Extrasystoles ventriculaires

Par , le vendredi 09 novembre 2012. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

L’Extrasystoles ventriculaires (ESV) est une contraction cardiaque prématurée d’origine ventriculaire, liée à l’hyperexcitabilité d’un foyer ectopique.

Electrocardiogramme

L’extrasystoles ventriculaires se manifestent par des complexes QRS prématuré, non précédés d’onde P, de morphologie différente des complexes de base, élargi (> ou égal à 0,12 seconde) et rappelant l’aspect d’un bloc de branche complet.

Le degré de prématurité ou couplage, c’est à dire l’intervalle de temps séparant l’ESV du complexe sinusal précédent, est variable : Plus le couplage est court (ESV tombant sur l’onde T du complexe précédent) plus le risque de troubles rythmiques graves est important.

La pause post-extrasystolique est en général compensatrice : la somme de l’intervalle R-R’ précédent l’ESV et de celui qui la suit (R’-R) équivaut précisément au double de l’intervalle (R-R) habituel séparant deux complexes de base.

Les extrasystoles ventriculaires sont monomorphes si le foyer d’origine est unique, polymorphes en cas d’origine multifocale.

La récurrence des ESV est variable : Elles peuvent être rares ou fréquentes ; isolées et sporadiques ; cycliques, alternant avec 01 battement de base (bigéminisme), 2 battements de base (trigéminisme) etc Enfin les ESV peuvent être groupées (doublets, triplets, salves).

Extrasytoles ventriculaires unifocales

Extrasystoles ventriculaires unifocales : Les complexes QRS des extrasystoles ventriculaires sont élargis avec des ondes T et des segments ST déplacés en opposition au complexe QRS des extrasystoles. Les extrasystoles unifocales se ressemblent dans la même dérivation.

extrasytoles ventriculaires multifocales

Extrasystoles ventriculaires multifocales : Morphologie bizarre de QRS lors des extrasystoles ventriculaires. Les extrasystoles ventriculaires multifocales diffèrent l'une de l'autre dans la même dérivation

Extrasytoles ventriculaires bigéminées

Extrasystoles ventriculaires bigéminées : Alternance de complexes d'origine sinusale et d'extrasystoles ventriculaires. Intervalle constant (couplage fixe) entre le complexe sinusal et l'extrasystole ventriculaire suggérant que le complexe ventriculaire ectopique est en rapport avec le complexe sinusal

Critères de gravité des extrasystoles ventriculaires

Les Extrasystoles ventriculaires sont dites grâves si elles présentent l’un des critères ci-dessous :

  • Nombre > 200 par 24 h ou > 10 par minute)
  • ESV polymorphes
  • Répétitives : doublets, triplets, salves
  • Couplage variable
  • Précocité (R/T)
  • Existence d’une cardiopathie sous jacente +++

Signification pronostique

Dans la majorité des cas, les extrasystoles ventriculaires sont idiopathiques, sur cœur sain et le pronostic est excellent.

Ailleurs, l’extrasystoles ventriculaires complique une cardiopathie et il existe un risque de tachycardie ventriculaire et de mort subite :

–      L’infarctus myocardique à la phase aiguë : le traitement (Xylocaine) n’est prescrit qu’en cas de critères de gravité et vise à prévenir le passage vers la tachycardie ventriculaire. A cette phase de l’infarctus les ESV n’ont pas de valeur pronostique.

–      Après la cicatrisation de l’infarctus, et dans les cardiopathies ischémiques, les ESV ont une valeur péjorative et sont un indice indépendant du risque futur de mort subite, surtout si elles sont associées des potentiels tardifs ventriculaires. La détection se fait par holter.

–      Toutes les myocardiopathies, qu’elles soient ischémiques, hypertensives, valvulaires, toxiques, métaboliques ou autres, et ce d’autant plus qu’elles sont parvenues à un stade évolué.

–      le prolapsus de la valve mitrale et les rares dysplasies arythmogènes du ventricule droit (avec risque de mort subite).

