L’exercice physique, crucial pour les diabétiques de type 2

Par Yacine Gounane , le dimanche 12 décembre 2010. Mise à jour dimanche 06 décembre 2015
Classé dans: >

Sport et diabète150 minutes d’exercice intense par semaine peut améliorer la glycémie et le taux d’insuline. selon une nouvelle étude américaine.

De nouvelles directives ont été publiées conjointement par l’American College of Sports Medicine et l’American Diabetes Association, appelant les personnes diabétiques de type 2 à faire au moins 150 minutes d’exercice aérobique d’intensité modérée à vigoureuse, réparties en trois jours par semaine au moins, et de ne pas sauter plus de deux jours de l’exercice.

L’entraînement de force, qui utilise des poids visant à développer la masse musculaire, est également important dans la gestion du diabète. L’entraînement d’endurance devrait aussi faire partie du programme d’exercice d’un patient diabétique, selon les nouvelles directives, qui sont publiées dans le numéro de Décembre du Medicine & Science in Sports & Exercise.

L’exercice est essentiel pour réduire le risque de diabète, ainsi que pour aider les personnes diabétiques à améliorer leur taux d’insuline et de sucre dans le sang. L’exercice peut aussi améliorer le profil lipidique du patient diabétique, comme la diminution des niveaux de cholestérol et d’autres graisses dans le sang, et aussi aider à la perte de poids.

Les auteurs de ces directives notent que l’intensité et la durée prolongée de l’activité aérobie est importante et peut vraisemblablement atteindre des effets biologiques qui ne peuvent être atteints par une activité physique légère seule. Les patients atteints de diabète de type 2 peuvent être réticents à l’exercice, mais les auteurs disent que les avantages l’emportent largement sur les risques potentiels et que les médecins jouent un rôle en encourageant les personnes diabétiques à faire de l’exercice.

« Beaucoup de médecins semblent hésitants ou prudents quand il s’agit de prescrire des exercices pour les personnes diabétiques de type 2 pour plusieurs raisons, comme le poids corporel excessif ou la présence de complications liés au diabète», explique Sheri R. Colberg, physiologiste de l’exercice et professeur de science de l’exercice à Old Dominion University de Norfolk, en Virginie, qui a présidé le groupe de rédaction. « Toutefois, la majorité des personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent faire du sport en toute sécurité, tant que certaines précautions sont prises. La présence de complications du diabète ne doit pas être utilisée comme une excuse pour éviter l’activité physique.  »

Récemment, le Center of Disease Control a signalé que près de un Américain sur trois pourrait avoir le diabète en 2050. Environ 24 millions de personnes aux États-Unis ont le diabète et 60 millions sont prédiabétiques: une situation dans laquelle le sucre sanguin et l’insuline se rapprochent des taux anormaux. On estime qu’un Américain sur trois né en 2000 va développer un diabète plus tard dans sa vie.

Une grande partie de la recherche considère l’exercice comme un moyen de réduire le risque de diabète, ainsi que de gérer la maladie une fois qu’elle est diagnostiquée. Toutefois, les experts disent qu’il y a trop peu d’Américains, diabétiques ou non, qui ont une activité physique aérobique suffisante.

« Si les tendances actuelles se confirment« , a déclaré Colberg, « nous sommes en fait voués à l’augmentation des coûts des soins de santé et une réduction drastique de la qualité et de la durée de vie en raison des complications liées au diabète telles que les maladies cardiaques et l’insuffisance rénale. En tant qu’individus, en tant que communauté, dans le cadre d’une nation et à l’échelle mondiale, nous devons travailler collectivement pour arrêter le diabète avant qu’il ne nous arrête. « 

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire