L’aspirine protège contre le cancer du foie selon une nouvelle étude !

Par , le samedi 01 décembre 2012. Mise à jour dimanche 06 décembre 2015
Classé dans: >

L'aspirine est de plus en plus utilisée en médecine notamment pour ses facultés anticancereusesLes anti-inflammatoires, en particulier l’aspirine, peuvent aider à prévenir certains types de pathologies hépatiques selon une nouvelle étude qui vient d’apparaitre.

Les personnes qui consommaient de l’aspirine avait 41% moins de risque de développer un carcinome hépatocellulaire (un type de cancer du foie) et 45% moins de risque de décéder suite à une maladie chronique du foie, Déclare Dr. Vikrant V. Sahasrabuddhe de l’Institut national du cancer de Rockville au Maryland en Angletterre.

Les autres AINS ont également été associés à une réduction de mortalité liée aux maladies chroniques du foie, mais moins corrélé avec le cancer du foie, l’étude à portée sur plus de 300.000 personnes participants à l’étude.

« Ces associations sont liées en premier plan avec l’utilisation de l’aspirine, si cette association se confirme, elle pourrait ouvrir de nouvelles perspectives pour la chimioprévention du carcinome hépatocellulaire et des maladies hépatiques chroniques », ont rapportés les chercheurs dans la Revue Journal of the National Cancer Institut (numéro du 5 décembre).

« Nous assistons à un nombre croissant de preuves suggérant que la prise d’aspirine à long terme empêche le développement de plusieurs types de cancer » déclare Dr. Boris Pasche, oncologue à l’University of Alabama à Birmingham.

Cependant, en plus d’être un avantage supplémentaire possible lorsque cela est indiqué pour la protection contre les maladies cardiovasculaires, l’aspirine pourrait être nécessaire et utile pour la protection des maladies hépatiques déclare plusieurs chercheurs.

« Dans la pratique, nous connaissons et comprenons les causes de la plupart des cas des maladies chroniques du foie et du cancer primitif du foie « >: Infections virales, notamment l’hépatite B et l’hépatite C et l’alcool. »

La population à haut risque du cancer du foie pourrait bénéficier d’une telle prévention : les personnes atteint de cirrhose par exemple déclare Dr. Huang dans une interview pour le journal MedPage Today .

L’étude a été financée par le Programme de recherche intra-muros de la National Institutes of Health, Division Epidémiologie du cancer et de la génétique à Institut national du cancer de l’Angleterre

Sources & bibliographie

  • Crystal Phend, Painkillers May Protect Liver. Disponible sur : http://www.medpagetoday.com/Gastroenterology/GeneralHepatology/36160 (Consulté le 01/12/2012)

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : Un commentaire.

  1. mecanisme de l aspirne sur les cellules hepatique

Laissez un commentaire