Listériose et grossesse

Par Boussekine Fatima Zohra , le mercredi 25 mai 2011. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans: >

listeriose et grossesse

La listériose est une malade due à une bactérie appelée Listeria monocytogenes, une bactérie qui se trouve dans les aliments contaminés. La listeria peut provoquer des problèmes à la fois pour la maman ainsi que pour le bébé.

Pendant la grossesse, il est important de surveiller l’alimentation de la future maman, car bien que la listériose soit une maladie rare, les femmes enceintes sont plus sensibles à cette maladie que les autres personnes.

Qu’est que c’est la listériose ?

La listériose est une infection bactérienne grave causée par une bactérie appelée Listeria monocytogenes. Cette dernière se trouve naturellement dans l’eau et le sol, les légumes, et dans le tractus intestinal de la plupart des mammifères. Environ 5 à 15% des adultes libèrent cette bactérie dans leurs selles.

La Listéria. monocytogenes se développe bien dans le corps de l’homme ( température 37 ° C ou 98,6 ° F) et dans le réfrigérateur (5 à 10 ° C ou 41 à 50 ° F). Ainsi, elle peut facilement contaminer les produits alimentaires ainsi que les différentes parties du corps humain. La listériose se transmet également par le sang.

Environ 1.000 à 2.000 cas de listériose se produisent chaque année dont 20 à 30% des cas chez les femmes enceintes, qui peuvent transmettre l’infection à leurs bébés. Le taux de mortalité de la listériose est d’environ 25%, mais il peut être élevé jusqu’au 50% chez les nouveau-nés, les personnes ayant un système immunitaire affaibli (tels que les sujets porteurs du virus VIH, le cancer, les transplantations d’organes, l’alcoolisme, ou ceux qui prennent les corticostéroïdes), et les personnes âgées.

Transmission de la listériose

Souvent, la listériose se transmet à la suite de consommation d’aliments contaminés. Les aliments qui peuvent être contaminés par cette bactérie sont : les viandes crues, les légumes crus, la charcuterie. Les produits laitiers non pasteurisés (tels que les fromages à pâte molle et certains variétés de lait) provoquent souvent des épidémies d’origine alimentaire de la listériose. Listeria est tuée par la pasteurisation et la cuisson.

Quand une personne ingère des aliments contaminés, Listeria monocytogenes passe à travers la paroi de l’intestin et se propage par le biais de la circulation sanguine à d’autres organes, notamment au cerveau et au placenta (chez les femmes enceintes). La transmission interhumaine est impossible, à l’exception de la mère à l’enfant.

Symptômes de la listériose

La listériose peut provoquer plusieurs types d’infections, à la fois systémique (touchant l’ensemble du corps) et localisée. Il s’agit notamment de:

  • Bactériémie : c’est une infection du sang, elle affecte souvent les personnes immunodéprimées c’est-à-dire les personnes affaiblies où leurs systèmes immunitaires ne fonctionnent pas. Les symptômes comprennent la fièvre, un malaise, des nausées et des vomissements, une accélération du rythme cardiaque c’est la tachycardie, une accélération de la respiration, une hypotension artérielle (pression artérielle basse), et une diminution du débit urinaire c’est ce qu’on appelle une oligurie.
  • la méningite : la méningite est l’inflammation des membranes du cerveau ou la moelle épinière. Les patients immunodéprimés, les nouveau-nés et les personnes âgées sont à risque de développer une méningite à Listeria. Les symptômes comprennent une forte fièvre, un malaise, des céphalées, une raideur de la nuque, une confusion, des troubles de la marche, et une altération de la fonction des nerfs crâniens (les nerfs principaux qui se fournissent à la tête et au cou avec les fonctions motrices et sensorielles). Les patients gravement malades peuvent développer un abcès cérébral (collection localisée de pus);
  • l’endocardite : environ 5% des patients atteints de listériose développent une endocardite (qui est l’infection et l’inflammation des valvules cardiaques). Cette infection survient habituellement chez les personnes ayant des valves cardiaques artificielles, ou celles avec des valves naturelles qui ont déjà été touchées par une infection, telle que le rhumatisme articulaire aigu;
  • les symptômes gastro-intestinaux : la listériose d’origine alimentaire peut provoquer des symptômes d’une maladie gastro-intestinale caractérisée par une fièvre, des nausées, des vomissements et la diarrhée,
  • autres infections, la listériose peut provoquer une infection locale, comme la cellulite (qui est l’infection et l’inflammation de la peau et du tissu sous-cutané) ou une conjonctivite (infection de la membrane superficielle de l’œil). Ces infections sont relativement mineurs et sont plus fréquemment observés chez les vétérinaires et d’autres qui travaillent avec des animaux.

Risques de la listériose pendant la grossesse?

La grossesse supprime certains aspects du fonctionnement du système immunitaire, qui peut rendre la femme plus vulnérable à une gamme d’infections, y compris la listériose. Quand une femme enceinte contracte la listériose, elle entraine généralement une bactériémie (infection du sang). Les symptômes les plus fréquents sont une forte fièvre, des céphalées (maux de tête), des douleurs musculaires (myalgies), des douleurs articulaires (arthralgies) et des malaises. Quelques risques de la listériose pendant la grossesse sont les suivantes:

  • Infection intra-utérine : une fois que les bactéries infectent la circulation sanguine, elles peuvent se propager vers le placenta. Ce qui peut conduire à une chorioamniotite (une infection intra-utérine qui consiste en une inflammation de la membrane et du sac renfermant l’embryon), Les symptômes incluent des nausées, des vomissements, de diarrhée, des douleurs au bas du dos, des douleurs au-dessus du pubis, des contractions utérines, et des pertes vaginales. Elle pourrait aboutir à une fausse couche au début de grossesse ou à une rupture prématurée des membranes, un travail prématuré, et un mort in-utéro en fin de grossesse;
  • La transmission materno-fœtale : Si une femme enceinte contracte la listériose, il existe un risque de  90% pour que son bébé soit également atteint. 20 à 25% des bébés infectés meurent soit dans l’utérus (mort in-utéro) ou juste après la naissance. Après 20 semaines de gestation, la listériose est plus susceptible de provoquer un accouchement prématuré.
  • Les nouveau-nés qui survivent développent d’autres complications :

1. La  listériose néonatale précoce : elle survient habituellement dans la semaine suivant l’accouchement. Les nouveau-nés prématurés sont généralement affectés et peuvent développer une bactériémie, une pneumonie, une conjonctivite (infection de l’œil), ou des plaies sur la peau. L’infection est évidente par la cyanose, l’apnée (arrêt respiratoire), la détresse respiratoire et les troubles de la conscience.

Dans certaines formes sévères, on observe une granulomatose disséminée essentiellement dans le foie, les poumons et les méninges c’est ce qu’on appelle la granulomatose septique infantile.

2. La listériose néonatale tardive : elle se produit généralement une à deux semaines après la naissance et touche les nourrissons à terme. La méningite est la manifestation clinique la plus fréquente. La bactériémie et la pneumonie sont les principales autres manifestations cliniques.

Symptômes de la listériose chez la femme enceinte

Les symptômes de la listériose peuvent apparaître 20 à 30 jours après l’exposition à Listeria monocytogenes. Les symptômes chez les femmes enceintes sont légers à type de grippe,  de maux de tête, des douleurs musculaires, de fièvre, des nausées et des vomissements. Si l’infection se propage au système nerveux, elle peut causer une raideur de la nuque, une désorientation ou des convulsions. L’infection peut survenir à tout moment pendant la grossesse, mais elle est plus fréquente au cours du troisième trimestre lorsque le système immunitaire est un peu affaibli.

Il est impératif de consulter un médecin, si la femme enceinte développe un de ces symptômes.

Diagnostic de la listériose

La listériose est plus fréquente chez les patients immunodéprimés (les patients atteints du VIH en particulier), les nouveau-nés ou les nourrissons, les personnes âgées, les femmes enceintes.

Le médecin peut confirmer ses suspections de listériose par :

  • Le prélèvement d’un échantillon du liquide céphalo-rachidien, de sang, du liquide amniotique, ou du tissu placentaire et le mettre en culture dans un laboratoire pour l’analyse et la recherche de Listeria. Listeria est un organisme qui se développe habituellement facilement sur milieux de culture dans 24 à 36 heures.
  • Les examens sérologiques (analyses de sang visant à détecter un agent infectieux ou son anticorps ou histologiques (au microscope).
  • une IRM (imagerie par résonance magnétique) du cerveau peut révéler des signes d’infection dans le système nerveux central.

Traitement de la listériose

En cas de méningite ou une bactériémie due à la listériose, le malade doit être hospitalisé et traité par voie intraveineuse avec les antibiotiques. Ce traitement est habituellement de trois à quatre semaines. S’il y a une endocardite associée la durée de traitement sera de quatre à six semaines.

Quel est le traitement de la listériose pendant la grossesse ?

  • Pour des infections bénignes (comme l’infection localisée ou la gastro-entérite), une seule antibiotique par voie intraveineuse peut suffire.
  • Mais si l’infection est plus grave une double antibiothérapie est donnée par voie intraveineuse. Tout en étant traitée, la femme doit temporairement arrêter de prendre les suppléments de fer, parce qu’il semble que le fer aide au développement de listeria dans l’organisme.

Prévention de la listériose

Plusieurs mesures peuvent aider à réduire la propagation de la listériose:

  • Les aliments crus doivent être séparés les uns des autres lors de la préparation pour la cuisson. Par exemple, la viande crue, le poulet ou les œufs ne doivent pas entrer en contact avec les légumes crus;
  • Les viandes et les volailles doivent être cuites complètement avant d’être consommés;
  • Après la préparation du repas, les surfaces de cuisson doivent être nettoyés soigneusement avec du savon et de l’eau chaude;
  • Les produits laitiers non pasteurisés (lait, fromage) doivent être évités complètement.
  • Ne pas manger des pâtés réfrigérés ou la viande à tartiner.
  • Ne pas manger les fruits de mer fumés réfrigérés, sauf s’ils sont contenus dans un plat cuisiner.
  • Manger les fromages à pâte dure au lieu de fromages à pâte molle: les femmes enceintes doivent éviter les fromages à pâte molle comme le féta, le brie, le camembert, à pâte persillée, et les fromages style mexicain comme la panela. Les Fromages à pâte dure comme le cheddar et les fromages à pâte demi-molle, comme la mozzarella sont sécuritaires pour la consommation.
  • Lavez tous les fruits et les légumes.
  • Nettoyer souvent le réfrigérateur.
  • Faire cuire les aliments à bonne température (l’utilisation des thermomètres pour aliments) et réchauffer tous les aliments à 160 F.

 

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire