Leucémie myéloïde aiguë – LMA

Par Boussekine Fatima Zohra , le mercredi 23 mars 2011. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans: >

La leucémie myéloïde aiguë (LMA) est un cancer des cellules hématopoïétiques de la moelle osseuse.

Les globules blancs immatures communément appelés blastes remplient la moelle osseuse et se déversent dans la circulation sanguine. La production de cellules sanguines normales est affectée, provoquant une anémie, des problèmes de saignements et les infections. La chimiothérapie est le principal traitement. Le pronostic varie et dépend de plusieurs facteurs tels que le sous-type exact de la LMA et l’âge.

Qu’est-ce que la leucémie myéloïde aiguë?

La leucémie myéloïde aiguë (LMA) est un cancer des cellules hématopoïétiques de la moelle osseuse. Dans la leucémie myéloïde aiguë, la moelle osseuse produit un grand nombre de globules blancs immatures qui sont dérivés d’une cellule souche myéloïde. Les cellules anormales sont immatures et elles sont appelées blastes

Il existe des différents sous-types de LMA dépendant de quel type de cellule qui devient cancéreuse et dans quelle étape dans le processus de maturation. Il ya huit principaux sous-types qui sont appelés M0, M1, M2, jusqu’à M7.

En règle générale, la leucémie myéloïde aigue se développe rapidement (aiguë) et elle devient plus rapide (en quelques semaines) si elle n’est pas traitée.

La leucémie myéloïde aiguë, qui peut-elle toucher?

La LMA est une maladie rare, elle survient le plus souvent chez les personnes âgées plus de 50 ans, elle est rare chez les sujets moins de 20 ans. Elle est légèrement plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.

Quelles sont les causes des leucémies myéloïdes aiguës?

Une leucémie commence d’abord par une cellule anormale. Certains gènes vitaux, qui contrôlent la façon dont les cellules se divisent, se multiplient et meurent, sont endommagés ou altérés. Cela rend la cellule anormale. Si la cellule anormale survit, elle peut multiplier sans contrôle et se développer en une leucémie.

Dans la plupart des cas de LMA, la raison pour laquelle une cellule sanguine blanche immature devient anormale n’est pas connue, mais il existe des facteurs de risque qui augmentent la chance de survenue de la leucémie mais ces derniers ne représentent qu’un faible nombre de cas. Les facteurs de risque connus pour les LMA sont une radiothérapie antérieure et l’exposition au benzène chimiques (qui existent également dans les cigarettes).

Certaines maladies génétiques peuvent augmenter le risque d’avoir des LMA dans le futur comme le syndrome de Down.

LMA  n’est pas une maladie héréditaire.

Quels sont les principaux symptômes de la leucémie myéloïde aigue ?

Comme un grand nombre de cellules blastiques anormaux sont fabriqués, une grande partie de la moelle osseuse se remplit de ces cellules anormales. Donc les cellules normales dans la moelle osseuse ne peuvent pas survivre et produire suffisamment de cellules sanguines normales. En outre, les blastes se déversent dans la circulation sanguine. Par conséquent, les principaux symptômes qui peuvent se développer sont:

  • L’anémie: elle se produit par la diminution du nombre de globules rouges dans le sang. Ses symptômes sont:  la fatigue, l’essoufflement, la pâleur , troubles des phanères, etc.
  • Troubles de coagulation sanguine: ils sont dus à la diminution du taux de plaquettes dans le sang, parmi ses symptomes: les ecchymoses, gingivorragies (qui sont des saignements au niveau de la gencive), etc.
  • Des infections graves : les cellules blastiques anormales ne protègent pas contre l’infection, également il existe une diminution du nombre de globules blancs normaux, ce qui habituellement combat contre l’infection. C’est pour cela les infections graves sont plus susceptibles de se développer.
  • Les blastes peuvent également s’accumuler dans les autres sites entrainant des adénopathies (qui sont les ganglions lymphatiques enflées), une splénomégalie (qui est une rate hypertrophiée) ou une hépatomégalie quand le foie qui est touché et, parfois, d’autres symptômes rares.
  • D’autres symptômes incluant une douleur osseuse ou des articulations, une fièvre persistante et la perte du poids.
  • Si elle n’est pas traitée, la LMA provoque généralement la mort dans quelques mois.

Comment la leucémie myéloïde aiguë est-elle diagnostiquée?

  • L’hémogramme: il montre une augmentation du taux de blastes circulant associé ou non à une diminution du taux de plaquettes et/ou une diminution du taux des globules rouges.
  • La myélogramme: elle est indispensable pour établir le diagnostic de LMA. Il se fait par ponction de la moelle osseuse au niveau du sternum. dans l’échantillon de moelle on trouve la présence de blastes.
  • L’étude chromosomique: les chromosomes sont vérifiés pour certaines modifications à partir de l’échantillon de moelle ou de sang.
  • Autres examens complémentaires: une ponction lombaire, une radiographie du thorax et autres examens peuvent être réalisés également.

Quel est le traitement de la leucémie myéloïde aiguë?

Le but du traitement est de tuer toutes les cellules anormales. Ceci permet alors à la moelle osseuse de fonctionner à nouveau normalement, et de produire des cellules sanguines normales. La chimiothérapie est le principal traitement de la LMA. Une greffe de cellules souches est utilisée dans certains cas.

Le traitement exact et spécifique de chaque cas (les médicaments utilisés, les doses, la durée du traitement, etc.) prend en compte divers facteurs qui sont :

  • Le sous-type exact de la LMA.
  • L’âge, le sexe et l’état général.
  • Le nombre de blastes dans le sang au moment du diagnostic.
  • La réponse initiale au traitement
  • Est-ce que la leucémie s’est propagé au cerveau et / ou à la moelle épinière.

En se basant sur ces facteurs la leucémie myéloïde aiguë est classée à haut, à faible risque ou à risque intermédiaire.

1. Chimiothérapie

La chimiothérapie est un traitement qui utilise des médicaments anticancéreux pour tuer les cellules cancéreuses, ou  les empêcher de se multiplier.

Les médicaments sont donnés par voie intraveineuse

Habituellement, la cure de la chimiothérapie est administrée en «cycles». Un cycle est une période de traitement suivi par un repos.

La durée d’un cycle complet de traitement est souvent six mois environ mais elle peut varier en fonction de l’état du malade.

La chimiothérapie de LMA est généralement divisée en deux «phases»:

  • La phase d’induction : il s’agit des premiers cycles du traitement qui a pour but de tuer la majorité des cellules leucémiques. À la fin de cette phase, il n’existe généralement pas de cellules de leucémie détectable dans un échantillon de sang ou dans un échantillon de moelle osseuse. C’est ce qu’on appelle la rémission, cette dernière ne signifie pas la guérison mais qu’aucune des cellules anormales peuvent être détectées par des tests.
  • La phase de consolidation : qui a pour but de tuer les cellules leucémiques restantes qui peuvent être présentes mais non détectés par les tests.

De nouveaux types de chimiothérapie sont actuellement testés dans des essais cliniques.

Quels sont Les effets secondaires de la chimiothérapie ?

a. Les effets secondaires pendant le traitement

Les médicaments utilisés pour la chimiothérapie sont puissants et provoquent souvent des effets secondaires indésirables. Ces médicaments agissent en tuant des cellules qui se divisent donc certaines cellules normales sont endommagées. Les effets secondaires varient selon le type du médicament. Les effets secondaires les plus courants sont les nausées (envie de vomir), la perte de cheveux et le risque accru d’infection.

b. Les effets secondaires après le traitement

Parfois les problèmes se développent après des mois voire des années après une période de chimiothérapie intensive. Par exemple, le traitement peut affecter la fertilité ou la fonction de certaines glandes endocriniennes.

2. La greffe de cellules souches :

La greffe de moelle osseuse est parfois utilisée, selon le type de la LMA. Par exemple, elle peut être utilisée dans les types à risque élevé et, dans certains cas où la leucémie a récidivé (rechute) après un traitement par chimiothérapie habituelle.

3. Le traitement de soutien

D’autres traitements comme: les antibiotiques, les antifongiques en cas d’infection; transfusions de sang et de plaquettes peuvent être utilisés.

4. Le traitement des rechutes

Malgré le traitement, dans certains cas, la leucémie myéloïde aiguë peut récidivée peu de temps après la fin du traitement. Les rechutes sont traitées de façon similaire au traitement initial, mais le régime du traitement est souvent plus intense et peut inclure une greffe de moelle osseuse.

Quel est le pronostic de la LMA ?

En général, le pronostic est mauvais, mais il s’est amélioré ces dernières années. Il est difficile de donner des chiffres exacts. Toutefois, la possibilité d’une bonne réponse au traitement varie selon des facteurs tels que le type exact de la LMA et de l’âge ; les personnes moins de 60 ans ont une chance de guérison si la LMA est à faible risque.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 2 commentaires.

  1. Bonjour,
    Je recherche des personnes qui ont eu la leucémie aigüe myéloïde.
    Ma mère de 71 ans est atteinte de cette maladie grave, je cherche des personnes
    qui pourraient me renseigner sur cette maladie, si elle est guérissable ou non.
    Je vous remercie à l’avance pour tous vos renseignements !
    J’attends beaucoup de vous, que ce soit négatif ou positif. Merci beaucoup !
    Véronique Herter

  2. Bonjour,Véronique:j’ai attrapé la LMA il y a 3 ans(61 ans) et eu une greffe de moëlle osseuse(de mon unique frère) il y a 2 ans.Résutat médical après 1 an 1/2: « génial »et je suis en pleine forme et rejoue au tennis comme si j’étais parmi les 100 meilleurs du monde.Mais je dors beaucoup durant al nuit.Lieu des traitements: Hospital Clinic de Barcelona:super spécialisé.Chance de réussite aujourd´hui: 2 cas sur trois.Mais après 65 ans,c’est une autre paire de manche: la résistance physique et morale sont essentielles.Un extrait de moelle osseuse d’un membre de sa famille(plus jeune)joue un rôle très, très important.Sans compter la rechute terrible que j’ai aussi attrapée 2 mois après la greffe.J’en suis sorti 2 mois mince comme si j’étais d’un camp de c…!Je reste à ta disposition pour entrer dansplus de détails sil il faudra et parle-moi de ta mère.Que la Vierge soit avec vous ainsi que de très bon spécialistes!!!

Laissez un commentaire