Rhume des foins

Par , le samedi 15 février 2014. Mise à jour jeudi 23 juillet 2015
Classé dans:

Rhume des foins, rhinite saisonnière, allergie du printemps, rhinite du pollen ou encore fièvre des foins … autant d’expressions pour désigner cette rhinite allergique qui tire son nom d’origine au XIXe siècle : des médecins constatait une augmentation d’épisode de rhinites pendant la saison des foins chez les paysans, d’où le terme de « rhume des foins ».

Le rhume des foins touche environ 20% de la population en Europe occidentale, il peut atteindre tous les âges, mais se développe principalement pendant l’enfance et l’adolescence, pour diminuer d’intensité avec l’âge.

Il s’agit d’un type particulier de rhinite allergique qui apparaît lors de la période de floraison des arbres et de certaines plantes. Le rhume des foins est la conséquence d’une réaction allergique qui ne survient que chez certains individus.

Rhume des foins, Copyright © Calling-Elvis

Rhume des foins, Copyright © Calling-Elvis

Malgré son nom, le rhume des foins ne signifie pas que la personne est allergique aux foins, de même que le terme « fièvre des foins » ne signifie pas qu’il existe une fièvre chez ces personnes.

Alors que le terme de rhinite allergique est attribué à tout type de réaction allergique qui se manifeste par un éternuement et écoulement du nez, le rhume des foins est réservé uniquement aux rhinites dont l’allergène est le pollen et autres allergènes aéroportés qui proviennent des plantes ou des champignons durant des périodes bien limitées.

Quels sont les symptômes du rhume des foins ?

L’intensité des symptômes est variable d’une personne à une autre, certains supportent bien leur rhume et ne consultent pas, d’autres sont gênés même dans des activités quotidiennes et dans leur travail, chez ces personnes un traitement est nécessaire qui permet d’atténuer les symptômes pendant la phase critique.

Les symptômes peuvent commencer à différents moments de l’année, en fonction du type du pollen et sa quantité. Généralement, la personne ressent une irritation à la gorge, les yeux qui piquent et un larmoiement gênant, éternuements puis nez qui coule.

Généralement les signes s’estompent en quelques minutes, mais parfois, ils s’aggravent entraînant des sueurs, maux de tête, pertes de l’odorat et du goût, blocage des sinus et apparition des douleurs faciales, démangeaisons du nez et oreilles.

Chez les asthmatiques, la période d’apparition du rhume des foins fait exacerber les épisodes de dyspnées sifflantes et d’essoufflement, chez d’autres, les bronchospasmes n’apparaissent que pendant cette période critique.

Qu’est-ce qui cause ce type de rhume ?

Un dérèglement du système immunitaire d’origine inconnue fait que des substances inoffensives présentes dans l’air provoquent chez des personnes prédisposées la libération d’histamine et d’autres substances chimiques, des anticorps de type IgE qui jouent un rôle primordial.

Le Rhume des foins, Copyright © MAOwillshootyou

Le Rhume des foins, Copyright © MAOwillshootyou

Ces substances dites « allergènes » peuvent être le pollen ou des spores qui n’apparaissent que durant certains mois de l’année :

  • En début du printemps, il s’agit du pollen des arbres,
  • En fin de printemps ou début de l’été, il s’agit de pollens de graminées,
  • En automne ; il s’agit du pollen de cyprès,
  • En été (et toutes les périodes chaudes) : il s’agit de champignons et spores de moisissures.

Qui peut développer un rhume des foins ?

Plusieurs facteurs sont identifiés comme favorisant le développement d’un rhume des foins :

  • Cas similaires familiaux,
  • Antécédent d’autres allergies,
  • L’asthme,
  • Naissance en période de haute saison de pollen,
  • Tabagisme passif,
  • Infections bronchopulmonaires répétées pendant l’enfance.

Le diagnostic

Si vous avez les symptômes décrits plus haut, vous devez consulter un médecin, qui pourra, en se basant sur les signes décrits, poser le diagnostic de rhinite allergique. Parfois, des analyses sont nécessaires afin de déterminer avec précision quel type de substance le patient en est allergique :

  • Cutanés : les tests cutanés,
  • Sanguines : dosage des IgE.

Traitement

Il existe sur le marché de nombreux médicaments contre le rhume des foins, parfois, le patient doit utiliser plus d’un médicament. Il est nécessaire de consulter un médecin car l’automédication peut être dangereuse.

Collyres pour les yeux : contiennent généralement du cromoglycate, permet de réduire les démangeaisons et l’enflure des yeux.

Corticoïdes nasales : des pulvérisations contenant des corticoïdes permettent de réduire l’inflammation. Souvent très efficaces à long court, attendez au moins une semaine pour observer une amélioration des symptômes.

Corticoïdes par voie orale : réservés uniquement aux formes graves, efficacité maximale, au prix de multiples effets secondaires à prendre en compte.

La désensibilisation : considéré par certains comme un traitement révolutionnaire, elle consiste à inoculer au patient des quantités croissantes de l’allergène pour désensibiliser le système immunitaire. lire : Désensibilisation, Traitement révolutionnaire de l’Allergie.

Prévenir le rhume des foins

Éviter de rentrer en contact avec l’allergène est l’objectif de la prévention contre le rhume des foins, après avoir identifié avec précision le type d’allergène, identifier la période propice (météo, télévision, radio, revues scientifiques). Pendant cette période :

  • Gardez les fenêtres et les portes fermées
  • Éviter les activités en plein air pendant la période d’exposition
  • Prendre une douche et changement fréquent de vêtement
  • Lunettes enveloppantes protégeant vos yeux du pollen
  • Porter un chapeau permet d’empêcher le pollen de se collecter dans vos cheveux

Préparez-vous à l’avance de la saison du pollen et élaborer un plan de prévention avec votre médecin traitant.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire