Des chercheurs ont réussi à cultiver des cellules productrices d’insuline à partir de cellules testiculaires

Par Yacine Gounane , le mercredi 15 décembre 2010. Mise à jour dimanche 06 décembre 2015
Classé dans: >

Les chercheurs annoncent que cette avancée pourrait amener à la guérison du diabète de type 1.

De nouvelles recherches suggèrent qu’il peut être possible pour les personnes diabétiques de type 1 de développer leurs propres cellules productrices d’insuline, une avancée qui pourrait mener à la guérison de cette forme de diabète.

Les résultats préliminaires doivent être présentés à la 50ème réunion annuelle de la Société américaine de biologie cellulaire à Philadelphie.

«L’objectif ici c’est de guérir le diabète, et non pas le traiter», explique Ian G.Gallicano, auteur de l’étude et professeur agrégé au département de biochimie et biologie moléculaire et cellulaire de la Georgetown University Medical Center à Washington, DC

Les cellules des îlots du pancréas sont responsables de la production d’insuline, mais ces cellules sont détruites chez les personnes diabétiques de type 1.

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont pu prélever des cellules du tissu testiculaire des hommes, isoler les cellules souches et les transformer en cellules des îlots pancréatiques qui sécrètent l’insuline. Ces cellules des îlots pancréatiques ont ensuite été ré-injectées dans des souris atteintes de diabète. Et cela a fonctionné.

«Ces cellules se comportent comme les cellules bêta des îlots», déclare Gallicano. « elles sécrètent l’insuline en réponse au glucose, et nous avons été en mesure de sécréter de l’insuline dans des modèles de souris afin de réduire l’hyperglycémie. » Les effets ont duré pendant une semaine.

 »La prochaine étape est de voir si ces cellules produisent suffisamment d’insuline pour traiter le diabète chez des humains. Si cela se produit, les essais cliniques chez l’homme peuvent commencer », dit-il.

Aujourd’hui, les cellules des îlots peuvent être transplantées, en provenance de donneurs, chez des personnes atteintes de diabète, mais il y a le risque de rejet. Ce risque est éliminé lorsque les cellules des îlots pancréatiques sont issues du receveur lui même.

Gallicano ajoute qu’il reste quand même beaucoup de questions sans réponses, comme la meilleure façon de réinjecter ces cellules transgéniques dans le corps, et si cela va fonctionner chez les femmes.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire