D-dimères

Par Dr. A. Bakzinski , le samedi 17 août 2013. Mise à jour mardi 17 novembre 2015
Classé dans:

La thrombolyse qui suit toute formation de caillot libère dans le sang des dimères (deux monomères unis par des liaisons covalentes) provenant du fragment D de la fibrine (D-dimères). La présence de D-dimères dans le sang signifie donc qu’il y a eu activation de la coagulation et formation de thrombus. D’où l’intérêt de les rechercher en cas de suspicion de phlébite ou d’embolie.

Valeurs usuelles

Les dosages font appel soit à une technique Elisa soit à l’agglutination de particules de latex sensibilisées par un anticorps monoclonal.

Le seuil d’exclusion de la maladie thromboembolique est généralement fixé à :

  • < 500 μg/L en Elisa ;
  • < 400 μg/L en latex.

Les D-dimères augmentent chez le sujet âgé. Après 70 ans, le seuil habituellement retenu est de 700 μg/L.

Les D-dimères augmentent pendant la grossesse avec un seuil à 1 500 μg/L et jusqu’à 2 300 μg/L au 9e mois

Clinique

Chez les patients suspects de thrombose veineuse profonde, une concentration de D-dimères < 500 μg/L, associée à une échographie Doppler des membres inférieurs normale, permet d’exclure une thrombose dans 95 % des cas évitant ainsi de faire une phlébographie.

Lorsqu’une embolie pulmonaire est redoutée et que la scintigraphie thoracique est – comme c’est fréquent – de probabilité intermédiaire, une concentration de D-dimères < 500þμg/L permet d’exclure la maladie embolique dans 95 % des cas évitant ainsi de pratiquer une angiographie pulmonaire, examen invasif et non dénué de risques.

Ces valeurs prédictives négatives seraient plus performantes en Elisa qu’en latex.

Les D-dimères ne sont élevés que pendant la phase aiguë de la thrombose. Ils reviennent à la normale dès que la formation du thrombus est achevée ou que le traitement anticoagulant a été bien établi. Le dosage des D-dimères ne permet pas d’exclure une phlébite si le prélèvement a été effectué plus de 7 jours après le début des symptômes ou si un traitement anticoagulant a été entrepris depuis plus de 48 heures.

Une élévation des D-dimères peut être observée en cas de septicémie, de traumatisme récent, et en fin de grossesse. Le dosage de D-dimères ne doit pas être utilisé dans ces cas.

Intérêt pour le diagnostic de CIVD

L’élévation des D-dimères au-dessus de 500 μg/L est l’un des critères diagnostiques des coagulations intravasculaires disséminées avec une thrombopénie inférieure à 100 000/μL, un taux de facteurs V et VIII effondré, une fibrinopénie inférieure à 1 g/L.

Sources & bibliographie

  • René Caquet. 2010. 250 examens de labotaroire Prescription et interprétation. Edition Masson, Belgique, 384 p.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire