Hypertension Intracrânienne

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

l’hypertension intracrânienne est l’ensemble des manifestations cliniques qui sont dus à l’augmentation pathologique de la pression à l’intérieur du crane au-delà de 15 mmhg.

A l’état normal, la tension intracrânienne est constante, de l’ordre de 10mmhg (5 à 15 mmhg), elle est régulée en permanence mais elle subit des modifications qui sont normales par exemple une légère augmentation la nuit et en changeant les positions, en toussant, en éternuant …etc.

Comment mesurer la tension intracrânienne ?

On pratique généralement une ponction lombaire (on introduit une aiguille dans le bas du dos et on obtient un liquide qui est le liquide céphalo-rachidien) et on mesure la pression de ce liquide par un manomètre.

Quelles sont les causes de l’hypertension intracrânienne ?

L’augmentation de la pression intracrânienne est due  à une augmentation de ce qu’il y a à l’intérieur du crane ; soit une augmentation du volume du cerveau, du volume du liquide céphalorachidien LCR (un liquide qui existe normalement dans les cavités du cerveau) ou de la vascularisation du tissu cérébral ; on peut citer :

  • Tumeurs, abcès, hématomes cérébraux (collections du sang à l’intérieur du cerveau)
  • Accidents cérébraux hémorragique ou ischémique
  • Hypertension artérielle maligne
  • Thromboses veineuses cérébrales
  • Hydrocéphalie (qui est une augmentation du volume des espaces contenant le LCR)
  • Encéphalite (une infection du cerveau)

Quelles sont les symptômes ?

  • Céphalées  (maux de tête) : souvent diffuses, d’apparition récente, inhabituelles, persistantes, rebelles aux antalgiques habituels évoluent vers l’aggravation, elles sont accentuées par les efforts physiques et dans la nuit.
  • Vomissements : surviennent le plus souvent après le maximum des céphalées et les soulagent.ils sont faciles mais parfois sont remplacés par de simples nausées (une sensation d’envie de vomir).
  • Baisse de l’acuité visuelle
  • Diplopie (double vision)
  • Crises convulsives généralisées et des troubles psychiatriques.

L’apparition des ces symptômes imposent la consultation d’un médecin.

Le médecin, Que va-t-il faire ?

Il va pratiquer un ensemble des examens :

  • Fond d’œil : (examen de la rétine à travers la pupille) montre la présence d’un œdème (collection de liquide).
  • Tomodensitométrie : recherche les étiologies de l’hypertension intracrânienne.
  • IRM : si la tomodensitométrie est normale.
  • Ponction lombaire : dangereuse en cas d’hypertension intracrânienne.

Quelles sont les complications de l’hypertension intracrânienne ?

La complication redoutée de l’hypertension intracrânienne est l’engagement cérébral (c’est le passage des éléments intracrâniens à travers des orifices) et des troubles visuels allant jusqu’à la perte définitive de la vision.

Comment traiter l’hypertension intracrânienne ?

Le traitement dépend de la cause.

Si c’est un œdème cérébral, il sera traité par les corticoïdes (cortisone) et de mannitol.

un traitement chirurgical est indiqué lors d’une hydrocéphalie.

La position demi-assise peut soulager les symptômes.

Hypertension Intracrânienne
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : vendredi 15 octobre 2010
A propos de l'auteur
    • Joseph Malamba 30 août 2012 à 16 h 50 min

      josephmalamba@yahoo.fr

      Bonjour. ma petite souer a un probleme de liquide dans le cerveau.ce là l’a fait perdre la vision,elle a de vomissement, des mot de tete,aussi l’apetit est un probleme. quelle est la cause de ce liquide,et quel traitement peut elle prendre?

      Répondre