Infarctus du myocarde (IDM)

Par Boussekine Fatima Zohra , le lundi 28 mars 2011. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

L’infarctus du myocarde (IDM) c’est la nécrose (mort) d’une partie du muscle cardiaque (myocarde) qui perd soudainement son approvisionnement en sang et donc en oxygène.

L’infarctus du myocarde est provoqué le plus souvent par un caillot qui oblitère la lumière d’une artère coronaire, qui est l’artère qui irrigue le muscle cardiaque. Sans traitement rapide, cela peut entraîner des lésions irréversibles de la partie concernée du cœur. Un IDM est appelé parfois une crise cardiaque ou une thrombose coronarienne. L’IDM fait partie du syndrome coronarien aigu.

Qu’est ce que c’est le syndrome coronarien aigu ?

C’est un terme utilisé généralement par les médecins, et qui englobe un ensemble d’anomalies (parmi elles l’IDM) engendré par la même cause qui est la diminution brutale du débit sanguin d’une partie du myocarde causée par un caillot sanguin (plaque d’athérome).

Le syndrome coronarien peut aller d’une angine de poitrine instable (lorsque le caillot sanguin entraine une diminution du flux sanguin et non pas un blocage total) à l’infarctus du myocarde ou le blocage est total.

Quel est le rôle du cœur et des artères coronaires ?

Le cœur est principalement constitué de muscles spéciaux. Il pompe le sang dans les artères (vaisseaux sanguins) qui le prennent à chaque partie du corps. Comme tout autre muscle, le muscle cardiaque a besoin d’une bonne irrigation sanguine. Les artères coronaires sont les artères qui irriguent le muscle cardiaque (myocarde). Elles proviennent de l’aorte (qui est la plus grande artère de l’organisme, elle reçoit le sang riche en oxygène provenant des cavités cardiaques et le distribue à tout l’organisme grâce à des branches collatérales.). Les principales artères coronaires se divisent en branches plus petites destinées à toutes les parties du muscle cardiaque.

Qu’est-ce qui se passe dans l’infarctus du myocarde?

Dans l’infarctus du myocarde, il existe une obstruction soudaine d’une artère coronaire ou de l’une de ses petites branches. La partie du muscle cardiaque irriguée par cette artère perd son sang (et donc son oxygène). Cette partie du myocarde est à risque de mourir car le blocage s’est fait rapidement. (Le mot infarctus signifie la mort de certains tissus qui ne reçoivent pas le sang en raison d’une artère obstruée.)

Si l’une des principales artères coronaire est bloquée, une grande partie du muscle cardiaque est touchée et vice versa. Dans l’infarctus du myocarde, la partie du muscle cardiaque infarcie sera remplacée par du tissu cicatriciel inactive au cours des prochaines semaines.

Quelles sont les causes de l’infarctus du myocarde?

Thrombose artérielle

C’est la cause la plus fréquente de l’infarctus du myocarde. C’est la formation d’un caillot sanguin dans l’artère coronaire ou l’une de ses branches, qui bloque le flux sanguin vers une partie du cœur.

Les caillots de sang ne se forment pas habituellement dans les artères normales. Toutefois, un caillot peut se former s’il ya un athérome dans la paroi de l’artère. L’athérome est une plaque de graisse qui se développe dans la paroi interne des artères. Les plaques d’athérome se forment progressivement sur plusieurs années et dans un ou plusieurs endroits des artères coronaires. Chaque plaque est formée d’un centre lipidique qui très thrombogène et d’une charpe fibreuse qui l’entoure. Ce qui se passe c’est qu’il existe une rupture de la chape fibreuse ce qui expose le noyau lipidique au sang, ceci déclenche les mécanismes de coagulation dans le sang d’où la formation d’un caillot sanguin (thrombus).

Autres causes

Divers autres causes peuvent bloquer une artère coronaire et provoquer un infarctus du myocarde mais elles sont rare. Par exemple:

  • une inflammation des artères coronaires (rare);
  • un coup de couteau au cœur,
  • formation de caillots sanguins d’une partie du corps et qui migre dans une artère coronaire,
  • la prise de cocaïne qui peut entrainer un spasme d’une artère coronaire,
  • les complications de la chirurgie cardiaque et d’autres problèmes cardiaques rares.

Quels sont les facteurs de risque d’infarctus du myocarde?

  • L’IDM survient le plus souvent chez les sujets âgés de plus de 50 ans mais les plus jeunes peuvent également être touchés.
  • L’IDM est trois fois plus fréquent chez les jeunes hommes que chez les femmes jeunes. Cependant, après la ménopause, le risque devient le même chez les deux sexes car les hormones féminines ne protègent plus le cœur.
  • Antécédents de maladie cardiaque comme l’angine de poitrine.
  • Le tabagisme ; est un facteur important dans la survenue de l’IDM. Donc il est très important d’arrêter de fumer.
  • l’hypertension artérielle ; il faut traiter toute hypertension artérielle.
  • L’obésité ;
  • Un taux élevé de cholestérol, facteur important dans la formation de plaque d’athérome.
  • La sédentarité; il faut pratiquer une activité physique modérée pendant au moins 30 minutes chaque jours. Par exemple, la marche rapide, la natation, etc.
  • Diabète; les personnes diabétiques ont un risque plus élevé de développer un infarctus du myocarde. Ce risque peut être réduit en s’assurant que la pression artérielle, le taux de cholestérol et la glycémie sont bien contrôlés.
  • Antécédents familiaux d’une maladie cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral survenant chez un père ou un frère avant l’âge de 55ans ou chez une mère ou une sœur avant l’âge de 65ans.
  • Ethnie ; Certains groupes ethniques, comme les Asiatiques, ont un risque plus élevé de développer des maladies cardio-vasculaires.

Quels sont les symptômes d’un infarctus du myocarde?

Le symptôme le plus fréquent d’un IDM est une douleur thoracique grave, qui se sent souvent comme un sentiment de fortes pressions sur la poitrine. La douleur peut irradier à la mâchoire et au bras gauche ou les deux bras. On peut trouver également les sueurs, le malaise, un essoufflement. La douleur peut être semblable à celle de l’angine de poitrine, mais elle est généralement plus grave et dure plus longtemps. (Angine de poitrine disparaît généralement au bout de quelques minutes mais la douleur de l’IDM dure généralement plus de 15 minutes et parfois plusieurs heures)

Cependant, certaines personnes ont seulement un léger inconfort à la poitrine en cas d’IDM. La douleur peut parfois ressembler à des brulures d’estomac.

Parfois, un petit IDM apparait sans entrainer une douleur c’est l’IDM silencieux, il est diagnostiqué  habituellement ultérieurement par un électrocardiogramme (ECG).

Certaines personnes meurent subitement à l’occasion d’un IDM grave.

Quoi faire en cas de suspicion de survenue d’un IDM ?

Il faut appeler le SAMU immédiatement, si c’est n’est pas possible il faut se faire accompagné a la structure de santé la plus proche de chez vous.

Comment un IDM est-il diagnostiqué ?

Les douleurs de poitrine ne signifie pas obligatoirement un infarctus de myocarde. Les douleurs thoraciques peuvent se confondre avec les brûlures d’estomac, les problèmes de vésicule biliaire ou des douleurs de la paroi thoracique. Cependant il existe des examens complémentaire qui peuvent confirmer le diagnostic de l’IDM :

  • Un électrocardiogramme (ECG) : qui montre des changements caractéristiques de l’IDM. avec apparition des ondes Q pathologiques et élévation du segment ST.
  • Les analyses de sang : qui mesurent une substance chimique appelée troponine, la présence de troponine dans le sang est un critère habituel qui confirme un infarctus du myocarde. La troponine se trouve à l’état normal dans les cellules myocardiques et en cas de lésions de ces cellules, il y en a libération dans la circulation sanguine. Dans l’infarctus du myocarde, le taux sanguin de troponine augmente dans les 3-12 heures suivant l’apparition des douleurs thoraciques, des pics à 24-48 heures, et retourne à un taux normal au cours 5-14 jours.
  • Une autre enzyme appelé la créatine kinase qui est aussi libérée par les cellules endommagées du muscle cardiaque pendant un infarctus du myocarde.
  • Autres analyses de sang seront effectuées pour vérifier l’état général du malade.
  • D’autres tests peuvent être réalisés dans certains cas  pour préciser le diagnostic (si le diagnostic n’est pas certain) ou rechercher des complications comme l’insuffisance cardiaque, si elle est suspectée ; une échocardiographie (une échographie du cœur) ou un test appelé la scintigraphie de perfusion myocardique peuvent être faite.
  • Aussi, avant la sortie de l’hôpital, des examens sont fait pour évaluer la gravité de l’athérome, un ECG d’effort peut se faire et également une angiographie des artères coronaires.

Quel est le traitement de l’infarctus du myocarde?

1. L’aspirine et les autres antiagrégants plaquettaires

L’aspirine réduit la rigidité des plaquettes qui sont responsables de la coagulation sanguine qui est à l’origine de formation de la thrombose dans l’IDM.

Un autre médicament antiplaquettaire appelé le clopidogrel est également donnée. Il fonctionne d’une manière différente à l’aspirine en diminuant la viscosité des plaquettes.

2. Les injections d’héparine

Elles sont généralement données pour quelques jours pour prévenir la formation d’autres caillots dans le sang.

3. Les antalgiques

Une forte dose d’antalgique est administrée par injection intraveineuse pour soulager la douleur.

4. Les thrombolytiques

La partie du muscle cardiaque privé de sang ne meurt pas immédiatement. Si la circulation sanguine est rétablie en quelques heures, une grande partie du muscle cardiaque endommagée peut être récupérer. C’est pourquoi l’infarctus du myocarde est une urgence médicale et le traitement doit être administré rapidement avant 6 heures de survenue d’IDM. Le pronostic est meilleur si la circulation sanguine est rétablie tôt.

Il existe deux traitements qui peuvent être fait pour rétablir la circulation sanguine:

  • L’angioplastie d’urgence est, idéalement, le meilleur traitement si elle est disponible. un fil minuscule muni d’un ballon est placé dans une grande artère de l’aine ou du bras. Il est ensuite passé vers le cœur et dans la section bloquée d’une artère coronaire radiographiquement guidé. Le ballon est gonflé à l’intérieur de la partie obstruée de l’artère. Un sent est maintenu pour apporter un soutien à l’artère et aider à maintenir l’élargissement de l’artère.
  • Une injection d’un médicament thrombolytique : c’est une alternative à l’angioplastie d’urgence. En réalité, c’est le traitement le plus utilisé, car elle peut être donnée rapidement et facilement dans la plupart des situations. Certains ambulanciers sont formés pour donner ce traitement. Parmi ces thrombolytiques la streptokinase et la métalyse qui sont donnés par injection intraveineuse dans un délai de 6heures de l’apparition des douleurs thoraciques. Ils travaillent en lysant le caillot sanguin formé.

5. Bêtabloquant

Les médicaments bêtabloquants bloquent l’action de certaines hormones comme l’adrénaline. Ces hormones augmentent la fréquence et la force des battements du cœur. Les bêtabloquants ont un certain effet protecteur sur le muscle cardiaque et ils aident aussi à prévenir le développement des anomalies du rythme cardiaque.

Les bêtabloquants aident également à éviter de développer un autre infarctus du myocarde.

6. Insuline

Certaines personnes ont une hyperglycémie quand elles ont un infarctus du myocarde, même si elles n’ont pas le diabète. Si cela se produit, le taux du glucose dans le sang peut nécessiter l’insuline.

7. Oxygène

Qui aide à réduire le risque de dommages du myocarde.

Quel est le traitement après la crise d’IDM ?

Après un épisode d’infarctus de myocarde, quelques médicaments sont prescrits à vie pour aider à prévenir un nouvel IDM, et d’aider à prévenir les complications. Ces médicaments sont à nombre de 4 qui sont :

  1. l’aspirine sinon le clopidogrel, pour prévenir la formation de caillots sanguins.
  2. un bétabloquant, pour ralentir le rythme cardiaque et réduire le risque de développement des anomalies du rythme cardiaque.
  3. un inhibiteur de l’enzyme de conversion, qui a un effet protecteur du cœur.
  4. une statine, pour diminuer le taux du cholestérol dans le sang pour éviter l’accumulation de plaques d’athérome.

Beaucoup de gens qui ont récupérés un infarctus du myocarde n’ont pas de complications. Avant la sortie de l’hôpital, il est courant pour un médecin ou une infirmière de vous conseiller sur la façon de réduire les facteurs de risque (voir ci-dessus).

D’autres médicaments peuvent être nécessaires en cas de complications.

Quelle est la gravité d’un infarctus du myocarde?

Ça dépend souvent de la quantité de muscle cardiaque qui est endommagé. Dans de nombreux cas une petite partie du muscle cardiaque qui est endommagée et qui laisse une petite tache de tissu cicatriciel. Le cœur peut généralement fonctionner normalement avec un petit bout de tissu cicatriciel. Un IDM plus grand est plus susceptible d’avoir des complications potentiellement mortelles.

Parmi les complications possibles qui peuvent survenir après un infarctus du myocarde sont les suivantes:

  • L’insuffisance cardiaque. Si une grande partie du muscle cardiaque qui est endommagée, donc la capacité du cœur à pomper le sang sera réduite. Les symptômes comme l’essoufflement, la fatigue peuvent se développer. L’insuffisance cardiaque légère peut souvent être traitée avec des médicaments. L’Insuffisance cardiaque sévère peut être grave voire même mortelle.
  • Troubles du rythme cardiaque : peuvent se produire si l’activité électrique du cœur est touchée. Le principal risque survient dans les premières heures après un infarctus du myocarde. C’est ce qu’on appelle la fibrillation ventriculaire et qui est la cause principale de l’arrêt cardiaque. Un traitement immédiat doit être envisagé avec un choc électrique donné par un défibrillateur, sinon la mort subite est probable.
  • Un autre IDM : peut se produire au futur surtout si les artères coronaires sont fortement touchées par l’athérome, ou s’il ya un poursuivie d’accumulation d’athérome.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 13 commentaires.

  1. je suis medecin generaliste je trouve le document tres interressant mais le mieux je voudrais qu’il soit complété par un tracé de l’electrocardiogramme.

  2. j’ai 44 ans et a 40 ans pendant mes vacances chez ma fille a Caen (j’habite sur Nancy ) j’ai fais 1 infarctus du myocarde et l’on m’a mis 2 stent . j’ai du changer de vie «  »arrêté la cigarette les graisses alcools «  » je suis très souvent non pas fatigué mais épuisé lourdement au moindre effort physique . j’ai aucune reconnaissance de la «  » mdph et sécu «  » je vis avec 469€ de pole emploi + les allocations de la caf en gros 700€ /mois !!! !! célibataire et papa au foyer 2 garçons a ma charge 24/24 et 7/7 depuis 6 ans la maman pffffff !!!! !! ma question : que faire contre ces épuisements au quotidien ???? ?? merci d’avance de votre réponse . très cordialement .

  3. Bonjour,

    Mon père âgé de 70 ans avait une artère coronaire bouchée de 2 cm on lui a place un stent après 3 mois il une diarhee aiguë avec des douleurs et des crampes au ventre il en souffre toujours et cela fait 3 semaines . Pouvez vous me dire C du à quoi? Merci

  4. Bonjour,j’ai 14 ans et je prépare un exposé que je présenterai le lundi 10 juin et j’aimerai bien savoir comment peut etre guérrit la maladie causer par l’infarctus du myacorde merci de votre compréhension .

  5. Bonjour,c’est très intéressent de lire ces document merci beaucoup surtout en médecine

  6. Bonjour,je suis diabetique depuis 6 ans j’ai aucun probleme a ce moment grace a dieux mon medicament est glucophage 500 mg est ce que il ya de risque a ce medicament dans l’avenir reponse

  7. Bonjour,réponse S V P Djamel

    je suis diabétique depuis six ans est j’ai aucun problème a ce moment dieux merci mon médicament est GLUCOPHAGE 500 Mg est ce que il y de risque dans l’avenir et merci salutations.

  8. Bonjour,
    mon pere a subi un IDM de 30 jours, il est sous traitements mais auparavant il avait une insuffisance rénal mais pas très grave avec des antécédent pulmonaires 2/3 d’un poumon qui fonctionne. tous apparais normal sauf que il n’arrive pas a se stabilisée pour des raisons des gaz qu il n arrive a dégager. Pouvez vous me dire s’ il y a remède ? Merci

  9. bonjour je suis etudiant en faculte de medecine s’il vous plais : quels sont les medicaments utilisés contre l’infracrus cardiaque (non le betabloquant) merci

  10. Bonjour,
    ramipril,effient,kardegic,crestor

  11. Bonjour,

    bonjour je connais une personne qui a eu un infarctus il a été hospitalisè 3 jours a sa sortie aucun traitement il ressent encore les memes douleurs qu avant que doit il faire merci

  12. @chiraux: non ce n’est pas normal, il doit recevoir une ordonnance avec un traitement détaillé en plus de conseils et d’un repos. dites lui de consulter son médecin traitant.

  13. Bonjour, Dire que l’infarctus est la nécrose du muscle cardiaque est une ineptie totale. Juste à cause de ça, cette article merite la corbeille. Vous allez faire peur aux gens!

Laissez un commentaire