Crohn – Maladie de Crohn

Par , le lundi 01 novembre 2010. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

la maladie de Crohn est maladie chronique due à l’inflammation d’une ou plusieurs parties du tube digestif. Les symptômes de la maladie éclatent de temps à autre, réalisant des Poussées. Les symptômes varient en fonction de la partie du tube digestif touchée et la gravité de l’atteinte.

Les symptômes les plus fréquents sont la diarrhée, la diarrhée sanglante, les douleurs abdominales, et le malaise général. Les médicaments souvent soulagent les symptômes lorsque ils éclatent. La chirurgie pour enlever des sections de l’intestin est nécessaire pour traiter certaines poussées. Les médicaments pris régulièrement peuvent prévenir les symptômes, et améliorer l’évolution.

Qu’est-ce que la maladie de Crohn?

La maladie de Crohn est une maladie chronique du tube digestif, due à une inflammation des parois de ce dernier. L’inflammation peut siéger sur les différents étages du tube digestif (voire image). Cela peut entraîner des signes divers.

Comprendre l’intestin

Le tube digestif est le long tube qui s’étend de la bouche vers l’anus. Lorsque nous mangeons, les aliments passent dans (œsophage), dans l’estomac, l’intestin grêle, puis dans le côlon.

L’intestin grêle comporte trois sections – le duodénum, le jéjunum et l’iléon. L’intestin grêle est l’endroit où les aliments sont digérés et absorbés dans le sang.

Le côlon (le gros intestin) absorbe l’eau, et contient le reste de la nourriture qui n’a pas été digéré, comme les fibres. Ces matières fécales (les selles) sont ensuite émises a travers l’anus.

Qui est touché par la maladie de Crohn?

En France, on enregistre chaque année de 5 à 6 nouveaux cas par 100.000 habitants.

Elle peut se développer à tout âge, mais le plus souvent commence entre l’âge de 15 et 30. Il affecte les femmes un peu que les hommes.

Souvent plusieurs membres d’une même famille développent la maladie.

Quel est l’organe touché dans la maladie du Crohn?

La maladie de Crohn, peut toucher n’importe quelle parties du tube digestif, les lésions sont des zone enflammées sur les parois interne du tube digestif (muqueuse). Très souvent la maladie touche la partie terminale de l’intestin grêle (l’iléon).  D’autres parties du tube digestif peuvent être touchées (côlon, rectum…etc.) mais l’œsophage et l’estomac sont rarement atteints.

Une zone d’inflammation peut être petite, ou propagée sur une surface assez large de l’intestin. Plusieurs zones d’inflammation peuvent se développer le long de l’intestin, s’alternant avec des zones saines.

Quelles sont les causes de maladie de Crohn?

On pense qu’il y a un facteur génétique qui cause la maladie, puisque la maladie touche souvent des personnes de la même famille.

Une théorie est que les microbes peuvent stimuler le système immunitaire ce derniers qui réagi d’une façon exagérée, provoque une inflammation dans certaines parties du tube digestif.

La maladie est plus fréquente chez les fumeurs.

Quels sont les symptômes au cours d’une poussée de la maladie de Crohn?

La maladie de Crohn est caractérisée par des période ou le malade se sent en bonne santé (rémission) et des périodes ou les symptômes seront a leurs maximum (poussée).

Lors des poussée le malade peut avoir:

  • La diarrhée le signe le plus fréquent. le malade émet parfois du sang ou du pus s’il y a une infection associée.
  • La douleur La région douloureuse dépend de la partie affectée. La zone plus fréquente est dans le coin inférieur droit de l’abdomen (partie terminale de l’intestin).
  • Perte de poids.
  • La zone enflammée peut saigner. il peut y avoir du sang dans les selles.
  • Une perte d’appétit (anorexie), fatigue et faiblesse.
  • L’anémie peut s’installer parfois.
  • Les aphtes sont courants.

Les symptômes peuvent varier et dépendent de la partie ou les parties de l’intestin  affectés. Par exemple:

  • Vous ne pouvez pas avoir la diarrhée si la maladie est juste dans l’intestin grêle.
  • Une douleur persistante dans l’abdomen sans aucun autre symptôme peut être dû à une seule petite zone enflammée.
  • Si une grande partie de l’intestin sont touchées, le malade ne peut pas absorber de la nourriture ainsi, et il va développer une carence en vitamines et autres nutriments.

Comment évolue la maladie de Crohn?

la maladie de Crohn est une maladie chronique qui évolue à long cours, avec une absence des symptômes sur des longue périodes parfois, mais il y a des moments où les symptômes éclatent (poussée).

Quelles sont les complications possibles de la maladie de Crohn?

Des complications peuvent survenir, surtout si les poussées sont fréquents ou graves. Ces complication ont souvent besoin d’un traitement chirurgical:

  • Sténose. Il s’agit d’un rétrécissement d’une partie de l’intestin. Elle est due au tissu cicatriciel qui peut se former dans la paroi des parties enflammées de l’intestin. Une sténose peut causer des difficultés dans le transit alimentaire (un blocage). Cela conduit à des douleurs et les vomissements.
  • Perforation. Il s’agit d’un petit trou qui se forme dans la paroi de l’intestin. Le contenu de l’intestin peut alors s’échapper et causer une infection ou un abcès à l’intérieur de l’abdomen. Ceci peut être grave et potentiellement mortelle.
  • La fistule. C’est lorsque l’inflammation provoque la formation d’un canal qui va relier deux parties du corps. Par exemple, une fistule peut se former entre une partie de l’intestin grêle avec une partie du côlon. Les fistules peuvent également se former entre une partie de l’intestin et d’autres organes comme la vessie ou l’utérus chez les femmes. Le contenu de l’intestin peut alors se retrouver dans ces organes. Une fistule anale se développe parfois. Il s’agit d’une fistule qui va de l’anus ou du rectum et s’ouvre sur la peau à proximité de l’anus.
  • Cancer. Les personnes atteintes de la maladie de Crohn ont un risque légèrement accru de développer un cancer du côlon par rapport au risque de la population générale.
  • L’ostéoporose (amincissement des os). Le risque accru est lié à la mauvaise absorption des aliments (calcium et vitamine D), cela se produit chez certaines personnes atteintes d’une forme sévère de maladie de Crohn.

Comment est diagnostiquée la maladie de Crohn?

Selon l’endroit où les symptômes apparaissent, différents tests peuvent être effectués pour confirmer le diagnostic, et de déterminer dans étage le tube digestif est affecté. Par exemple, si vous avez des symptômes provenant du côlon ou l’iléon, le médecin peut examiner l’intérieur du côlon et de l’iléon en utilisant une sonde spécial flexible appelé coloscope. Le coloscope est passé à travers l’anus, vers le haut dans le côlon, et un peu plus loin dans l’iléon. Voir l’article appelé «coloscopie» pour plus de détails.

L’aspect typique de la paroi interne du côlon ou l’iléon suggère la maladie de Crohn. Les biopsies (échantillons de petite taille) de la muqueuse de différentes parties du côlon et l’iléon sont généralement prises. Ces derniers sont examinées sous un microscope. La forme typique des tissus et des cellules peut confirmer le diagnostic.

Si vous avez des symptômes provenant de la partie supérieure de l’intestin, un médecin peut vous suggérer une gastroscopie (endoscopie). C’est une sonde mince et flexible qui est passé à travers l’œsophage dans l’estomac. Cela permet au médecin à regarder à l’intérieur. Voir l’article appelé «Gastroscopie» pour plus de détails.

Une radiographie spéciale pour le gros intestin (lavement baryté) ou l’intestin grêle (TOGD) peut être conseillé. Le baryum (substance spéciale) recouvre la paroi de l’intestin et apparaît en blanc sur les films X-ray. Des images typiques sur les films montrent quelles sont les parties de l’intestin affectés. D’autres tests comme une IRM ou un scanner peut être nécessaire si le diagnostic est incertain, ou si des complications sont soupçonnés.

En outre, des analyses de sang sont utiles de temps à autre pour évaluer le niveau de l’inflammation dans l’intestin, pour vérifier les carences, l’anémie et d’autres.

Quels sont les objectifs de traitement?

Il ya deux aspects principaux de traitement:

  1. Quand une poussée développe – un objectif principal est de soulager les symptômes. C’est, pour provoquer une rémission de la maladie.
  2. Hors des poussées – un des principaux objectifs est de prévenir toute nouvelle poussées et les symptômes. C’est pour maintenir la rémission.

Quelles sont les options de traitement pour une poussée de la maladie de Crohn?

Le traitement recommandé peut dépendre de divers facteurs. Par exemple, la sévérité des symptômes, le ou les sites de l’inflammation dans l’intestin, si d’autres problèmes sont apparues, comme l’inflammation des yeux, et les traitements qui ont mieux fonctionné pour le malade dans le passé. Les options qui peuvent être considérées sont les suivantes:

Aucun traitement

Il s’agit d’une option pour certaines personnes qui ont des symptômes bénins. Il ya une chance que les symptômes cèdent sans aucun traitement spécial. Si les symptômes s’aggravent, les décisions concernant la médication peut être réexaminé.

Un cure de corticoïdes (corticostéroïdes)

Les Corticoïdes agissent en réduisant l’inflammation (anti-inflammatoires). Les deux corticoïdes couramment utilisé pour la maladie de Crohn sont budésonide et prednisolone. Dans environ 7 sur 10 cas, les symptômes seront nettement améliorés dans les quatre semaines suivantes. La dose est réduite progressivement, puis arrêté une fois les symptômes aise. Une cure de corticoïdes pendant quelques semaines est normalement sans danger. L’objectif est de traiter les poussées, mais aussi de conserver le taux de la corticothérapie au fil des ans le plus bas possible.

Bien que les comprimés de corticoïdes sont couramment utilisés, un lavement ou un suppositoire de stéroïdes est également une option pour les légères poussées. Les injections de stéroïdes directement dans une veine peut être nécessaire pour une grave poussée.

Médicaments immunosuppresseurs

De nouveaux médicaments puissants sont devenus disponibles au cours des années récentes. Ces médicaments suppriment le système immunitaire. ceux-ci ont fait un impact sur le traitement de la maladie de Crohn au cours des dernières années. Ils ont tendance à être divisés en deux groupes:

Immunomodulateurs
Ce sont des médicaments qui modifient et suppriment le système immunitaire. Ils comprennent l’azathioprine, mercaptopurine et méthotrexate. Ils ont tendance à être utilisé dans les cas plus graves, et dans ceux où la corticothérapie n’a pas beaucoup aidé.

thérapies biologiques
Ce sont des protéines génétiquement modifiées telles que les anticorps spéciales appelées anticorps monoclonaux. Ceux-ci peuvent cibler des produits chimiques spécifiques du système immunitaire impliquées dans le processus d’inflammation. Dans la maladie de Crohn, une substance chimique appelée cytokine facteur de nécrose tumorale (TNF-alpha) est impliqué dans le processus d’inflammation.

Les médicaments appelés infliximab et l’adalimumab (qui sont vraiment fabriqué d’anticorps) bloquent l’action de ce produit chimique et donc de supprimer l’activité de la maladie.

Par exemple, chez les personnes qui ne répondent pas aux médicaments ou lese corticoïdes et  les immunomodulateurs, ou dans certaines situations causant des symptômes graves. Ces médicaments doivent être administrés directement dans une veine, alors typiquement persistent dans l’organisme pendant plusieurs semaines avec des effets à long terme.

Les aminosalicylate (les 5-ASA)

Ce ne sont que parfois utilisé pour la maladie de Crohn. (Ce n’est pas comme dans la colite ulcéreuse, une condition liée, où ils sont utilisés plus fréquemment.) Ils comprennent la mésalazine, olsalazine, balsalazide et la sulfasalazine. La manière exacte de ces médicaments n’est pas claire, mais ils sont pensés pour lutter contre l’inflammation qui se développe dans la maladie de Crohn.

L’ingrédient actif de chacun de ces médicaments est l’acide 5-aminosalicylique.

Cependant, chaque médicament est différent par la façon dont l’ingrédient actif est libéré ou activé dans l’intestin. La mésalazine est la plus couramment utilisée. Chacun de ces médicaments est disponible en différentes marques et différentes préparations telles que les comprimés par voie orale, sachets ou de suspension, des lavements ou de suppositoires. Le type de préparation (par exemple, des comprimés ou des lavements) peut dépendre sur le site principal de l’inflammation dans l’intestin.

Antibiotiques

Parfois ils faudra les ajouté aux autres traitements si de complications infectieuses sont soupçonnés. Par exemple, si le malade développe une fistule infectés.

traitements diététiques

Un régime alimentaire très strict liquide qui contient des protéines et autres nutriments de base a été trouvé pour aider dans certains cas. C’est ce qu’on appelle un régime élémentaire et est principalement utilisé chez les enfants. Un amélioration peut s’observée dans les quatre semaines chez certaines personnes qui suivent ce régime. Après cela, un régime alimentaire normal est progressivement redémarré. Il n’est pas clair pourquoi ce traitement fonctionne. Il peut avoir un effet «repos» sur l’intestin. Cela peut être une alternative pour certaines personnes lorsque le médicament n’a pas fonctionné, ou a causé des mauvais effets secondaires.

Chirurgie

Une opération pour enlever une partie de l’intestin (si celle-ci est gravement touchée) peuvent être nécessaires si les autres traitements ne fonctionnent pas. L’intestin est coupé au-dessus et en dessous de la partie affectée, qui est enlevée. Les deux extrémités sont ensuite rejoint.

La chirurgie est également en général nécessaire pour traiter les complications comme les fistules, les sténoses et les abcès.

Mesures générales

  • Comprimés de fer peut être prescrits si vous développer une anémie.
  • Vitamines et autres suppléments nutritifs peut être nécessaire si une grande partie de l’intestin est touchée, et la nourriture est mal absorbé.
  • Le soutien nutritionnel telles que l’administration des nutriments directement dans une veine (alimentation parentérale) peut être nécessaire dans les cas graves.
  • Les analgésiques peuvent être nécessaires pendant un certain temps durant les poussées.
  • Admission à l’hôpital pour perfusion intraveineuse (goutte à goutte) et un traitement intensif peut être nécessaire en cas de poussées graves.

Quelles sont les options de traitement pour prévenir les poussées?

Les options de traitement qui peuvent être envisagées pour prévenir les poussées (traitement de fond) sont les suivants:

  • mésalazine régulier. Cela est moins couramment utilisé que précédemment car il n’est pas considéré comme efficace dans de nombreux cas. Toutefois, il a encore un rôle dans certains cas, notamment pour maintenir la rémission après avoir une partie de votre intestin enlevé comme un traitement.
  • Une dose régulière d’un immunomodulateur (décrite plus haut). C’est de plus en plus utilisé comme un traitement pour prévenir les poussées.
  • Une dose régulière d’un traitement biologique (décrit plus haut). Par exemple, une perfusion d’infliximab toutes les huit semaines. Il peut être utilisé dans certains cas où les flambées sont sévères, où les autres traitements n’ont pas bien fonctionné.

Chacun des traitements ci-dessus augmente les chances de rester libre des poussées, mais ils ne fonctionnent pas toujours. Il ya un équilibre entre les avantages probables, et les effets secondaires possibles qui se produisent chez certaines personnes. Votre médecin vous conseillera sur les avantages et les inconvénients des médicaments à long terme, et quel médicament convient le mieux à votre situation.

Note : Les corticoïdes ne sont généralement pas utilisés à long terme pour prévenir les poussées.

Pour les fumeurs, arrêter de fumer peut réduire le nombre et la gravité des poussées. Il serait toujours sage d’essayer d’arrêter de fumer. Il existe des traitements qui peuvent aider les fumeurs à cesser de fumer. Demandez conseil de votre médecin à ce sujet.

De nouveaux traitements

Le traitement de la maladie de Crohn est un domaine en évolution. Plusieurs nouveaux médicaments sont soumis à l’enquête et peut modifier les options de traitement au cours des dix prochaines années ou plus.

La maladie de Crohn et grossesse

Si vous avez la maladie de Crohn et vous planier pour devenir enceinte, il est conseillé de discuter au préalable avec votre médecin.

Par exemple, vous pouvez avoir besoin de suppléments en acide folique et autre nutriments.

En plus, certains médicaments qui peuvent être utilisés pour la maladie de Crohn, comme le Méthotrexate, ne doivent pas être utilisé pendant la grossesse.

Quel est le pronostic?

C’est très variables. Il dépend de la partie ou des parties de l’intestin sont touchées, et la fréquence et la gravité des poussées.

Sans traitement:

  • Environ 15% des personnes avec la maladie de Crohn ont fréquents des poussées graves.
  • Un peu de gens auraient seulement une ou deux poussées dans leur vie et parfois n’ont pas de symptômes.
  • La plupart des gens se situent quelque part entre les deux, des poussées de temps à autre, mais peuvent avoir de longues périodes sans symptômes.

Parfois, une grave poussée peut mettre la vie en danger. Et dans des cas rares, de personnes meurent à la suite d’une complication grave comme un intestin perforé.

Dans la majorité des cas, avec l’aide du traitement, la maladie est gérable suffisamment pour maintenir une vie presque normale.

Cependant, le fardeau de la maladie peut être lourd pour certaines personnes atteintes de maladies graves.

Quelques Statistiques :

Jusqu’à 8 personnes sur 10 atteintes de la maladie de Crohn nécessitent une intervention chirurgicale à un certain moment de leur vie (d’une complication).

Dans environ la moitié des personnes atteintes de la maladie de Crohn, la chirurgie est nécessaire dans les 10 premières années de la maladie. La raison la plus commune pour la chirurgie est d’enlever un rétrécissement qui s’est formé.

Certaines personnes ont besoin de plusieurs opérations dans leur vie. Si vous développez la maladie de Crohn en tant que jeune adulte, en moyenne, vous pouvez vous attendre d’avoir 2-4 opérations dans votre vie.

Toutefois, il existe des preuves que le taux de chirurgie est en baisse, probablement due à des traitements médicamenteux plus moderne maintenant disponible.

C’est quoi une maladie inflammatoire de l’intestin?

Lorsque les médecins parlent de «maladie inflammatoire de l’intestin», ils signifient généralement des gens qui soit ont la maladie de Crohn ou La Recto-Colite Ulcéro-Hémorragique (RCUH). Ces deux conditions peuvent causer une inflammation du côlon et du rectum, avec des symptômes similaires à la maladie de Crohn, telles que la diarrhée sanglante, les douleurs…etc. Bien que ces 02 conditions sont semblables, et les traitements sont similaires, il existe des différences.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 5 commentaires.

  1. BONSOIR, le régime alimentaire dans le cas de cette maladie de chrone constitu en quoi? que ce qui faut manger et que ce qui faut pas manger ? MERCI

  2. jai appris que j’avais la maladie de crohn le 3 aout 2012 mon medecin ma prescrit du pentasa je n’est pas impression que sa fasse quelque chose jai tres mal au ventre mon ventre se durcis comme des contraction et me fait tres mal que faire je sais pas

  3. Salut Sonia, ce que tu décris est le syndrôme de Koenig (en gros, ton ventre « bouge » tout seul). Si ça bloque, tu as peut-être en plus un rétrécissement intestinal (autrement dit une sténose du grêle, très fréquente dans la MC, laquelle provoque des subocclusions quand tu as mangé des fibres). Si le Pentasa ne marche pas, parle de l’Imurel à ton gastro, c’est idéal quand tu es cortico-dépendant et ça marche relativement bien.

  4. Bonjour,
    J ai u une opération à l intestin avec une abces qui touchait ma vessi il du gratter ma vessie pour enlever l abses qui avait la grosseur d un œuf otruche et intestin pefore de puis cet opération beaucoup de fait blésé plus de force et j ai u beaucoup de douleur au ventre des barre avec hernie obilicale récidive j ai comment le ventre qui redesen

  5. Bonjour,
    JE SOUHAITERAIS SAVOIR POUR UNE PERSONNE DE 84 ANS AVEC DEUX OPERATIONS DANS UNE ANNEE QU EST CE QU IL Y A DE PIRE ET APRES A QUOI PEU T ON S ATTENDRE??
    FRANCOISE

Laissez un commentaire