Grossesse et diabète gestationnel

Par , le jeudi 18 février 2010. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans: >

Le diabète gestationnel est une affection caractérisée par une hyperglycémie (glucose) qui apparaît pendant la grossesse, c’est une forme qui se manifeste chez environ 4% des femmes enceintes.

Quelles sont les étiologies du diabète gestationnel pendant la grossesse ?

Presque toutes les femmes ont un degré de tolérance au glucose altéré en raison des changements hormonaux qui surviennent durant la grossesse, cela signifie que leur taux de glycémie peut être plus élevé que la normale mais inférieur à celui du diabète. Au cours du troisième trimestre, ces changements hormonaux peuvent augmenter le risque de diabète gestationnel.

Pendant la grossesse, l’augmentation des taux de certaines hormones placentaires telles que HPL et progestérone (le placenta est un organe qui relie le fœtus à l’utérus par le cordon ombilical) aide le passage des nutriments de la mère au fœtus en développement. D’autres hormones de la contre-régulation (cortisol, leptine) produites par le placenta peuvent empêcher le développement d’une hypoglycémie chez la mère, elles agissent en bloquant l’action de l’insuline.

Au cours de la grossesse, ces hormones conduisent à l’évolution progressive d’une intolérance au glucose (taux de glycémie plus élevé). Pour diminuer les taux de glycémie, le corps produit plus d’insuline pour permettre la pénétration du glucose dans les cellules.

A l’état normal, le pancréas de la mère est en mesure de produire plus d’insuline (hyperinsulinisme réactionnel environ trois fois la quantité normale) permettant le maintien de l’euglycémie. Si, toutefois, la fonction pancréatique est déficiente, le taux de glycémie va augmenter entraînant donc le diabète gestationnel.

Quelles sont les complications du diabète gestationnel ?

Le diabète peut affecter le développement du fœtus pendant la grossesse. Au début, il peut entraîner des malformations congénitales touchant surtout les principaux organes tels que le cerveau et le cœur, et un taux accru d’avortements spontanés.

Au cours du deuxième et troisième trimestre, le diabète de la mère peut conduire à des excès de la nutrition et une croissance anormale du fœtus. La macrosomie fœtale entraîne des risques accrus pendant le travail et l’accouchement, elle peut nécessiter le plus souvent une extraction par voie haute ou césarienne, en cas d’accouchement par voie basse ou vaginale il existe un risque de traumatisme fœtale surtout au niveau de l’épaule.

Qui est à risque du diabète gestationnel ?

Les facteurs suivants augmentent le risque de développer un diabète gestationnel pendant la grossesse :

  • L’obésité (un excès de 20% ou plus par rapport au poids corporel idéal)
  • Membre d’un groupe ethnique à haut risque (Hispaniques, Noirs, Indiens d’Amérique ou d’Asie)
  • Présence de glycosurie
  • L’intolérance au glucose (la glycémie est élevée mais inférieure à celle du diabète)
  • Antécédents familiaux de diabète (parents, frère ou sœur)
  • Antécédent d’accouchement d’un bébé macrosome
  • Accouchement d’un enfant mort-né
  • Diabète gestationnel antérieur
  • Hydramnios (c’est un excès de liquide amniotique)

Beaucoup de femmes qui développent un diabète gestationnel n’ont pas de facteurs de risque connus.

Comment diagnostiquer le diabète gestationnel ?

Le dépistage du diabète gestationnel doit être fait chez les femmes à risque élevé aussitôt que possible pendant la grossesse. En cas d’absence de facteurs de risque, le dépistage est pratiqué entre la 24e et la 28e semaine de gestation.

Pour poser le diagnostic de diabète gestationnel, il faut pratiquer le test d’Hyperglycémie provoquée par voie orale, ce test consiste à boire rapidement un liquide sucré contenant 50 grammes de glucose. Le corps absorbe ce sucre entraînant une augmentation de la glycémie dans les 30 à 60 minutes. Un échantillon de sang sera prélevé sur une veine du bras 1 heure après avoir bu la solution, les mesures du test sanguin indique comment la solution de sucre a été métabolisée (générée par le corps).

Un taux de glycémie supérieur ou égale à 140mg/dl est reconnu comme anormal. Si les résultats sont anormaux basés sur l’Hyperglycémie provoquée par voie orale, un autre test sera effectué après un jeun de plusieurs heures.

Chez les femmes à haut risque de développer le diabète gestationnel, un résultat normal du test de dépistage au début de grossesse doit être suivi d’un autre test entre la 24e et la 28e semaine de gestation pour la confirmation du diagnostic.

Comment gérer le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel est contrôlé par :

  • Surveillance de la glycémie 4 fois par jour (avant le petit déjeuner et 2 heures après les repas). La surveillance de la glycémie avant chaque repas peut également être nécessaire.
  • Surveillance des corps cétoniques dans les urines ou acétonurie (les corps cétoniques sont des acides indiquant l’installation d’une complication du diabète).
  • Selon les instructions du médecin, la femme enceinte doit suivre des régimes alimentaires spécifiques par exemple en distribuant les calories uniformément tout au long de la journée.
  • L’exercice physique selon les recommandations du médecin.
  • Le contrôle du poids.
  • La prise d’insuline si nécessaire, l’insuline est actuellement le seul médicament contre le diabète pendant la grossesse.
  • Le contrôle de la pression artérielle.

Comment surveiller les taux de glycémie ?

Le contrôle de la glycémie à des moments précis de la journée aide à déterminer si les modes d’exercice physique ainsi que le régime alimentaire sont efficaces pour maintenir un taux normal de glycémie, ou s’il existe un besoin d’insuline supplémentaire pour protéger le fœtus en développement. Le médecin doit demander à la femme enceinte de tenir un journal alimentaire quotidien et d’enregistrer les taux de glycémie dans la maison.

Le test de glycémie consiste à piquer la pulpe du doigt avec un instrument appelé Lancet (c’est une petite aiguille fine), de déposer une goutte de sang sur une bandelette réactive et d’introduire la bandelette dans un appareil individuel sophistiqué appelé glucomètre affichant directement le taux de glucose sur un petit écran, l’enregistrement des résultats dans un carnet et puis l’élimination du Lancet et des bandelettes correctement.

Les résultats de la lecture sont ensuite apportés au médecin traitant pour évaluer si les taux de glucose sanguin sont contrôlés et déterminer si des modifications doivent être apportées au plan du traitement.

L’objectif du suivi est de maintenir la glycémie aussi normale que possible. Les mesures suivantes :

Moment du test Lecture de la glycémie
Avant le petit déjeuner Du plasma en dessous de 105, le sang total en dessous de 95
2 heures après le repas Du plasma en dessous de 130, le sang total est inférieur à 120

L’insulinothérapie est démarrée si les taux ci-dessus ne sont pas entretenus.

Est-ce que la femme enceinte a besoin de prendre de l’insuline pour le diabète gestationnel ?

Basé sur les résultats de glycémie, le médecin va décider si la femme a besoin de prendre de l’insuline pendant la grossesse. L’insuline est une hormone qui contrôle la glycémie. En cas de prescription, la femme enceinte doit être renseignée sur la procédure d’injection d’insuline.

Tout au long de la grossesse, le placenta sécrète plus d’hormones et de plus fortes doses d’insuline peuvent être nécessaires pour maîtriser la glycémie. l’hypoglycémie peut survenir en cas de repas sautés, insuffisants ou retardés, d’erreur d’injections d’insuline ou un effort physique non adapté aux doses d’insuline.

Les symptômes d’hypoglycémie incluent :

  • Confusion
  • Etourdissements
  • Pâleur
  • Céphalées
  • Sensation de faim impérieuse
  • Sueurs profuses
  • Asthénie

L’hypoglycémie est une situation grave qui doit être traitée immédiatement. Si la glycémie est inférieure à 60mg/dl (milligrammes par décilitre), il est important de prendre un aliment contenant du sucre, tel que ½ tasse de jus d’orange ou de pomme, 1 verre de lait écrémé, 4-6 morceaux de bonbons durs, ½ tasse de boisson gazeuse ordinaire, ou 1 cuillère à soupe de miel, de sucre brun ou de sirop de maïs. 15 minutes après avoir pris un des aliments énumérés ci-dessus, il faut vérifier la glycémie, si elle est encore inférieure à 60mg/dl prendre l’un des aliments décrits ci-dessus. Si elle augmente dans les 45 minutes, mangé du pain et une source de protéines pour éviter une autre réaction d’hypoglycémie.

Il est important d’enregistrer tous les épisodes d’hypoglycémie dans un carnet de santé y compris la date, l’heure, le jour et le traitement.

Quel sera le régime en cas de diabète gestationnel ?

En cas de diabète gestationnel, il est recommandé pour la femme enceinte de suivre le régime alimentaire suivant :

  • Manger trois petits repas et deux ou trois collations à des heures régulières tous les jours, ne pas sauter des repas ou des collations. Les hydrates de carbone doivent présenter environ 40 à 45% du total des calories dans un repas composé d’un petit déjeuner et une collation au coucher contenant 15 à 30 grammes de glucides.
  • En cas de nausées le matin, manger 1 – 2 portions de biscuits, de céréales ou des bretzels avant de se lever du lit. Prendre des repas légers et fréquents tout au long de la journée et éviter les frites et les aliments gras. En cas de prise d’insuline et en présence de nausées matinales, il faut savoir comment traiter l’hypoglycémie.
  • Choisir des aliments riches en fibres comme les pains de grains entiers, les céréales, les pâtes, le riz, les fruits et les légumes. Toutes les femmes enceintes doivent consommer 20 à 35 grammes de fibres par jour.
  • Les matières grasses doivent être inférieures à 40% du total des calories, et moins de 10% étant consommés à partir des graisses saturées.
  • Boire au moins 8 verres de liquides par jour.
  • S’assurer d’obtenir suffisamment de vitamines et de minéraux dans votre alimentation quotidienne. Il faut demander au médecin au sujet de prendre une vitamine prénatale et des suppléments minéraux pour répondre aux besoins nutritionnels de la grossesse.

Quels sont les exercices qui sont sans danger en cas de diabète gestationnel ?

L’exercice physique régulier durant la grossesse peut améliorer la posture et diminuer ainsi certains malaises courants tels que maux de dos et fatigue, il est conseillé de pratiquer des exercices d’intensité légère à modérée au moins trois fois par semaine. Mais, quelque soit le diabète gestationnel, chaque femme enceinte doit consulter son médecin avant d’entamer un programme d’exercice.

Cependant, l’insuline et l’exercice physique diminuent la glycémie, pour éviter une chute brusque de la glycémie (ou hypoglycémie) la gestante doit suivre certains mesures telles que :

  • Avoir toujours une certaine forme de sucre lors de l’exercice telle que des comprimés de glucose ou des bonbons durs.
  • Manger une portion de fruits ou l’équivalent de 15 grammes de glucides pour la plupart des activités durant 30 minutes.

La grossesse est un gain de poids …

La prise de poids pendant la grossesse dépend du poids antérieur de la femme, du type de grossesse (unique ou gémellaire) et du trimestre, généralement il existe une prise de poids au cours du deuxième et troisième trimestre et une augmentation importante des besoins en calories.

Une prise de poids idéale pendant la grossesse avec une alimentation saine et équilibrée est un bon signe que le fœtus reçoit tous les nutriments dont il a besoin et se développe à un rythme sain.

Il n’est pas nécessaire de « manger pour deux » pendant la grossesse, il est vrai que la gestante a besoin de calories supplémentaires à partir des aliments riches en nutriments pour aider au développement du fœtus, mais il faut généralement consommer seulement 200 à 300 calories de plus.

Une femme de poids moyen peut s’attendre à gagner 25 à 35 livres pendant la grossesse. En général, la femme gagne 2 – 4 livres pendant les 3 premiers mois de la grossesse et 1 livre par semaine pour le deuxième et troisième trimestre.

Ce qui arrive au bébé après l’accouchement ?

Après la naissance, la glycémie du nouveau-né doit être testée immédiatement, si elle est basse on va donner soit de l’eau sucrée en per os ou une perfusion de sérum glucosé par voie intraveineuse. Le nouveau-né est alors mis dans une couveuse pour l’observation pendant les premières heures qui suivent l’accouchement afin de s’assurer qu’il ne va pas développer une hypoglycémie.

En cas de diabète gestationnel, il existe un risque accru que le nouveau-né développe un ictère, c’est une coloration jaune de la peau et des muqueuses qui survient lorsque le taux de bilirubine est augmenté dans le sang. La bilirubine est un pigment qui provoque l’ictère et il est libéré lors de la destruction massive des globules rouges (ou hémolyse). L’ictère disparaît rapidement avec un traitement qui implique d’exposer le nouveau-né à une photothérapie.

Est-ce que le nouveau-né peut contracter le diabète en cas de diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel augmente le risque que le nouveau-né aura le diabète à long cours.

Est-ce qu’il existe un risque de diabète chez la mère après l’accouchement ?

Habituellement, le taux de glycémie revient à la normale d’environs 6 semaines après l’accouchement en raison de l’élimination du placenta qui sécrétait des hormones provoquant la résistance à l’insuline. Le médecin soignant doit vérifier le taux de glycémie après l’accouchement pour s’assurer qu’il est revenu à la normale, certains médecins recommandent un test oral de tolérance au glucose 6 – 8 semaines après l’accouchement pour dépister un éventuel diabète.

Le dépistage du diabète est très important, les femmes ayant eu un diabète gestationnel ont un risque de 60% de développer un diabète de type 2. En maintenant un poids idéal, une alimentation saine et un exercice régulier, il est possible de réduire le risque de diabète de type 2.

En outre, les femmes dont les antécédents de diabète gestationnel ont 40 à 50% de chances d’avoir un diabète de la grossesse suivante. De ce fait, il est très important de prendre les mesures préventives nécessaires afin d’éviter la survenue d’un diabète gestationnel lors d’une nouvelles grossesse.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire