L’obésité liée à une baisse des taux de vitamine D

Par Yacine Gounane , le mardi 21 décembre 2010. Mise à jour dimanche 06 décembre 2015
Classé dans: >

Obésité et vitamine DSelon les chercheurs, les personnes obèses ont besoin d’un apport alimentaire plus important en vitamine D

De nouvelles recherches apportent de nouvelles preuves sur le lien existant entre l’obésité et de faibles taux de vitamine D. Cette découverte pourrait aider à expliquer pourquoi le fait d’avoir des kilos en trop augmente le risque d’un grand nombre de maladies.

L’étude suggère que les personnes qui sont obèses ne convertissent plus aussi bien la vitamine D en sa forme hormonale active.

Les chercheurs ont mesuré les taux de vitamine D et de sa forme hormonale active 1,25 (OH) 2D chez près de 1.800 personnes traitées dans une clinique spécialisée dans la perte de poids en Norvège.

La plupart des gens étaient en surpoids et 11% ont été considérés comme souffrant d’obésité morbide, avec un indice de masse corporelle (IMC) de 40 ou plus.

 »Plus les participants avaient un poids élevé, plus leur taux de vitamine D ont tendance à être bas » déclare l’auteur de l’étude Zoya Lagunova, du Centre-Rikshospitalet Radiumhospitalet à Oslo, en Norvège.

Elle dit qu’il est logique que l’obésité soit associée à un taux bas de vitamine D; La vitamine D est une vitamine liposoluble.

L’étude est publiée dans le dernier numéro du Journal of Nutrition.

« Une grande partie de la vitamine D produite par la peau ou ingérée est distribué dans les tissus adipeux »Ajoute Lagunova.  »Les personnes obèses peuvent prendre autant de vitamine D dans leur alimentation,dans les suppléments alimentaires ou par exposition solaire, que les gens qui ne sont pas obèses, mais leur taux sanguin aura tendance à être plus bas. »

Vitamine D et obésité

Avec le calcium, la vitamine D a longtemps été reconnu comme importante pour la santé des os. Mais ces dernières années des études ont suggéré que cette vitamine joue un rôle dans plusieurs maladies, y compris des maladies cardiaques, le diabète et certains cancers.

Le fait que l’obésité constitue un facteur de risque connu pour plusieurs de ces maladies n’est peut être pas un hasard.

Les chercheurs ont conclu que les taux de 1,25 (OH) 2D pourraient être un meilleur indicateur de la vitamine D que les taux circulants de vitamine chez les personnes obèses.

Mais Clifford J. Rosen, du Maine Medical Center Research Institute, n’est pas convaincu.

Rosen pense que le dosage de la 1,25 (OH) 2D est plus difficile et coûteux et n’est pas un très bon indicateur du statut en vitamine D.

Il ajoute que, bien que les personnes obèses ont tendance à avoir une carence en vitamine D, la pertinence clinique n’est pas clair.

Lagunova et ses collègues concluent que les personnes obèses peuvent avoir un besoin accru en vitamine D dans leur alimentation ou une plus grande exposition au soleil que les personnes non obèses.

Trop de Vitamine D?

Mais Rosen explique qu’on est encore loin de prouver que la prise de fortes doses de vitamine D sous forme de supplément est bénéfique ou même sans danger, indépendamment du poids du corps d’une personne.

Rosen, qui est un chercheur spécialiste de l’ostéoporose, fait partie d’un groupe d’experts qui ont examiné la recherche sur les vitamines D et ont conclu que la plupart des gens ont un apport suffisent de vitamine sans prendre des suppléments.

Ils ont jugé que les données suggérant que les suppléments de vitamine D jouent un rôle dans la prévention de maladies non-osseuses ne sont pas fondés. Il ont a également averti que l’apport de vitamine D à plus de 4.000 UI (unités internationales) par jour augmente le risque de préjudice pour l’organisme.

Rosen dit qu’il n’y a rien qui suggère que les personnes obèses aient besoin de suppléments de vitamine D pour maintenir des niveaux adéquats.

Sue A. Shapses professeur de sciences de la nutrition à la Rutgers University, fesait également parti de ce groupe d’experts. Elle pense que les recherches qui suggèrent un rôle protecteur de la vitamine D contre les maladies non-osseuses sont loin d’être concluantes.

 »Nous savons que la carence en vitamine D n’est pas bonne, mais la plupart des gens n’en manquent pas, » Déclare-elle. « Et il y a tout simplement trop de questions sans réponse pour qu’on puisse recommander aux gens de prendre des doses élevées de vitamine D sous forme de supplément. »

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire