Césarienne, l’accouchement par césarienne

Par
, Mise à jour le ,
La césarienne, intervention chirurgicale
L'accouchement sécurisée par césarienne. Copyright Ramezn, Flickr.

L’accouchement par césarienne est une intervention chirurgicale très fréquente qui permet d’extraire le bébé de l’utérus. Elle se pratique sous anesthésie loco-régionale (rachianesthésie ou péridurale) et parfois sous anesthésie générale; la césarienne peut-être prévue à l’avance (on parle de césarienne programmée) ou non prévue dans le cadre d’urgence.

Que ce passe-il pendant une césarienne

Pendant la césarienne, l’obstétricien pratique une incision dans le bas de l’abdomen, puis ouvre l’utérus et rompt la poche des eaux pour évacuer le liquide amniotique, ensuite il fait sortir le bébé a travers la plaie d’incision (d’où le terme d’accouchement par voie haute) et coupe le cordon ombilicale; une fois le bébé en sécurité le praticien extrait le placenta et assure l’hémostase avant de refermer l’utérus et l’abdomen.

Cette intervention dure en moyenne 30 à 45 minutes, la durée du l’hospitalisation totale est en générale d’une semaine.

Quand est-ce qu’une césarienne doit être réalisée?

Les indications d’une césarienne sont multiples et sont en relation soit avec la santé de la mère soit avec celle du bébé.

En relation avec le bébé :

  • Les états dit “souffrance” du bébé (souffrance fœtal) ou le bébé “souffre” par manque d’apport en oxygène (on parle d’hypoxie).
  • Une position mal adapté du bébé : d’habitude le bébé sort de l’utérus vers le vagin par la tête, mais lorsque le bébé est mal positionné et sort par ses fesses (on parle de position de siège)  ou par son front ou l’épaule, il devient difficile voir impossible de l’extraire par voie basse.
  • Un poids très important du bébé (on parle dans ce cas de macrosomie), avec un poids du bébé supérieur à 4250 grammes.

En relation avec la mère :

  • Un bassin maternel très étroit ne permettant pas au bébé de sortir.
  • Un saignement important lors de l’accouchement avec conséquence sur l’état de la maman (état de choc, anémie sévère …).
  • Un placenta mal positionné bloquant le col de l’utérus et ainsi la sortie du bébé (on parle en jargon médical de placenta praevia).
  • Une hypertension artérielle compliquée de protéine dans les urines (protéinurie) dans le cadre d’une maladie appelée pré éclampsie.
  • Un utérus qui a déjà subi plusieurs césariennes (utérus dit cicatriciel).

Polémique autour de l’abus de césarienne

Il existe une polémique autour de l’augmentation du nombre de césarienne; en France, le nombre de césarienne a augmenté jusqu’à 20% de tous les accouchements, si la césarienne est pratiquée dans un but préventif de diminuer le taux de mortalité maternelle, l’OMS précise quand à elle que chez les pays dont la mortalité périnatale est parmi les plus faibles ont souvent un pourcentage en césarienne inférieur à 10%. De ce fait, il n’existe pas de preuve que le nombre de césarienne diminue le taux de mortalité materno-foetale.

Césarienne, l’accouchement par césarienne
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : mardi 05 juin 2018
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.