Psoriasis, maladies cardiaques et diabète: Quel est le lien?

Par Yacine Gounane , le vendredi 24 décembre 2010. Mise à jour dimanche 06 décembre 2015

Psoriasis et maladie métaboliqueLe syndrome métabolique, un facteur de risque de maladies cardiovasculaires et de diabète, se voit plus fréquemment chez les personnes atteintes de psoriasis.

Selon une nouvelle étude, les patients ayant le psoriasis semblent voir leur risque d’avoir un syndrome métabolique doubler. Le syndrome métabolique est un regroupement dangereux de facteurs de risque de maladies cardiaques et de diabète.Des recherches antérieures ont trouvé que les patients atteints de psoriasis sont plus à risque d’avoir le diabète et l’hypertension artérielle, mais cette nouvelle étude, qui est publiée dans les Archives of Dermatology, est l’une des premières à documenter l’ensemble des compléments de risques cardiovasculaires associés à la maladie.

Le psoriasis est un problème global

« Il est bien plus profond que la peau » affirme Abrar Qureshi, co-auteur de l’étude et vice-président du département de dermatologie à l’Hôpital Brigham and Women’s de Boston.  »Nous aimons dire aux patients que le psoriasis est une maladie systémique. Le risque de syndrome métabolique est élevé.  »

Le psoriasis est une maladie auto-immune dans laquelle les cellules de la peau sont produites en excès, donnant un aspect de peau épaisse et écailleuse, des éruptions rouges apparaissent sur la paume des mains, la plante des pieds, cuir chevelu, les coudes ou le bas du dos. Il est considéré comme une manifestation chronique d’une inflammation touchant tout le corps.

Le syndrome métabolique est défini comme ayant au moins trois des facteurs de risque des maladies cardiaques et du diabète: l’hypertension artérielle, la graisse abdominale, augmentation de la glycémie à jeun, de faibles niveaux de HDL ou «bon» cholestérol et des niveaux élevés de mauvaises graisses dans le sang appelés triglycérides. Des études ont montré que la présence du syndrome métabolique augmente considérablement le risque de crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, maladie vasculaire périphérique et diabète de type 2.

Les chercheurs disent qu’il est difficile de savoir lequel, du psoriasis ou du syndrome métabolique, est conséquence de l’autre.

 »Il y a des preuves pour chacune des 2 hypothèses » explique l’auteur de l’étude Thorvardur Jon Love, de l’hôpital universitaire Landspitali à Reykjavik, en Islande.  »Il y a des preuves que l’obésité entraîne le développement du psoriasis. Il y a également des preuves que l’inflammation entraîne certaines composantes de résistance à l’insuline. À ce stade, c’est comparable à la problématique de l’œuf et de la poule. »

Syndrome métabolique et psoriasis

La nouvelle étude, parrainée par le National Health and Nutrition Examination Survey, a utilisé les résultats d’analyses sanguines de près de 2.500 personnes qui ont participé. Aucun n’avait des antécédents personnels de diabète.

Parmi les participants à l’étude qui ont déclaré avoir été diagnostiqués avec un psoriasis, 40% avaient un syndrome métabolique. Comparativement, seulement 23% de ceux qui n’ont pas eu de psoriasis avaient un syndrome métabolique.

L’association a été particulièrement forte chez les femmes. Près de la moitié des femmes atteintes de psoriasis ont un syndrome métabolique contre seulement une femme sur 5 sans psoriasis. En revanche, chez l’homme, le psoriasis ne semble augmenter le risque d’avoir un syndrome métabolique que d’environ 4%.

« Lorsque vous obtenez cette constellation de facteurs combinés, le risque est plus élevé que la somme des facteurs individuels » Explique Love.

Des changements du mode de vie peuvent aider la peau et le cœur

Un conseils importants pour les personnes atteintes de psoriasis ou de syndrome métabolique est de perdre du poids, car on suspecte la surcharge pondérale d’être un facteur compliquant la prise en charge du psoriasis, en plus de son rôle dans l’augmentation du risque de maladies cardiaques.

Si des mesures hygiéno-diététiques ne suffisent pas, Qureshi affirme que les patients peuvent avoir besoin de médicaments pour contrôler l’inflammation sous-jacente et les risques cardio-vasculaires.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : Un commentaire.

  1. atteinte de psoriasis depuis 2005,s’y ajoute lediabete puisHTA, suis traitements ,aucune evolution; Desemparee veux des informations maroc merci

Laissez un commentaire