Intolérance au Gluten (Maladie Cœliaque)

Par , le dimanche 24 octobre 2010. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

La maladie cœliaque est une maladie chronique de l’intestin grêle, retrouvée chez certaines individus, dont l’organisme ne tolère pas une substance alimentaire « gluten » d’où l’appellation « Intolérance au Gluten » .

Dans la maladie cœliaque, la consommation du gluten, déclenche une réaction du système immunitaire en produisant des anticorps qui attaquent la paroi interne de l’intestin, cette dernière (Plus précisément, les villosités intestinales) est responsable de l’absorption des nutriments.

« Donc, la maladie cœliaque est une sorte d’allergie et pas une intolérance proprement dite.

Le gluten est un mélange de deux protéines, la gliadine et de la gluténine. Il se trouve dans certains céréales (blé, orge et seigle). Lorsqu’il est combiné avec les autres ingrédients et de l’eau, il donne une texture mouleuse.

La maladie cœliaque peut être diagnostiquée à tout âge, mais elle est souvent diagnostiquée chez les bébés, quand les céréales sont d’abord introduits dans l’alimentation.

Comment le Gluten peut endommager l’intestin?

L’intestin grêle contient des centaine de milliers de villosités, qui sont de minuscules projections en forme de doigt qui ne sont visibles qu’au microscope (voir Fig.1).

Le rôle principale de ces villosités est d’absorber les éléments nutritifs (comme les vitamines, les protéines, les glucides, le fer, le calcium).

Dans la maladie cœliaque, une réaction se produit lorsque le gluten est en contact avec ces villosités.

Les villosités sont attaqués par le système immunitaire, elles seront endommagées, puis détruites totalement (voir Fig.1).

Maladie coeliaque ou intolérance au gluten

Il en résulte que les éléments nutritifs des aliments passe dans l’intestin sans être absorbés (une malabsorption), menant à des carences en vitamines et en sel minéraux, des diarrhées chronique, une anémie et fragilité des os (ostéoporose).

Est elle une maladie fréquente?

On estime qu’en Europe, une personne sur 100 peut développer cette maladie, cependant elle est méconnue, particulièrement en France, ou seulement 10-20% des cas sont diagnostiqués.

La maladie cœliaque est parfois associée à d’autres conditions. Les personnes atteintes de diabète de type 1 , des problèmes de thyroïde et de la colite ulcéreuse ont un risque accru de développer la maladie cœliaque.

Un facteur de risque certain est les antécédents familiale. La maladie cœliaque survient chez des personnes qui sont génétiquement prédisposés à elle.

Si vous avez un parent, frère, sœur ou enfant atteint de la maladie cœliaque, vous avez un risque de 10% de pour développer la maladie. Si vous avez un vrai jumeau atteint de la maladie, le risque augmente à plus de 70%.

Quels sont les symptômes de la maladie coeliaque?

La maladie cœliaque a des symptômes multiples et variées, et les symptômes chez l’adulte sont différents de ceux chez l’enfant.

Symptômes chez l’enfant :

Dans l’enfance des symptômes n’apparaissent qu’après l’introduction des aliments contenant du gluten (pain, céréales) dans la diète :

  • Manque d’appétit, et le retard de croissance sont habituellement les premiers symptômes.
  • Pâleur, selles volumineuses de très mauvaise odeur.
  • Diarrhées parfois vomissements, qui peuvent conduire à un diagnostic erroné de gastro-entérite.
  • Les muscles des bras et des jambes peuvent devenir grêles.

Symptômes chez l’adulte :

  • Perte de poids avec Pâleur, de la diarrhée offensive
  • Constipation ou Diarrhée.
  • Ballonnement abdominal avec émissions de gaz fréquentes.

ertains individus adultes, atteints de la maladie cœliaque n’ont pas ces symptômes intestinaux ou il les négligent. Ils abordent leur médecin en raison de:

  • Fatigue extrême – qui est un signe d’anémie
  • Problèmes psychologiques comme la dépression
  • Douleurs osseuses et parfois même des fractures – qui sont dues à la fragilité des os
  • Ulcères dans la bouche (aphtes)
  • La formation de cloques, éruption cutanée avec démangeaisons, principalement sur les coudes et les genoux, appelés la dermatite herpétiforme.

Parfois la personne développe des difficultés à marcher et de coordonner les mouvements (ataxie).

Un nombre important de malades développent des signe, même si beaucoup d’entre eux n’ont pas de symptômes digestifs.

Comment est diagnostiquée la maladie cœliaque?

Le médecin interrogera le malade sur ses symptômes. Notamment,la fréquence et la couleur des selles.

Ilpeut également chercher une perte du poids, ou les symptômes de l’anémie (fatigue, épuisement, pâleur).

Le médecin peut aussi:

  • Examiner l’abdomen
  • Chercher une éruption bulleuse sur votre peau
  • Vérifier les ulcères de la bouche.

Les analyses de sang sont généralement demandé :

  • A la recherche d’une anémie, le contrôle des niveaux de fer, acide folique et du calcium dans le sang.
  • Un autre test sanguin détecte les anticorps qui sont souvent trouvés dans la maladie cœliaque. Plusieurs anticorps sont liés à la maladie, mais les plus spécifiques sont les anticorps anti-transglutaminase.
  • Si ils sont présents dans le sang, la malade a très probablement la maladie cœliaque.
  • Un test endoscopie est nécessaire pour diagnostiquer la maladie cœliaque.

Fibroscopie et biopsie:

  • Un tube mince et flexible avec une petite caméra à son extrémité est introduit dans la bouche.
  • La caméra est guidé à travers l’œsophage, dans l’estomac puis l’intestin grêle.
  • Une pince peut être utilisé pour enlever un petit morceau de la paroi intestinale au cours de la procédure. C’est ce qu’on appelle une biopsie. C’est pas douloureux.
  • La biopsie sera envoyé au laboratoire pour examiner la taille et la forme des villosités.
  • Il est habituel de répéter cette épreuve après plusieurs mois sur un régime sans gluten, pour vérifier l’amélioration.

Est-ce que ces signes signifient toujours une maladie cœliaque?

Non, la diarrhée et la perte de poids peut être due à plusieurs autres causes.

(Une infection de l’intestin causée par des parasites, Prolifération de bactéries dans l’intestin grêle, Une intolérance au lactose…etc.)

Quels sont les traitements disponibles?

Il n’est pas possible de prévenir la maladie cœliaque, mais un Régime Sans Gluten est nécessaire, pour inverser les dégâts de l’intestin grêle et éviter l’aggravation)

Une consultation avec un diététicien est très utile, pour adapter l’alimentation.

Un autre aspect important du traitement est de remplacer les vitamines et les minéraux . on donne des comprimés de fer, acide folique, des vitamines (surtout chez la femme enceinte).

Dans les formes graves de la maladie, (qui ne va pas mieux avec un régime alimentaire sans gluten) on peut avoir besoin de médicaments qui bloquent le système immunitaire, tels que les corticoïdes. Cette situation est rare.

Un régime sans gluten ne provoque pas d’effets secondaires importants. Toutefois, ce régime, faible en fibres, peut causer une constipation chez certaines personnes. Pour contourner cela, il faut manger beaucoup de fruits et légumes .

Qu’est-ce qu’un régime sans gluten?

On trouve du gluten dans les aliments suivants.

  • Pain, pâtes et céréales de petit déjeuner.
  • Biscuits, gâteaux et pâtisseries.
  • Le vinaigre de malt, la sauce soja, moutarde et mayonnaise.
  • Certaines soupes en conserve et sauces.
  • Le gluten est également caché dans certains aliments comme les chips.
  • L’huile de cuisson (huile végétale mixte) peuvent contenir de l’huile de germe de blé, il faut privilégier l’huile de tournesol ou alors utiliser l’huile d’olive à la place.
  • La bière et le whisky sont à base de céréales contenant du gluten, mais d’autres boissons alcoolisées comme le vin et le cidre sont sans gluten.

L’avoine est généralement sans danger pour les gens avec la maladie cœliaque, mais il est préférable d’éviter. C’est parce que l’avoine peut contenir une petite quantité de gluten, et sont souvent traitées et stockées dans les usines de même que le blé. Cela signifie qu’elle peut être contaminée par le gluten.

Certains médicaments contiennent du gluten, il faut donc vérifier avec votre médecin ou votre pharmacien avant de les prendre.

Des aliments que vous pouvez manger

Beaucoup d’aliments ne contiennent pas de gluten, y compris:

  • Tous les fruits, les salades et les légumes
  • Pommes de terre
  • Riz et Maïs
  • La viande rouge, poulet, poisson, œufs et les produits laitiers.

Les succédanés sans gluten sont disponibles auprès de la plupart des supermarchés et pharmacies. Vous pouvez également obtenir les aliments de base, comme la farine sans gluten, pains, biscuits et pâtes alimentaires sur prescription de votre médecin.

Il existe d’excellents livres disponibles sur l’itolérance au gluten, y compris des guides généraux et des livres de recettes.

Quelles sont les complications que peut entraîner la maladie cœliaque?

Les complications de la maladie cœliaque sont rares. Ils comprennent ce qui suit:

  • L’infertilité chez les femmes. Les fausses couches à répétition sont parfois associées à la maladie cœliaque.
  • L’anémie sévère pendant la grossesse parce que l’intestin ne peut pas absorber suffisamment de fer et des vitamines pour faire face à la demande de la mère et le bébé.
  • Retard de croissance intra-utérine. Les bébés qui sont petits pour leur âge dans l’utérus sont plus souvent nés de mères atteintes de la maladie cœliaque.
  • Maladies auto-immunes (maladie de la thyroïde, diabètetype 1, et certains types de maladie du foie comme la cirrhose biliaire primitive).
  • Fragilité des os (ostéoporose).
  • Un risque faible de développer des cancer de l’intestin , le lymphome intestinal et le cancer de l’œsophage.

Un régime sans gluten réduit toutes ces complications, ainsi que les conditions associées telles que la dermatite herpétiforme et ulcères de la bouche.

« Des études ont montré que s’en tenir à un régime sans gluten pendant cinq ans ou plus réduit le risque de tous les cancers associés à la maladie cœliaque.

Peut- on guérir la maladie cœliaque?

Un régime sans gluten doit permettre à la muqueuse de l’intestin de revenir à la normale dans la plupart des cas. Mais les dégâts seront de retour dès que la personne commence à manger de gluten de nouveau.

Cela signifie que la maladie peut être «guéris», mais seulement en évitant les aliments qui contiennent du gluten.

Si vous faites cela, vous pouvez profiter d’une bonne qualité de vie sans symptômes ou des complications, à long terme.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 4 commentaires.

  1. pourquoi appeler maladie une constitution physiologique commune à laquelle la consommation de gliadine est prejudiciable voire dangereuse ?

    parceque la remise en question de l´alimentation des êtres vivants sur terre remet en question les revenus des boursiers .

    sont-ils vraiment utiles (les boursiers) ?

  2. bonsoir
    j’avais la maladie coeliaque etant jeune, elle a ete detectée a l’age de 4ans j’ai suivi un regime stricte jusqu’a mes 16 ans puis j’ai commencé a reprendre des aliments avec gluten avec controle medical par intermitance 1 mois sur 3 puis sur 2, puis j’ai repris le regime jusqu’a l’age de 22ans depuis je mange normalement aujourdhui j’ai 31ans je fais des anemies de temps en temps, mais mon medecin traitant (depuis l’enfance) me dis qu’il n’y a rien avoir avec la maladie coeliaque, poids normal et tout va bien.
    sauf que maintenant je suis enceinte et ma gynécologue m’a conseillé de reprendre le regime pendant la grossesse car il y’a un risque de recidive. Que dois je faire ? en lisant des articles sur le net j’ai vu qu’il y avait des risques pour le bébé mais personne ne parle de guerison de maladie coeliaque.

    Merci

  3. Bonjour,
    javais la maladie coeliaque depuit lage de 3ans et jai fait un regime jusque 18ans alor jai commence a mange normalement aujourduit jai 31ans et tous le mande me dit que je devien maigre mes mon poids et toujour normal et avec les dange que je vienne de lire sa me fait la chton que dois je fair ??
    merci

  4. Bonjour,

    Je trouve important de vous exposer mon cas, puisque votre article dément la possibilité de guérir de la maladie Coeliaque. J’ai été diagnostiquée à l’âge de trois mois, puis hospitalisée et mise sous diète stricte jusqu’à l’âge de 4 ans. Mes médecins ont réintroduit graduellement le gluten dans mon alimentation. Dès l’âge de 5 ans j’étais complètement guérie. J’ai aujourd’hui 40 ans et je mange du gluten normalement, je suis en excellente santé et je n’ai aucun symptôme.

    Il serait intéressant de poursuivre l’étude sur les possibilités de guérison.Je sais que mon cas a été étudié en profondeur, il y a des écrits sur mon étude de cas. Les chercheurs de l’époque appartenaient à l’hôpital Sainte-Justine, Montréal, en 1980. À suivre!

Laissez un commentaire