Bloc de branche et hémiblocs

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

Le bloc de branche (abréviation BB) est un trouble de la conduction cardiaque où il existe un blocage sur une des branches du faisceau de His, lorsqu’il s’agit d’un blocage de la branche droite on parle de bloc de branche droit (BBD), quand le blocage survient sur la branche gauche on parle de bloc de branche gauche (BBG).

On ne traite pas le bloc de branche lui-même car ce  n’est pas une maladie propre mais cache derrière lui une étiologie qu’il faudra rechercher et traiter.

Le diagnostic d’un bloc de branche se fait par l’électrocardiogramme (ECG) qui montre un complexe QRS large supérieur à 3 petits carreaux – 0,12s (mesuré depuis le début de l’onde q ou R jusqu’à la fin du complexe QRS). D’autres critères sont nécessaires pour faire la part entre bloc de branche droit ou gauche. On parle aussi de bloc de branche complet quand le QRS est > 0.12 sec.

Bloc de branche droit (BBD).

  • En V1-V2 : Activation septale normale (petite onde r) puis activation ventriculaire gauche (onde S en V1) et l’activation ventriculaire droite retardée (R’) : Aspect rSR’
  • En V5-V6 : Activation septale normale (onde q) puis activation ventriculaire gauche (onde R) et l’activation ventriculaire droite retardée (onde S large et profonde), on peut avoir aussi une onde S large et profonde en V6 et D1.
  • Troubles de la repolarisation en V1 (onde T négative)

Les étiologies :

  • Cœur pulmonaire chronique (CPC)
  • HTAP
  • Rétrécissement mitral
  • Sténose pulmonaire
  • Embolie pulmonaire
  • Infarctus du ventricule droit

Bloc de branche gauche (BBG)

  • En V1 : l’activation septale donne l’onde q  ensuite le ventricule droit est activé (onde r) et enfin le ventricule gauche activé par voie lente (onde s large et profonde) donnant l’aspect en W ou en QS
  • En V6 : l’activation septale est positive (onde R) suivie de l’activation du ventricule droit (onde s) et enfin l’activation du ventricule gauche positive (onde R’) : aspect en M ou en plateau ou en RR’ avec disparition de l’onde q. Ou bien une onde R large et bifide (RR’)
  • Trouble de la repolarisation en V6 (onde T négative)
  • Déviation axiale gauche (voir en D1 et aVF)

Etiologies :

  • Rétrécissement aortique
  • Cardiomyopathies
  • Cardiopathie hypertensive

bloc branche

Les hémiblocs

Lorsque l’une des hémibranches antérieure ou postérieure de la branche gauche du faisceau de His est bloquée on obtient un hémibloc gauche antérieur ou postérieur :

Hémibloc antérieur gauche

  • Complexe QRS normale (entre 0.10 – 0.12 sec)
  • Axe frontal dévié à gauche
  • Aspect rS en D2 et aVF (petit onde r en D2 et aVF)
  • Aucune autre cause de la déviation gauche n’est retrouvée

Hémibloc postérieur gauche

  • Complexe QRS normal (entre 0.10 – 0.12 sec)
  • Axe frontal dévié à droite
  • Aspect qR en D2 et aVf
  • Parfois aspect S1 D2 (onde S en D1 et ode q en D2)

hémiblocs

 

Bloc de branche et hémiblocs
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : vendredi 15 juillet 2011
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.

    • SAKHAROFF 5 janvier 2016 à 19 h 18 min

      Bonjour,

      Un hemibloc antérieur gauche non surveillé peut-il conduire à une cardiomyopathie ventriculaire dilatée ?

      Merci de vos éventuelles informations.

      Répondre