Autres traitements alternatives du diabète

Par , le samedi 08 mai 2010. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

Les traitements du diabète peuvent inclure de nombreux éléments, les traitements conventionnels bien sûre, mais aussi des traitements complémentaires et alternatifs sont disponibles.

Un traitement médical qui n’est pas classé en tant que pratique médical occidentale est connue en médecine comme complémentaire et alternatif. Un traitement complémentaire ou alternatif englobe une variété de disciplines qui vont de la diète, l’exercice physique, et les changements de mode de vie. Les exemples comprennent l’acupuncture, l’imagerie guidée, le traitement chiropratique, le yoga, l’hypnose, l’aromathérapie, la relaxation, la phytothérapie, les massages et bien d’autres procédés.

Quelles sont les thérapies alternatives utilisées pour traiter le diabète ?

Les suppléments

  • Le chrome a été largement reconnue en tant que thérapie pour améliorer le contrôle du diabète. Bien qu’il existe plusieurs études qui établie le rôle bénéfique du chrome dans le diabète, il n’existe actuellement pas de recommandation bien établit pour son utilisation dans le traitement du diabète.
  • Le magnésium a été considéré pendant des années comme une forme de thérapie pour améliorer le contrôle glycémique chez les diabétiques, un manque de magnésium a été associé à des anomalies de la sécrétion d’insuline et à l’apparition des complications du diabète.
  • Le vanadium, d’origine végétale, a montré dans quelques études son rôle d’augmenter la sensibilité d’une personne à l’insuline. Jusqu’à présent, aucune recommandation n’existe pour la supplémentation de ce produit aux personnes atteintes de diabète.

Les aliments végétaux

Les aliments d’origine végétale suivants peuvent aider les personnes diabétiques de type 2 :

  • La levure de bière
  • Le sarrasin
  • Le brocoli et autres légumes
  • Gombo
  • Pois
  • Les graines de fenugrec
  • Sage

La plupart des aliments végétaux sont riches en fibres alimentaires, ce qui est bénéfique dans le contrôle des taux de la glycémie.

Il n’existe pas des tests cliniques avec de bons résultats pour la plupart des autres plantes qui sont proposées dans le traitement du diabète, comme l’ail, le gingembre, le ginseng, l’aubépine, ou l’ortie. Le patient diabétique doit signaler au médecin soignant sa prise de plantes.

Les produits alternatifs de perte de poids en cas de diabète

Le poids et le diabète sont liés, de nombreuses personnes atteintes de diabète utilisent des thérapies alternatives qui prétendent aider à perdre du poids, y compris :

  • Chitosan
  • Camsogia Garcinia (acide hydroxycitrique)
  • Chrome
  • Pyruvate
  • Germandrée
  • Momordica charana
  • Androgynus Sauropus
  • Acide aristolochique

En outre, le système transdermique ainsi que les pulvérisations par voie orale ont été développés pour réduire l’appétit et faciliter la perte de poids, ce système de patch utilise des quantités homéopathiques de 29 composés différents pour réduire l’appétit mais son efficacité n’est pas approuvée.

Ces plantes sont-elles sans danger pour le diabète ?

En Décembre 2003, l’éphédrine – également connu sous le nom de ma huang – est devenu le premier stimulant à base de plantes interdit par la US Food and Drug Administration (FDA). Une composante populaire dans la lutte contre l’obésité en vente libre, l’éphédrine possède certains avantages, toutefois la preuve de sa capacité à produire des dommages a été établie. A fortes doses, il peut entraîner de l’insomnie (une difficulté à s’endormir), l’hypertension, le glaucome et la rétention urinaire. Ce supplément à base de plantes a également été associé à de nombreux cas d’accident vasculaire cérébral.

Le Chitosan, dérivé des coquillages, a la capacité de se lier aux matières grasses et d’empêcher leur absorption. Bien que l’on croie qu’il facilite la perte de poids, les études disponibles à ce jour n’ont pas été encourageantes.

Germandrée, Charanta Momordica, Androgymus Sauropus, et l’acide aristolochique ont été associés à des maladie hépatiques, des maladies pulmonaires et les maladies rénales.

Les autres dits « remèdes d’obésité » énumérés n’ont pas été rigoureusement étudiés et ont donné des résultats décevants.

En outre, une enquête récente de préparations à base de plantes pour l’obésité a constatée que de nombreuses préparations contiennent du plomb ou de l’arsenic et autres métaux toxiques. Certains ont également contenu d’autres ingrédients non déclarés.

Points à considérer avant d’utiliser les produits à base de plantes pour le diabète

Si le patient diabétique envisage de prendre des produits à base de plantes pour le traitement de sa maladie, il doit :

• informer le médecin sur tous les médicaments utilisés, y compris les produits à base de plantes, avant de les prendre.
• En cas d’effets secondaires tels que nausées, vomissements, pouls rapide, anxiété, insomnie, diarrhée, ou éruptions cutanées, il faut arrêter la prise du produit et d’en informer le médecin immédiatement.
• Eviter les préparations faites avec plus d’une plante.
• Se méfier des publicités commerciales des différents produits à base de plantes. Rechercher les sources scientifiques basées sur l’information sérieuse.
• Choisir soigneusement les marques. Seul l’achat des marques qui contient le non commun et scientifique de la plante, le nom et l’adresse du fabricant, d’un lot et le numéro du lot, la date de péremption, posologie et effets secondaires potentiels.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire