Thrombopathies

Par Dr. A. Bakzinski , le samedi 28 septembre 2013. Mise à jour mardi 17 novembre 2015
Classé dans:

Thrombopathies constitutionnelles

Les thrombopathies constitutionnelles sont exceptionnelles. Elles sont dues à des anomalies structurelles des mégacaryocytes ou des plaquettes, généralement transmises de façon récessive. Parmi elles :

  • les thrombopénies congénitales avec amégacaryocytose avec ou sans aplasie du radius ;
  • le syndrome de Wiscott-Aldrich, de transmission récessive liée à l’X, marqué par un eczéma, une susceptibilité aux infections, une thrombopénie microcytaire ;
  • la dystrophie thrombocytaire hémorragipare de Bernard-Soulier, transmise de façon autosomique récessive, avec des plaquettes géantes sur les frottis et un déficit d’agrégation à la ristocétine ;
  • la maladie de May-Hegglin caractérisée par des plaquettes géantes et des anomalies des polynucléaires qui présentent des inclusions basophiles ou corps de Döhle ;
  • le syndrome des plaquettes grises associant une thrombopénie modérée et des plaquettes de grande taille sans granulations azurophiles

Thrombopathies fonctionnelles

Des anomalies fonctionnelles acquises sont beaucoup plus fréquentes. Elles se voient dans les cirrhoses, l’insuffisance rénale chronique, les syndromes myéloprolifératifs.

Elles sont surtout médicamenteuses : prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, de ticlid, etc.

Sources & bibliographie

  • René Caquet. 2010. 250 examens de labotaroire Prescription et interprétation. Edition Masson, Belgique, 384 p.

Attention ! Ne pas utiliser les commentaires pour les questions de santé au risque de ne pas recevoir de réponse ! Pour vos questions de santé, notre forum et un de nos médecins se fera le plaisir de vos répondre ! Merci.

Laissez un commentaire