitement du stade A (stade de début)

La majorité des malades au stade A ne nécessitent aucun traitement parce qu’à ce stade il n’y a pas de symptômes. A ce stade si le traitement est débuté généralement ses risques s’emportent sur ses bienfaits. Le traitement peut être commencé si les symptômes apparaissent, ou si les examens sanguins montrent que la maladie progresse plus rapidement. Votre spécialiste vous conseille sur les avantages et les inconvénients du traitement, et à quel moment il doit être débuté.
2. Le traitement des stades B et C :

Le but du traitement est de détruire les cellules anormales pour permettre à la moelle osseuse de fonctionner à nouveau normalement, et de produire des cellules sanguines normales. Le principal traitement est la chimiothérapie. D’autres formes de traitement sont parfois utilisées.

  • La chimiothérapie est un traitement qui utilise des médicaments anti-cancer pour tuer les cellules cancéreuses, ou pour les empêcher de se multiplier. Pour la LLC, la chimiothérapie est habituellement prescrite sous forme de comprimés pris chaque jour. Parfois, les médicaments de chimiothérapie sont administrés par injection.
  • Les anticorps monoclonaux sont un traitement relativement nouveau, ils sont parfois utilisés pour traiter la LLC, (on peut citer, l’alemtuzumab et le rituximab.). les Anticorps monoclonaux sont des protéines de petite taille et sont différents de la chimiothérapie normale. Ils agissent en se fixant sur les lymphocytes anormaux pour les détruire sans détruire d’autres cellules. Les anticorps monoclonaux peuvent être utilisés avec la chimiothérapie.
  • La radiothérapie peut être utilisée pour réduire la taille des ganglions lymphatiques ou celle de la rate.
  • Les stéroïdes sont parfois ajoutés au traitement. Ils peuvent aider les médicaments de chimiothérapie. Ils aident également à contrôler les complications auto-immunes qui se produisent dans certains cas (décrits ci-dessus).

Les traitements décrits ci-dessus ne guérissent pas la LLC. Ils ont pour but de garder la rémission, de tenir des taux très bas de lymphocytes anormaux pour permettre à la moelle osseuse de fonctionner normalement.

3. Une greffe de cellules souches

Une greffe de cellules souches parfois appelée greffe de moelle osseuse est parfois utilisée, en particulier chez les patients jeunes. Il s’agit d’une chimiothérapie intense. Une chimiothérapie successive peut guérir la LLC, les lymphocytes produits par les cellules souches transplantées seront normales.

4. Le traitement de soutien

Des antibiotiques ou des antifongiques peuvent être utilisés en cas d’infection ainsi que les transfusions de sang et de plaquettes afin d’améliorer les taux bas de globules rouges et de plaquettes.

Quel est le pronostic de la leucémie lymphoïde chronique?

En général le pronostic est assez bon. La plupart des malades mènent une vie normale pendant plusieurs années avec peu ou sans traitement. Bien que la LLC n’est pas une affection qui peut être guérie, la plupart des cas, sont au stade A, où la maladie n’est généralement pas grave, et le traitement n’est généralement pas nécessaire. Le traitement pour les stades B et C aboutit souvent à la rémission. Votre spécialiste vous donne des renseignements plus précis de votre situation.

En outre, la plupart des gens atteints de LLC sont âgés de plus de 60 ans. La LLC progresse lentement, ce qui peut durer des années. Beaucoup de gens atteints de LLC meurent par d’autres affections.
Le traitement du cancer et la leucémie est un domaine de développement de la médecine. De nouveaux traitements continuent à être développés. Il ya quelques nouveaux médicaments qui ont été introduits dans les dernières années qui permettent d’améliorer le pronostic. Le médecin traitant peut donner des informations plus précises sur le pronostic vital du patient.

Approuvé et publié par la rédaction

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 3 commentaires.

  1. Bonjour,

    Je souhaite etre informé des nouveautés sur la LLc, je n ai que 43 ans et suis en stade A.
    Je ne peux pas rester passif et souhaitectenter un traitement maintenant
    Que faire?

  2. Bonjour,
    j ai un L L C on me préconise un traitement avec du Trinibutid 140 Mgr qu en pensez vous. J ai 85 ans

  3. Bonjour,

    j’ai 75ans suivi pour une LLC depuis un an classe en A en novembre avec controle sang. tous les 3 mois.les deux dernires annalises montrent une chute des plaquettes qui sont maintenants a 94 le 06 juin j’ai fait suivre les resultats au service onco je n’ai pas ne nouvelle.
    Un traitement peux t il faire remonter les plaquettes
    Merci

Laissez un commentaire