Embolie pulmonaire (EP)

Par Boussekine Fatima Zohra , le jeudi 21 avril 2011. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

L’embolie pulmonaire est une maladie grave et complique souvent une thrombose veineuse profonde du membre inférieure et constitue avec cette dernière ce que on appelle maladie thrombo-embolique.

L’embolie pulmonaire c’est une obstruction brutale de l’artère pulmonaire ou de l’une de ses deux branches, due à un caillot sanguin. C’est une urgence médicale et elle peut mettre en jeu le pronostic vital.

Quelles sont les causes d’une embolie pulmonaire?

Une thrombose veineuse profonde

C’est la cause habituelle et la plus fréquente de l’embolie pulmonaire. Un caillot sanguin formé dans une veine profonde se rompe et migre vers une artère pulmonaire.

Les autres étiologie de l’embolie pulmonaire

Rarement, l’obstruction de l’artère pulmonaire n’est pas secondaire à une TVP, l’embolie pulmonaire peut être secondaire à:

  • Embolie graisseuse : elle est faite de matières grasses de la moelle d’un os cassé (un grand os qui incriminé le plus souvent le fémur qui l’os de la cuisse.)
  • Injection de toxique chez le toxicoman.
  • Embolie amniotique : Le liquide amniotique d’une grossesse ou de l’accouchement (rare).
  • Embolie gazeuse : Une bulle d’air importante dans une veine (rare).
  • Embolie tumorale : Un petit morceau d’une tumeur rompue.

Quels sont les symptômes d’une embolie pulmonaire?

Les symptômes de l’embolie pulmonaire dépendent de la taille du caillot et du nombre d’artères pulmonaire obstruées. Les symptômes débutent souvent brutalement :

  • Essoufflement.
  • Douleur à la poitrine qui est d’allure pleurétique : une douleur aiguë ressentie lors la respiration.
  • Hémoptysie (crachats de sang).
  • Une fièvre légère.
  • Tachycardie (accélération du rythme cardiaque).

Une embolie pulmonaire massive est une embolie étendue sur le plan anatomique et donne:

  • Des difficultés respiratoires graves et instabilité hémodynamique.
  • Douleur à la poitrine ressentie dans le centre de la poitrine derrière le sternum.
  • Sensation de malaise, ou d’un effondrement.
  • Rarement, dans les cas extrêmes, une embolie pulmonaire massive peut provoquer l’arrêt cardiaque.

Il peut y avoir des symptômes d’une thrombose veineuse profonde associe, telles que: la douleur à l’arrière du mollet, la sensibilité des muscles du mollet ou le gonflement d’une jambe ou du pied.

Une embolie pulmonaire est à haut risque si elle cause de graves problèmes tels que le collapsus ou l’effondrement de la pression artérielle. Environ 1 personne sur 7 avec une embolie pulmonaire massive décédera.

Comment diagnostiquer l’embolie pulmonaire?

Les signes cliniques décrits plus haut font suspecter l’embolie pulmonaire, et pour la confirmer des examens complémentaires sont nécessaires :

L’écho-doppler de la jambe

Elle est utilisée pour étudier le flux sanguin dans les veines des jambes et recherchera la présence d’une thrombose veineuse profonde.

Dosage des D-dimères sanguins.

L’échocardiographie du cœur :

Cet examen est utile dans l’embolie pulmonaire massive, car il peut montrer les gros caillots dans les poumons et / ou leur effet sur le cœur.

La scintigraphie pulmonaire de perfusion-ventilation :

Elle permet de mettre en évidence les défauts de perfusion à une scintigraphie pulmonaire.

Autres exames

  • Un ECG se fait souvent et montrent des signes droits
  • Gaz du sang
  • Une radiographie du thorax

Quel est le traitement d’une embolie pulmonaire?

le traitement de l’embolie pulmonaire est double:

  • Le traitement anticoagulant.
  • L’oxygénothérapie.

Le traitement anticoagulant :

Les anticoagulants utilisés sont : l’héparine (ou injections similaire appelé les héparines de bas poids moléculaire (HBPM)). L’héparine standard est administré par voie intraveineuse (IV), Il est utilisé pour les embolie pulmonaire à haut risque.

Chez les patients présentant certains problèmes médicaux telle une insuffisance rénale. L’HBPM est utilisée par injection sous cutané.

La warfarine en comprimés.

Le traitement de soutien

  • Oxygènothérapie.
  • Remplissage vasculaire si collapsus ou état de choc
  • Une surveillance étroite.

Autres traitements :

Ils peuvent être utilisés pour traiter une embolie pulmonaire massive.

1. La thrombolyse :

Il s’agit d’un médicament donné pour aider à dissoudre le caillot de sang. L’altéplase, le streptokinase ou l’urokinase peuvent être utilisés.