–      Des facteurs extracardiaques pouvant favoriser la survenue de ces ESV, notamment :

  • métaboliques : hypokaliémie, hypomagnésemie, hypocalcémie, hypoxie.
  • médicamenteuse : digitaliques, tout anti-arythmique, les sympathicomimétiques (Isuprel, Dobutrex, Dopamine, bronchodilatateurs et myorelaxants utérins…)
  • C’est aussi par l’intermédiaire d’une stimulation du sympathique que l’on explique le rôle favorisant de l’hyperthyroïdie et des excitants tels que la caféine, l’alcool et aussi pour certains le tabac.

Traitement

  • Dans les formes idiopathiques : neurosédatif voire bêta-bloquants si les patients sont très symptomatiques. Mais il est souvent possible d’éviter les médicaments en cas d’ESV bénigne sur coeur sain.
  • Infarctus myocardique à la phase aiguë : Lidocaïne (Xylocaine ® 2 à 3 mg/kg au début puis 1,8 à 2,4 g/24 h en IV) uniquement en présence d’ESV menaçantes.
  • Dans le post-infarctus : bêta-bloquants.
  • Dans les cardiomyopathies chroniques : amiodarone ± bêta-bloquants, l’utilisation des autres anti-arytmiques étant généralement néfaste.
  • Systématiquement : rechercher et corriger une dyskaliémie, se méfier d’un surdosage  digitalique, dépister une hyperthyroïdie, supprimer un excès de caféine et d’alcool.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 17 commentaires.

  1. Bonjour cela fait maintenant plusieurs mois que j ai des extrasystoles ,je les ressent jours et nuit même que dés fois j ai tellement peur je panique et hop au urgence malgré les
    traitements ,j ai de la tenormine 50 et du nordaz je ne sais plus comment faire ma vie est devenu un véritable enfer

  2. @grace: quel type d’extrasystole ? est-ce que on vous a fait un ECG ?

  3. Bonjour,

    Pareil que grace, 5 années d’enfer à cause d’ESV
    Ecg, echos, holter (1 petite salve sur 24h), potentiels tardifs test d’effort et irm, rien n’est trouvé
    Pourtant j’en ressens des que je fais le moindre effort.
    Un an après nouveau check chez un autre cardio, 1000 esv sur le holter (il me dit que son appareil etait reglé plus sensible pour expliquer cette detection). Il a aussi detecté un applatissement de la valve mitrale, alors que les 4 echo +irm par trois cardios differents n ont rien noté (cardio traitant, cardio urgence)
    Les deux cardios ne souhaitent plus me voir, sauf si justifié par mon medecin traitant.
    Le fait que des elements ne collent pas empeche la guerison psychologique (premiere apparition a l effort, traumatisme de mort etc…le suivi psychologique n’aide en rien)
    Auriez vous un avis?
    Merci.

  4. Bonjour,
    Moi je fais des extrasystoles depuis 4 jours et cest agraissant et epeurant alors kan sa fait sa mon coeur se met a debattre car jai peur alors je fais plus grand chose jai toujours peur ….que faire??

  5. @julie : avez vous consulter chez un médecin ? que dit l’ECG?

  6. Bonjour,j partage la meme sensation ma chere Julie avek les extrasystoles e l coeur ki se met a batre d+en+ fort car c la panique j soufre kom toi depui 2semaine donc esai d n plus tafoler d k tu resen les soukouse ds ta poitrine asis si tu es alonger ou leve toi e marche un pe si tu es asise comme sa sa t soulagera

  7. Bonjour,
    Je découvre a. Ma prise De tension un signe sur l’appareil rythme irregulier. Je consulté Ecg normal. Echocardio normale quelques ESSV. Faire Holter ECG. Résultat ESV MONOMORPHES 1548. Decalentes +301 ESSV. INDICATion épreuve D. Effort. J’ai un K 3.3 mes depuis 04 mois je consomme 1000 microg Dr Vit B12/ jour depuis 11/2 an pour un déficit actuellement amélioré.. Que faire Merci.

  8. Bonjour,
    Jai des ESV Én salve doublet depuis des Ânnee Ét depuis mon accouchement sa  empirer et jallaite donc pas de traitement j’ai peur de mourir d’une mort subite . Pas de facteurs de risque . Jen ressent tout les jours âvec étourdissement et douleur thoracique ECG NORMAL.

  9. Bonjour,

    Ou en Etes vous de ces esv? Avez vous vu le cardio?

  10. Bonsoir ,

    mon fils faits des esv en salve au repos depuis 2 mois nous devons consulté un spécialiste du rythme dans 1 mois j ai très peur que pourrait vous me dire , comment va votre situation avait vous consulté des spécialistes?

  11. Bonjour,

    J ai toujours fait des extrasystoles surtout quand je suis fatiguee je bois beaucoup de the de l alcool un peu en soiree et surtout beaucoup de stress ce qui ne fait rien pour arranger .par contre je fais du sport j ai un coeur sain et qui bat a 47 mais il y a 2 mois j ai fait beaucoup d extrasystoles donc holter pas grave j ai pris magnesium et gelule a base d aubepine et de vitamines b1 et b6 .mais ct toujours pareil voir pire . J ai consulte un autre cardiologue qui m a prise rapidement donc ecg et la j ai un doublet supraventriculaire ça m a fait peur et je duis sous flecainide 150 1 gelule par jour pendant 1 mois a renouveler 2 mois je n ai pas envie de prendre ça toute ma vie . Je continue le sport en salle je marche je ne bois du the que le matin sinon des tisanes et de l eau et l alcool en soiree pratiquement plus
    Je pense voir un cardiologue sur lyon avoir un autre avis car les antiarythmiques ce n est pas anodin .

  12. Bonjour,

    J’ai quelques soucis aussi pourrions nous échanger via mon mail

    Bon courage

  13. Bonjour,

    Je suis dans le meme cas les cardio me laisse plus le choix avec flecaine mais honnêtement j’en ai tres peur ! Avez vous eu des améliorations?

  14. Bonjour,

    Je suis attente d’une maladie d Lyme depuis octobre 2013, j’ai des extrasystoles depuis 1 ans, c’est très dur à suporter mais après un holter sur 24 heures il n’y a rien à faire, je ne veux pas rester comme ça toute ma vie c’est insupportable ! J’ai donc pris un

  15. j’ai pris un rdv chez un autre cardio à Rouen je vais bien voire.

  16. Bonjour, ça fait 6 ans que je fais des ESV et ESSV
    Je viens de faire un holter, et la le résultat est tombé
    Je tiens à préciser que je ressens tout et que je vie un enfer depuis 6 ans

    J’ai 39 ans

    resulta holter en 24h :
    ESV: 7174
    ESSV: 15 (doublés 6)

    ECG montre un rythme sinusal a 67/mn, extrasystole ventriculaire, isolée, monomorphes, a couplage tardif, avec axe droit, retard droit, pas de trouble de la repolarisation, pas de signe d’hypertrophie ventriculaire gauche

    J’en suis à mon troisième cardiologue, qui me dit que tout va bien
    Donc je n’ai jamais eu de traitement

    Je ne sais plus quoi en penser !

    Quelqu’un pourrait-il m’aider a avoir des réponses ?

  17. Salut à tous…
    Ça m’a pris un jour en buvant mon café le matin, je me suis penchée en avant pour prendre la télécommande et grosse salve d’extrasystoles… Crise de tachycardie monumentale… Je croyais faire une embolie pulmonaire, j’avais du mal à respirer… J’ai appelé le SAMU car je ne m’en sortais pas… Prise d’un bêta-bloquant c’est passé mais… Ça ne m’a plus quitté. Ça fait 4 ans aujourd’hui. J’avais 33 ans j’en ai 37. Je suis passée par des étapes très difficiles : peur, panique, hantise de la mort, je n’osais plus rien faire. Depuis je me suis fait violence, je sors, je profite malgré tout mais c’est là dans les pensées, l’appréhension… Tous les jours pas facile. Plusieurs cardios vus, les urgences, suis sous bêta depuis. Toujours les mêmes réponses, bougez vous faites du sport sauf que je suis sportive à la base mais j’ai peur… Voilà en gros

Laissez un commentaire