Deux gènes peuvent être liés aux maladies cardiaques

Par , le samedi 15 janvier 2011. Mise à jour samedi 20 juin 2015, .

Génétique, Groupe O et cardiopathiesIl a également été montré que les personnes du groupe sanguin O peuvent avoir une certaine protection contre les crises cardiaques

Des chercheurs ont identifié deux nouveaux gènes associés aux maladies cardiaques, ce qui pourrait mener à de meilleures façons de reconnaître les personnes à risque et à une meilleure prévention des crises cardiaques chez certains.

Les résultats suggèrent également que les gens du groupe sanguin O ont une certaine protection naturelle contre les crises cardiaques, même quand ils sont atteints d’athérosclérose.

Les chercheurs ont analysé l’ADN de près de 12.400 personnes qui avaient une maladie coronarienne et 7.400 personnes qui n’en avaient pas. Dans le but d’identifier des gènes spécifiques des crise cardiaque, ils ont également comparé l’ADN de près de 5.800 patients atteints de coronaropathie qui avaient des antécédents de crise cardiaque avec 3.600 patients qui n’avaient pas de tels antécédents.

Le groupe sanguin O offre une protection

Selon une étude dirigée par Muredach P. Reilly, chercheur à l’Université de Pennsylvanie, l’analyse initiale a conduit à la découverte de ADAMTS7, un gène lié à la constitution de plaque dans les artères menant au cœur. L’analyse secondaire a conduit à l’identification d’une association au niveau du gène des groupes sanguins ABO.

Lorsque la plaque artérielle était présente, une enzyme trouvée dans chez les personnes avec du sang de type O a semblé offrir une protection contre les crises cardiaques. Mais cela ne signifie pas que l’ont peut ignorer d’autres facteurs de risque de maladies cardiaques chez les personnes du groupe sanguin O.

Cette recherche est publiée en ligne dans le numéro du 15 janvier du magasine The Lancet.

 »Les gens avec de ce groupe sanguin semblent avoir une certaine protection contre la crise cardiaque légère » affirme Reilly.

Avoir de l’hypertension artérielle, un taux élevé de LDL ou  »mauvais » cholestérol, être un fumeur, et étant obèse sont autant de facteurs de risques de maladies cardiaques indépendamment du groupe sanguin d’une personne.

La plaque d’athérome liée à une variation génétique

Le gène récemment découvert ADAMTS7 est un gène parmi une dizaine d’autres gènes associés à un risque de maladie cardiaque identifiés au cours des dernières années.

 »La plupart sont associés à l’accumulation de plaque d’athérome et non pas avec d’autres facteurs de risque de maladie cardiaque connue » affirme Reilly. « Cela laisse penser que l’on peut avoir une approche plus ciblée pour la prévention de ce facteur de risque à l’avenir. »

« Presque tout les gens âgés de 60 ou 65 ans ont de l’athérosclérose. Ce marqueur pourrait nous aider à identifier les personnes avec une plaque qui ne va pas causer de problèmes, ou du moins qui n’en causera pas avant l’age de 80 ou 90ans. »

L’espoir est que les gènes déjà identifiés comme étant liés aux maladies cardiaques, et la découverte d’autres gènes dans un proche avenir, mènera à des traitements ciblés pour le risque individuel d’un patient.

La recherche en génétique devrait aussi conduire à de meilleurs moyens d’identifier les personnes à risque.

Le docteur Lotta qui est directeur de recherches sur la génétique des maladies du cœur à l’Université de Milan affirme:  »Au jour d’aujourd’hui, les avantages du profilage du génome entier n’ont pas été établies. Mais comme notre connaissance de la prédisposition génétique aux maladies cardiovasculaires et autres maladies s’approfondit de jour en jour, l’impact et l’importance des tests génétiques va augmenter considérablement. »

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire