Syndrome de l’intestin irritable

Par , le dimanche 24 octobre 2010. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

le syndrome de l’intestin irritable (S.I.I) aussi appelé « syndrome du côlon irritable » est un ensemble de symptômes abdominaux qui surviennent chez certains individus sans aucune cause apparente.

Parfois les médecins francophones, utilisent le terme de « Colopathie Fonctionnelle » pour designer le Syndrome de l’intestin irritable.

 

Quelle est la fréquence du S.I.I?

Le S.I.I est plus fréquent chez les femmes.

Ce syndrome touche de 10 % à 20 % des population des pays occidentaux.

C’est le premier motif de consultation chez les gastroentérologues.

Par exemple, au Royaume-Uni on estime qu’il touche 13% des femmes et 05% des hommes.

Les symptômes varient entre constipation, diarrhée, ballonnements et douleurs abdominales.

L’intestin et le S.I.I ?

 

Votre intestin, s’étend de l’estomac à l’anus. Il est constitué de l’intestin grêle et le gros intestin. Leur travail consiste à traiter les aliments dégradés par l’estomac.
Syndrome de l'intestin irritable

L’intestin grêle absorbe les nutriments, et les aliments non digérés passe dans le gros intestin. (ou côlon), puis rejetés dans les selles.

L’intestin normal fait déplacer les aliment par des contractions musculaires, connue sous le nom de péristaltisme.

Dans l’état normale, vous ne sentez pas du tout ces contractures.

La meilleure façon pour décrire le S.I.I : est une perte de coordination de ces contractions musculaires.

En outre, il existe des preuves que les personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable ont une sensibilité accrue au sein de l’intestin à des stimuli externes tels que le stress.

Cela signifie que le S.I.I est souvent, le résultat d’une interaction complexe entre les facteurs psychologiques et physiques.

 

Un trouble du système digestif peut affecter n’importe quelle partie du tube digestif, de la bouche jusqu’à l’anus, ce qui explique la diversité des symptômes observés dans le S.I.I.

Quelles sont les causes du Syndrome de l’Intestin Irritable?

Nous ne savons pas ce qui cause le Syndrome de l’intestin irritable.

  • Environ la moitié des personnes (50%) atteintes du S.I.I date le début de leurs symptômes à un événement majeurs de la vie tels que le changement de maison ou d’emploi, ou un deuil. Cela suggère qu’il ya peut être un facteur déclenchant psychologique.
  • Environ 10 à 20 % des gens date le début de leurs symptômes à une gastro-entérite aiguë (inflammation de l’estomac et de l’intestin qui provoque des vomissements et des diarrhées).
  • Dans le reste des cas, le facteur déclenchant n’a pas été identifié.

Les anomalies du péristaltisme peut souvent se voir chez les parents des personnes atteintes du Syndrome de l’intestin irritable. Ceci suggère un facteur hériditaire.

Le système nerveux, en particulier une substance chimique qu’y se trouve « la sérotonine », semblent avoir un rôle important.

Quels sont les symptômes du syndrome du côlon irritable?

Les symptômes du syndrome de l(intestin irritable peuvent commencer à tout âge, mais sont plus fréquentes à la fin de l’adolescence ou l’âge adulte.

Les quatre symptômes les plus courants sont:

  • Constipation
  • Douleurs abdominales
  • Ballonnements qui disparaît généralement pendant la nuit et revient le lendemain.
  • Diarrhée.

Vous pouvez rencontrer des problèmes dans une seule partie de l’intestin ou dans plusieurs, et les symptômes peuvent changer au fil du temps. Vos symptômes dépend de la partie de l’intestin impliquée.

Œsophage: (reliant la bouche à l’estomac)

  • Brûlures d’estomac – sensation de brûlure derrière le sternum.

Estomac:

  • Dyspepsie (symptômes évocateurs d’un ulcère gastrique ou duodénal , mais qui n’a pas été confirmée par une fibroscopie).
  • Sensation de plénitude gastrique après des petits repas. Cela peut atteindre le stade de ne pas être en mesure de terminer ses repas.
  • Ballonnement abdominale après les repas.

Intestin grêle:

  • Borborygmes (activité abdominale bruyante, causant parfois un embarras).
  • Ballonnement abdominal généralisée associé à des douleurs abdominales.

Côlon:

  • Douleurs abdominales du coté droit, parfois sous les côtes droites. Ne pas soulagées par l’émission des selles.
  • Douleurs qui remontent sous les côtes gauches. Lorsque la douleur est importante, elle peut irradier vers l’aisselle gauche.
  • Alternance entre constipation et diarrhée .
  • Flatulence (gaz en excès).
  • Douleurs lancinante dans le rectum, appelées proctalgie fugace.

D’autres symptômes:

  • Maux de tête .
  • Chez les femmes, des douleurs abdominales gauche pendant les rapports sexuels .
  • La fatigue.
  • Troubles du sommeil .
  • Perte d’appétit.
  • Nausées.
  • Des symptômes dépressifs chez environ 1/3 des patients.
  • Anxiété et Stress, qui peuvent interagir avec les symptômes gastro-intestinaux.

Quand devrai-je voir un médecin?

Parce que le Syndrome de l’intestin irritable peut imiter tant d’autres troubles intestinaux, vous devriez consulter votre médecin si vous identifiez un des symptômes suivants.

  • Difficulté à avaler.
  • Des douleur qui vous réveille la nuit.
  • Ballonnement abdominal qui ne s’améliore pas du jour au lendemain.
  • Importants perte de poids inexpliquée.
  • Saignement de l’anus.
  • Diarrhée chronique.

En général, toute symptômatologie récente du syndrome de l’intestin irritable chez une personne de plus de 40 ans devrait être évaluée par un médecin.

Comment est diagnostiquée Syndrome de l’intestin irritable?

Il n’existe aucun test sanguin simple, ou radiologique qui permettront de diagnostiquer le Syndrome de l’intestin irritable.

Le diagnostic est souvent fait sur la base des symptômes typiques, en particulier chez les jeunes.

Les analyses de sang peuvent être prises pour exclure d’autres affections, et occasionnellement, d’autres investigations sont effectuées.

Il peut s’agir de:

  • Gastroscopie – examen de l’œsophage, l’estomac et l’intestin grêle avec une caméra sur une sonde fine et longue (endoscope).
  • Échographie
  • Des lavement avec du baryum .
  • Coloscopie – examen du gros intestin avec un endoscope.

Qu’est-ce que je peux faire pour prévenir ces situations?

Les stratégies suivantes peuvent aider votre système digestif et peuvent donc améliorer les symptômes.

  • Buvez beaucoup d’eau, de préférence deux litres par jour.
  • Un régime riche en fibres améliore la digestion. La quantité de fibres doit être augmenté progressivement pour permettre à l’estomac de s’habituer.
  • Évitez les aliments ou les boissons qui aggravent les symptômes. Café, alcool…etc.
  • Il peut être utile d’utiliser un bloc-notes dans lequel vous notez les aliments qui semblent irriter votre intestin.
  • Évitez les épices et les aliments qui augmente les gaz.
  • Évitez les repas copieux, mais manger régulièrement des petite repas fréquemment.
  • Limitez votre consommation d’alcool .

Que peut améliorer le Syndrome de l’intestin irritable?

  • L’activité physique régulière peut améliorer la digestion et réduire le stress.
  • Essayez de réduire la quantité de stress dans votre vie. Vous aimeriez expérimenter quelques techniques de relaxation .
  • Trop de soucies sur les problèmes digestifs pourrait conduire à des problèmes sociaux et psychologiques.

Quels médicaments sont utilisés?

Il n’existe pas de traitement unique pour lutter contre tous les symptômes du syndrome de l’intestin irritable, bien que plusieurs types d’antagonistes de la sérotonine sont à l’essai, avec des résultats encourageants.

Les médicaments peuvent soulager les symptômes spécifiques du Syndrome de l’intestin irritable, en fonction de ce qui donne plus de problèmes. Mais en contrôlant certains symptômes, un médicament peut rendre les autres plus mauvais. donc, n’hésitez pas a demander un avis professionnel.

  • Médicaments appelés Antispasmodiques peuvent soulager les douleurs. Par exemple : Spasmopriv®, Mebeverine®, Dicetel®, Meteospasmyl®
  • Si la constipation est un problème majeur, les laxatifs de lest (Karayal ®, Mucivital®, Spagulax®, Transilane®) sont habituellement essayée en premier. Les laxatif les plus puissants ne sont généralement pas recommandés pour le Syndrome de l’intestin irritable, car ils peuvent causer des spasmes.
  • Les médicaments pouvant traiter le ballonnement. Des exemples sont des comprimés de charbon (Carbosylane®, CHARBON DE BELLOC ®) ou et de la siméthicone (POLYSILANE DELALANDE®, Météoxane®).
  • Les Anti-diarrhéiques comme la lopéramide (Imodium®) peuvent soulager la diarrhée.
  • Les Antidépresseurs sont parfois utilisés pour soulager la douleur chez les personnes qui n’ont pas répondu aux autres traitements. Ex : Librax®.

A long terme :

Les symptômes du syndrome de l’intestin irritable se produisent généralement périodiquement tout au long de la vie. Les symptômes peuvent:

  • s’améliorer
  • s’aggraver
  • ou disparaissent pendant des années.

Le syndrome du côlon irritable n’est pas une condition dangereuse et ne peut, en aucune situation, conduire à des cancers ou à des graves maladies intestinales.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Débats, discussions et commentaires : 38 commentaires.

  1. merci c vraiment passionant j’aurai toujours besoin de vos articles

  2. bjour, mais comment peut-on calmer ce phénomène?peut-on jouer sur l’alimentation?pour ma part, je sais que c’est surtout du au stress, mais l’alimentation joue un role également pour 30% je dirai.merci

  3. @sandyH:
    Bonjour,
    Les stratégies suivantes peuvent aider votre système digestif et donc améliorer les symptômes:

    * Buvez beaucoup d’eau, de préférence deux litres par jour.(essayez de boire un ou 2 verres le matin à jeun)
    * Un régime riche en fibres améliore la digestion. La quantité de fibres doit être augmenté progressivement pour permettre à l’estomac de s’habituer.
    * Évitez les aliments ou les boissons qui aggravent les symptômes. Café, alcool…etc.
    * Il peut être utile d’utiliser un bloc-notes dans lequel vous notez les aliments qui semblent irriter votre intestin.
    * Évitez les épices.
    * Évitez les repas copieux, plutôt manger plusieurs petits repas.
    * Limitez la consommation d’alcool .
    * L’activité physique régulière améliore la digestion et réduit le stress.
    * Et bien sure il faut réduire la quantité de stress dans votre vie. Vous aimeriez expérimenter quelques techniques de relaxation.

  4. je veux recevoir toutes les solutions pour venir a bout du syndrome de l intestin irritable. merci à vous de bien vouloir m’informer sur ce problème .

  5. bonjour, alors moi j’ai fait le régime citer, je suis suivi par un magnétiseur qui me soulage mais pas longtemp. Mais le problème est toujours là. Toujours mes douleurs associer à des évanouissements. Je n’arrrive plus à travailler tellement les douleurs sont fortes. Que faire : je perd du poid, j’ai des sautes d’humeurs et plus d’apétit. C’est invivable

  6. Bonjour,
    J’ai le syndrome de l’intestin irritable depuis longtemps. Et j’ai essayé des médicaments, mais sans aucun résultat. Et j’ai même essayé les pierres guérissante mais vraiment rien y fait. Cela me pose beaucoup de problème, car cela n’est pas facile tout les jours.Surtout quand la douleur et très forte, c’est insupportable. Tellement que sa me fait une très forte douleur parfois, je ne peut même pas resté debout. J’aimerais savoir si il y a d’autre moyen qu’il existe pour guérir complètement ce syndrome. Et si sa marche de ce faire guérir par un magnétiseur. Je vous remercie d’avance .

  7. Bonjour,
    J’ai une gene sous cotes gauche depuis plus d’un an; apres analyse de sang, echographie et scanner abdominale, tout est normal.
    D’après mon médecin traitant, rien de grave et il me renvoit vers le syndrome du colon irritable.
    J’ai remarqué que cette sensation de gene diminue pendant une période de vacances par exemple.
    Je suis tres stressé, je dros très mal.
    Quelles solutions trouver a mon probleme?
    Merci d’avance.

  8. Bonjour,

  9. Bonjour,

    article interessante

  10. Bonjour,
    J’ ai une douleur côté gauche au niveau des côtes et c’est tendu sous la peau.
    Quand je tousse c’est comme un coup que l’on me donne.
    Je suis constipée et j’ai des ballonnements.
    Je dois voir mon médecin demain.
    Je vous dirai ce qu’il en est.

  11. Bonjour, retour de chez le médecin : déchirure du muscle intercostal provoquée par les violentes toux que j’avais eu durant ma bronchite la semaine précédente.
    Comme quoi n’hésitez-pas à voir votre médecin et n’imaginez pas forcément le pire.

  12. Bonjour,

    Moi aussi jai le syndrome de l’intestin irritable, avez vous des solutions faciles pour eviter le stress!!
    Cette maladie sest declenchee en 2006 quand on ma operee de la vesicule bilaire.
    Je narrive plus a trouver des solutions, et ca me pourrit ma vie, car fortes diarhee du matin jusqua 14h . Et ensuite plus rien bizarre.
    Du coup je nose plus bouger de chez moi de peur davoir crises diuarhee sur la route et je dois toujours penser ou il y aura wc si crises pffff. Le magnetiseur ca fonctionne ??
    Merci pour vos reponses rapides

  13. Bonjour,
    Je souffre du SII depuis toute petite car d’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours eu une constipation chronique, des ballonnements des journées entières qui jouent sur mon morale, l’impossibilité totale de manger et boire certain aliments au risque d’avoir des colites aigus . Je prend un traitement contre la constipation mais cela ne marche pas à 100 % et si je ne vais pas aux toilettes j’ai des systites à répétition. Je ne peux pas manger grand chose, je me sens un peu mise à part depuis que mon médecin m’a diagnostiqué le SII . Lorsque j’en parle des professionnels me rient au nez alors que c’est une souffrance quotidienne, et cela joue dans ma vie de couple . Les méthodes de relaxations ne font rien . Je bois autant que je peux mais rien n’y fait . Avez vous d’autre solution ? En sachant que je ne bois pas, que je fais attention déjà à mon alimentation, si c’est le stress j’ai déjà tout essayé. Comment faire ?

  14. De Suisse Une femme qui était désespérée

    Bonjour,

    Pas tout-à-fait de la diarrhée, mais des selles très molles qui me contraignaient à me rendre aux toilettes immédiatement! Cela peut en certaines circonstances être très difficile à gérer.

    Découragée par l’inefficacité de différents régimes et médicaments, sur le conseil d’une pharmacienne, j’ai tenté la prise de charbon (Carbo-levure) à raison d’une demi-gélule par jour. Cela s’est révélé efficace, tout simple et pas cher ! Cela fait un mois que je suis fidèle à ce remède miracle.

  15. Bonjour,
    Après de nombreux examens ( gastroscopie, coloscopie, imagerie médicale, échographie, lavement et repas baryté, prises de sang, radiographie ) tous étant normaux, on m’a donc diagnostiqué le syndrome du colon irritable. J ne sais plus depuis combien d’année au juste. Mais les malaises peuvent passer pendant plusieurs mois, puis revenir, mais de plus belle. Pour ma part, j’ai des nausée, de l’aérophagie, des douleurs en barre et des points au colon, ( il m’est arrivé de plier en deux à cause de la douleur, ce qui ne m’était jamais arrivé auparavant ) droit ou gauche, des ballonnements, une grande fatigue. Au début, j’avais de grosses diarrhées toutes les semaines, mais cela ne s’est plus reproduit. Le hic, c’est que les symptômes changent et deviennent de plus en plus invalidants.. J’ai la nausée à longueur de journée et des rapports creux, en plus des symptômes que j’ai déjà mentionné. Je prend du bentylol et du dicetel, en plus de prendre du nexium pour mes reflus gastriques. Mais mes symptômes ne cessent d’empirer et de changer à chaque crises qui doivent durer entre 3 et 4 mois consécutifs. J’ai toujours l’impression que je peux souffrir d,autre chose que de ce syndromes. Je ne sait plus quoi faire: retourner voir mon médecin une ènième fois pour me faire dire la même chose, ou j’attend en souffrant encore ? J’ai une saine alimentation et je bois beaucoup d’eau depuis des années.
    Y a-t-il quelqu’un qui a des symptômes semblables au miens?
    Mes derniers examens ( prises de sang et échographie remonte à février-mars )

  16. Bonjour, j avais le meme probleme je l avais contracté suite à une peur atroce depuis je souffrais jusqu’au jour où j ai fais une cure de lait de chameaux mélangé un peu de ses urines le matin a jeun et toute est rentré en ordre

  17. Bonjour,

    J’ai 31 ans et je rencontre des problèmes depuis 3 ans
    Je reconnais mes symptômes dans plusieurs de vos propos :
    – les malaises peuvent passer pendant plusieurs « jour », puis revenir, mais de plus belle
    – j’ai des nausée, de l’aérophagie, ( des douleurs en barre parfois )
    – des ballonnements
    – J’ai la nausée à longueur de journée ( surtout au réveil après ça s’atténue parfois )
    – Inexium pour mes reflus gastriques
    – J’ai toujours l’impression que je peux souffrir d,autre chose que de ce syndromes.
    – voir mon médecin une ènième fois pour me faire dire…

    . Avez vous trouvé des solutions ?

  18. j’ai le meme problème, mais il y a deux jours j’ai été chez le medecin, car j’avais du mal a respirer, mal du coté gauche, et a chaque fois il me dit c’est votre intestin qui est encore encombré, j’ai un doute, enfin a chaque fois lavement, je verais dans quelques jours si c’est vraiment cela. mais cette maladie est vraiment contraignante et fatiguante, et ne préviens pas toujours.

  19. J’ai fini par être obligée d’aller aux urgences. Ils m’ont refais des prises de sang, un électrocardiogramme et une gastroscopie, pour me dire que j’ai un excès de reflux gastrique. On a doublé ma prise d’antiacide. J’ai moins de douleurs, mais je ballone souvent encore. Je vais revoir ma gastroentérologue en août.
    Mon problème n’est pas que mon intestin, mais mon estomac aussi. Je crois aussi que les émotions fortes ne m’aident pas non plus.

  20. Voici finalement un compte rendu de mon état. Ce sont mes médicaments ( classe de médicament, pour être plus précise, inhibiteur de pompe à proton) qui étaient en cause de mes aggravations de symptômes. Après plusieurs années à prendre ces médicaments, j’i dû cesser de les prendre. Mais la chose la plus étonnante, c’est que c’est une de mes amies qui m’a dit de cesser de prendre ces médicaments, puisqu’après avoir augmenté ma dose, je me suis mise à avoir des symptômes plus graves ( hausse de pressions, essoufflements extrêmes, fourmillements, sensation d’aiguilles et engourdissements dans le côté gauche) J’ai même passé un irm cérébral pour savoir s’il n’y avait pas autre chose en cause, car j’ai dû aller à l’urgence 2 fois pour ce symptômes extrêmement dérangeants. Bref, soyez à L,écoute de votre corps, et s’il n’y a pas de cause clinique à vos symptômes, vérifier pour savoir si ce sont vos médicaments qui sont en cause.

  21. Bonjour,
    Après plusieurs années de recherche, j’ai constaté pour ma part, de supprimer le blé et toutes les fibres insolubles, les céréales mutées, et ne consommer que du sarrazin, millet, quinoa et sésame, et supprimer tous les laitages, y compris brebis et chèvre (régime seignalet). Boire beaucoup, faire un sport, natation (idéal), et supprimer toutes les connotations négatives dans votre environnement. Bon courage.

  22. Bonjour,
    Depuis 15 ans je prend du KARAYAL. mais depuis 6 mois impossible d’en trouver. J’ai tout essayé son de blé, son d’avoine polky karayal etc..? rien ne mz convient. Je suis ballonné et de grosses difficultés pour aller à selle, que faire.

  23. Bonjour, c’est vrai que c’est gênant … mais il est important de boire beaucoup d’eau, et surtout faites des infusions des grain de fenouil ou vous pouvez aussi rajouter et les mélanger avec grain d’anis une sorte de cocktail , prenez aussi autant que vous le souhaitez dans les bouteilles plus pratique, c’est très très bon remède naturel de grand- mère ,et puis le fenouil c’est réputé pour sa bonne régulation de la digestion ainsi que pour les ballonnements et les constipations… j’en prends tout le temps depuis 2008, et je vous assure que c’est excellent et naturel. bon courage

  24. Bonjour,

    Je souffre d’une atonie intestinale et depuis plus de deux ans je suis dans l’obligation de pratiquer des lavages intestinaux deux fois par semaine et de temps en temps des séances d’hydrothérapie du côlon.
    J’ai essayé de nombreux traitements y compris en provenance de l’étranger, qui n’ont pas fonctionné. Actuellement je suis épuisée et démoralisée de voir que malgré toutes médecines confondues je n’ai aucune amélioration.
    J’envisage très mal l’avenir dans ces conditions sachant que les toxines pénètrent dans le sang et donc à court terme de nombreuses maladies peuvent s’installer.
    Si vous connaissez un cas similaire et le traitement qui fonctionne je vous remercie de bien vouloir me contacter.
    A bientôt j’espère.

  25. Bonjour,

    j’ai subis une Operation chirrugicale d’appendicite.apres l’operation j’ai eu une fissure intestinale et on m’a place une poche Dans laquelle les selles sortent or je vais Bien au wc.comment faire pour que cette fissure intestinale cesse de sortir pour que la partie soit cicatrisee definitivement

  26. Bonjour,

    depuis 5 fois en deux moi j’ai des diarrhées et des gros brulures de l’anus
    j’ai vu 2 fois le médecin mais elle n’arrive pas à trouvé ce que c’est je suis très engoissé parce que c’est la première fois que je suis malade j’ai fais une prise de sang et 1 analyse de sellej’aurais les résultats dans une semaine. j’espère que c’est pas grave

  27. Bonjour,
    J’ai un inconfort du côté droit. Ça me fait mal parfois en dessous de la dernière cote. Selon l’infirmière généraliste. Ça pourrait être des de colon irritable. J’avais l’impression d’avoir une masse ou boule mais quand elle a fait l’examen physique (palper) elle ne sentait rien donc prescription d’une échographie que je passe bientôt. Je dois avouer que xa m’inquiète bcp. Est-ce qu’il y a quelqu’un qui a déjà eu ça?

  28. Bonjour,
    prenez du the au gengembre tout les soir 5dl

  29. Bonjour,

    JESUS EST LA SOLUTION. IL PEUT TOUT GUERIR.OFFREZ LUI TOUTES VOS MALA DIES. IL A PAYE LE PRIX A LA CROIX POUR QUE VOUS SOYEZ GUERIS.PRENEZ DES COMPRIMES DE SES MEURTRISSURES MATIN MIDI ET SOIR. ET SES MAUX DISPARAITRONT.(ESAIE 53,5-6)
    MATIN
    JESUS JE PRENDS LES COMPRIMES DE TES MEURTRISSURES
    JESUS JE PRENDS LES COMPRIMES DE TES MEURTRISSURES
    JESUS JE PRENDS LES COMPRIMES DE TES MEURTRISSURES

    MIDI
    JESUS JE PRENDS LES COMPRIMES DE TES MEURTRISSURES
    JESUS JE PRENDS LES COMPRIMES DE TES MEURTRISSURES
    JESUS JE PRENDS LES COMPRIMES DE TES MEURTRISSURES

    SOIR
    JESUS JE PRENDS LES COMPRIMES DE TES MEURTRISSURES
    JESUS JE PRENDS LES COMPRIMES DE TES MEURTRISSURES
    JESUS JE PRENDS LES COMPRIMES DE TES MEURTRISSURES

  30. Oui Jésus peut nous aider à ne pas désespérer…
    Mais quand on souffre !!!!!!

  31. Bonjour,

    J’ai plusieurs de ces symptômes : ballonnements, gaz, colon gonflé, épisodes de diarrhée incontrôlables, à la limite de l’évanouissement accompagnés de grosses crampes intestinales avec sang et glaires dans les selles, lorsque je n’ai pas de diarrhée je suis constipée, j’ai des douleurs pendant les rapports sexuels…
    Après avoir passé plusieurs examens sanguins et une fibro-coloscopie avec prélèvements et mise en culture, il s’avère que je vais bien. On m’a donc dit que ce devait être un colon fainéant ou Syndrome de l’instestin irritable voir une intolérance alimentaire.

    Je fais désormais encore plus attention à mon alimentation et j’ai bannis les aliments très gras, le lait, j’ai considérablement réduit ma consommation de fromage et d’aliment à base de gluten ainsi que le sucre raffiné. Sur les conseils de mon médecin je bois un verre de boisson fraiche le matin avant de commencer mon petit déjeuné afin de « réveiller mes intestins ». Je fais aussi en sorte de manger léger le soir, assez tôt (19h) et de ne pas consommer de fromage/d’oeuf/de choses trop difficiles à digérer.

    Mon état s’est largement amélioré. Je n’ai plus que quelques fourmillements au niveau du colon, essentiellement le soir lorsque je me couche accompagnés de gaz.

    Je vous encourage à réfléchir aux aliments pouvant être responsables de votre inconfort et des tester en éliminant un aliment susceptible de vous incommoder pendant une ou deux semaines. Vous serez rapidement fixés.

    Bon courage !

  32. Bonjour, je souffre du colon irritable depuis 2011 et le mot souffrir est bien adapté (douleurs violentes du côté gauche)avec de plus des épisodes de constipation et d’autres de diarrhées violentes ne me laissant que très peu de temps pour trouver des toilettes (pas pratique quand on est dehors). J’ai supprimé de mon alimentation café, thé, alcool, aliments gras, aliments forts en goût, lait animal, fibres insolubles … Dans un premier temps, ça a marché mais les douleurs sont vite revenues.
    J’ai découvert en février un produit qui, s’il n’est pas miraculeux, atténue cependant fortement les douleurs . Il s’agit de Kijiméa côlon irritable . 2 gélules par jour ; c’est un peu cher mais ça fait du bien.

  33. Bonjour,

    je souffre comme vous du syndrome de l intestin irritable depuis 4 ans, les crises sont de plus en plus longues (parfois plus d ‘un mois), le Kijiméa côlon irritable agit il rapidement. Mais crises sont pour ma part constante mais beaucoup plus forte en cas d activité intense et de stress au travail. A quel moment il faut prendre ce complement, merci d avance pour vos informations

  34. Bonjour,

    Essayez alnus glutinosa
    Vaccinium vitis idae
    Bourgeons macerat glycérine de chez boiron
    100gouttes matin et soir de chaque
    Ça marche pas mal et c est homéopathique

  35. Bonjour,

    J ajoute
    Prenez du psyllium. Plantain des indes
    1 à 2 c à café dans un verre d eau avant chaque repas..boire encore un verre d eau ensuite
    Vous trouverez le psyllium dans les magasins bio en vrac chez natureo
    C est un conseil de sage femme. Pour la constipation il n y a pas mieux ça pompe même les gaz

  36. Bonjour a tous

    je souffre également de ce problème depuis maintenant 4 ans, je viens d être diagnostiqué récemment, après 3 fibro et 2 collo, 2 scanners et IRM.
    Mes symptômes sont plutôt de type mixte, soit constipation soit diarrhée ou alternance des deux. Les médicaments permettent de calmer cela, mais le plus insupportable de mon coté c est la fatigue chronique et la quasi impossibilité de manger tellement le ventre parait ballonner ou sensation de nausée, seul moyen pendant les crises ne rien manger ou presque (perte de poids a la clé) . Je profite de cette article pour vous demander quels sont les médicaments ou astuces qui attenus les symptômes.

    Je suis un régime pauvre en fibres solubles, pas d’alcool, pas de boisson gazeuse, je limite les aliments gras, le gluten quand je peux. Au niveau traitement je test actuellement IBSIUM de lesaffre c est un pro biotique, les douleurs sont moins fortes mais les nausées et ballonnement eux sont toujours présent. la menthe poivrée fonctionne mais mon estomac ne supporte pas (reflux gastrique), je prend meteoxane mais pas concluant.

    Merci de vos partages d ‘expérience si comme moi vous voulez pouvoir vivre normalement avec cette maladie. (traitement, naturopathe, …..)

  37. Bonjour,jai 16ans et je des douleurs au bas ventre gauche beaucoup de gaz perte dappetit et des reflux gastriques est ce que quelqun aurait des informations ou serait se que c merci

  38. Bonjour,ceci m’est tombé dessus vers 50ans.
    Ballonnements après les repas, borborygmes, ventre dur et constipation furent mon quotidien pendant des mois.
    ne sachant pas « où j’avais mal » j’ai décidé un jour de supprimer, le lait, le sucre et j’ai limité le pain, au cas d’une éventuelle survenue de diabète.
    je me suis aperçu qu’il y avait un mieux mais que certains aliments comme les pâtes et la pâtes à pizzas me défonçaient le ventre à la digestion…ballonnements durant 48h00 et constipation à la clé. J’ai viré ceci de mon alimentation (c’est cruellement dur mais ça en vaut la peine).
    mais dans mon investigation est venue s’ajouter la semoule tous les pains briochés et pâtisserie à pâte levée… ,j’ai réduit les oeufs.
    je pensais que j’avais fait le tour … mais non! le riz que je supportais mieux me faisait le même syndrome que les pâtes mais avec un effet retard de 10h00. Et surprise le maïs en grain !
    pour lutter contre la constipation je mangeais des haricots ou petits pois en conserves…franchement ça ne sert à rien.
    puis j’ai viré aussi toutes les boissons gazeuses.
    et je me suis aperçu d’un mieux quant à la constipation.ça n’était plus chronique…mais pas régulier les matins étaient difficiles.(fatigue).
    alors j’ai considérablement supprimé l’ajout de sel, de vinaigre, et de moutarde.par contre j’ai augmenté l’ajout d’huile olive et isio 4 non cuite.
    donc sur un régime viande blanche-jambon blanc-jambon de poulet-maquereaux vin blanc ou sauce moutarde enfin en boite -pommes de terre,lentilles,salade mais attention au mélange, yaourt non trafiqué surtout pas activia, pour les fruits c’est les intestins qui choisissent j’ai banni les raisins secs et les abricots secs, par contre noix de cajou, noisettes,amandes et cacahuètes et pistaches OK…et eau minérale équilibrée à +de 5mg de potassium par/litre.
    grâce à ceci j’ai retrouvé un transit.
    j’ai quand même perdu une dizaine de kilos à cause de ce régime draconien.
    donc écoutez votre corps et dites vous que chaque aliment même bon de goût qui va vous créer des ballonnements vous le fera payer en heures de constipation.

Laissez un commentaire