Maladies cardiovasculaires

Par , le samedi 19 décembre 2009. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015, Classé dans: .

Quand on parle de maladie cardiaque, habituellement les gens pensent à la maladie coronarienne (rétrécissement des artères menant le sang au cœur), mais la maladie coronarienne est juste une forme de maladies parmi d’autres maladies cardiovasculaires.


Les maladies cardiovasculaires comprennent un certain nombre d’affections qui touchent les structures ou les fonctions du cœur. elles peuvent inclure:

  • Maladies des artères coronaires ou coronaropathies (y compris la crise cardiaque)
  • Anomalies du rythme cardiaque ou les arythmies
  • L’insuffisance cardiaque
  • Les valvulopathies
  • Cardiopathies congénitales
  • Maladies du muscle cardiaque (cardiomyopathies)
  • Maladies du péricarde (comme la péricardite)
  • Maladies le l’aorte et le syndrome de Marfan
  • Maladies vasculaires (maladie des vaisseaux sanguins)

Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès chez les hommes et les femmes en Europe et aux Etats-Unis. Il est important de se faire examiner son cœur et de respecter un certain nombre de règles d’hygiènne de vie pour aider à prévenir les maladies cardiaques. Et, si vous souffrez d’une maladie cardiovasculaire, vous pouvez vivre mieux avec cette maladie et améliorer votre qualité de vie en vous renseignant sur votre maladie et ses traitements devenant ainsi un participant actif dans le traitement de votre maladie.

Maladies des artères coronaires ou coronaropathies.

La cause principale de ces maladies est l’athérosclérose, qui durcit les coronaires, artères qui fournissent du sang rempli d’oxygène et nutriments essentiels au cœur.

Troubles du rythme cardiaque.

Le cœur est un organe extraordinaire. Il bat de façon autonome au même rythme, environ 60 à 100 fois chaque minute (soit environ 100.000 fois par jour!). Mais, parfois, votre cœur sort du rythme : Un rythme cardiaque irrégulier ou anormal appelé « arythmie ». Une arythmie (aussi appelée trouble du rythme) peut entraîner un changement dans le rythme de battements du cœur soit en l’augmentant ou en le diminuant ou bien la production d’un rythme cardiaque irrégulier.

L’insuffisance cardiaque.

L’expression «insuffisance cardiaque» peut être effrayante. Cela ne signifie pas que le cœur a «échoué» ou arrêté de travailler. Elle signifie que le cœur ne pompe pas aussi bien qu’il le devrait.

L’insuffisance cardiaque est un problème de santé majeur. Aux Etats-Unis elle affecte près de 5 millions d’Américains. Environ 550.000 personnes sont diagnostiquées pour une insuffisance cardiaque chaque année. Elle est la principale cause d’hospitalisation chez les personnes âgées de 65 ans.

Les valvulopathies ou maladies des valves.

Les valves cardiaques se situent à la sortie de chacune des quatre cavités cardiaques leur rôle est de maintenir un écoulement sanguin dans un seul sens comme dans une pompe.

Parmi les maladies qui touchent ces valves on peut citer le prolapsus de la valve mitrale, la sténose aortique, et l’insuffisance mitrale.

Cardiopathies congénitales.

Les cardiopathies congénitales ou maladies congénitale du cœur sont liées à une anomalie de développement dans une ou plusieurs structures du cœur ou de ses vaisseaux sanguins. Le terme « congénital » signifie que ces anomalies se sont produites avant la naissance.

Elles touchent environ 8 sur 1000 enfants. Les malformations cardiaques congénitales entrainent l’appariation de divers symptômes à la naissance, pendant l’enfance et parfois même à l’âge adulte.

Dans la plupart des cas, les scientifiques ne savent pas comment ces maladies se produisent. L’hérédité joue un rôle ainsi que l’exposition du fœtus pendant la grossesse à certaines infections virales, à l’alcool ou aux drogues.

Cardiomyopathies.

Les cardiomyopathies sont des maladies du muscle cardiaque lui-même. Les personnes atteintes de cardiomyopathies ont des cœurs qui sont anormalement élargis, épaissis, et / ou se raidissent. En conséquence, la capacité du cœur à pomper le sang est affaiblie. Sans traitement, les cardiomyopathies s’aggravent avec le temps et conduisent souvent à une insuffisance cardiaque et à des rythmes cardiaques anormaux.

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire