L’hypoglycémie chez le diabétique

Par Dr. M. Diab , le dimanche 17 octobre 2010. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

L’hypoglycémie est un phénomène fréquent chez le diabétique surtout le diabétique sous insuline. Cette hypoglycémie est de définition biologique, celle d’un taux de glucose inférieur à 0,6 g/l dans le sang.

Que va ressentir le diabétique en cas d’hypoglycémie ?

l’hypoglycémie se ressent chez le diabétique par une fatigue importante accompagnée de sueurs et de palpitations, avec un risque de passage au coma s’il ne se resucre pas immédiatement.

Le diabétique ressent moins les signes d’hypoglycémie, ceci est en rapport avec sa neuropathie diabétique et ses hypoglycémies à répétition entrainant un dérèglement de son glucostat qui renseigne les centres supérieurs sur l’état glycémique. Ainsi, les hormones hyperglycémiantes qui d’habitude permettent la correction de l’hypoglycémie ne sont secrétées que pour des chiffres glycémiques plus bas que la normale.

Les causes de l’hypoglycémie chez le diabétique.

Les causes de l’hypoglycémie diffèrent selon le traitement antidiabétique pris par le malade :

Diabète type 1

Excès absolu ou relatif de la quantité d’insuline injectée :

  • modification de l’alimentation (repas sauté ou pris avec retard, absorption d’alcool, vomissements)
  • erreur de traitement (injection d’une trop forte dose d’insuline)
  • exercice physique non compensé par une diminution de la dose d’insuline et/ou une collation glucidique.

Diabète type 2

Notamment si prise d’antidiabétiques oraux (ADO) hypoglycémiants :

  • Trop forte dose.
  • Interaction médicamenteuse.
  • Médicaments insuffisamment éliminés en cas d’insuffisance rénale.
  • Saut d’un repas ou repas pauvre en glucides.
  • Absorption d’alcool à jeun.
  • Exercice physique sans avoir adapté son alimentation.

Il est à noter que la metformine (glucophage*) n’entraine jamais d’hypoglycémie.

Si on remarque une récidive fréquente des hypoglycémies, ceci doit inciter le diabétique à consulter dans le but de rechercher la cause ; notamment des zones de lipodystrophies (entrainent une accumulation de l’insuline en sous cutané qui sera relarguée même en dehors des repas), une insuffisance surrénalienne (dosage du cortisol), une hypothyroïdie (dosage de la TSH), une atteinte du foie (qui est le réservoir du glucose),  choc septique par surconsommation de glucose.

Comment traiter cette hypoglycémie ?

Le traitement de l’hypoglycémie dépend de l’état de conscience et de la sévérité de l’hypoglycémie :

  • Si le malade est conscient ; ingestion de 15 g de sucre soit : – 3 morceaux de sucre ou de bonbons, – un verre de jus, une cuillère à soupe de confiture ou de miel…
  • Si coma – ampoule IV de sérum glucosé à 30 % avec perfusion du SG à 5 ou 10%. – une ampoule de GLUCAGON doit être administrée en IM ou IV, Si le patient est traité par insuline. – relais par les sucres lents: pain, fromage, fruits…

Cas particulier du sujet traité par sulfamides hypoglycémiants oraux:

  • L’hospitalisation est indispensable, car l’hypoglycémie risque de réapparaître après le traitement initial (en raison de la durée d’action prolongée de certains sulfamides)
  • Le Glucagon est contre-indiqué chez ce type de patients (risque d’aggravation de l’hypoglycémie)

Corrigé et validé par la rédaction

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire