Amylases

Par , le mardi 04 décembre 2012. Mise à jour mardi 17 novembre 2015
Classé dans:

L’amylase est une enzyme sécrétée par les glandes salivaires (salive) et par le pancréas (suc pancréatique) dont le rôle est la dégradation de l’amidon dans le tube digestif. Le dosage de l’amylase est important en pratique clinique dans le diagnostic de certaines pathologies pancréatiques notamment dans les pancréatites.

Prélèvement

Le dosage de l’amylase sanguine (amylasémie) nécessite un prélèvement de sang veineux, généralement sur une veine du pli du coude, sur un tube contenant un anticoagulant.

Il n’est pas indispensable d’être à jeun le jour du prélèvement.

Valeurs normales

La valeur normale de l’amylase sanguine varie entre 20 – 200 UI/l (peut varier en fonction des normes du laboratoire)

Interprétation

Le rapport S/P

Le rapport S/P est le rapport de l’iso-enzyme S (d’origine salivaire) sur l’iso-enzyme P (d’origine pancréatique). Chez le sujet normal, le rapport S/P se situe entre 1.5 – 2

  • Dans les affections pancréatiques, le rapport S/P est inférieur à 1.5
  • Dans les affections salivaires, le rapport S/P est supérieur à 2

Augmentation de l’amylasémie.

L’amylasémie augmente dans les situations suivantes :

Pancréatite aiguë hémorragique.

Dans la pancréatite aiguë hémorragique, l’amylasémie augmente pour atteindre jusqu’à 30 – 40 fois la valeur normale. Cette analyse doit être accompagnée d’un dosage de l’amylasurie

Pancréatite chronique

Dans la pancréatite chronique l’augmentation de l’amylase n’est pas aussi importante que celle de la pancréatite aiguë.

Parotidites

Dans les parotidites virales (oreillons …) il existe une augmentation de l’amylasémie permettant de faire un dépistage chez les enfants contagieux.

Autres situations provoquant une augmentation de l’amylasémie :

  • Lithiase biliaire
  • Les occlusions intestinales
  • Perforation d’ulcères gastro-duodénaux
  • Rupture de grossesse extra utérine
  • Défaut d’élimination rénale

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 2 commentaires.

  1. j ‘avais des douleurs abdominale les derniers jours de ramadan,,j ‘ai eu un petit crise le jour de l ‘aid,,demangeaisons,,urine jazine foncé,,selle jaunatre aussi,,,j ‘ai fais un bilan hepatique et NFS <tous est dans l 'ordre,,sauf l 'amylase est à 153 max 90,,lipase à 20 max 100 le mardi dernier,,j 'ai refais le tets d 'amylase il etait à 216 / valeur U 90 ,,mon mdecin m 'a demandé un scanner abdominal,,je l 'ai fais RAS sauf kelke lithiase ds les deux reins,,,aujourd 'hui on a refait le test d 'amylase il est tombé à 205 / Valeur usuele max 100 j 'ai vu mon gastro il n'a pas l ere inquiété ,,mon generaliste aussi,,il m'a demandé un eco sur les glandes salivaires,,,RAS ,,,à titre d 'information,,janvier opéré d 'une hernie inguinale,,,aprés crise d 'hemoroides,,juste aprés 2 mois d 'enfers d 'une sinisute et 3 foisd prise d 'antibiotiques,,et coeticoides,,,juste aprés debut ramadan,,colopathie foncionnel que je vi ave depuis 20 ans qui se declanche,,voila docteur mon tableau ,,je voulais votre avis et merci

  2. Bonjour,
    voila le 6janvier dernier j ai fait une pancreatite bilirubine total 53 BILIRUBINE DIRECTE 12 asat 647 ALAT 694 ifcc 219 ggt 1225 AMYLASE 2640 4jours plus tard un scaner conclusion pancreatite stade c selon la classification de balthazar au 6 jour colesterol 1.97 triglycerides1.69 asat 86 alat 151 au 10 jour sgot 61 sgpt 158 AU 22 jour colesterol 1.47 triglycerides 1.33 bilirubune total 10 sgot 20 SGPT 38 phosphate alc 358 amylase 91 sgt 197 le 4 FEVRIER 2016 DE LA MEME ANNEE J AI FAIT UNE ECHOENDOSCOPIE CONCLUSION ASPECT DE PANCREATITE CHRONIQUE CALCIFIANTE AU NIVEAUCEPHALIQUE AVEC SIGNES DE DUCTITE AU NIVEAU CORPOREOCAUDAL LE TOUT EVOQUANT UNE ORIGINE AUTOIMMUNE VBP NON DILATEE CONTENANT DU SLUDGE AVEC PROBABLE CHOLANGTITE CHOLESTEROLOSE MARQUEE DE LA VB STEATOSE HEPATIQUE CAT UNE ORIGINE AUTOIMMUNE EST FORTEMENT EVOQUEE VU L ASPECT ECHOENDOSCOPIQUE MAIS UNE CHOLECYSTECTOMIE EST A DISCUTER VU LA CHOLESTEROLOSE MARQUEE

Laissez un commentaire