Pancréatite chronique

Par , le Mercredi 17 novembre 2010.

La pancréatite chronique peut causer des douleurs abdominales, mauvaise digestion, le diabète et autres complications. L’alcool est la cause la plus fréquente. Le traitement comprend des analgésiques, des médicaments d’autres médicaments et, surtout, arrêter définitif  de l’alcool. La chirurgie est parfois nécessaire.

Qu’est-ce que le pancréas?

Le pancréas est un organe qui se trouve derrière l’estomac et des intestin. Il secrète un liquide qui contient des enzymes (produits chimiques) qui sont nécessaires pour digérer les aliments. Ces enzymes sont élaborés dans les cellules du pancréas et passent dans des canaux qui se rejoignent comme les branches d’un arbre pour former le canal pancréatique principal (voire image). Cette opération permette de secréter le liquide riche en enzymes dans le tube digestif.

Pancréas - Pancréatite chronique

Les enzymes sont sous une forme inactive dans le pancréas (sinon ils digèrent le pancréas). Ils sont «activés» dans le tube digestif pour dégrader les aliments.

Il existe des cellules spéciales, appelées «îlots de Langerhans »  qui fabriquent l’insuline et le glucagon. ces 02 hormones sont sécrétées directement dans le sang pour contrôler le taux de sucre dans le sang.

Qu’est ce que la pancréatite chronique?

La Pancréatite est une inflammation du pancréas. Il existe deux types de pancréatite :

  • La pancréatite aiguë : lorsque l’inflammation se développe rapidement, en quelques jours ou plus. Il disparaît généralement complètement et ne laisse pas des dégâts permanents dans le pancréas. Parfois, elle est grave et menace la vie.
  • La pancréatite chronique : lorsque l’inflammation est persistante. L’inflammation a tendance à être moins intense que la pancréatite aiguë, mais comme elle est continue, ça peut provoquer des cicatrices et des dommages.

Environ 8 pour 100.000 personnes développent une pancréatite chronique chaque année en France. Elle est plus fréquente chez les hommes que les femmes et se produit le plus souvent chez les personnes de 40-50 ans.

Quelles sont les causes de la pancréatite chronique?

Les causes de la pancréatite sont multiples :

  • L’alcool – est la cause la plus fréquente (environ 7 sur 10 cas). Les hommes âgés de 40-50 sont le groupe le plus commun des personnes touchées. Dans la plupart des cas, la personne a beaucoup bu pendant 10 ans ou plus avant que les premiers symptômes commencent.
  • Génétique – il existe des conditions génétiques rares qui peut conduire à une pancréatite chronique. Pa exemple une maladie rare appelée fibrose kystique.
  • Auto-immunes – c’est le cas ou le propre système immunitaire du corps humain attaque le pancréas. Ceci peut être associé avec d’autres maladies auto-immunes.
  • Autres causes – sont rares. Ils incluent des anomalies du pancréas comme le rétrécissement du canal pancréatique (pour diverses raisons) et de rares causes héréditaires.
  • La malnutrition – peut être une cause dans certains pays en voie de développement.
  • Inconnu – dans certains cas, aucune cause ne peut être identifié. Aucune cause ne se trouve dans environ 2 sur 10 cas de pancréatite chronique.

Qu’est-ce qui se passe dans la pancréatite chronique?

Une inflammation persistante se développe dans le pancréas, la raison pour laquelle l’alcool ou d’autres facteurs déclenchent cette inflammation n’est pas claire.

Au fil du temps l’inflammation provoque des cicatrices à certaines parties du pancréas. Ceci peut alors conduire à une insuffisance dans la sécrétion des enzymes et de l’insuline. Un manque d’enzymes provoque une mauvaise digestion des aliments (mal-absorption). Un manque d’insuline provoque le diabète.

Des dépôts de calcium sont déposés et forment des pierres dans les conduits du pancréas. Ces lithiases peuvent bloquer l’écoulement des enzymes le long des canaux du pancréas.

Quels sont les symptômes de la pancréatite chronique?

Les symptômes peuvent varier selon les cas. Les symptômes les plus communs comprennent:

  • Douleurs abdominales – juste sous les cotes. La douleur irradie vers le dos. elles ont tendance à devenir persistantes et peut être soulagées en se penchant en avant. Elle peuvent être légères au début, mais peuvent devenir intenses. Elles sont déclenchées par les repas. Cela peut conduire à une manque d’appétit et une perte du poids. Note : environ 1 personne sur 5 ayant une pancréatite chronique n’ont pas de douleurs abdominales.
  • Nausées - avec une sensation de malaise général.
  • Une mauvaise digestion (malabsorption) – En particulier, la digestion des graisses et certaines vitamines est affectée. Les graisses non digérées peuvent rester dans l’intestin et émis dans les selles. Cela provoque  des selles pâles, odorantes, molles et collantes qui sont difficiles à évacuer (stéatorrhée). La perte de poids peut également se produire si la nourriture n’est pas complètement digérée.
  • Le diabète – se produit dans environ 1 cas sur 3. Cela se produit lorsque le pancréas ne peut pas fabriquer suffisamment d’insuline. Les symptômes comprennent habituellement un soif excessive, mictions fréquentes et perte de poids. Toutefois, la pancréatite chronique est en fait une cause rare de diabète.

Une Pancréatite chronique liés à l’alcool suit habituellement un modèle typique : Il existe souvent un premier épisode de Pancréatite Aiguë avec des douleurs abdominales et vomissements sévères. Cette forme peut guérir, mais, si la consommation d’alcool continue, le pancréas devient de plus en plus endommagé. Avec des épisodes récurrents de pancréatite aiguë.

Comment la pancréatite chronique est elle diagnostiquée?

Le diagnostic d’une pancréatite chronique au stade précoce est souvent difficile. De nombreuses cellules du pancréas doivent être endommagées avant que les anomalies apparaissent sur des tests sanguins ou sur les radiographies.

Une fois les dommages et les cicatrices du pancréas sont importants, ou lorsque les lithiases commencent à se former, les anomalies peuvent être détectées par les rayons X.

Les analyses médicales effectuées comprennent généralement:

  • Des tests sanguins pour vérifier votre numération formule sanguine (FNS), fonctions rénale et hépatique.
  • Test de dépistage du diabète.
  • Votre médecin peut également demander un échantillon de vos selles pour les analyser.
  • Une radiographie ou un scanner de l’abdomen peut être effectuée.
  • Une Cholangiographie est un test qui produit une image des voies biliaires.

Quelles sont les complications qui peuvent se développer dans la pancréatite chronique?

La plupart des gens atteints de pancréatite chronique ne développent pas de complications. Toutefois, les cmplications suivantes peuvent se voir:

  • Pseudokyste – C’est lorsque le suc pancréatique, riche en enzymes, se collecte en un kyste en raison du blocage du canal pancréatique. Ceci peut se gonfler à de diverses tailles. Ils peuvent provoquer des symptômes tels que l’aggravation de la douleur, sensation de malaise et de vomissements. Parfois, ils disparaissent sans traitement. Parfois, ils doivent être vidés ou enlevés chirurgicalement.
  • Ascite – se produit parfois. C’est l’accumulation du liquide dans la cavité abdominale entre les organes.
  • Blocage de la voie biliaire – est une complication rare. comme les sécrétions biliaires ne peuvent pas entrer dans l’intestin, elles passent dans la circulation sanguine. Causant une jaunisse
  • Cancer du pancréas – Le risque augmente chez les fumeurs et augmente avec l’âge.
  • Les complications rares – notamment le blocage de l’intestin, saignement ou formation des thromboses (caillot de sang) dans les vaisseaux sanguins à proximité du pancréas.

Il est assez courant de se sentir faible quand vous avez une pancréatite chronique, surtout quand les douleurs sont intenses. Certains ont même une dépression. Il est important de parler de tout symptôme de dépression que vous avez à votre médecin.

Quel est le traitement de la pancréatite chronique?

  • Arrêt de la consommation de l’alcool- c’est la partie la plus essentielle du traitement. Vous ne devez pas boire de l’alcool, même si elle n’est pas la cause de votre pancréatite chronique.
  • Analgésiques – sont habituellement nécessaires pour soulager la douleur. Contrôle de la douleur devient parfois assez difficile et l’orientation vers une clinique de la douleur peut être nécessaire. En dehors des antalgiques, d’autres techniques pour bloquer la douleur peut être considérée, comme les blocs nerveux au pancréas.
  • médicaments de substitution enzymatique – peut être nécessaire si le faible niveau des enzymes provoque une mauvaise digestion des aliments et stéatorrhée. Capsules contenant des enzymes artificielles sont pris avec les repas.
  • Restriction de matières grasses dans l’alimentation – peut être conseillée si la stéatorrhée est très gênante.
  • L’insuline – si le diabète se développe alors des injections d’insuline seront nécessaires pour contrôler le niveau de sucre dans le sang.
  • Vitamines – peuvent être nécessaires à prendre.
  • Ne pas fumer – pour minimiser le risque de cancer du pancréas en développement.

En cas de pancréatite auto-immune, on peut donner des corticoïdes en comprimés.

La chirurgie dans la pancréatite chronique.

La plupart des gens atteints de pancréatite chronique n’ont pas besoin de chirurgie, mais une opération est parfois nécessaire. La raison commune pour la chirurgie est la douleur intense et persistante qui n’est pas soulagée par des antalgiques ou d’autres méthodes. Amélioration de la douleur se produit dans environ 7 sur 10 patients qui subissent une chirurgie. L’opération consiste généralement à retirer une partie du pancréas.

Il existe différentes techniques chirurgicales. Le choix dépend de la gravité de la situation, si le canal pancréatique est bloqué, et également sur divers autres facteurs.

D’autres opérations peut être conseillées dans certains cas. Par exemple, l’enlèvement d’une lithiase qui bloque le canal pancréatique.

La chirurgie peut également être nécessaire si une complication se développe. Par exemple en cas de Pseudokyste.

De nouveaux traitements sont mis en place. Dans certains cas, le pancréas est enlevé et certains des propres cellules du malade sont transplantées dans le foie. Ceci a été démontré pour améliorer à la fois le contrôle de la douleur et du diabète.

Si vous avez besoin d’une intervention chirurgicale, votre chirurgien sera en mesure de discuter avec vous en détail le type d’opération dont vous avez besoin.

Quelle est l’évolution d’une pancréatite chronique?

Si l’alcool est la cause de la pancréatite chronique d’autres maladies liées à la consommation d’alcool peuvent également se développer.

Si le malade continue à boire de l’alcool et sa pancréatite s’aggrave ; l’espérance de vie est généralement réduite de 10-20 ans. Cela est dû à des complications de la pancréatite ou à d’autres maladies liées à l’alcool.

Si le malade arrête de boire de l’alcool complètement dans les premiers stades de la maladie, l’évolution sera meilleure.

L’évolution des autres cas moins fréquentes de pancréatite chronique dépend de la cause et la gravité de l’état.

Classé dans:

Débats, discussions et commentaires : 17 commentaires.

  1. J’ai bien comptis ce que veut dire pancréatite chronique Merci pour vos explications

  2. Mon fils fait une pancréatite chronique comment l obliger à arrêter de boire

  3. Mon fils fait une pancréatite chronique comment l arrêter de boure

  4. j’ai très bien compris maintenant ce que c’est q’une pancréatite chronique, je suis actuellement hospitaliser pour ça.

  5. Bon, je vais arrêter de boire.

  6. je suis soigner pour une pancreatite et sa fait 1an que j’ai arreter l’acool de moi meme sans aide et bientôt je vais me faire operer du pancréas

  7. Bonjour,je suis soigné depuis 3 ans pour une pancréatite chronique,j’ai toujours des douleurs au niveau du pancréas qui vient et qui s’en vont,après une fibro,mon médecin a découvert des varices œsophagienne très importante et tous les jours je prends un médicament avlocardyl pour éviter une hémorragie interne,je sais pas si ça servira à quelque chose mais je fais du sport depuis septembre 2010.Mais je n’ai plus de sensation de joie intérieur et je ne suis pas dépressif.Voila mon témoignage sur les conséquences que l’alcool à fait sur mon organisme et j’ai vraiment peur de mon avenir,pour finir je suis abstinent et je ne fume plus depuis 3 ans et je ferai tout en mon pouvoir de plus toucher une seul goutte d’alcool jusqu’à la fin de ma vie et je n’ai que 36 ans.

  8. Bonjour,il y a une semaine , j’ai été hospitalisée pour des douleurs au ventre et au dos, après examens , pancréatite aiguë……je ne bois pas, je ne fume pas, j’ai 61 ans et je suis toujours active 3 fois semaine des cours,tout les jours matin soir mes petits enfants,de la marche etc, pas sédentaire, je ne comprend pas comment j’ai pu attraper cette maladie.Dans mon entourage c’est la désolation et suspicion …..l’alcool pour moi est dans le tiramisu , dans certains gâteaux , dans les baba aux rhum etc mais jamais au grand jamais au quotidien ……..pourquoi…….

  9. Bonjour, j’ai ma mère qui a le diabete depuis des années, elle a le coeur qui n’est pas stable, elle est fatigué. elle ne boie d’alcool elle ne fume pas, d’apres le medecin son pencreat est fatigué que peux t’elle faire pour en guérir..

    Je vous remercie infiniment de votre compréhension de m’éclairer, je suis inquiét.

    cordialement said

  10. Bonjour, j’ai fait ma premiere pancreatite à l’age de 17 ans,je ne buvait pas et je ne fumer pas,je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivais et les médecins m’ont diagnostiquer une pancreatite aiguê et elle est devenu chronique avec des calcifications,je me suis fait operer 15 fois du pancréas en mettant des prothèses aux canal du warshung,j’ai toujours mal surtout la nuit,je sors de depression car cette maladie m’a bouffé la vie mais je continue à vivre sans pensée à la douleur,aujourd’hui j’ai 34 ans et j’arrive à gerer la douleur et vivre avec cette maladie,une amie m’a dit la vie est une garce et il faut l’affronter,courage

  11. Bonjour,
    il y a quelques mois j’ai été hospitalisée pour une pancréatite aigue (alcool),je suis fumeuse (1 paquet/jours) et sous traitement buprénorphine.
    Il y a beaucoup de cas d’alcoolisme dans ma famille (surtout paternelle mais aussi maternelle),et je ne vient pas d’un milieu dit « défavorisé ».
    J’ai arrêté de boire d’un coup,sans aide,après une hospitalisation qui a duré 1 semaine..
    La peur de la maladie s’étant éloignée j’ai recommencé à boire pendant 1 semaine seulement et j’ai fait une rechute.
    Je suis en train de faire des tests (sur les derniers,ma lipase était bonne et l’ensemble des test hépato-biliaire satisfaisants) et je ne sait absolument pas comment va évolué cette maladie,ni à quoi m’attendre. La douleur est tenace.
    C’est très effrayant.
    J’ai 28 ans et un enfant. Et j’ai bien l’impression que c’est foutu pour moi.
    Ne jamais commencer est une bonne chose,évidement,mais aussi NE JAMAIS OUBLIER LA MALADIE. Ne jamais se croiire sorti d’affaire et hors de danger,ce sont les seuls conseils que je peut donner.

  12. Bonjour, que puis-je faire pour aider mon petit copain qu isouffre de pancréatite chronique. Il ne boit pas et ne fume et ne l’a jamais fait. c’est plutot causé par une malformation a la naissance. Comment puis je venir en aide lors d’une crise. merci

  13. Bonjour,
    Ca fé 3 ans ke je suis en arret pour pancreatite chronique,gé été opéré ya 2 ans dun pseudokiste,apres avoir u une sonde gastrique pendant 6 mois!!! Gé été trankille pendant 4 mois et rechute!!! Au mois de mai on ma retiré lé 3/4 du pancréas,et 3 mois apres rechute!!! Cé la misere on sen sortira jamais!!!! Depuis 2 ans ge vis o jour le jour,lors de ma 1ere operation gé faillie mourir,hémoragie interne et réveil en réa ca fé peur!!!! Lé traitemen sont lourd oci,morphine a haute dose!!! Ge souhaite ca a personne cé trop douloureux!!!! Bon courage a tous

  14. Bonjour,

    Merci pour cet article qui m en dit plus que mon médecin! Je ne bois pas j ai eu une première crise a la fin de ma deuxième grossesse on m a dis que ça ne reviendrai pas! Malgres les nombreux appel a l aides suite a des douleurs les médecin m on sertifies que ce n étais pas une pancreatite sans toutefois faire les analyse nécessaires! Après 5 ans de crise d une journée toute les deux semaines une plus importante de trois jours m a conduis au urgence ou enfin on m a pris au sérieux et fait les test! Cela fait trous mois que les médecin me font des test mais ne trouvent pas la cause. Mon quotidiens est devenu difficile je n ai que 30 ans et on me dis qu il n y a pas de traitement et qu ils ne connaisse pas bien cette maladie pour me donner des infos pour la suite! Je suis un peu découragé alors si vous connaissez des gastro spécialises dans cette maladie je suis preneuse d adresse. Merci

  15. Bonjour,
    j’ai moi même une pancréatite chronique mais qui est pas du a l’alcool j ai étais hospitalisé en juin pour la forme aigu.

  16. Bonjour,
    Je souffre d une pancréatique depuis plus 10
    ans. Je souffre et me réveille la nuit, je ne sait
    plus quoi faire. Je ne bois pas, ne fume pas
    comment cela puisse arriver et comment me
    soigner ? Aidez moi!!!

  17. Bonjour,
    je m appelle sophie j ai 42 ans et un fils de 17. J ai eu ma premiére pancreatite aigue il y a 4_5 ans ,celle ci déclanchée par une consommation d alcool excessive depuis longtemps…ainsi que fumeuse et sous traitement methadone… Alors j arretai de boire quelque temps aprés chaque crise ,que j ai multiplié pendant 2-3 ans encore mais des que ca allait mieux je reconsommais bien que je sache qu il ne fallait pas et tout en sachant le degré de douleur!!! depuis fin 2013 les crises etant plus douloureuses encore , les sympthomes evoluant differement comme cette douleur aigue dans l épaule gauche… donc plusieurs hospitalisations et examens j ai un fauxkyste de 5-6 cm et le canal du wirsung dilaté malgré tout ca il m est encore arrivé de boire quelques fois alors ca passait ou pas …j ai du en arriver la pour arreter enfin l alcool et c est récent ca fait 3 mois seuleument que j ai pas touché une goutte mais que surtout ca y est j ai « imprimé » que l alcool c est fini et synonyme de mort ou de vie ecourtée en tout cas.Bien qu il n y ai plus d alcool j ai eu une violente crise au mois d aout donc urgence car c était pas comme d habitude et conclusion mon premier épanchement acsitique … et je suis actuellement encore en crise avec epenchement . aujourdhui c est chronique ca evolue encore ,je ne sais pas ce qui me déclanche les crises peut etre mauvaise alimentation enfin pour dire que je controle pas et qu il faut apprendre a vivre avec ce qui n est pas toujours facile les douleurs sont aigues alors que j encaisse la douleur pour etre poly traumatisé suite a un accident de moto j ai eu la colonne et une hanche fracturé ainsi que les omoplates j etais paralysé par un oedéme qui comprimait la moelle épinére j ai du raprendre a marcher et j ai quelques sequelles comme le boitement… et j en passe donc voila la douleur ca me connait !!! Pour ca que je peux dire que les pancreatites c est violent…Je vais donc conclure en me permettant de te dire le seul conseil que je puisse te donner . arrete l alcool pour toujours meme quand tu te sens mieux et que tu penses que quelques verres pourront passer…et bien non. Ne fais pas comme moi d attendre d avoir plus le choix. L ABSTINANCE cest tout de suite et ton enfant a besoin de toi . bon courage et tu n es pas seule!!!!!!!!!!!!!!

Laissez un commentaire

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, utilisez le formulaire Question & Réponse et un de nos médecins fera le plaisir de vos répondre ! Merci.