Temps de thrombine – Temps de reptilase

Par Dr. A. Bakzinski , le mercredi 09 octobre 2013. Mise à jour lundi 16 novembre 2015
Classé dans:

Test explorant la fibrinoformation, le temps de thrombine est le temps de coagulation d’un plasma citraté en présence d’une quantité définie de thrombine calcique qui active la transformation du fibrinogène en fibrine et court-circuite les phases ayant précédé cette transformation.

Valeurs usuelles

Le temps de thrombine s’exprime en secondes, par rapport au temps de coagulation d’un plasma témoin normal. Il est normalement compris entre 15 et 20 secondes.

Clinique

Le temps de thrombine est allongé, supérieur à 1 minute, lorsque se produit une hypofibrinogénémie ou lorsque se trouve dans le plasma une antithrombine.

Hypofibrinogénémies : dysfibrinogénémies

Les hypofibrinogénémies (dans lesquelles le fibrinogène fonctionnel et le fibrinogène antigène sont abaissés dans les mêmes proportions) au-dessous de 1 g augmentent le temps de thrombine et s’observent dans les insuffisances hépatocellulaires (cirrhoses, hépatites) ou les CIVD.

Il en est de même lorsque le fibrinogène est de mauvaise qualité : dysfibrinogénémies des cirrhoses ou des hépatocarcinomes (dans lesquelles le taux de fibrinogène fonctionnel est abaissé tandis que le taux de fibrinogène antigène est normal).

Présence d’une antithrombine

L’antithrombine la plus connue est l’héparine. Le temps de thrombine est très sensible à la présence d’héparine. Il est incoagulable (> 120þs) pour une héparinémie > 0,2 UI/mL. Si l’on soupçonne la présence d’héparine (chez le malade ou dans le tube), il faut refaire l’examen avec de la reptilase (enzyme préparée à partir de venin de serpent). Le temps de reptilase explore la transformation de fibrinogène en fibrine et dépend, comme le temps de thrombine, d’éventuels inhibiteurs. Mais il est insensible à l’action de l’héparine. La comparaison du temps de thrombine et du temps de reptilase permet de faire la part de l’héparine dans l’allongement du temps de thrombine.

Le temps de thrombine est peu modifié en présence d’héparine de bas poids moléculaire. Il est allongé en présence d’inhibiteurs spécifiques de la thrombine comme les hirudines recombinantes ou certains nouveaux antithrombotiques (mélagatran/ximélagatran).

Sources & bibliographie

  • René Caquet. 2010. 250 examens de labotaroire Prescription et interprétation. Edition Masson, Belgique, 384 p.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire