Frottis utérin cervicovaginal (FCV)

Par Dr. A. Bakzinski , le samedi 24 août 2013. Mise à jour lundi 16 novembre 2015

Le cancer du col utérin peut être prévenu par le traitement des dysplasies précancéreuses identifiables par le recueil et l’étude des cellules exfoliées à leur surface.

Précautions de prélèvement

Une abstinence sexuelle durant les 48heures précédant le prélèvement est recommandée.

Trois prélèvements au moins : l’un de l’exocol, l’autre du cul-de-sac vaginal postérieur, le troisième de l’endocol, sont faits au début de l’examen gynécologique après mise en place d’un spéculum non lubrifié sans toucher préalable. On utilise une spatule d’Ayre pour l’exocol, une brosse (cyto-brush), ou un écouvillon de coton humecté de sérum physiologique pour l’endocol.

Les étalements réalisés en couche uniforme, sans aller-retour, sont immédiatement fixés par pulvérisation d’un aérosol fixateur. Les lames doivent porter sur le côté dépoli le nom de la patiente et le site du prélèvement (« C » pour exocol « E » pour endocol).

Une technique en milieu liquide plus simple, plus sûre est de plus en plus adoptée.

Elle consiste à immerger le prélèvement dans un milieu liquide de conservation de façon à obtenir une suspension de cellules, à partir de laquelle sera réalisée, au laboratoire, une préparation cellulaire monocouche sur lamelle. Les cellules sont mieux vues, n’étant pas cachées par d’autres comme cela se produit parfois en cas de frottis trop épais.

Ces lamelles sont lues plus rapidement et permettent la détection de l’ADN du virus oncogène HPV.

Résultats

Les anomalies sont classées selon la terminologie consensuelle du système de Bethesda actualisé en 2001 (Anaes).

Dans le « système de Bethesda », la qualité du prélèvement est d’abord appréciée, distinguant les frottis susceptibles d’être interprétés et les frottis inexploitables.

Les frottis sont classés en :

• frottis normaux, ainsi décrits : « absence de lésion malpighienne intraépithéliale ou de signe de malignité » (Negative for Intraepithelial Lesion or Malignancyou NIL/M) ;

• et en frottis anormaux, ainsi décrits : « présence d’anomalies des cellules malpighiennes (Atypical Squamous Cellsou ASC) ou présence d’anomalies des cellules glandulaires (Atypical Glandulars Cellsou AGC) ».

Les anomalies des cellules malpighiennes sont classées en :

  • atypies cellulaires malpighiennes designification indéterminée (ASCUS) ;
  • atypies malpighiennes intra-épithéliales debas grade ou dysplasies légères CIN1 ;
  • atypies malpighiennes intra-épithéliales de haut grade ou dysplasies moyennes (CIN2) ou sévères (CIN3) ;
  • carcinome épidermoïde.

Les anomalies des cellules glandulaires sont classées en atypies cellulaires glandulaires de signification indéterminée (AGCUS), adénocarcinome in situ, adénocarcinome invasif.

Résultats des frottis cervicovaginaux (recommandations Anaes)

Qualité du prélèvement Satisfaisant

Non satisfaisant en raison de :

FCV normal  
Modifications cellulaires bénignes Infection (Trichomonas, mycose, herpès, etc.)

Modifications réactionnelles(inflammation, atrophie,

stérilet, etc.)

Anomalies des cellules malpighiennes Atypies cellulaires malpighiennes de signification

indéterminée

Lésions intra-épithéliales de bas grade

Lésions intra-épithéliales de haut grade

Carcinome malpighien

Anomalies des cellules glandulaires Atypies cellulaires glandulaires de signification

indéterminée (AGCUS)

Adénocarcinome in situ

Adénocarcinome invasif

Détection des papillomavirus

Les papillomavirus, qui sont la cause des banales verrues, infectent aussi les cellules épithéliales de la muqueuse génitale. Ils sont impliqués dans la genèse des cancers du col utérin (virus oncogène).

L’infection à HPV est très fréquente chez la femme jeune (25 % des femmes de 20 ans) disparaissant en général après 30-35 ans.

Il est possible de détecter l’ADN des virus HPV par PCR sur les cellules recueillies en phase liquide.

Fréquence des examens

Il n’existe pas de consensus sur la fréquence souhaitable des frottis.

L’Anaes suggère de proposer un frottis à toutes les femmes âgées de 20 à 65 ans ayant ou ayant eu une activité sexuelle, puis de le renouveler tous les 3 ans, après deux premiers frottis normaux réalisés à un an d’intervalle (2002).

Sources & bibliographie

  • René Caquet. 2010. 250 examens de labotaroire Prescription et interprétation. Edition Masson, Belgique, 384 p.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 2 commentaires.

  1. Bonjour,

    FCV M.C. classement.Mercî

  2. Bonjour,
    après un traitement des cellules cancérieuse peut on avoir la possibilité de tomber en seinte, je suis un jeune et j’envisage avoir des enfants car je suis mariée

Laissez un commentaire