Le vaccin contre la varicelle réduit considérablement les hospitalisations

Par Yacine Gounane , le jeudi 06 janvier 2011. Mise à jour dimanche 06 décembre 2015
Classé dans: >

vaccin varicellePlus de 50.000 hospitalisations ont été évitées aux États unis entre 2000 et 2006 et des chiffres plus importants sont attendus à l’avenir

Selon de nouvelles données publiés dans le numéro de Février de  »Pediatrics », le vaccin contre la varicelle a empêché plus de 50.000 hospitalisations de 2000 à 2006.

Durant cette période le vaccin utilisé était administré en une seule dose. Toutefois, depuis 2006, les autorités Américaines recommandent l’utilisation de deux doses de vaccin.

« Il est prévu que la mise en œuvre de cette recommandation entraînera des baisses supplémentaires de l’incidence de la varicelle et du taux d’hospitalisation », concluent les chercheurs.

Avant l’homologation du vaccin par la Food and Drug Administration en 1995, il y avait 11.000 personnes hospitalisées à cause de la varicelle chaque année, parmi lesquelles 100 personnes décèdent.

Aujourd’hui, l’American Academy of Pediatrics (AAP) et le Center for Disease Control recommandent que les enfants qui n’ont jamais eu la varicelle reçoivent leur première dose de vaccin à 12-15 mois et la seconde à 4-6 ans. Les personnes âgées de 13 ans et plus, qui n’ont pas eu la varicelle ou qui ont étés vaccinés, doivent recevoir les deux doses à 28 jours d’intervalle au moins. Un nouveau vaccin combiné contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle (RORV) a également été homologué en 2005.

Les hospitalisations due à la varicelle réduites de 71%

Les chercheurs ont analysé les données d’hospitalisations datant de 1988 à 2006. Le taux d’hospitalisations dues à la varicelle a diminué de 71% durant cette période. Cela se traduit par environ 50.000 hospitalisations de moins en ayant utilisé la vaccination à dose unique.

La plus forte diminution a été observée chez les enfants de moins de 10ans.

Le taux d’hospitalisations est resté élevé chez les enfants de moins de 4ans, mais a quand même été inférieur que les taux de l’ère pré-vaccinale.

Il y avait eu une certaine inquiétude concernant le fait que la vaccination des enfants puisse laisser les adultes qui n’ont jamais eu la varicelle vulnérables à des infections plus graves. Cela n’a pas été confirmée.

En raison de l’immunité collective, les hospitalisations liées à la varicelle n’ont pas augmenté chez les personnes âgées de 20 ans et plus une fois la vaccination contre la varicelle mise en place. L’immunité collective se réfère à la vaccination de masse de certaines tranches de la population pour arrêter la circulation de l’infection; protégeant ainsi ceux qui ne peuvent se faire vacciner, comme les personnes ayant certains types de cancer.

La plupart des parents adhérent au vaccin contre la varicelle

 »Cette étude confirme que les promoteurs de ce vaccin avaient raison », affirme James McAuley spécialiste en maladies infectieuses pédiatriques au Rush University Medical Center à Chicago. « La nouvelle étude prouve assez clairement que le vaccin contre la varicelle réduit le nombre d’enfants qui ont été hospitalisés à cause de cette maladie. »

Il rappelle qu’il y a eu beaucoup de pression de la part des parents lorsque ce vaccin a été mis sur le marché.

Mais il déclare « nous n’avons vu pratiquement aucun effet secondaire avec ce qui a limité les réticences des parents et de la communauté scientifique ».

Henry Bernstein, chef du service de pédiatrie générale au Cohen Children’s Medical Center à New Hyde Park, New York, et membre du comité de l’AAP sur les maladies infectieuses, est d’accord. « Il y a eu une acceptation croissante de ce vaccin par les familles et le taux de vaccination contre la varicelle continuer d’augmenter ».

Il s’attend à voir des réductions encore plus importantes des hospitalisations, maintenant que le vaccin est administré en deux doses.

 »Ce schéma à double dose permet d’accroître la protection à environ 99%. Cela signifie plus de protection pour plus de personnes, et moins d’hospitalisations et de décès dus à la varicelle ».

« Il est vraiment remarquable de voir l’impact que la vaccination universelle par le vaccin de la varicelle a atteint ».

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire