Déflexion intrinsécoïde

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

La Déflexion intrinsécoïde est une notion purement élecrocardiographique (liée à l’ECG) ; Elle représente le temps qui sépare le début du complexe QRS du sommet de l’onde R. il correspond à la durée de la dépolarisation ventriculaire depuis le septum jusqu’au myocarde sous-jacent à l’électrode exploratrice.

Ainsi, la déflexion intrinsécoïde est influencée par deux élements :

  • La vitesse de conduction (diagnostic du bloc de branche et tachycardie ventriculaire),
  • Distance à parcourir (diagnostic de l’hypertrophie ventriculaire).

La déflexion intrinsécoïde est de :

  • ≤ 35 ms en V1, ou l’épaisseur du ventricule est de 3 mm. Si elle dépasse >40ms on parle de retard droit en cas de bloc de branche droit complet,
  • <55 ms en V6, ou l’épaisseur du ventricule est de 12 mm. Si elle dépasse >50ms on parle de retard gauche en cas de bloc de branche gauche complet,
  • En D2, la déflexion intrinsécoïde permet de trancher entre TSV et TV : elle est >50ms en cas de TV.
Déflexion intrinsécoïde
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : vendredi 19 octobre 2012
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.