Aérophagie & Ballonnement intestinale

Par , le samedi 29 novembre 2014. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

Qu’est-ce qu’une aérophagie ?

L’aérophagie est d’une définition simple : il s’agit du fait d’avaler trop d’air qui va s’accumuler dans le tube digestif (estomac et intestins).

Nous avalons tous un peu d’air en parlant, en mangeant ou en buvant : en moyenne, nous avalons entre 2 à 4 litres d’air quotidiennement ; une partie de l’air déglutie va être renvoyée par la bouche (rots), l’autre partie continue son chemin dans les intestins où elle va être soit absorbée et transportée dans le sang, soit participer à la digestion avec la flore bactérienne intestinale. Enfin, le reste de l’air sera expulsée par l’anus.

Mais en cas d’aérophagie, la quantité d’air avalé est si grande qu’elle peut causer des ballonnements abdominaux, douleurs intestinales et une fréquence excessive de rots et d’éructations.

Causes

AérophagieManger ou boire trop rapidement fait avaler une quantité excessive d’air, surtout quand on mange avec une bouche ouverte, ou lorsqu’on discute beaucoup en mangeant (le classique repas de famille).

Les boissons gazeuses sont une autre source de gaz déversé directement dans notre estomac.

Boire un liquide avec une paille, ou boire avec les mains par exemple dans une fontaine est une source non négligeable d’aérophagie.

Mâcher du chewing-gum, sucer des bonbons ou fumer une cigarette entraine également l’ingestion aérienne.

Les gaz contenus dans le côlon peuvent aussi provenir d’autres sources : fermentation des aliments non absorbés par l’intestin grêle et arrivant dans le côlon pour être expulsé, et les gaz produits par des réactions chimiques de la digestion.

La respiration par la bouche

La congestion nasale ainsi que d’autres anomalies conduisent à la respiration par la bouche, surtout lors du sommeil, il s’agit d’une cause fréquente d’aérophagie.

La respiration saine est celle du nez : l’air est réchauffé et filtré de contaminants. La respiration nasale permet également de générer de l’oxyde nitrique (NO), qui a plusieurs fonctions importantes dans notre corps : détruire les substances pathogènes dans notre système respiratoire, réglementant la circulation sanguine, libérant des hormones importantes et jouant un rôle dans nombreuses fonctions neurologiques.

La respiration par la bouche, quant à elle, diminue l’absorption de l’oxygène et peut contribuer à des troubles du sommeil entrainant fatigue, ronflements et apnée du sommeil (risque de maladie cardiovasculaire tel l’Infarctus du myocarde). Ce problème est particulièrement dangereux pour les enfants.

Aérophagie et anxiété

Lorsque nous sommes anxieux, nerveux ou tendus nous pouvons avaler de l’air sans s’en rendre compte, tel le stress au travail ou dans les relations personnelles. Boire beaucoup de café peut également contribuer à l’aérophagie. Parler trop vite entraine une respiration par la bouche.

Comment arrêter d’avaler de l’air ?

Comme vu précédemment, il existe de nombreuses causes qui vous emmènent à avaler de l’air dans votre estomac ; Il est donc important d’identifier le ou les coupables de votre aérophagie et commencer rapidement et sans tarder à les éliminer.

Manger lentement

Prenez votre temps lors des repas : manger lentement et mastiquez bien les aliments. En plus de lutter contre l’aérophagie, ça permet une bonne digestion. Les aliments non digérés nourrissent les bactéries du côlon et constituent une cause majeure de flatulence excessive.

Se presser lors des repas et avaler rapidement les aliments, surtout lorsqu’on mange avec une bouche ouverte ou en parlant, fait entrer beaucoup d’air dans l’estomac et entraîne des ballonnements et des crampes abdominales.

Eviter également de manger juste avant de dormir, surtout dans le repas du diner : essayer de prendre ce repas plus tôt au moins deux heures avant de coucher, l’idéal serait de pratiquer une petite marche juste après.

Respiration buccale subconsciente

Pour arrêter la respiration buccale subconsciente il faut d’abord se calmer et relaxer, ensuite prendre conscience de sa respiration en fermant sa bouche et respirer calmement par le nez.

Vous pouvez vous aider par la médiation en écoutant avec un casque un enregistrement sonore déstressant. Beaucoup de gens recommandent cette pratique et disent qu’il s’agit comme une grande remise à zéro d’une journée bien remplie.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : Un commentaire.

  1. Bonjour,

    Concerne la respiration paar la bouche et ses desagréments ( gonflements et eructations ) mais comment eviter cela lorsque l’on est appareillé ppc pour cause saos ? )

Laissez un commentaire