Prendre de l’insuline en pilule !

Par Dr. A. Farhi, le jeudi 28 juin 2018. , Classé dans: .
Stylo à insuline

Photo d'une pointe d'aiguille d'un stylo à insuline. Copyright Nikos Papanagiotou

Une nouvelle formulation de l’insuline découvert par des chercheurs de l’Université Harvard vient d’être découvert et va permettre dans un futur espérant proche aux diabétiques de se passer des injections quotidiennes de l’insuline.

C’est un nouvel espoir pour tous les diabétiques du monde que ce soit le diabète de type-1 insulino-dépendant ou bien le diabète de type-2 devenu insulinodépendant : prendre de l’insuline sous forme de pilule permet aux malades de se soulager des injections quotidiennes trop astreignante pour la vie quotidienne.

Jusqu’à maintenant les diabétiques notamment le diabète de type-1 se traitent exclusivement par d’injection d’insuline. Cette injection sur fait sous la peau notamment grâce au stylo d’insuline, ces injections sur le long terme entravent la qualité de vie des diabétiques et interfère avec leurs activités quotidiennes.

Mais alors pourquoi ne pas prendre de l’insuline directement par la bouche ?

Jusqu’à maintenant l’insuline ne pouvait pas être prise par voie orale parce qu’elle serait immédiatement détruite par l’acidité gastrique et mal absorbé par les intestins vu que ce dernier dégrade la chaîne protéique en plusieurs acides aminés avant d’être absorbé ce qui détruit complètement la molécule d’insuline.

Et c’est justement ces deux barrières que les chercheurs de Harvard vont tenter de vaincre.

Ils proposent en effet de transporter l’insuline dans une solution ionique contenant de la choline et de l’acide géranique ceci est contenu dans une gélule résistante à l’acidité gastrique. Une fois dans les intestins la gélule se dissout libérant son contenu contenant de l’insuline qui devrait être absorbé par les intestins tant que telle sans le dégrader et libéré dans le sang.

Sources & bibliographie

Delivering insulin in a pill. Technique could replace daily injections for diabetics. Leah Burrows. June 2018. harvard.

Laissez un commentaire