Le Cannabis pour traiter des maladies auto-immunes !

Par , le jeudi 28 novembre 2013. Mise à jour jeudi 23 juillet 2015

Ce n’est pas une blague mais belle est bien une étude menée par des chercheurs américains de l’Université de Caroline du sud, qui conclue que le tétrahydrocannabiol, principe actif de la marijuana (cannabis), peut avoir un usage médicale dans le traitement de personnes souffrant de maladies auto-immunes.

Le cannabis, déja connue pour son utilisation contre le cancer, pourrait avoir d'autres indications thérapeutiques dans le future. Image copyright © 2008 Javier Carcamo

Le cannabis, déjà connue pour son utilisation contre le cancer, pourrait avoir d’autres indications thérapeutiques dans le future. Image copyright © 2008 Javier Carcamo

Le tétrahydrocannabiol est connu des chercheurs pour avoir des effets analgésiques et utilisé dans le traitement de la douleur, il réduit aussi les nausées et stimule l’appétit en plus de l’effet sédatif le rendant utile en cas de chimiothérapie pour le traitement du cancer.

D’après l’étude publiée dans le Journal of Biological Chemistry, le tétrahydrocannabiol pourrait agir sur le microARN (miARN), ce petit ARN est un simple brin non codant jouant un rôle essentiel dans la régulation de l’expression des gènes. Les chercheurs pensent que en modifiant l’expression des miARN pourrait être la clé du traitement d’un certain nombre de maladies auto-immunes (sclérose en plaque, arthrite, diabète de type 1)

 

D’après Dr Venkatesh Hegde, présentateur de l’étude, les effets du cannabis peuvent être une arme à double tranchant : une capacité à supprimer l’inflammation comme traitement efficace contre les maladies inflammatoires et auto-immunes, peut exposent aussi à la dépendance et à d’autres effets néfastes sur d’autres organes.

Drs Pakash et Mitzi Nagarkatti ont étudié les effets du cannabis sur plus de 10 ans et étaient les premiers a démontré l’effet bénéfique sur l’inflammation, Mitzi, qui est chef du département d’immunologie à l’école de médecine de l’université de Caroline déclare « Cette nouvelle découverte sur l’expression du microARN et son contrôle par le tétrahydrocannabiol ouvre des nouvelles perspectives pour de nouvelles découvertes médicales contre les maladies auto-immunes.« 

Sources & bibliographie

  • Distinct microRNA expression profile and targeted biological pathways in functional myeloid-derived suppressor cells induced by Δ9-Tetrahydrocannabinol in vivo. Venkatesh L. Hegde, Sunil Tomar, Austin Jackson, Roshni Rao,and Co. http://www.jbc.org/content/early/2013/11/07/jbc.M113.503037.abstract?sid=7da5b2a0-9940-4ea3-90b4-eed1d9107a51

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire