Le régime alimentaire des enfants ressemble rarement à celui de leurs parents

Par Yacine Gounane , le samedi 11 décembre 2010. Mise à jour dimanche 06 décembre 2015

Régimes enfants et parentsUne nouvelle étude américaine conclut que les enfants, en particuliers les adolescents et les préadolescences ne prennent pas beaucoup de repères alimentaires de leurs parents.

Une nouvelle étude suggère que les parents ont une influence minime sur l’alimentation de leurs enfants.

L’étude, qui bafoue les croyances conventionnelles et les recherches antérieures, prend un nouveau regard sur les études des habitudes alimentaires familiales publiés depuis 1980 et trouve peu de ressemblance entre le régime alimentaire des enfants et celui de leurs parents.

«Ce résultat contredit d’autres études», dit Marion Nestle, professeur de nutrition et de sociologie à l’Université de New York, qui n’était pas impliqué dans l’étude actuelle.

Nestle affirme que les travaux antérieurs ont montrés que les parents ont une bonne influence sur ce que leurs enfants mangent, mais que le degré d’influence diminue à mesure que les enfants passent en période de préadolescence ou d’adolescence.

«Dans le cas des petits enfants, les parents ont beaucoup d’influence. Au lycée? Oubliez ça. La pression des parents est énorme », ajoute Nestle.

Pourtant, elle pense que l’étude, qui est publiée dans le Journal d’épidémiologie et de santé dans les collectivités, peut avoir mis en évidence un important changement dans la façon dont les enfants font des choix quant à leur alimentation.

« Il est certainement vrai que les annonceurs ont envahit la conscience des enfants des le plus jeune âge, comme tout parent d’un enfant de 2 ans peut en témoigner», dit Nestle. « L’objet même de marketing destiné aux enfants est de convaincre les enfants qu’ils sont censés manger de la nourriture  »pour enfants », et non pas ce que mangent leurs parents, et qu’ils en savent plus que leur parents à propos de ce qu’ils sont censés manger. Et, si cette étude est correcte, c’est ce qu’ils réussissent à faire.  »

Parents, enfants et habitudes alimentaires.

Les auteurs de cette nouvelle étude, qui sont de la Johns Hopkins University et du National Institutes of Health des états unis, ont passé la littérature scientifique au peigne fin à la recherche d’études évaluant le régime alimentaire des parents et de leurs enfants à partir de Janvier 1980 jusqu’à Septembre 2009. Seulement 24 ont été jugées suffisamment solides pour être incluses.

Les auteurs soulignent que la plupart des études étaient de petite taille, ce qui pourrait affaiblir la puissance statistique des résultats, et que les conclusions des études individuelles varient considérablement.

Cependant, lorsque les études sont prises ensemble, les auteurs affirment qu’il semblerait que les enfants mangent la même quantité de calories et de gras recommandés par jour que leur parents dans seulement 20% des cas.

«La modération des associations était une faiblesse», dit May A. Beydoun, scientifique de l’Institut national sur le vieillissement de Baltimore et co-auteur de l’étude.

Beydoun pense que plusieurs facteurs ont probablement contribué aux résultats.

«Il est possible qu’il y a seulement un ou deux repas partagé avec les parents chaque jour, surtout si les enfants mangent à l’école, ce qui a un effet. Ou que les parents cherchent à économiser de l’argent et donnent à leurs enfants des aliments différents de ce qu’ils mangent,  » ajoute Beydoun.    « Ou en raison de l’influence croissante du marketing qui fait que les enfants font plus de choix alimentaires qui leurs est propres. »

Les auteurs de l’étude ont également constaté que les enfants mangent plus comme leurs parents dans d’autres pays, en particulier les non-européenne. Une étude menée au Brésil, par exemple, constate que les enfants mangent comme leurs mères dans environ 40% des cas.

Opinions des experts

D’autres experts en nutrition sont perplexes à propos des conclusions de l’étude.

«Je suis un peu surprise, en fait, » dit Susan H. Babey, chercheur pour le Centre for Health Policy Research de l’Université de Californie à Los Angeles, et qui a publié un document de politique générale en 2009 qui a révélé que les adolescents étaient plus susceptibles de copier les habitudes alimentaires soit bonnes ou mauvaises de leurs parents.

« Cela me pousse à me poser des questions sur ce qui cause la différence de ces résultats», dit Babey.

Dans son document on trouve, par exemple, que les adolescents dont les parents boivent un soda par jour sont 40% plus susceptibles d’en consommer eux-mêmes par rapport aux enfants dont les parents n’en boivent pas. Et les enfants dont les parents mangent au moins cinq fruits et légumes par jour sont au moins 16% plus susceptibles d’en manger en quantités recommandées par rapport aux enfants dont les parents mangent moins de cinq de ces aliments par jour.

« Nos données suggèrent, et c’est ma conviction personnelle en tant que parent, que j’ai un certain contrôle sur ce que mes enfants mangent. Je ne suis pas vraiment sûr de savoir comment concilier les deux » dit-elle.

Et d’autres experts mettent en garde sur le fait qu’il est très difficile de faire des évaluations sur la façon dont les enfants mangent par rapport à leurs parents, surtout en raison de la difficulté pour les enfants de dire avec précision le contenu de leurs repas et collations.

Mais même avec ces interrogations et  questions sur la fiabilité des données, ils disent que ces conclusions ont l’air correctes.

« Je fais une étude large sur l’obésité infantile, et nous parlions justement de ça l’autre jour, comment sa se fait que les enfants ne mangent pas comme leurs parents« , affirme Kerri N. Boutelle, professeur agrégé de pédiatrie à l’Université de Californie à San Diego, qui n’a pas participé à l’étude.

« Ma fille de 9 ans mange un sandwich au beurre d’arachide pour le déjeuner, et je moi je mange une salade » dit Boutelle. « Les enfants mangent les mêmes choses encore et encore, tandis que les adultes ne font pas ça. Donc, je dirais que non, les enfants ne mangent pas comme leurs parents, surtout à mesure qu’ils grandissent. » Conclut Boutelle.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire