Extrasystole auriculaire

Par
, Mise à jour le ,

L’extrasystole auriculaire est une activité auriculaire prématurée, non sinusale, originaire de l’oreillette droite ou gauche. Les extrasystoles auriculaires (ESA) sont fréquentes et bénignes chez le sujet sain. Leur incidence augmente avec l’âge ; elles sont quasi constantes au-delà de 60 ans.

Si elles surviennent sur cardiopathie ou si elles sont polymorphes et à couplage court, elles exposent à une arythmie auriculaire en salves ou soutenue (tachycardie atriale, flutter et fibrillation auriculaire).

Electrocardiogramme

Sur l’ECG, on observe un auriculogramme prématuré, non sinusal (onde P’). L’onde P’ est de morphologie différente de l’onde P sinusale, sauf si elle naît à proximité du nœud sinusal. L’intervalle P’-R est ≥ à l’intervalle P-R en rythme sinusal ou plus court .

Certaines ESA conduites précocement peuvent entraîner un bloc AV partiel (PR long) ou complet (onde P’ bloquée) si elles arrivent dans le nœud AV au cours de sa période réfractaire. Elles peuvent aussi entraîner un bloc de branche.

Certaines ESA surviennent de façon régulière tous les deux ou trois complexes P-QRS ; on parle d’ESA bigéminées ou trigéminées, et la somme des intervalles pré- et post-extrasystolique est inférieure au double de l’intervalle P-P sinusal normal.

Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : vendredi 09 novembre 2012
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.