2. Les Filtres

Les filtres peuvent être utilisés pour mettre fin à toute formation de caillots sanguins. Le filtre est placé dans une grosse veine appelée la veine cave inférieure (VCI).

Les filtres sont utiles si le traitement anticoagulant est insuffisant, ou pour les patients qui ne peuvent pas bénéficier d’un traitement anticoagulant pour une raison quelconque.

3. La Chirurgie (embolectomie)

Dans certains cas, il peut être possible d’enlever l’embolie chirurgicalement. L’opération comporte un risque important de décès, bien qu’elle ne soit considérée comme une option sauf en cas d’une embolie pulmonaire massive qui, en soi, a un risque élevé de mort si elle n’était pas traitée.

Quelles sont les complications d’une embolie pulmonaire?

La plupart des embolies pulmonaire sont traités avec succès. Cependant, des complications graves sont possibles :

  • Un collapsus qui peut provoquer un arrêt cardiaque.
  • Une insuffisance cardiaque.
  • Embolies pulmonaires récidivantes.
  • Rarement, une hypertension artérielle pulmonaire primitive (haute pression dans les vaisseaux sanguins du poumon).

Quel est le pronostic d’une embolie pulmonaire?

Le pronostic dépend du type de l’embolie pulmonaire et les autres maladies sous-jacentes.

Si une embolie pulmonaire est traitée rapidement, le pronostic est bon, et la plupart des gens peuvent avoir un rétablissement complet.

Le pronostic sont moins bons s’il existe une maladie préexistante grave qui a contribué à provoquer l’embolie tel un cancer avancé.

Une embolie pulmonaire massive est de plus mauvais pronostic.

Sans traitement, environ 3 personnes sur 10 meurent d’une embolie pulmonaire.

Le moment le plus critique pour les complications ou la mort est dans les premières heures qui suivent la survenue de l’embolie. C’est pourquoi le traitement est nécessaire immédiatement et se poursuit pendant environ trois mois.

La prévention de l’embolie pulmonaire est possible en contrôlant et traitant toute thrombose veineuse profonde.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 8 commentaires.

  1. combien de temps peut rester une personne malade qui a eu un petit caillot sanguin dans une veine a l,hopital

  2. Bonjour, est-ce-qu’on peut vivre avec une embolie pulmonaire sans chirugie
    de la part de Madame HAYOULA Farida 46 ans malade depuis septembre 2013

  3. Oui, l’embolie pulmonaire se traite avec des médicaments rarement la chirurgie est indiquée.

  4. Bonjour,

    Mon père a fait une embolie pulmonaire. Il a eu de l’heparine et interdiction de se lever. Âpres une semaine les médecins lui ont dit de marcher. Puis il a eu des comprimés. Ensuite il devait quitter l’hôpital mais le médecin a refusé disant qu’il n’était pas satisfait du résultat de la prise de sang. Mon père a 80 ans. Peut il s’en sortir

  5. Bonjour,
    Combien de temp peut on rester avec une embolie pulmonaire si l’on ne le sait pas?? Les douleurs sont intense? Elle survienne d’un coup ou petit a petit plusieurs jour?? Moi j’ai eu des douleurs au 2 jambes et la en haut des poumons?? Est ce plus musculaire ?? Merci de votre réponse

  6. Bonjour,

    J’ai fait 2 embolies pulmonaires. A la première, les douleurs ont été très intenses dans le dos (de 4/10 à 10/10) (dans le haut du dos, là ou se trouvent les poumons, avec une sensation de suffocation quand j’étais allongé. Douleurs fortes en coup de poignard de temps en temps. (j’avais en fait contracté une complication: la pleurésie). Je n’avais pas de tension sanguine, taux d’oxygénation à 100% => diagnostic médical difficile. A la deuxième, j’ai juste senti en me levant qu’une veine profonde se débouchait violemment dans mon mollet au lever. Pas de symptome ensuite pendant 24H. Cette fois, les douleurs sont modérées (1-4/10), souffle court, mais pas de tension et oxygénation ok malgré le fait que l’EP soit bilatérale et massive.

    Si vous avez un doute, faites un examen d’évaluation du taux de D-dimères dans le sang. si >0.5, forte probabilité d’avoir une thrombose veineuse et/ou embolie pulmonaire => urgence.

  7. Bonjour,

    COMBIEN DE TEMPS DURE UNE EMBOLIE PULMONAIRE…QUAND ON DE VIENT APTE À TRAVAILLER

  8. bonjour,

    j’ai fait une EP a 41 ans compliquée d’une pleurésie. J’ai été totalement épuisé pendant 2 mois. ensuite, on retrouve petit à petit du tonus. d’un point de vu sportif, il m’a fallu 1 an pour retrouver mon niveau d’avant. Des douleurs thoraciques sporadiques ont continué à apparaitre à l’effort pendant presque 2 ans.

    Courage!

Laissez un commentaire