Amibiase

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

Cette parasitose strictement humaine due à Entamoeba histolyticase contracte surtout dans les pays tropicaux où elle est très fréquente. C’est une « maladie des mains sales ».

Clinique

La « dysenterie amibienne » se caractérise par une diarrhée banale sans fièvre, des douleurs abdominales avec épreinte et ténesme rectal. Les selles sont afécales, glairosanglantes, « crachats rectaux ».

L’évolution est rapidement favorable grâce au traitement, Des troubles fonctionnels intestinaux succèdent parfois à l’amibiase aiguë.

Il est rare que se produise une dissémination vers le foie. L’amibiase hépatique se traduit par une fièvre élevée à 40þ°C et une hépatomégalie douloureuse. Abcédée, elle est visible en échographie. Une pleuropnemopathie de la base droite par contiguïté peut la compliquer.

Diagnostic

Examen parasitologique des selles

L’examen à 37°C de selles émises au laboratoire permet de déceler les formes « histolytica » d’E. histolytica: formes végétatives, mobiles par pseudopodes, hématophages pathogènes et de les distinguer des formes minuta, formes végétatives mobiles, non hématophages et non agressives, rencontrées chez les porteurs sains ou en cas d’amibiase insuffisamment traitée.

Sur des selles plus tardives, des techniques de concentration permettent de rechercher la présence de kystes. La distinction entre E. histoliticaet E. dispar, espèce très proche mais non pathogène, peut se faire au moyen d’anticorps monoclonaux spécifiques.

Sérologie

Le diagnostic sérologique de l’amibiase qui utilise plusieurs techniques (agglutination de particules de latex, Elisa) est de grande valeur dans les localisations extra-intestinales, car à ce stade tardif, Entamoeba histolytican’est retrouvée dans les selles qu’une fois sur dix. Les anticorps apparaissent précocement à des taux significatifs. Leur diminution est gage de guérison, leur remontée signe de rechute.

Ce sérodiagnostic est de peu d’intérêt dans les formes intestinales peu productrices d’anticorps.

Amibiase
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : dimanche 04 août 2013
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.