Complexes solubles

Par , le jeudi 15 août 2013. Mise à jour lundi 25 juin 2018, Classé dans: > .

Lorsque la thrombine n’est présente qu’en petites quantités, les monomères de fibrine ne forment pas ou peu de caillot mais s’associent soit avec du fibrinogène, soit avec ses produits de dégradation du fibrinogène (PDF).


Ces complexes sont solubles dans le plasma. Ils peuvent être mis en évidence soit en ajoutant de l’éthanol au plasma (test à l’éthanol), soit en recherchant l’agglutination par des monomères de fibrinogène d’hématies sensibilisées. Leur présence est le signe d’une coagulopathie de consommation.

Précautions de prélèvement

Il est impératif que le dosage soit effectué aussitôt après le prélèvement.

Prélever sur citrate de Na à 3,9 % et veiller à l’absence de toute activation de la coagulation dans le tube qui donnerait un résultat faussement positif.

Clinique

La présence de complexes solubles concourt au diagnostic de coagulation intravasculaire disséminée (CIVD)

Sources & bibliographie

  • René Caquet. 2010. 250 examens de labotaroire Prescription et interprétation. Edition Masson, Belgique, 384 p.

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire