Coproculture

Par
, Mise à jour le ,
Salmonelles au microscope
Salmonelles au microscope, Copyright NASA's Marshall Space Flight Center. Flickr.

La coproculture est un examen de laboratoire visant à trouver des bactéries dans les selles, il s’agit d’un examen bactériologique très fréquent qui permet de rechercher des agents pathogènes pouvant causer des symptômes et des maladies gastro-intestinales tels que les célèbres salmonelles.

Pourquoi demander un coproculture ?

La coproculture est un examen bactériologique qui cherche des germes pathogènes dans les selles, les selles contiennent un très grand nombre de bactéries qui vivent en équilibre harmonieux, quand une population particulièrement pathogène augmentent leur nombre et rompe cet équilibre il en découle la déclaration d’une diarrhée et autre manifestation gastro-intestinales.

Ainsi, la coproculture cultive sur des milieux sélectifs (milieux qui favorisent le développement d’une bactérie et pas un autre) en ciblant les bactéries pathogènes telle que :

  • Escherichia coli,
  • les Shigella,
  • les salmonella,
  • vibrion cholérique,
  • les Yersinia,
  • les Campylobacter,
  • Pseudomonas aeruginosa.

La coproculture peut-être demandé par le médecin dans plusieurs situations :

  • Chez un malade, qui souffre de diarrhées aiguës avec retentissement sur l’état général, ou qui souffre d’une diarrhée chronique inexpliquée.
  • Chez le personnel de cuisine (deux fois par an).
  • Les voyageurs ayant effectué un voyage en pays tropicale et qui présente une diarrhée.
  • Toxi-infection alimentaire collective (intoxication alimentaire).

Déroulement de l’examen

Un échantillon de selles nécessaire pour la coproculture est prélevé par le malade, en utilisant un récipient ou un pot spécial fourni par le laboratoire. L’échantillon prélevé doit être rapidement acheminé au laboratoire en question. Au cas contraire il doit être conservé dans un endroit frais (au frigo).

L’échantillon chez le nourrisson se prélève directement dans la couche, ou en utilisant une pellicule spéciale.

Résultats normaux

Des germes de la flore fécale sont toujours présents représentant plus de 400 espèces et sont considérés comme normaux quand ils ne représentent aucun danger pour l’homme. On peut considérer qu’une coproculture est dite « normale » quand elle présente entre 50 à 70 % de BGN (bactéries à Gram négatif) et 30 à 50% de BGP (Bactérie à Gram positif).

La coproculture doit également être sans aucun germe pathogène et sans cellules sanguines (globules rouges ou bancs).

NB. Les plages de valeurs normales peuvent varier légèrement entre les différents laboratoires. Demandez à votre médecin la signification de vos résultats.

Résultats pathologiques

Un résultat anormal n’est pas toujours significatif de maladie, plusieurs situations telles que l’alimentation ou la prise d’antibiotiques peut modifier la flore intestinale.

De plus, une coproculture normale ne signifie pas l’absence de pathologie intestinale : la plupart des gastro-entérites sont d’origine virale et donc non détectable par la coproculture.

En cas de résultat pathologique, la coproculture va préciser le type de la bactérie pathogène (salmonelle, Shigella, Campylobacter, etc. Voir la liste plus haut).

Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : mercredi 19 septembre 2012
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.

    • Annick 21 septembre 2011 à 4 h 14 min

      Bonjour, comment peut on faire la culture des sèlle lorsque nos selles sont seulement liquide? Je ne sais pas quoi mettre dans le petit pot, mes selle son seulement liquide! Merci de me répondre.

      Annick

      Répondre
      • Sami 12 septembre 2018 à 20 h 30 min

        Je pense qu’il faut mettre les selles meme liquide cava pas faire une différence. D’ailleurs c’est l’indication de la coproculture la diarrhée n’est-ce pas?