diabète de type 2

Par , le jeudi 28 janvier 2010. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

Le diabète de type 2, souvent appelé diabète non insulinodépendant (DNID), est la forme la plus fréquente du diabète, qui touche environ 90 à 95% des 21 millions de personnes atteintes de diabète. Dans cet article, on va vous faire comprendre les principaux éléments du diabète de type 2, notamment les symptômes et les causes, ainsi que du diabète de type 2 chez les enfants.

Qu’est-ce que le diabète de type 2 ?

Contrairement au diabète de type 1, dans le diabète de type 2, il existe soit une production insuffisante d’insuline ou bien une mauvaise captation de l’insuline par les organes cibles, ceci est appelé l’insulinorésistance. Dans ce cas, le glucose ne peut pénétrer dans les cellules de l’organisme entraînant un dysfonctionnement des cellules et une accumulation de glucose dans le sang. D’autres problèmes liés à l’accumulation de glucose dans le sang peuvent apparaître :

  • La déshydratation : l’accumulation de sucre dans le sang entraîne une augmentation de la miction, ceci implique une perte de grande quantité d’eau entraînant la déshydratation.
  • Le coma diabétique (coma diabétique hyperosmolaire sans cétose) : lorsqu’une personne atteinte de diabète de type 2 présente une déshydratation sévère et elle n’est pas capable de boire suffisamment de liquides pour compenser les pertes, elle peut développer cette complication potentiellement mortelle.
  • Les taux élevés de glycémie peuvent engendrer des lésions au niveau des nerfs et des artères notamment ceux des yeux, des reins et du cœur, et prédispose à l’athérosclérose surtout des artères de gros calibre provoquant ainsi l’apparition de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux.

Le diabète de type 2 chez les enfants.

Si l’enfant présente un risque de développer le diabète, il est important d’apprendre aux parents les mesures d’entretien spécifiques pour aider à prévenir le diabète.

Qui peut avoir le diabète de type 2 ?

N’importe qui peut contracter le diabète de type 2. Cependant, les personnes les plus à risque de développer la maladie sont les sujets obèses ou en surpoids, les femmes ayant eu un diabète gestationnel antérieur, les antécédents familiaux de diabète de type 2 et les sujets avec un syndrome métabolique (c’est un ensemble de troubles qui comportent un taux de cholestérol et de triglycérides élevés, un HDL ou «bon» cholestérol faible et un LDL ou «mauvais» cholestérol élevé et une pression artérielle élevée). En outre, les personnes âgées sont plus susceptibles de développer la maladie car leur organisme devient moins tolérant aux sucres.

Par ailleurs, les fumeurs, les personnes inactives ou qui ont certaines habitudes alimentaires ont un risque accru de développer un diabète de type 2.

Quelles sont les causes du diabète de type 2 ?

Bien qu’il soit plus fréquent que le diabète de type 1, les causes du diabète de type 2 sont moins connues, il est probablement causé par de multiples facteurs.

Le diabète de type 2 peut être héréditaire, mais le mécanisme exacte reste toujours mal élucidé.

Quels sont les symptômes du diabète de type 2 ?

Les symptômes du diabète de type 2 varient d’une personne à une autre, mais peuvent comprendre :

  • Augmentation de la soif
  • Augmentation de la faim (surtout après les repas)
  • Sécheresse buccale
  • Nausées et parfois vomissements
  • Des mictions fréquentes
  • Fatigue
  • Vision floue
  • Un engourdissement ou fourmillement des mains ou des pieds
  • Infections fréquentes de la peau, des voies urinaires ou du vagin

Rarement, une personne peut présenter un diagnostic de diabète de type 2

Comment diagnostiquer le diabète de type 2 ?

Pour diagnostiquer le diabète de type 2, le médecin doit rechercher l’existence d’anomalies sanguines comme une glycémie élevée en pratiquant soit un test aléatoire de glucose à jeun ou un test de dépistage appelé test de tolérance au glucose après 2 heures, ainsi que la recherche d’une glycosurie et d’une acétonurie.

Les différents tests utilisés en cas de diabète sont un test de glycémie à jeun ou un test de glycémie occasionnel. Chez les diabétiques, il faut vérifier le taux de glycémie régulièrement

Complications associées au diabète de type 2

Si le diabète de type n’est pas contrôlé, il existe un certain nombre de complications graves voire mortelles, y compris :

  • Rétinopathie : les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent déjà avoir des anomalies oculaires liées à l’apparition du diabète. Il est important de contrôler non seulement le taux de glycémie mais aussi la pression artérielle et le cholestérol pour prévenir la progression de la maladie à l’œil. Heureusement, la cécité n’est pas significative dans la plupart des cas.
  • Néphropathie : le risque d’atteinte rénale augmente au fil du temps. Cette complication comporte un risque important de maladies graves telles que l’insuffisance rénale et les maladies cardio-vasculaires.
  • Une mauvaise circulation sanguine et des lésions nerveuses : les lésions des nerfs et le durcissement des artères entraînent une diminution de la sensibilité et une mauvaise circulation sanguine au niveau des pieds, cela peut conduire à des infections accrues et à une mauvaise cicatrisation des ulcères, ceci augmente sensiblement le risque d’amputation. Les lésions nerveuses peuvent aussi entraîner des troubles tels que des nausées, des vomissements et des diarrhées.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 2 commentaires.

  1. moi je suis daibetique et en ce moment j ai de nausee mal aux coeuret j ai etourdisement et j ai tres mal tete

  2. il existe des complications cardiaque surtout chez le diabète ancien mal équilibre, consultez le plut tôt possible un cardiologue.

Laissez un commentaire