Apolipoprotéines

Par
, Mise à jour le ,
Globule rouges dans un vaiseau sanguin
Les lipides ne peuvent circuler librement dans le sang sans un transporteur. Copyright Anshika Sharma, Flickr

Les apolipoprotéines sont les protéines constituant les lipoprotéines, ces derniers sont les transporteurs des lipides dans le sang, et les apolipoprotéines constituent la fraction protéique de ces lipoprotéines.

Il existe une vingtaine de formes d’apolipoprotéine, mais en pratique clinique seul l’apolipoprotéine A et B sont dosées : Apolipoprotéine A1 situés à la surface des lipoprotéines HDL et les Apolipoprotéine B situés au sein des lipoprotéines LDL et des VLDL.

Prélèvement

Le dosage des apolipoprotéines nécessite un prélèvement de sang veineux, généralement sur une veine du pli du coude. Le sujet doit rester à jeun au moins pendant 12 heures

Valeurs normales

Varient en fonction du laboratoire et de l’appareil utilisée.

Apolipoprotéine A1 :

  • Homme : 1.20 – 1.80 g/L
  • Femme : 1.30 – 2.10 g/L

Apolipoprotéine B :

  • Homme : 0.50 – 1.30 g/L
  • Femme : 0.40 – 1.20 g/L

Intérêt du dosage des apolipoprotéines

Le dosage des lipoprotéines permet d’évaluer le risque de développer une maladie cardiovasculaire (le risque de développement d’athérome).

Mais également dans le cadre dans le cadre de l’exploration d’une anomalie lipidique (EAL), en complément du bilan lipidique par le de dosage du cholestérol total, des triglycérides, du cholestérol-HDL (C-HDL) et du calcul de la concentration de cholestérol-LDL (C-LDL) selon la formule de Friedewald . (groupe de travail de l’HAS 2008)

Ainsi, l’augmentation du taux d’apolipoprotéine B et/ou la diminution du taux d’apolipoprotéine A augmente le risque de maladies cardiovasculaires (on parle de l’augmentation du rapport Apo B/Apo A).

Quand doser ?

Les indications actuelles de la NABM sont des indications « techniques » :

  • le dosage de l’apolipoprotéine A1 est à réaliser lorsque la concentration de C-HDL est inférieure à 0,35 g/l ou supérieure à 0,80 g/L;
  • le dosage de l’apolipoprotéine B est à réaliser lorsque la concentration de triglycérides est supérieure à 3,4 g/L2.

Concernant l’exploration des anomalies lipidiques, le Groupe de travail de l’HAS considère que les examens suivants restent une référence : – aspect du sérum ; – cholestérol total (CT) ; – triglycérides (TG) ; – cholestérol HDL (C-HDL) ; – calcul du Cholestérol LDL (C-LDL) par la formule de Friedewald.

Et selon le même groupe de travail, le dosage des apoproteines ne peut être considéré qu’après avoir effectué les analyses sus-cités, et reserve :

  • Le dosage de l’apolipoproteine A1 : pour quelques maladies génétiques rares (maladie de Tangier, dyslipidémies d’origine génétique..) ainsi que dans le cadre de consultations spécialisées pour des formes extrêmes de dyslipidémies complexes.
  • Le dosage de l’apolipoproteine B : si la concentration en triglycérides est supérieure à 3,4 g/L et sur avis médicale pour quelques maladies génétiques rares (dyslipidémies d’origine génétique ..) ainsi que dans le cadre de consultations spécialisées pour des formes extrêmes de dyslipidémies complexes.
Apolipoprotéines
5 (100%) 1 vote

Publié initialement le : mercredi 05 septembre 2012
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.