Pour un cerveau sain, manger un poisson grillé ou cuit au four une fois par semaine !

Par , le mercredi 06 août 2014. Mise à jour vendredi 17 juillet 2015

Tout le monde sait que les acides gras Oméga-3 présents dans les poissons offrent de nombreux avantages pour notre santé, récemment, l’American Journal of Preventive Medicine suggère que manger n’importe quelle variété de poisson grillé ou au four est très bénéfique pour la santé du cerveau et ceci sans tenir compte de la teneur du poisson en oméga 3.

Ainsi, cette étude réalisée par des chercheurs de l’université de Pittsburgh School of Medicine en Pennsylvanie démontre encore une fois que notre style de vie pourrait conditionner la santé de notre cerveau plus tard dans la vie et réduit le risque de certaines maladies telles la démence et l’Alzheimer.

Poisson grillé

Poisson grillé. Copyright © Wikimedia

Des études antérieures suggèrent que les aliments contenant de l’oméga 3 tels les poissons, les noix et certaines huiles, avait un effet antioxydant bénéfique pour le cerveau. Pour approfondir le lien entre l’apport alimentaire et la santé du cerveau, les chercheurs ont analysé les données de 260 participants fournissant des informations sur leurs habitudes alimentaires et qui ont subi une imagerie cérébrale par résonance magnétique (IRM). L’étude est multi-centrique et à durée 10 ans.

Les résultats étaient étonnants : les consommateurs hebdomadaires de poisson avaient plus de matière grise dans les zones de mémoire et de la cognition.

Dr. Cyrus Raji, investigateur principal de l’étude explique « le poisson grillé ou cuit au four possède une teneur élevée d’Oméga-3, contrairement au poisson frité, nous avons pris ceci en considération lors de la réalisation des IRM» de plus, ces personnes qui mangeaient du poisson une fois par semaine avait plus de chance de faire des études collégiales et universitaires ; par ailleurs, le lien directe entre le taux d’oméga-3 dans le sang et ses effets sur le cerveau n’est pas encore étudié (manque de données collectées)

 

Sources & bibliographie

  • Gray Matter Loss, Cyrus A. Raji, et al. Regular Fish Consumption and Age-Related Brain, American Journal of Preventive Medicine, http://dx.doi.org/10.1016/j.amepre.2014.05.037

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire